Aller au contenu


 

Photo

Prévention De La Syncope


  • Veuillez vous connecter pour répondre
109 réponses à ce sujet

#1 plongeur fou

plongeur fou

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 379 messages
  • Département, région, ville:Breiz Roazon
  • Mon équipement:Lowrance, Epsealon

Posté 14 février 2012 - 18:44

Petit rappel à tous, la syncope n'arrive pas qu'aux autres

La syncope est un arrêt de la respiration qui fait suite à une baisse du taux d'O2 sanguin en dessous d'un seuil critique. Elle se caractérise par une perte de connaisance sans arrêt cardiaque. Le coeur continue de battre quelques minutes. Une reprise inspiratoire automatiquement a lieu quelques secondes après la perte de connaisance. On parle d'incident, si le pêcheur a la tête hors de l'eau à ce moment là. S'il se trouve encore sous l'eau, c'est la noyade, synonyme de lésions sérieuses voire la mort le plus souvent.
Pratiquement la syncope est due à une surconsomation d'o2:
Une apnée qui dure trop longtemps
Un effort trop important
L'état physiologique a une influence importante également sur le déclenchement de la syncope

La syncope est facile à détecter de l'extérieur : Le pêcheur s'immobilise, lâche souvent des bulles, ( ne jamais lacher de bulles volontairement) les yeux sont révulsés, il coule ou reste entre deux eaux, en fonction de son lestage
Le pêcheur perd connaisance dans les derniers mètres avant la surface, entre -10 et 0m, mais égalemnt en surface( la syncope peut se déclencher alors que l'apnéiste a repris sa ventilation pendant les 10 premières secondes. L'apnéiste se met à couler ( d'ou une surveillance accrue du binôme) C'est une conjugaison du manque d'o2 avec l'effet des pressions partielles qui s'effrondrent au niveau des alvéoles, pénalisant l'oxygénation du sang
d'autre facteurs favorisant la syncope
La conpression des sinus carotidiens par extension du cou ( ne jamais regarder vers la surface lors de la remontée)
La bradycardie liée à l'apnée, le stress.

A partir du moment où la syncope survient, l'équipier dispose de1 à 40 secondes pour intervenir
Remonter l'apnéiste à la surface immédiatement aprés avoir largué sa ceinture, maintenir le visage hors de l'eau, s'assurer qu'il n'y a pas de gène à sa respiration, faire réagir par des gestes adaptés ou par la voix. Si la perte de connaisance se prolonge, regagner le bateau ou la terre ferme, effectuer réanimation, (bouche à bouche, massage cardiaque...) Alerter les secours (Canal 16 vhf, 1616 ou le 112 avec un portable)


LA PREVENTION DES SYNCOPES

Respecter ses limites
Rester à l'écoute de son corps et de son état de forme
Limiter la profondeur
Raccourcir ses apnées
Ne pas relever la tête vers la surface surtout si on est limite lors de la remontée
Remonter calmement et sans effort
Ne pas se surplonber

PËCHER EN BINOME
Ne pas négliger la préparation en surface
Rester vigilant par rapport aux efforts consentis au fond, en tenir compte afin de raccourcir les apnées suivantes

et ne pas hésiter à larguer sa ceinture si nécessaire


en piscine il est impératif et obligatoire!!!

A chaque début de séance constituer des binômes, se surveiller l'un après l'autre. Si l'un des partenaire quitte l'entrainement avant la fin de la séance, il se doit d'aviser les responsables présents : initiateurs, moniteurs...) reconstituer d'autres binômes avec les présents dans l'eau.

Voilà donc une petite piqûre de rappel pour tous car il faut mieux prévenir que guérir

Petite vidéo , où le chasseur a bien eu de la chance ( une samba qui se termine bien) :


jy (Initiateur fédérale de chasse sous marine)

mini_11092004200021549.jpg - -


 

#2 VCTERIC

VCTERIC

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 13 227 messages
  • Département, région, ville:saint yzan de soudiac
  • Mon équipement:JOS-Gun ,Imersion,Omer,Cressi

Posté 14 février 2012 - 19:04

Sympa le texte et juste pour une fois !:rolleyes: Bravo

#3 Tatosan

Tatosan

    Apprenti touche à tout

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 15 081 messages
  • Département, région, ville:Temple de Bretagne
  • Mon équipement:Combi en peau de congre et palmes en os de seiche

Posté 14 février 2012 - 19:12

Et ne pas négliger le temps de récup, le repos la veille, l'alimentation, l'hydratation....

