Aller au contenu


 

Photo

Rendez-Vous Syncopal Des 7 Mètres


  • Veuillez vous connecter pour répondre
185 réponses à ce sujet

#176 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 24 juillet 2012 - 14:00

merci de ne pas considérer que c'est la vigilance qui sert dans ces phénomènes.

ne pas risquer la syncope, c'est rester à 30 % de ses capacités et esquiver les contraintes qui t'exposent aux syncopes de début d'apnée ...

aucune vigilance ne peux t'empecher un accident qui survient alors que c'est déjà trop tard. soit tu gères en amont, soit tu meurs ...

 

#177 megalodon

megalodon

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 62 messages
  • Département, région, ville:paris
  • Mon équipement:mes jambes

Posté 24 juillet 2012 - 21:40

merci de ne pas considérer que c'est la vigilance qui sert dans ces phénomènes.

ne pas risquer la syncope, c'est rester à 30 % de ses capacités et esquiver les contraintes qui t'exposent aux syncopes de début d'apnée ...

aucune vigilance ne peux t'empecher un accident qui survient alors que c'est déjà trop tard. soit tu gères en amont, soit tu meurs ...

Moi, je ne suis pas "clair" mais alors toi .....
Par contre, je pense avoir compris que tu pense comme moi et la majorité des gens. Lorsque tu métrises un maximum de paramètres, physique, physiologique et même psychique et psychologique il est clair que le retour à la surface serra d'autant plus sur. A contrario, à l'inverse et de manière proportionnellement et exponentiel, les risques augmentent... La dernière phrase est un peu rude mais bon je ne suis pas doué pour l'expression écrite.

#178 PAUL TERNISIEN

PAUL TERNISIEN

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 547 messages
  • Département, région, ville:Z
  • Mon équipement:Z

Posté 29 juillet 2012 - 06:31

Je trouve que la réponse de La Baleine est claire.

Tu peux être aussi vigilant que tu veux, la syncope ne prévient pas, ou trop tard.

Rester à 30 % en dessous de ses capacités, ça paraît clair.

En pêche, celon les circonstances ( pêche seul ), je reste même à 50 % de mes capacités.
Ici dans le Nord la visi est médiocre, on peux pêcher à deux, mais il ne faut compter que sur soi même.
Un pote en surface qui doit descendre te chercher dans le courant, avec un visi de 1 à 2 mètres, même par petits fonds il aura bien du mal à te trouver. :'(

Par contre, quand on pêche à deux en Bretagne ou alors sur le large chez nous, avec des visis de plus de 10 mètres on peut pousser un peu les apnées.
La pêche en binôme est alors très interessante, à condition de pêcher avec un pote du même niveau.
La surveillance est de mise, et on doit bien connaitre les signes de la syncope pour pouvoir intervenir très rapidement et quel que soit le fond auquel on pêche.
Il faut être capable d'aller chercher son copain au fond et le remonter sans prendre de risque pour soi même. De plus en pêchant à deux cela facilite les temps de récupération, que parfois en pêchant seul on a tendance a racourcir, un au fond un en surface qui surveille est récupére :hyp:

La Baleine a tout a fait raison dans la gestion en amont, il faut éliminer tous risques pouvant géner l'apnée.
Par exemple, avoir un plombage adapté à la profondeur, ne pas hésiter à faire varier le lestage si on change de profondeur.
J'ai deux plombs amovibles sur ma ceinture, j'ai des potes qui mettent deux ceintures pour pouvoir accrocher une ceinture à la planche quand on va plus profond.
Ne jamais essayer de sortir un poisson de force dans un trou, cela fait faire des efforts au fond et le risque de syncope devient plus important.Il faut utiliser le moulinet.
Tenir compte de sa forme du moment, si on a fait la bringue la veille, il faut en tenir compte.
Ne pas faire d'hyperventilation et toujours pêcher à des profondeurs nettement en deça de vos possibilités de descente en apnée.

