Aller au contenu


 

Photo

Prévention De La Syncope


  • Veuillez vous connecter pour répondre
109 réponses à ce sujet

#76 coryphaena

coryphaena

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 823 messages
  • Département, région, ville:29/85/33
  • Mon équipement:Imersion, Omer et Joss

Posté 20 février 2012 - 13:31

moi non plus , j ai jamais entendu parler de débutant qui avait fait une syncope.


Peut-être parce que le débutant qui ne possède pas vraiment d'aquacité reste dans la zone des 3-5m ? Peut-être aussi par ce qu'il ne reste que 20-30 secondes sous l'eau ?

 

#77 la grenouille

la grenouille

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 029 messages
  • Département, région, ville:cannes
  • Mon équipement:de tout:
    teak sea , rob allen,beuchat,cressi,

Posté 20 février 2012 - 15:12

Peut-être parce que le débutant qui ne possède pas vraiment d'aquacité reste dans la zone des 3-5m ? Peut-être aussi par ce qu'il ne reste que 20-30 secondes sous l'eau ?


c est ce que je pense également !

#78 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 20 février 2012 - 17:02

c'est encore plus simple.

si on hyperventil pas et si on ne reste pas bloqué au fond, le débutant a des signes d'alertes qu'il ressent bien plus tot qu'un expérimenté.

son instinct de base d'être humain va l'inciter à remonter pour sa survie, avant même qu'il ait entammé ses réserves.

Bien sure si l'émotionnel prend le dessus, il surconsommera et pourra se noyer, sans même syncoper.

d'où la différence avec un débutant, c'est donc cohérent.

#79 Red mor

Red mor

    Référenceur de tuto

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 795 messages
  • Département, région, ville:Bordeaux
  • Mon équipement:Des trucs

Posté 20 février 2012 - 17:48

Petit rappel à tous, la syncope n'arrive pas qu'aux autres

La syncope est un arrêt de la respiration qui fait suite à une baisse du taux d'O2 sanguin en dessous d'un seuil critique. Elle se caractérise par une perte de connaisance sans arrêt cardiaque. Le coeur continue de battre quelques minutes. Une reprise inspiratoire automatiquement a lieu quelques secondes après la perte de connaisance. On parle d'incident, si le pêcheur a la tête hors de l'eau à ce moment là. S'il se trouve encore sous l'eau, c'est la noyade, synonyme de lésions sérieuses voire la mort le plus souvent.
Pratiquement la syncope est due à une surconsomation d'o2:
Une apnée qui dure trop longtemps
Un effort trop important
L'état physiologique a une influence importante également sur le déclenchement de la syncope

La syncope est facile à détecter de l'extérieur : Le pêcheur s'immobilise, lâche souvent des bulles, ( ne jamais lacher de bulles volontairement) les yeux sont révulsés, il coule ou reste entre deux eaux, en fonction de son lestage
Le pêcheur perd connaisance dans les derniers mètres avant la surface, entre -10 et 0m, mais égalemnt en surface( la syncope peut se déclencher alors que l'apnéiste a repris sa ventilation pendant les 10 premières secondes. L'apnéiste se met à couler ( d'ou une surveillance accrue du binôme) C'est une conjugaison du manque d'o2 avec l'effet des pressions partielles qui s'effrondrent au niveau des alvéoles, pénalisant l'oxygénation du sang
d'autre facteurs favorisant la syncope
La conpression des sinus carotidiens par extension du cou ( ne jamais regarder vers la surface lors de la remontée)
La bradycardie liée à l'apnée, le stress.

A partir du moment où la syncope survient, l'équipier dispose de1 à 40 secondes pour intervenir
Remonter l'apnéiste à la surface immédiatement aprés avoir largué sa ceinture, maintenir le visage hors de l'eau, s'assurer qu'il n'y a pas de gène à sa respiration, faire réagir par des gestes adaptés ou par la voix. Si la perte de connaisance se prolonge, regagner le bateau ou la terre ferme, effectuer réanimation, (bouche à bouche, massage cardiaque...) Alerter les secours (Canal 16 vhf, 1616 ou le 112 avec un portable)


LA PREVENTION DES SYNCOPES

Respecter ses limites
Rester à l'écoute de son corps et de son état de forme
Limiter la profondeur
Raccourcir ses apnées
Ne pas relever la tête vers la surface surtout si on est limite lors de la remontée
Remonter calmement et sans effort
Ne pas se surplonber

PËCHER EN BINOME
Ne pas négliger la préparation en surface
Rester vigilant par rapport aux efforts consentis au fond, en tenir compte afin de raccourcir les apnées suivantes

et ne pas hésiter à larguer sa ceinture si nécessaire


en piscine il est impératif et obligatoire!!!