Rater l'immanquable et faire des tirs de l'impossible... :P

https://www.youtube....ICDJe27jcwnWgbw


#4 le nem des mers du sud

le nem des mers du sud

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 436 messages
  • Département, région, ville:la seyne sur mer 83
  • Mon équipement:RA-riffe-MV
    combi cressi
    palmes chassesousmarine.net

Posté 14 février 2012 - 19:28

merci de nous rappeler tout cela,je fais souvent la betise de regarder la surface en remontant,j'y ferais attention!!par contre je ne pousse pas mes apnées jusqu'au bout,j'ai toujours une marge.

cette piqure de rappel est a prendre en compte,tout les nouveaux chasseurs et meme les moins nouveaux font toujours des erreurs qui ne paraissent pas grave mais qui peuvent le devenir.

peut etre rajouter aussi,de remettre son tuba en bouche une fois imergé,j'avais lu sa...

MERCI
"Un poisson ne vaut pas la vie d'un homme"

#5 sissou

sissou

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 11 213 messages
  • Département, région, ville:CB
  • Mon équipement:Le bon.

Posté 14 février 2012 - 19:56

personne n'est a l'abri....alors prudence

Merci J-Y ;)

"Les bons comptes font les bons amis, une fois que t'as fait tes comptes t'as plus d'amis"



 


#6 plongeur fou

plongeur fou

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 379 messages
  • Département, région, ville:Breiz Roazon
  • Mon équipement:Lowrance, Epsealon

Posté 14 février 2012 - 21:03

Et ne pas négliger le temps de récup, le repos la veille, l'alimentation, l'hydratation....

Tout a fait tout n'est pas dit, on en parle , par ex espacement des apnées est indispensable surtout si celle -ci sont profondes et longues, plus elles seront profondes plus le temps en surface de préparation doit être long

mini_11092004200021549.jpg - -


#7 la grenouille

la grenouille

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 029 messages
  • Département, région, ville:cannes
  • Mon équipement:de tout:
    teak sea , rob allen,beuchat,cressi,

Posté 14 février 2012 - 21:50

très bien tout ça ,jy!!

#8 java30

java30

    TEAM NIKOS-GUN

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 634 messages
  • Département, région, ville:GARD / BDH !!!
  • Mon équipement:Nikos Gun - Sub Evasion - Carbontek- Hydrosport-

Posté 15 février 2012 - 06:41

Merci pour la piquouse !!! ;) ;) ;)

                                                                                                             2vblaxg.jpg


#9 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 15 février 2012 - 09:47

allez, j'en rajoute une petite moi aussi.

Trois facteurs favorisent, en plus, la syncope :

1 - La Carpe : mal maitrisée, celle ci entraine une surpression pulmonaire qui peut entrainer un malaise vagale. elle survient, en général, dans les 30 première secondes.
2 - l'hyperventilation : cette dernière entraine une modification des sensations d'envie de respirer, diminue les réflexes liées au mode apnée et expose l'apnéiste à la syncope. Attention, toute respiration qui ne ressemble pas à celle que vous avez en étant tranquille dans votre fauteil, est de l'hyperventilation. technique à maîtriser, mais aussi piège à comprendre.
3 - l'adrénaline est le facteur principale de syncope. Je m'explique, tout le monde ressent ça. Un accident de voiture evité, un retard à un rdv important, un chef qui fait chier, une jolie fille qui se penche sur vous avec un mega décolleté ... et bien cette sensation ressentie, c'est l'adrénaline. Elle augmente la tension sanguine et le rythme cardiaque et diffuse du sang dans des zones pas forcément utile. Et bien, c'est pareil en chasse : une profondeur atteinte inhabituelle, la prise de concience d'être resté un peu trop longtemps en agachon, un poisson vue que vous réviez de flecher, la réussite d'avoir fléché un gros et d'être heureux de le remonter. Tous ces facteurs (et bien d'autres) sont des provocateurs de libération d'adrénaline. Ainsi cela vous sort du mode apnée (bradicardie, vasoconstriction périphérique, etc) et vous expose à la syncope.