Une petit anecdote de ma pêche d'hier. Je pêchais à trou, je vois un joli bar.
J'utilise un fusil puissant avec un trident titane en 8 mm, le bar vient droit vers moi, j'attend un peu il se tourne pour repartir, je tire en pleine tête.
Le bar venait de donner un coup de queue pour partir et mon trident en le transperçant le pousse dans le même sens que sa nage.
Je tire doucement sur mon fil, blocage :huh:
La j'avais deux solutions, soit tirer et essayer de sortir le poisson dans l'apnée, soit débobiner le moulinet.
Et bien c'est à ce moment là dans l'action de pêche qu'il faut avoir le bon reflexe, je débobine mon moulinet, je remonte en surface.
C'est ça gérer en amont, c'est à dire se forcer à avoir des automatismes sans se poser de question, au fond on n'a pas le droit à l'erreur, ni le temps de la relexion. :papy:

Au fait, le bar avait été poussé hors de la pierre, et j'ai dû le décrocher de mon trident de l'autre côté de la pierre, avant de pouvoir récupérer mon fusil et mon trident.
Si j'avais tiré sur le fil, d'une part je n'aurais jamais réussi à le faire repasser sous la roche, et j'aurais pris de très gros risques qui aurait pû me conduire à la syncope.

#179 la grenouille

la grenouille

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 010 messages
  • Département, région, ville:cannes
  • Mon équipement:de tout:
    teak sea , rob allen,beuchat,cressi,

Posté 29 juillet 2012 - 17:53

je te rejoins paul sur ton commentaire.
j estime que du manière générale , il ne faut compter que sur soi meme.
se dire :
"mon copain est la qui me surveille, je peux pousser mes apnées"
est la porte grande ouverte aux risques et autres problèmes.
en med ,on chasse souvent assez profond voir plus et meme à 2 ,dans l eau claire le danger n est pas loin.
avant hier , je suis sorti avec des copains et mon fils.on a terminer la matinée par un tombant;le haut est sur une dizaine de mètres , le bas entre 30 et 40m.
mon fils ,bien qu il soit à l aise sur 20/22m, cela ne m a pas empécher de descendre 5m derrière lui.je préfère l accompagner plutot qu attendre en surface qu il remonte.
en cas de problème , chaque seconde compte beaucoup

#180 cemoi

cemoi

    Toujours en forme ;-)

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 116 messages
  • Département, région, ville:Montpellier/Collioure
  • Mon équipement:Palme omer millenium ou pas...

Posté 30 juillet 2012 - 15:17

je te rejoins paul sur ton commentaire.
j estime que du manière générale , il ne faut compter que sur soi meme.
se dire :
"mon copain est la qui me surveille, je peux pousser mes apnées"
est la porte grande ouverte aux risques et autres problèmes.
en med ,on chasse souvent assez profond voir plus et meme à 2 ,dans l eau claire le danger n est pas loin.
avant hier , je suis sorti avec des copains et mon fils.on a terminer la matinée par un tombant;le haut est sur une dizaine de mètres , le bas entre 30 et 40m.
mon fils ,bien qu il soit à l aise sur 20/22m, cela ne m a pas empécher de descendre 5m derrière lui.je préfère l accompagner plutot qu attendre en surface qu il remonte.
en cas de problème , chaque seconde compte beaucoup

+1 pour avoir plongé en apnée avec un vrai binome. Le coup de pousser ces apnées n'est pas bon, avoir un gars de son niveau reste une evidance qui n'est pas toujours réalisable... Il est déja complex de se connaitre parfaitement sois meme alors connaitre les autres également parait quasi utopique.
Suivre son coequipier sur des apnées profonde c'est plus que bon comme tu dis les secondes comptes. Quans la visi est pourrie je dirai meme qu'il faut rester derrière son coequipier si non on ne le voit plus :wacko: ça veux souvent dire 3m derrière...

Je déplore quand même de ne pas trouver de club ou les entrainements se fond en mer toute l'année :/ En picine il n'y a pas de profondeur et trop de visi :lol:

Dans tous les cas le post m'auras appris pas mal de choses malgré sa longueure :lol:

Plonger, c'est entrer dans un autre monde, où le temps est dilaté, l'espace compressé, le corps allégé. Dans cet univers qui bouscule nos repères habituels, il y a toujours quelque chose à découvrir : poissons, coraux, cavités, épaves...


#181 PAUL TERNISIEN

PAUL TERNISIEN

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 547 messages
  • Département, région, ville:Z
  • Mon équipement:Z

Posté 30 juillet 2012 - 20:24

Il est déja complex de se connaitre parfaitement sois meme alors connaitre les autres également parait quasi utopique.
Suivre son coequipier sur des apnées profonde c'est plus que bon comme tu dis les secondes comptes.