A chaque début de séance constituer des binômes, se surveiller l'un après l'autre. Si l'un des partenaire quitte l'entrainement avant la fin de la séance, il se doit d'aviser les responsables présents : initiateurs, moniteurs...) reconstituer d'autres binômes avec les présents dans l'eau.

Voilà donc une petite piqûre de rappel pour tous car il faut mieux prévenir que guérir

Petite vidéo , où le chasseur a bien eu de la chance ( une samba qui se termine bien) :


jy (Initiateur fédérale de chasse sous marine)



J'ai pas lu toutes les réponses qui ont suivi, j'espère qu'il y a eu des corrections à tes propos parce que même si on s'approche d'une bonne explication, c'est pas tout à fait ça non plus.

La syncope c'est pas un arrêt de la respiration, c'est tout simplement une mise du cerveau sur OFF parce que ta pression partiel d'O2 est passée sous le seuil critique.

L'envie de respirer c'est avec le CO2, dès que ton corps détecte un niveau de CO2 qui dépasse le seuil, tu vas commencer à avoir des convulsions du diaphragme qui te signalent "j'ai envie de respirer".

Dès que j'ai fini de mettre au propre mon cours d'initiateur entraineur d'apnée, je posterai un truc sur le sujet.

#80 coryphaena

coryphaena

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 823 messages
  • Département, région, ville:29/85/33
  • Mon équipement:Imersion, Omer et Joss

Posté 20 février 2012 - 18:17

...........

Dès que j'ai fini de mettre au propre mon cours d'initiateur entraineur d'apnée, je posterai un truc sur le sujet.


Oui bonne idée cela ajoutera un peu plus d'éléments.

... surtout que maintenant on se pose la question : faut-il ou non continuer à rester sous l'eau malgré les convulsions du diaphragme...? :unsure:

#81 ty mous

ty mous

    SEMPER FI

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 178 messages
  • Département, région, ville:Loin
  • Mon équipement:rien et des palmes !!

Posté 20 février 2012 - 18:59

Oui bonne idée cela ajoutera un peu plus d'éléments.

... surtout que maintenant on se pose la question : faut-il ou non continuer à rester sous l'eau malgré les convulsions du diaphragme...? :unsure:

Ben non c'est justement cet élément qui deviens ton alarme et à ce moment tu ne dois absolument pas trainer au fond !même si tu vois un beau poisson .AUCUN POISSON AU MONDE NE VAUT LA VIE D'UN CHASSEUR OU PLONGEUR !!c'est à partir de ce réflèxe que tu commence à stocker du CO2 et le danger est proche !! :o :(

#82 Red mor

Red mor

    Référenceur de tuto

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 795 messages
  • Département, région, ville:Bordeaux
  • Mon équipement:Des trucs

Posté 20 février 2012 - 19:53

Oui bonne idée cela ajoutera un peu plus d'éléments.

... surtout que maintenant on se pose la question : faut-il ou non continuer à rester sous l'eau malgré les convulsions du diaphragme...? :unsure:


J'ai envie de dire tout dépend comment ton corps a été habitué à travaillé en hypercapnie et en hypoxie :D

Si ton corps a bien bossé en hypoxie, cela veut dire que ton seuil de déclenchement de syncope est très bas. Du coup si tu as mal bossé en hypercapnie tu peux avoir une envie de respirer qui se déclenche longtemps avant ton seuil de syncope. Généralement ce cas là c'est celui des débutants, c'est un cas qui favorise la sécurité.

Maintenant pour un gars qui est bien entrainé, c'est à dire qui a fait beaucoup d'exercices d'apnée avec un sang chargé en CO2 (des séries d'apnée courte /moyenne avec des récup courte par exemple) et bien le seuil de l'envie de respirer sera reculé. Au final, pour un mec entrainé, le déclenchement des deux capteurs O2 et CO2 est très proche et ça devient très dangereux.

Après y a d'autres paramètres qui entrent en jeu comme la chute des pressions partielles, l'hyperventilation et autres.

Ca explique bien le coup du manque d'O2 dans le sang (mais y a pas le profil CO2): http://dtournassat.f...ambaSyncope.htm

Pour moi dès qu'il y a envie de respirer c'est déjà dangereux, je remonte toujours avant d'avoir les premiers spasmes.