Ca y est, d'un coup, on a plus envie de chasser ou de faire de l'apnée, tellement on prend conscience du danger. Et bien non, car la syncope n'est pas dangereuse. Cela ne signifie pas qu'ils faut en faire à répétition, c'est comme si un boxeur aimait se faire mettre KO à chaque match. Mais cela signifie qu'on doit jamais faire de l'apnée ou de la chasse seul ou avec des gens pas formé... une syncope bien gérée et tout le monde rentre manger la chasse à midi .. sinon, je vous rappelle les chiffres des morts en chasse du cross med ???

a+

#10 costaone

costaone

    Gros membre

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 739 messages
  • Département, région, ville:Antibes
  • Mon équipement:JEJESUB

Posté 15 février 2012 - 10:17

sinon, je vous rappelle les chiffres des morts en chasse du cross med ???

a+


Si tu les connais, oui !
Un sasseur sassant sasser...

Adhérent FCSMP.

#11 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 15 février 2012 - 10:34

Si tu les connais, oui !


l'année dernière, uniquement dans la rade de marseille, 6 morts en chasse.

#12 VCTERIC

VCTERIC

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 13 227 messages
  • Département, région, ville:saint yzan de soudiac
  • Mon équipement:JOS-Gun ,Imersion,Omer,Cressi

Posté 15 février 2012 - 10:53

une syncope bien gérée et tout le monde rentre manger la chasse à midi .. sinon,
je vous rappelle les chiffres des morts en chasse du cross med ???

Pas facile a faire comprendre mais je suis 100 °/° d accord avec toi ,bon certain diront qu il ne faut pas le dire ......;)

#13 plongeur fou

plongeur fou

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 379 messages
  • Département, région, ville:Breiz Roazon
  • Mon équipement:Lowrance, Epsealon

Posté 15 février 2012 - 10:58

allez, j'en rajoute une petite moi aussi.

Trois facteurs favorisent, en plus, la syncope :

1 - La Carpe : mal maitrisée, celle ci entraine une surpression pulmonaire qui peut entrainer un malaise vagale. elle survient, en général, dans les 30 première secondes.
2 - l'hyperventilation : cette dernière entraine une modification des sensations d'envie de respirer, diminue les réflexes liées au mode apnée et expose l'apnéiste à la syncope. Attention, toute respiration qui ne ressemble pas à celle que vous avez en étant tranquille dans votre fauteil, est de l'hyperventilation. technique à maîtriser, mais aussi piège à comprendre.
3 - l'adrénaline est le facteur principale de syncope. Je m'explique, tout le monde ressent ça. Un accident de voiture evité, un retard à un rdv important, un chef qui fait chier, une jolie fille qui se penche sur vous avec un mega décolleté ... et bien cette sensation ressentie, c'est l'adrénaline. Elle augmente la tension sanguine et le rythme cardiaque et diffuse du sang dans des zones pas forcément utile. Et bien, c'est pareil en chasse : une profondeur atteinte inhabituelle, la prise de concience d'être resté un peu trop longtemps en agachon, un poisson vue que vous réviez de flecher, la réussite d'avoir fléché un gros et d'être heureux de le remonter. Tous ces facteurs (et bien d'autres) sont des provocateurs de libération d'adrénaline. Ainsi cela vous sort du mode apnée (bradicardie, vasoconstriction périphérique, etc) et vous expose à la syncope.

Ca y est, d'un coup, on a plus envie de chasser ou de faire de l'apnée, tellement on prend conscience du danger. Et bien non, car la syncope n'est pas dangereuse. Cela ne signifie pas qu'ils faut en faire à répétition, c'est comme si un boxeur aimait se faire mettre KO à chaque match. Mais cela signifie qu'on doit jamais faire de l'apnée ou de la chasse seul ou avec des gens pas formé... une syncope bien gérée et tout le monde rentre manger la chasse à midi .. sinon, je vous rappelle les chiffres des morts en chasse du cross med ???

a+

merci pour l'apport de ta contribution, d'autant plus que ma description n'est pas compléte

un autre facteur également c'est la consommation immodérée d'alcool moins de 24h avant la pêche...

mini_11092004200021549.jpg - -


#14 Chao-le

Chao-le

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 282 messages

Posté 15 février 2012 - 11:40

en piscine il est impératif et obligatoire!!!
A chaque début de séance de constituer desz binômes, se surveiller l'un pareés l'autre. Si l'un des partenaires quitte l'entrainement avant la fin de la séance, il se doit d'aviser les responsables présents : initiateurs, moniteurs...) reconstituer d'autres binômes avec les présents dans l'eau

Là, je ne suis pas du tout d'accord !
C'est une préconisation totalement inadaptée à l'entraînement d'apnée dynamique en piscine.
(Je parle d'apnée Dynamique en piscine, et d'une séance sous la direction d'un moniteur, qu'il soit dans l'eau ou sur le bord).