L'expérience, et l'entrainement. ;)

Quand tu t'entraines en piscine une à deux fois par semaine avec les mêmes potes, quand tu sors en mer avec les mêmes amis, depuis plus de 15 ans, on fini par se connaitre par coeur :wub:

Je n'ai pas dit que c'était simple, mais pour moi c'est un pré-requis, et cela n'a rien d'utopique ;)

Quand je pêche avec d'autres copains, je pêche à 30% voir 50% de mes capacités car je ne les connais pas assez pour leur confier ma vie.

Mais cela n'est que mon analyse et ma vision des choses, mais pour l'instant cela marche plutôt bien. :)

Perso, je préfére confier ma vie à des gens que je connais très bien (deux ou trois amis) plutôt que faire des tours de grande roue ou je ne sais quoi dans des parcs d'attractions ou sur les pistes de ski, sans connaitre les mecs qui ont serré le boulons :P

Mais ça c'est ma vision vieux connard de la vie :papy:

#182 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 01 août 2012 - 08:28

Il est déja complex de se connaitre parfaitement sois meme alors connaitre les autres également parait quasi utopique.
Suivre son coequipier sur des apnées profonde c'est plus que bon comme tu dis les secondes comptes.


L'expérience, et l'entrainement. ;)

Quand tu t'entraines en piscine une à deux fois par semaine avec les mêmes potes, quand tu sors en mer avec les mêmes amis, depuis plus de 15 ans, on fini par se connaitre par coeur :wub:

Je n'ai pas dit que c'était simple, mais pour moi c'est un pré-requis, et cela n'a rien d'utopique ;)

Quand je pêche avec d'autres copains, je pêche à 30% voir 50% de mes capacités car je ne les connais pas assez pour leur confier ma vie.

Mais cela n'est que mon analyse et ma vision des choses, mais pour l'instant cela marche plutôt bien. :)

Perso, je préfére confier ma vie à des gens que je connais très bien (deux ou trois amis) plutôt que faire des tours de grande roue ou je ne sais quoi dans des parcs d'attractions ou sur les pistes de ski, sans connaitre les mecs qui ont serré le boulons :P

Mais ça c'est ma vision vieux connard de la vie :papy:


Je ne suis pas un spécialiste de chasse, mais à priori, suivre son binôme sous l'eau, c'est la dernière chose à faire. Je m'explique.

soit tu sais que tu es 50% au dessus du niveau de ton binome et là, ok, pourquoi pas.

Mais déjà, cela signifie que vous devez vous préparer tous les deux pour une grosse apnée. Car si ton pote s'envoi un peu, forcément, toi, qui fait la sécu, aussi.

cela signifie aussi que lorsque ce sera ton tour, tu devras récupérer et refaire une grosse apnée ... alors que ton binome en ferait autant pour toi ...

donc en gros, vous faites tous les deux des grosses apnées, sauf qu'il 'ny en a qu'un seul qui chasse et l'autre qui surveille .... perso, ça ne me parait pas logique.

ensuite, disons que tu suis ton pote sous l'eau ... bon, qu'on soit claire, la syncope allongée en agachon, c'est un mythe.

surveiller quelqu'un au fond, c'est uniquement pour le protéger d'un choc sur un rocher, ou de rester accrocher sur un filet ou bref, un accident à la con qui peut arriver au fond ...

encore une fois, en gérant en amont, tu peux éviter ce genre d'accident.

Mais bon, disons que tu suis ton pote.

il fait son apnée et son agachon, par exemple. il attend .... donc toi aussi (même 5 m au dessus, c'est dure) .... il flèche un denti de 4 kg .... super content, mais il insiste à vouloir le sortir d'une prise du rocher, il force (à l'image de paul juste avant) et fait une syncope au fond ... ok, c'est un cas bizarre et super rare ... mais c'est juste pour illustrer la suite :

tu crois que toi, en tant que binome, tu as pu faire la même apnée que lui (5 m au dessus), le voir galérer, donc t'inquiter un peu ... le voir syncoper ... et te dire ... bon, ben, là ... je descend le rejoindre et je le sauve ... j'ai bien peur qu'à la fin, on est deux syncopés ....

si j'extrapole .... vous croyais que lorsque des champions s'envoient à 100m de fond on va les voir en sécu ????

c'est pas comme cela qu'on gère et c'est pas comme cela que je préconise.

Notre conseil serait plutot :

lorsque tu fais la sécu, tu surveilles le départ de ton binome. lorsqu'il part, tu prends ton chrono ou l'heure précise sur ta montre.

tu te prépares, tu te ventiles, pour ta prochaine apnée.