Mais vous inquiétez pas, je vous ferais un topo sur l'hypercapnie, hypoxie, pression partielle etc etc ... car un apnéiste d'un bon niveau se doit de connaitre le fonctionnement de son corps, dans le cas contraire c'est un peu jouer avec sa vie ...

#83 coryphaena

coryphaena

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 823 messages
  • Département, région, ville:29/85/33
  • Mon équipement:Imersion, Omer et Joss

Posté 20 février 2012 - 21:13

Oui merci pour ces réponses.
Je me doutais de la réponse de ty mous que je remercie car l'entendre par d'autres comme ty mous me conforte dans mon raisonnement. :)


Sinon, pour ceux qui ne font jamais d'exercices d'apnée mais qui chassent avec des séries d'apnée courte à moyenne et des récup courte principalement; comment en théorie notre corps réagit t'il ?
A savoir que des séries courtes à moyenne se situent je pense (je ne me chronomètre pas)pour mon cas entre 30 et 50 secondes une fois posé au fond.

#84 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 20 février 2012 - 22:07

bon, alors là on atteint le paroxisme de l'erreur en matière d'apnée.

je provoque volontairement : vous avez tout faux les gars, effacez tout on recommence !

je m'explique.

nager dans sa zone de confort où aucune envie de respirer ne se manifeste, c'est très confortable. Perso j'adore, c'est gentillet, surtout en snorkeling avec mes gosses. Mais c'est pas de l'apnée, c'est de la nage sans respirer !

je vous entends parler de mots : hypercapnie, hypoxie, je vais les compléter d'autres que vous avez déjà entendu : vasoconstriction périphérique, bradicardie, charge lactique ... tout cela vous parle dans l'apnée, n'est ce pas ?

on vous a dit que cela arrivé en apnée, n'est ce pas ? et sans vous dire que vous seriez en danger pour autant, ni que vous risquiez la syncope.

et bien tous ces éléments ne se produisent qu'à partir du moment où le corps est rentré en mode apnée. et il est est entré dans ce mode parqu'il avait envi de respirer et qu'on ne l'a pas satisfait.

Puisque son taux de CO² augmente, alors il crée la bradicardie, la vasoconstriction, le lactate, etc.

Donc si vous avez envi de respirer et que vous restez sous l'eau ... bienvenu, vous venez de découvrir ce que c'est que l'APNEE !

je comparerai de la même façon. Vous commencez à courrir, au bout de 10 minutes, vous commencez à transpirer ... vous arrétez ? alors bienvenu, vous courrez ...

c'est pareil !

Que dire aux athlètes ... comme les autres, ils ont envis de respirer à 60, 70m en DYN et ils vont jusqu'à 200 ou plus ... si ils vous avaient écouté les compet n'iraient pas haut.

Allez j'en rajoute encore une couche : No warm up, vous connaissez ? c'est une solution employée par 90% des athlètes de haut niveau : ils se mettent à l'eau, sans échauffement dans l'eau, sans une série d'apnée précédente et ils envoient directe leur perf maximum. et oui car ainsi il favorise le déclenchement, plus tôt, de l'envi de respirer ...

et oui, ils ont envi de respirer encore plus tôt. Mais grâce à cela les autres phénomènes (bradicardie, etc.) commence aussi plus tôt et du coup, ils consomment moins et peuvent aller plus loin ...

Mais pour sure, ils ont appris à gérer leur envi de respirer.

Donc changez vos cours d'initiateur et vos habitudes trop sécurisantes et allez rencontrer des vrais formateurs d'apnée !!!!!!!!!

#85 Red mor

Red mor

    Référenceur de tuto

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 795 messages
  • Département, région, ville:Bordeaux
  • Mon équipement:Des trucs

Posté 20 février 2012 - 22:13

Oui merci pour ces réponses.
Je me doutais de la réponse de ty mous que je remercie car l'entendre par d'autres comme ty mous me conforte dans mon raisonnement. :)


Sinon, pour ceux qui ne font jamais d'exercices d'apnée mais qui chassent avec des séries d'apnée courte à moyenne et des récup courte principalement; comment en théorie notre corps réagit t'il ?
A savoir que des séries courtes à moyenne se situent je pense (je ne me chronomètre pas)pour mon cas entre 30 et 50 secondes une fois posé au fond.