Selon cette recommandation, quand il y en a 1 sous l'eau, l'autre surveille en surface ...
Et pourquoi pas, comme dans le premier "Code Vagnon de l'apnée", 1 apnée chacun son tour, sous la surveillance du moniteur ?

L'origine de ces "binomes", c'est une "recommandation fédérale", datant de 1995, et qui n'est qu'une "recommandation", et qui s'applique au milieu naturel !
En piscine, n'importe quelle autre forme d'organisation est possible, sous la responsabilité du moniteur.
Il suffit que la sécu réponde au danger de l'exercice; elle doit être modulable selon les formes de travail.
En cas d'exercice où l'on ne force pas, et de travail par vagues (dans le cas de séries) : pas de surveilance individuelle : surveillance par zone.
La surveilance individuelle se fait en cas d'apnée poussée, et surtout, elle DOIT être faite dans la zone dangereuse.
Et le danger est faible - voire nul - dans le cas de séries hypercapniques.
Mais avec cette préconisation, impossible de faire de telles séries : c'est une préconisation totalement inadaptée à l'entraînement d'apnée dynamique en piscine.


Et il manque un énorme détail à cette liste : le meilleur moyen de prévenir la syncope, c'est de garder actif l'indicateur d'alerte hypercapnique.
C'est le B-A BA d'un entraînement en piscine : il n'en est ait mention nulle part, alors que c'est par là qu'il aurait fallu commencer.

"Si tu donnes à un homme un poisson que tu as volé pour lui, il mangera un jour. Si tu lui apprends à voler, il mangera toute sa vie"  

Philippe GELUCK


#15 VCTERIC

VCTERIC

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 13 227 messages
  • Département, région, ville:saint yzan de soudiac
  • Mon équipement:JOS-Gun ,Imersion,Omer,Cressi

Posté 15 février 2012 - 11:54

C est vrai que je ne me suis pas trop penché sur le travail en piscine ,vue que chez moi maintenant je ne la vois que de trés loin ! mais Chao-le qui lui est un specialiste a raison . Il faut rester realiste quand a l entrainement lorsque l on travaille a 80°/° de ses possibilités ou alors plus rien n est possible .Ce n est deja pas facile ,il faut garder un peu de bon sens et des que l on reste en activité , sans rentrer dans des preparations excessives ,je ne m exprime surement pas tres bien ,le risque de syncope reste faible et la surveillance de zone est de mise.

#16 Tatosan

Tatosan

    Apprenti touche à tout

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 15 081 messages
  • Département, région, ville:Temple de Bretagne
  • Mon équipement:Combi en peau de congre et palmes en os de seiche

Posté 15 février 2012 - 12:34

cela signifie qu'on doit jamais faire de l'apnée ou de la chasse seul ou avec des gens pas formé...


Sujet maintes fois traités...
Mais chasser à 2 en Med et assurer la sécurité (un en surface, l'autre au fond) ok, mais par chez nous impossible, on y voit rarement à 7m en vertical, si le gars chasse sur 10... inutile.
Rien ne remplacera la prudence et la connaissance de soit (mais ce n'est que mon avis).



Et mieux vaut être seul que mal accompagné...

Rater l'immanquable et faire des tirs de l'impossible... :P

https://www.youtube....ICDJe27jcwnWgbw


#17 Chao-le

Chao-le

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 282 messages

Posté 15 février 2012 - 12:55

Sujet maintes fois traités...
Mais chasser à 2 en Med et assurer la sécurité (un en surface, l'autre au fond) ok, mais par chez nous impossible, on y voit rarement à 7m en vertical, si le gars chasse sur 10... inutile.
Rien ne remplacera la prudence et la connaissance de soit (mais ce n'est que mon avis).



Et mieux vaut être seul que mal accompagné...

100% d'accord !

Et le but d'un entraînement (en piscine ou ailleurs), pour la connaissance de soi, c'est d'apprendre à connaître ses limites !
Pour être plus précis, c'est apprendre les sensations spécifiques, par la pratique : répétition, progressivité; puis progressivité et répétition, avant d'attaquer la variabilité ...

"Si tu donnes à un homme un poisson que tu as volé pour lui, il mangera un jour. Si tu lui apprends à voler, il mangera toute sa vie"  

Philippe GELUCK


#18 chtimulet

chtimulet

    mulet de port ...

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 7 460 messages
  • Département, région, ville:Nose Grey Coast
  • Mon équipement:ce qu'il faut

Posté 15 février 2012 - 13:21

Lors d'un stage de chasse fait en Normandie vers Antifer, zone réputée pour sa faible visi et ses courants, on chassait par binome pour la sécurité. Au départ, habitué à chasser souvent seul dans le courant et la faible visi j'étais un peu septique sur la vrai utilité d'un coéquipier en surface (alternance avec une planche pour deux, un au fond l'autre maintient la planche dans le courant).
Résultat en alternant avec mon coéquipier habituel, j'étais moins fatigué après 3 h de chasse car il y avait vraiment une récupération entre chaque apnées (et pourtant on était sur des fonds n'excédant pas 12 m sur des apnées courtes), m'étant pris une méduse en pleine face j'étais content de trouver le copain pour m'aider à enlever les filaments, ayant enragué ma flèche alors que le jus reprenait de plus belle, là aussi j'étais bien content d'avoir de l'aide car sinon je pense que j'aurai forcé un peu pour aller la chercher.
Maintenant avec mon coéquipier, nous arrivons à pêcher côte à côte en dérive et franchement au niveau confort physique et psychologique c'est un vrai plus et donc au final je pense que cela diminue les risques d'accidents de manière importante même si la mauvaise visi empêche une surveillance visuelle.
En se forçant à observer l'autre j'ai aussi beaucoup appris sur moi et sur mes limites, chose que je ne perçois pas forcément lorsque je suis seul dans le feu de l'action. Image IPB
Si les moules viennent à l'agachon, t'es dans le bon...


http://www.fcsmpassion.com/

#19 plongeur fou

plongeur fou

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 379 messages
  • Département, région, ville:Breiz Roazon
  • Mon équipement:Lowrance, Epsealon

Posté 15 février 2012 - 14:45

Là, je ne suis pas du tout d'accord !
C'est une préconisation totalement inadaptée à l'entraînement d'apnée dynamique en piscine.
(Je parle d'apnée Dynamique en piscine, et d'une séance sous la direction d'un moniteur, qu'il soit dans l'eau ou sur le bord).

Selon cette recommandation, quand il y en a 1 sous l'eau, l'autre surveille en surface ...
Et pourquoi pas, comme dans le premier "Code Vagnon de l'apnée", 1 apnée chacun son tour, sous la surveillance du moniteur ?

L'origine de ces "binomes", c'est une "recommandation fédérale", datant de 1995, et qui n'est qu'une "recommandation", et qui s'applique au milieu naturel !
En piscine, n'importe quelle autre forme d'organisation est possible, sous la responsabilité du moniteur.
Il suffit que la sécu réponde au danger de l'exercice; elle doit être modulable selon les formes de travail.
En cas d'exercice où l'on ne force pas, et de travail par vagues (dans le cas de séries) : pas de surveilance individuelle : surveillance par zone.
La surveilance individuelle se fait en cas d'apnée poussée, et surtout, elle DOIT être faite dans la zone dangereuse.
Et le danger est faible - voire nul - dans le cas de séries hypercapniques.
Mais avec cette préconisation, impossible de faire de telles séries : c'est une préconisation totalement inadaptée à l'entraînement d'apnée dynamique en piscine.


Et il manque un énorme détail à cette liste : le meilleur moyen de prévenir la syncope, c'est de garder actif l'indicateur d'alerte hypercapnique.
C'est le B-A BA d'un entraînement en piscine : il n'en est ait mention nulle part, alors que c'est par là qu'il aurait fallu commencer.