Je te fais un résumé mais en gros:

Hypercapnie (travail de résistance au CO2 donc l'envie de respirer) = temps de récupération inférieur ou égal au temps d'immersion
Hypoxie (travail sur la consommation d'O2 donc reculer le seuil de perte de conscience = temps de récupération 3 à 4 fois celui du temps d'immersion

Un chasseur qui fait des apnées courtes avec peu de récupération (ex: prospection de trou à homard) bossera plus l'hypercapnie
Un chasseur qui fait des apnées longues avec beaucoup de récupération (ex: agachon) bossera plus l'hypoxie

Ton cas me semble être entre les deux donc tu fera bosser un peu des deux avec une dominante hypercapnie.

Si je me plante corrigez moi (je suis encore en formation initiateur entraineur donc j'ai pas tous mis au clair dans mes cours et je voudrai éviter de dire trop de connerie :P)

#86 Red mor

Red mor

    Référenceur de tuto

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 795 messages
  • Département, région, ville:Bordeaux
  • Mon équipement:Des trucs

Posté 20 février 2012 - 22:19

bon, alors là on atteint le paroxisme de l'erreur en matière d'apnée.

je provoque volontairement : vous avez tout faux les gars, effacez tout on recommence !

je m'explique.

nager dans sa zone de confort où aucune envie de respirer ne se manifeste, c'est très confortable. Perso j'adore, c'est gentillet, surtout en snorkeling avec mes gosses. Mais c'est pas de l'apnée, c'est de la nage sans respirer !

je vous entends parler de mots : hypercapnie, hypoxie, je vais les compléter d'autres que vous avez déjà entendu : vasoconstriction périphérique, bradicardie, charge lactique ... tout cela vous parle dans l'apnée, n'est ce pas ?

on vous a dit que cela arrivé en apnée, n'est ce pas ? et sans vous dire que vous seriez en danger pour autant, ni que vous risquiez la syncope.

et bien tous ces éléments ne se produisent qu'à partir du moment où le corps est rentré en mode apnée. et il est est entré dans ce mode parqu'il avait envi de respirer et qu'on ne l'a pas satisfait.

Puisque son taux de CO² augmente, alors il crée la bradicardie, la vasoconstriction, le lactate, etc.

Donc si vous avez envi de respirer et que vous restez sous l'eau ... bienvenu, vous venez de découvrir ce que c'est que l'APNEE !

je comparerai de la même façon. Vous commencez à courrir, au bout de 10 minutes, vous commencez à transpirer ... vous arrétez ? alors bienvenu, vous courrez ...

c'est pareil !

Que dire aux athlètes ... comme les autres, ils ont envis de respirer à 60, 70m en DYN et ils vont jusqu'à 200 ou plus ... si ils vous avaient écouté les compet n'iraient pas haut.

Allez j'en rajoute encore une couche : No warm up, vous connaissez ? c'est une solution employée par 90% des athlètes de haut niveau : ils se mettent à l'eau, sans échauffement dans l'eau, sans une série d'apnée précédente et ils envoient directe leur perf maximum. et oui car ainsi il favorise le déclenchement, plus tôt, de l'envi de respirer ...

et oui, ils ont envi de respirer encore plus tôt. Mais grâce à cela les autres phénomènes (bradicardie, etc.) commence aussi plus tôt et du coup, ils consomment moins et peuvent aller plus loin ...

Mais pour sure, ils ont appris à gérer leur envi de respirer.

Donc changez vos cours d'initiateur et vos habitudes trop sécurisantes et allez rencontrer des vrais formateurs d'apnée !!!!!!!!!



Justement, faut voir ça côté chasse et pas apnée. Apnée compet on fonctionne différemment ... quand j'ai envie de respirer je reste au fond de l'eau, y a la sécu en haut donc je m'en fous de syncoper ou pas (enfin dans la limite du raisonnable).

En chasse, s'il est tout seul vaut mieux qu'il reste sécuritaire et garder une marge en cas de pépin ... Je me vois pas remonter de 20m avec des spasmes, me retrouver coincé dans un nylon de pêche etc etc ... c'est le meilleur moyen d'aller au carton.

Après je dis ça, je dis rien.

#87 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 20 février 2012 - 22:54

ok, alors j'en rajoute.

les spasm en chasse, ils son essentiellement psycho,

mes exemples ci dessus c'était en piscine. Car le spasm se ressens bien car la pression est faible et le mode apnée moins bon

dès que tu fais de la profondeur, les paramètres changent et tu spasmes beaucoup moins.

la peur te fait spasmer : rappel ci dessus : spasm = survit = remonte.

Mais perso, j'ai nettement moins envi de respirer au fond qu'en surface, donc les indicateurs, genre spasmes, en profondeur, ne veulent encore plus RIEN DIRE !