Tout à fait , ca dépend du mode de fonctionnement du club et des exercices qu'il propose et si on pratique du statique ou du dynamique, . Même dans un groupe qui travaille le dynamique, je constitue des binômes de même niveau
Ce que je veut c'est que chaque participant à une séance se doit de vérifier l' état de chacun des participants. on fait aussi bien une syncope dans 1 m d'eau que dans 10m, donc pour moi la zone dangereuse se situe partout , même si bien évidement dans une fosse de 5, 10 ou plus les risques sont plus présents que dans 1 m

mini_11092004200021549.jpg - -


#20 Chao-le

Chao-le

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 282 messages

Posté 15 février 2012 - 15:10

Tout à fait , ca dépend du mode de fonctionnement du club et des exercices qu'il propose et si on pratique du statique ou du dynamique, . Même dans un groupe qui travaille le dynamique, je constitue des binômes de même niveau
Ce que je veut c'est que chaque participant à une séance se doit de vérifier l' état de chacun des participants. on fait aussi bien une syncope dans 1 m d'eau que dans 10m, donc pour moi la zone dangereuse se situe partout , même si bien évidement dans une fosse de 5, 10 ou plus les risques sont plus présents que dans 1 m

Ton message m'a fait réagir parce que tu institutionnalises le binome, comme solution à la sécu.
Il y a mieux à faire.
La première sécu, c'est qu'il n'y ait pas de syncope (puisqu'on est dans les génralités :D );
et pour ça, la meilleure solution, c'est d'activer le seuil d'alerte hypercapnique.

Ton pseudo, c'est "plongeur fou" : Est-ce que tu es réellement un plongeur, ou est-ce que c'est de l'humour ?
Probablement chasseur, puisque tu es Initiateur de chasse.

D'une manère générale, je m'oppose à ce que les plongeurs imposent leurs manières de faire à un club d'apnée.
Qu'ils restent dans leur domaine de compétence.
Je comprends que pour leur faire plaisir et avoir la paix, il faut se soumettttre à leurs exigences.

Mais cette notion de binome n'a cours que de manière occasionnelle dans un entraînement d'apnée ; c'est plutôt la logique du commando.
Et le binome ne doit pas entraver la dynamique de groupe. Ensuite, il y a des styles d'exercices où la notion de binome n'a pas son utilité, notemment pour la nage en "modestie respiratoire", le Fartlek, les apnées hypercapniques dans les séries "volume" ...


En fait, je réagis ainsi parce que j’ai eu une conversation avec un vieux pote, avec qui on s’est entraînés longtemps : il me dit que dans son club on ne pouvait même plus faire d’apnée valablement : on doit commencer par des 12,5m d’apnée en binôme, et pour les 50m, c’est chacun son tour … Bref, les bouteilleux ont pris le pouvoir dans ce club parisien, qui était un grand club de chasse, avec une belle équipe de chasseurs. Il ne va pas se passer longtemps avant que tous les chasseurs dégagent.

"Si tu donnes à un homme un poisson que tu as volé pour lui, il mangera un jour. Si tu lui apprends à voler, il mangera toute sa vie"  

Philippe GELUCK


#21 la grenouille

la grenouille

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 029 messages
  • Département, région, ville:cannes
  • Mon équipement:de tout:
    teak sea , rob allen,beuchat,cressi,

Posté 15 février 2012 - 16:37

intéressant tout ça mais j en arrive à me poser des questions à mon sujet!
chao-le dit : "c est important voir primordial de connaitre ses limites "
c est la ou le bas blesse!,en un demi siècle de chasse et autant d apnée si ce n est plus , mes limites je les ai jamais connu, j ai du seulement les approcher :unsure:

#22 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 15 février 2012 - 16:40

Ton message m'a fait réagir parce que tu institutionnalises le binome, comme solution à la sécu.
Il y a mieux à faire.
La première sécu, c'est qu'il n'y ait pas de syncope (puisqu'on est dans les génralités :D );
et pour ça, la meilleure solution, c'est d'activer le seuil d'alerte hypercapnique.

Ton pseudo, c'est "plongeur fou" : Est-ce que tu es réellement un plongeur, ou est-ce que c'est de l'humour ?
Probablement chasseur, puisque tu es Initiateur de chasse.

D'une manère générale, je m'oppose à ce que les plongeurs imposent leurs manières de faire à un club d'apnée.
Qu'ils restent dans leur domaine de compétence.
Je comprends que pour leur faire plaisir et avoir la paix, il faut se soumettttre à leurs exigences.