Maintenant je te dis ça en comparaison de descente en profondeur et d'apnée en profondeur, car je ne chasse pas, mais l'apnée, reste l'apnée.

non mais pour info les gars, ceux qui descendent à 40 m de fond, ils ont deux poumons, deux yeux, un coeur, un estomac, etc. Comme vous.

ils ont pas un appareil qui élimine la possibilité de survivre ...

donc on doit apprendre à gérer et comprendre ses sensations. On ne doit pas forcément sortir de l'eau dès que ça chatouille.

#88 Red mor

Red mor

    Référenceur de tuto

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 795 messages
  • Département, région, ville:Bordeaux
  • Mon équipement:Des trucs

Posté 21 février 2012 - 11:17

ok, alors j'en rajoute.

les spasm en chasse, ils son essentiellement psycho,

mes exemples ci dessus c'était en piscine. Car le spasm se ressens bien car la pression est faible et le mode apnée moins bon

dès que tu fais de la profondeur, les paramètres changent et tu spasmes beaucoup moins.

la peur te fait spasmer : rappel ci dessus : spasm = survit = remonte.

Mais perso, j'ai nettement moins envi de respirer au fond qu'en surface, donc les indicateurs, genre spasmes, en profondeur, ne veulent encore plus RIEN DIRE !

Maintenant je te dis ça en comparaison de descente en profondeur et d'apnée en profondeur, car je ne chasse pas, mais l'apnée, reste l'apnée.

non mais pour info les gars, ceux qui descendent à 40 m de fond, ils ont deux poumons, deux yeux, un coeur, un estomac, etc. Comme vous.

ils ont pas un appareil qui élimine la possibilité de survivre ...

donc on doit apprendre à gérer et comprendre ses sensations. On ne doit pas forcément sortir de l'eau dès que ça chatouille.


Oui la profondeur joue beaucoup :) Mais bon, je pense pas avoir dit trop de conneries, j'ai juste évité de faire dans le détail. Après comme il a était dit, on est sur un forum, c'est dur de conseiller tel ou tel truc à une personne que l'on a pas en face de soi.

#89 costaone

costaone

    Gros membre

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 739 messages
  • Département, région, ville:Antibes
  • Mon équipement:JEJESUB

Posté 21 février 2012 - 11:48

Je te fais un résumé mais en gros:

Hypercapnie (travail de résistance au CO2 donc l'envie de respirer) = temps de récupération inférieur ou égal au temps d'immersion
Hypoxie (travail sur la consommation d'O2 donc reculer le seuil de perte de conscience = temps de récupération 3 à 4 fois celui du temps d'immersion

Un chasseur qui fait des apnées courtes avec peu de récupération (ex: prospection de trou à homard) bossera plus l'hypercapnie
Un chasseur qui fait des apnées longues avec beaucoup de récupération (ex: agachon) bossera plus l'hypoxie

Ton cas me semble être entre les deux donc tu fera bosser un peu des deux avec une dominante hypercapnie.

Si je me plante corrigez moi (je suis encore en formation initiateur entraineur donc j'ai pas tous mis au clair dans mes cours et je voudrai éviter de dire trop de connerie :P)



C'est intéressant cette manière de résumer :

Est-ce que ça tendrait à dire que pour une approche chasse en sécurité et sans viser le record, il vaut mieux éviter tout travail en hypercapnie et bosser l'hypoxie ?
Comme ça on bosse la résistance à la baisse d'O2, mais on ne recule jamais les signaux d'alerte ?

Je caricature un peu volontairement pour être clair, mais est-ce que c'est complètement absurde ?
Un sasseur sassant sasser...

Adhérent FCSMP.

#90 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 21 février 2012 - 12:00

en fait il faut voir chaque chose en fonction de chaque besoin.

d'abord il faut dissocier "action de chasse" et entrainement. On ne se pousse pas à son maximum pendant une chasse, mais pendant un entrainement.

ensuite, il y a des chasses hypercapnique = indienne, dans le jus, explo recherche de site, etc

et des chasses hypoxique : profond, agachon.

et à chacun son mode de sécu.

Donc à priori, cela dépend de ton site et de tes habitudes.

et red mor, j'ai pas dit que tu avais dis une connerie. Il y en a qui ont été dite et je les ai directement ciblées. Et pis après tout, faire ou dire une connerie, c'est comme faire et défaire, on avance et on apprend toujours ! ;)

#91 coryphaena

coryphaena

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 823 messages
  • Département, région, ville:29/85/33
  • Mon équipement:Imersion, Omer et Joss

Posté 21 février 2012 - 12:16

Il y a peut-être aussi le faite que de nos jours nous avons tendance à vouloir aller plus vite que la musique.

C'est à dire que notre meilleure sécurité est peut-être aussi de permettre à notre corps d'évoluer progressivement grâce à la pratique et l'expérience qui sera acquise durant toutes ces années de pratique ?

Ne pas chercher à brûler les étapes mais chercher tout d'abord à :
- toujours rester le plus calme et détendu possible;
- et surtout écouter son corps et le laisser déterminer si oui ou non, on peut descendre plus ou bien rester plus longtemps (quelques secondes de plus par exemple).


Il est bon de se préparer psychologiquement pour descendre ou rester plus longtemps. MAIS cela ne doit surtout pas être un BUT.

Le but unique étant avant tout le plaisir d'être sous l'eau.
Et seulement ensuite, durant la session, si on le sent, ''essayer'' naturellement de descendre plus profond ou bien de rester plus longtemps.

La clé de la sécurité sous l'eau semble être basée sur 1 seul principe : NE PAS INSISTER.
Quand on prête attention au retours d'expériences suites à divers traumatismes sous l'eau comme la syncope, la première cause d'accident semble avant tout lié au fait que le syncopé a ''INSISTER PLUS QUE''.
Ensuite on peut accéder à d'autres niveaux hiérarchique moins importants mais toujours liés au premier niveau comme : Ne pas forcer et ne pas paniquer.

Je comprends mieux pourquoi certains chasseurs expérimentés insistent sur le fait que la montre (pour l'heure ; la durée ; la profondeur) doit rester sagement dans la voiture car elle est à elle seule un paramètre déstabilisant pour celui qui souhaite jouer avec.... et surtout pour les jeunes qui les accompagnent.

#92 Red mor

Red mor

    Référenceur de tuto

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 795 messages
  • Département, région, ville:Bordeaux
  • Mon équipement:Des trucs

Posté 21 février 2012 - 12:44

Il y a peut-être aussi le faite que de nos jours nous avons tendance à vouloir aller plus vite que la musique.


Oui, d'ailleurs y a un truc qui est frustrant quand tu fais de l'apnée piscine c'est qu'en début de saison tu fais plus un travail pour augmenter ta cylindré et c'est seulement après ce travail que tu vas commencer à bosser l'apnée.

Du coup y a pas mal de débutants qui se pointent avec l'idée "super je vais passer mon temps sous l'eau" et qui sont déçus car les premières séances sont axés sur le foncier et la résistance mais c'est la base :P

#93 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 21 février 2012 - 13:52

red mor, c'est pas la base du tout.

en fait, c'est une dérive des circuits de formation.

A la base tu dois te remettre en forme, c'est une certitude, mais tu dois aussi faire évoluer tes acquis : technique, vitesse, force, méthode, tactique.

Et pour cela il n'est pas forcément nécessaire de faire de grosses apnées.

Mais comme il est difficile de diriger un groupe en insistant sur ces paramètres, la dérive a conclue qu'on ne retient plus que les exercices : faire X fois ça ou X fois ça, en oubliant les objectifs énoncés précédemment.

Pour ma part le foncier ou le physique, je ne le travaille pas dans l'eau, aucun intéret ...

#94 Red mor

Red mor

    Référenceur de tuto

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 795 messages
  • Département, région, ville:Bordeaux
  • Mon équipement:Des trucs

Posté 21 février 2012 - 14:29

red mor, c'est pas la base du tout.

en fait, c'est une dérive des circuits de formation.

A la base tu dois te remettre en forme, c'est une certitude, mais tu dois aussi faire évoluer tes acquis : technique, vitesse, force, méthode, tactique.

Et pour cela il n'est pas forcément nécessaire de faire de grosses apnées.

Mais comme il est difficile de diriger un groupe en insistant sur ces paramètres, la dérive a conclue qu'on ne retient plus que les exercices : faire X fois ça ou X fois ça, en oubliant les objectifs énoncés précédemment.

Pour ma part le foncier ou le physique, je ne le travaille pas dans l'eau, aucun intéret ...