Mais cette notion de binome n'a cours que de manière occasionnelle dans un entraînement d'apnée ; c'est plutôt la logique du commando.
Et le binome ne doit pas entraver la dynamique de groupe. Ensuite, il y a des styles d'exercices où la notion de binome n'a pas son utilité, notemment pour la nage en "modestie respiratoire", le Fartlek, les apnées hypercapniques dans les séries "volume" ...


En fait, je régis ainsi parce que j’ai eu une conversation avec un vieux pote, avec qui on s’est entraînés longtemps : il me dit que dans son club on ne pouvait même plus faire d’apnée valablement : on doit commencer par des 12,5m d’apnée en binôme, et pour les 50m, c’est chacun son tour … Bref, les bouteilleux ont pris le pouvoir dans ce club parisien, qui était un grand club de chasse, avec une belle équipe de chasseurs. Il ne va pas se passer longtemps avant que tous les chasseurs dégagent.



Loin de moi l'idée de m'opposer à toi chao le. mais là, je suis obligé d'intervenir en allant en sens contraire.

Sans remettre en cause ton ancienneté et ton savoir dans la discipline, tu fais des amalgames pédagogiques choquants.

Je te rejoins à 100% sur l'histoire des plongeurs et que chaque méthode entraine parfois des dérives.

Mais tu parles de connaître les seuils hypercapniques ... même pas 2 % des apnéistes sont capables de décrire ce que tu dis. Et que je saches ...99.9 % des noyés en chasse n'ont pas atteints leur seuil hypercapnique .. de toute façon, ils ne savent pas ce que ça veut dire.

Tu formes des moniteurs, tout comme moi, combien sont capables de faire une démonstration de spasme ... 1% au maximum.

Et si tu encadres un garcon comme moi qui sait gérer ses seuils hypercapniques et qui désormais gère la réaction musculaire liée à la vasoconstriction ou à la charge lactique ... mon seuil d'envie de respirer, je l'ai balayé depuis bien longtemps. J'arrive quasiment à faire des apnées longues sans spasme.

Une solution idéal ???? j'en sais rien.

Faire un binome lorsqu'on fait des 10*50 départ minute, je te l'accorde, ça sert à rien.

Se reposer sur un moniteur qui encadre : la pire solution car lorsque le moniteur n'est plus là, les apnéistes ne savent plus gérer leur propre sécu.

Alors, j'en reviens. y a t il une solution idéale ? pas sure, mais le binome, c'est déjà ça. Plongeur seul est trop fréquent chez les chasseurs. Si on peux au moins éviter ça, ça sauvera déjà quelques vies.

et même avec une visi de merde, 99 % des syncopes se font alors que l'apnéiste flotte ou est en surface. Donc pas besoin de voir le fond. .. Lorsqu'un apnéiste va à 70m de fond, il a personne avec lui, mais il a pleins de monde en surface. Cela a permis une statistique simple : ZERO MORT !

#23 costaone

costaone

    Gros membre

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 739 messages
  • Département, région, ville:Antibes
  • Mon équipement:JEJESUB

Posté 15 février 2012 - 17:03

Mais tu parles de connaître les seuils hypercapniques ... même pas 2 % des apnéistes sont capables de décrire ce que tu dis. Et que je saches ...99.9 % des noyés en chasse n'ont pas atteints leur seuil hypercapnique .. de toute façon, ils ne savent pas ce que ça veut dire.



Justement, j'aimerais bien qu'on m'explique l'histoire de "l'activation de l'alerte du seuil d'hypercapnie"...


PS: merci pour ce rappel, et le chiffre, même si il fait froid dans le dos !
Un sasseur sassant sasser...

Adhérent FCSMP.

#24 plongeur fou

plongeur fou

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 379 messages
  • Département, région, ville:Breiz Roazon
  • Mon équipement:Lowrance, Epsealon

Posté 15 février 2012 - 17:39

Ton message m'a fait réagir parce que tu institutionnalises le binome, comme solution à la sécu.
Il y a mieux à faire.
La première sécu, c'est qu'il n'y ait pas de syncope (puisqu'on est dans les génralités :D );
et pour ça, la meilleure solution, c'est d'activer le seuil d'alerte hypercapnique.