Ca fait du bien d'avoir d'autres visions de l'entrainement, parce que c'est vrai que lorsque tu passes l'IE2, tu vas recevoir l'enseignement d'une seule personne (d'autant plus que dans mon club de base y a pas d'encadrant d'apnée et on se démerde tout seul), du coup je serais forcement formaté à faire tel ou tel type d'entrainement.
En même temps avec cette formation j'apprends beaucoup et les entrainements seront mieux construit à l'avenir car ce qu'on a fait jusqu'à présent c'est tout simplement du n'importe quoi :S

La baleine : MP :)

#95 VCTERIC

VCTERIC

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 13 227 messages
  • Département, région, ville:saint yzan de soudiac
  • Mon équipement:JOS-Gun ,Imersion,Omer,Cressi

Posté 21 février 2012 - 15:59

il vaut mieux éviter tout travail en hypercapnie et bosser l'hypoxie

?

Bon alors pour la chasse arrete d ecouter ,les beaux theoriciens.....Image IPB car dans la realité c est exactement l inverse!. losqu il y a du courant ,naturellement tu vas reduire tes apnées et ta profondeur ,pas simple de s oxygener de garder la verticale,trouver son coin et ainsi de suite donc peu de chance d avoir des accidents car si tu veux trop accelerer tu as envie de remonter avant de toucher le fond !Image IPB meme dans 10 m......Le probleme de la syncope en chasse est un probleme d hypoxie.....souvent sans meme sans rendre compte, on peut lorsque l on commence a penser que c est profond,faire une petite hyper ventilation qui abaisse ta securité ,je vais pas reprendre mais en gros le temps que tu gagne ,tu le prends sur ta securité et pas sur le temps total de ton apnée....C est a dire en gros que tu raccourcis le temps entre l envie de respirer qui te fais remonter
et celui de la perte de connaissance ,donc le moindre probleme au fond ou de surconsomation (fleche enraguée,poisson qui tire un peu fort,crampe......)et c est la syncope!Image IPB
Donc plus il y a de preparation et plus le risque de syncope est important en chasse !Image IPB C est que le coté pratique pour eviter a tartosan que j aime bien Image IPB de se noyer Image IPB

#96 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 21 février 2012 - 18:14

je viens de regarder la vidéo qui est au début de ce sujet. j'ai été frappé par une erreur très fréquente que je peux constater chez les chasseurs et qui facilite a syncope.

Le Lestage.

Très souvent, un chasseur se charge lourd afin de s'aider à descendre. Il arrive ainsi en aillant fait moins d'effort au fond et reste un peu plus longtemps au fond.

Sauf que c'est un leurre car le corps se souvient que la dernière remontée a été difficile et du coup envoie des signes d'inconfort plus rapidement.

Et en plus, alors qu'il est au bout de son apnée, dans la zone la plus difficile physiquement, alors il palme très fort à cause de son surlestage.

Pour ma part lorsque je me balade entre 15 et 25m (profondeur de chasse habituelle), ma remontée se fait quasiment sans mouvement.

Je fais une apnée staitique accompagnant légèrement le mouvement lié à la flottabilité.

Donc afin de prévenir la syncope je dirai un élément de plus : apprenez à descendre avec moins de lestage, la remontée n'en sera que plus facile.

#97 PAUL TERNISIEN

PAUL TERNISIEN

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 547 messages
  • Département, région, ville:Z
  • Mon équipement:Z

Posté 21 février 2012 - 20:59

Enfin ;) Un retour aux lois physiques de base ça fait du bien.

#98 GEGE22

GEGE22

    out

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 7 790 messages
  • Département, région, ville:lamballe
  • Mon équipement:un string des chaussons une cagoule

Posté 09 mars 2012 - 23:20

SA FAIT DU BIEN DE VOIR DES MEC QUI SI CONAISSE ET non des chasseur qui se la pette sous pretexte que.....MERCI A VOUS
SALUT RED
rien de plus beau que les cote bretonne

#99 Invité_La Guigne

Invité_La Guigne
  • Invités

Posté 10 mars 2012 - 00:07

Et le but d'un entraînement (en piscine ou ailleurs), pour la connaissance de soi, c'est d'apprendre à connaître ses limites !
Pour être plus précis, c'est apprendre les sensations spécifiques, par la pratique : répétition, progressivité; puis progressivité et répétition, avant d'attaquer la variabilité ...


Je suis d'accord avec toi, mais faut-il avoir une piscine qui propose ça à côté de chez soi...

Dans mon bled, j'ai demander à la piscine du coin si il y avait ce genre d'entrainement proposer...non ! y'a t-il un club d'apnée ou de tir ?...non ! est-ce possible de venir s'entrainer avec masque, tuba et palmes ?...non ! concrètement, c'est soit piscine libre ou soit club de natation !