Ton pseudo, c'est "plongeur fou" : Est-ce que tu es réellement un plongeur, ou est-ce que c'est de l'humour ?
Probablement chasseur, puisque tu es Initiateur de chasse.

D'une manère générale, je m'oppose à ce que les plongeurs imposent leurs manières de faire à un club d'apnée.
Qu'ils restent dans leur domaine de compétence.
Je comprends que pour leur faire plaisir et avoir la paix, il faut se soumettttre à leurs exigences.

Mais cette notion de binome n'a cours que de manière occasionnelle dans un entraînement d'apnée ; c'est plutôt la logique du commando.
Et le binome ne doit pas entraver la dynamique de groupe. Ensuite, il y a des styles d'exercices où la notion de binome n'a pas son utilité, notemment pour la nage en "modestie respiratoire", le Fartlek, les apnées hypercapniques dans les séries "volume" ...


En fait, je régis ainsi parce que j’ai eu une conversation avec un vieux pote, avec qui on s’est entraînés longtemps : il me dit que dans son club on ne pouvait même plus faire d’apnée valablement : on doit commencer par des 12,5m d’apnée en binôme, et pour les 50m, c’est chacun son tour … Bref, les bouteilleux ont pris le pouvoir dans ce club parisien, qui était un grand club de chasse, avec une belle équipe de chasseurs. Il ne va pas se passer longtemps avant que tous les chasseurs dégagent.


Chasseur et non bouteilleux avec une moyenne de 120 sorties/ an de + de 8 h depuis 28 ans, J'ai sortie de l'eau la têtes des copains par 8 fois déjà,( + un bonne petite dizaine de potes décédés en 28 ans (++++++) la derniére qui aurait pu couter la vie si la binome n'aurait pas été là surface , recrache l'air de l'apnée dans le tuba en surface et bingo 5 ou 6 secondes d'absence pour le pote, suffisamment pour avoir la tête sous l'eau ...l'eau , le copain a perdu 5 ou 6 secondes connaissance, inspiration, évanouissement , la tête de travers sous l'eau, donc le tuba sous la ligne de flottaison......................... c'était en piscine , fraction de seconde réaction , surface énergique, la tête maintenue hors de l'eau il ........... maintenant pour moi la notion de binôme m'est très importante.

mini_11092004200021549.jpg - -


#25 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 15 février 2012 - 17:39

Justement, j'aimerais bien qu'on m'explique l'histoire de "l'activation de l'alerte du seuil d'hypercapnie"...


PS: merci pour ce rappel, et le chiffre, même si il fait froid dans le dos !


le seuil hypercapnique est un terme théorique pour expliquer des effet physiologiques.

Ce qui donne envie de respirer, c'est pas la baisse d'oxygène (qui elle entraine la syncope), c'est l'excedent de CO² (d'où hyper pour excedent, capnique pour c0²).

bref, cela se manifeste au debut par une gêne dans la cage thoracique et dans le coup. Cela entraine un mal être qui est le signe de survie et donc = remonte respirer.

Lorsqu'on apprend à maitriser cette sensation, ce mal être se transforme en réaction physique sur le muscle du diaphragme = le spasm. un peu comme si tu avais envie de vomir, mais sans vomir ...

lorsque tu maitrises ce spasm, on se rend compte qu'on peux encore tenir très longtemps avec. car il s'agit plus d'une sensation désagréable, mais uniquement d'une réaction musculaire.

bon il faut reconnaitre que lorsqu'on court et qu' on a mal aux jambes, c'est pas très agréables. Pour autant, on stop pas la course en rentrant à la maison ... on accepte la douleur et on cotinue de courrir.

Pour donner des indicateurs, des athlètes entrainés, ils ont envie de respirer à partir de 3 miinutes en statiques et vont jusqu'au delà de 6. ils ont envis de respirer au bout de 70 m en DYN et dépassent les 150m facilement.

donc le seuil hypercapnique est inconnu pour beaucoup de monde, mais en rien il ne protège de la syncope.

Si je devais me fier à mes indicateurs hypercapniques, je m'arreterai à 100et pourtant, je vais bien au delà, régulièrement, et sans syncope.

d'où ma remarque auprès de notre ami françis. Mais je le reconnais bien là, avec sa spécialité de l'hypercapnie.