Bref pour une piscine à 10 millions d'euros c'est léger, et c'est dommage car allez s'entrainer en mer c'est un peu du temps de perdu, je préfère aller chasser direct...quitte à être dans l'eau !


Merci pour les infos sur la syncope ! j'suis d'accord sur le faite que le plus important c'est de connaitre ses propres limites !

#100 Chao-le

Chao-le

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 282 messages

Posté 10 mars 2012 - 01:56

Je suis d'accord avec toi, mais faut-il avoir une piscine qui propose ça à côté de chez soi...

Dans mon bled, j'ai demander à la piscine du coin si il y avait ce genre d'entrainement proposer...non ! y'a t-il un club d'apnée ou de tir ?...non ! est-ce possible de venir s'entrainer avec masque, tuba et palmes ?...non ! concrètement, c'est soit piscine libre ou soit club de natation !

Bref pour une piscine à 10 millions d'euros c'est léger, et c'est dommage car allez s'entrainer en mer c'est un peu du temps de perdu, je préfère aller chasser direct...quitte à être dans l'eau !


Merci pour les infos sur la syncope ! j'suis d'accord sur le faite que le plus important c'est de connaitre ses propres limites !

Merci de ton soutien ...
Je sais bien qu'il faut une piscine ... pour s'entraîner en piscine (surtout si tu ne trouves que des conditions de merde en piscine) !
Mais évidemment, si, plus que la piscine, c'est la pêche que tu préfères, hé bien tu n'as pas de raison de rechercher autre chose !
(entre parenthèse Jean-Pierre JUGES qui est de Lannion, et que tu connais peut-être, était d'IDF).

Ceci dit, en IDF, j'ai eu le privilège d'avoir toujours pu m'entraîner dans de très bonnes conditions, dans des séances de club (Chasse, natation classique, triathlon, nage avec palmes, tir sur cible) ... Et aussi dans le public (j'ai même fait des séries 40X50m apnée, pendant le public quand l'apnée était interdite, avec l'ACCORD ET MEME LES ENCOURAGEMENTS de potes MNS ...) La particularité de l'IDF, c'est qu'il y a eu dès la fin des années 70 des clubs où les chasseurs organisaient des séances d'entraînement l'hiver, pour compenser l'éloignement de la mer. Et le tir sur cible a été un grand rassemblement aussi; ça a donné des structures d'entraînement supplémentaires à l'apnée, et une approche analytique.

En ce qui me concerne, j'ai toujours trouvé un intérêt propre à l'apnée en piscine ! Surtout s'il y a une petite équipe, pour progresser avec un commando de carrures, des gars surs, purs, durs ... Mais je cherche surtout à parvenir en "condition d'apnée", avec des exos de nage pour atteindre une sorte de bio-rythme, "en symbiose avec son souffle" ... Et la nage sous l'eau en monopalme, en apnée, devient une sorte de voyage dans un demi-rêve, dans le déroulement lent des vertèbres sacrées ...
Je chasse en monopalme depuis 20 ans maintenant, pour de longues sorties suaves (j'ai même fait en monopalme des championnats IdF de chasse).

Pour l'apnée proprement dite, il y a 2 conceptions possibles :
Dans la plus classique, l'apnée n'a d'intérêt que si elle est longue et intense, plus loin dans la transgression.
Et l'approche que je préfère, est celle des grraaandes séries d'apnées.

Les grraaandes séries d'apnées ? Un exemple pour les chasseurs : le max d'apnées dans l'heure.
En bi-palmes, mon coéquipier d'entraînement Jean-Paul CONGOS avait réalisé 47X50m dans l'heure, il y a plus de 20 ans, avec des "bi" en fibre (chausson Dessault, et voilures en fibres déclivées à la main par Eric DECIMO). Evidemment, ça râcle très dur au niveau des poumons, et les crampes menacent le jarret. Mais dans ce genre d'exercice, le risque de syncope est faible (à condition toutefois que les apnées se limitrent à 70% du max : ça s'adresse à des chasseurs qui ont un bon coup de palme, et de la condition ...)

En "mono", il y a 7 ans, en 2005, un "jeune" apnéiste qui s'entraînait avec moi, Brice LEQUETTE, a réussi 60X50m apnée dans l'heure (mono russe à ailettes de marque "Hyperfin", déclivée par le Russe Ivan Shakov).

"Si tu donnes à un homme un poisson que tu as volé pour lui, il mangera un jour. Si tu lui apprends à voler, il mangera toute sa vie"  

Philippe GELUCK