Si au bout du temps habituel de plongée, il n'est pas revenu (donc là, il faut quand même surveiller ta montre ...) ...et bien tu prends une grande inspiration et tu files vers le fondd pour voir si il a besoin de toi ...

soit il a poussé un peu et tu le croises en chemin ... soit il a eu un accident et là, tu es frais et dispo pour intervenir ...

enfin, je ne suis pas spcéialiste en hasse, mais en apnée, c'est comme ça quon fait.

#183 la grenouille

la grenouille

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 010 messages
  • Département, région, ville:cannes
  • Mon équipement:de tout:
    teak sea , rob allen,beuchat,cressi,

Posté 01 août 2012 - 10:40

globalement d accord avec toi la baleine, à quelques détails près:
"la syncope allongée c est un mythe", il y a un peu plus de 40 ans en arrière, j ai remonté du fond ,mon copain d enfance en syncope ,posé au fond ,le fusil toujours dans la main, les yeux révulsés :wacko: je peux te dire que ça marque ! et tu remets en question ta tecnique. :wacko:
je suis rarement mon fils sous l eau , seulement lors d un agachon assez profond(20/25m) alors que le fond est sur 40 et plus.
c était le cas samedi dernier, le fiston descend sur un tombant très profond et s arrète sur un petit surplomb;un petit courant latéral balayait la parois, et en bas l eau était très trouble, blanche;je sais qu il est à l aise à cette profondeur mais je préfère étre présent en bas , au cas ou il aurait fallu doubler un gros poisson.
quand à la récup en surface , pas de problème, t attend d avoir parfaitement récupérer de l apnée précèdente avant de descendre, et tant pis si c est un peu long.

#184 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 02 août 2012 - 08:56

globalement d accord avec toi la baleine, à quelques détails près:
"la syncope allongée c est un mythe", il y a un peu plus de 40 ans en arrière, j ai remonté du fond ,mon copain d enfance en syncope ,posé au fond ,le fusil toujours dans la main, les yeux révulsés :wacko: je peux te dire que ça marque ! et tu remets en question ta tecnique. :wacko:
je suis rarement mon fils sous l eau , seulement lors d un agachon assez profond(20/25m) alors que le fond est sur 40 et plus.
c était le cas samedi dernier, le fiston descend sur un tombant très profond et s arrète sur un petit surplomb;un petit courant latéral balayait la parois, et en bas l eau était très trouble, blanche;je sais qu il est à l aise à cette profondeur mais je préfère étre présent en bas , au cas ou il aurait fallu doubler un gros poisson.
quand à la récup en surface , pas de problème, t attend d avoir parfaitement récupérer de l apnée précèdente avant de descendre, et tant pis si c est un peu long.


ok, je corrige ce que j'ai dit : la syncope, allongée sur le fond, n'est pas un mythe. C'est très très rare. S'endormir alors qu'on fait un agachon, c'est quand même qu'on a super poussé (hors hyperventilation, bien entendu).

#185 PAUL TERNISIEN

PAUL TERNISIEN

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 547 messages
  • Département, région, ville:Z
  • Mon équipement:Z

Posté 02 août 2012 - 16:05

Notre conseil serait plutot :

lorsque tu fais la sécu, tu surveilles le départ de ton binome. lorsqu'il part, tu prends ton chrono ou l'heure précise sur ta montre.

tu te prépares, tu te ventiles, pour ta prochaine apnée.

Si au bout du temps habituel de plongée, il n'est pas revenu (donc là, il faut quand même surveiller ta montre ...) ...et bien tu prends une grande inspiration et tu files vers le fondd pour voir si il a besoin de toi ...

soit il a poussé un peu et tu le croises en chemin ... soit il a eu un accident et là, tu es frais et dispo pour intervenir ...

enfin, je ne suis pas spcéialiste en hasse, mais en apnée, c'est comme ça quon fait.
[/quote]


Ben c'est ce qu'on fait, je n'ai jamais dit le contraire.

Je ne vais pas suivre mon binôme sous l'eau :wacko:

Je surveille ou il descend, et je me prépare en me ventilant pour ma prochaine apnée.

Je connais les temps d'apnée de mes potes de pêche, et je me cale par rapport à mes temps de récupération. ;)

Le plus souvent quand un problème arrive, syncope ou samba, c'est en général en remontant et près de la surface.

Tu peux aussi surveiller les bulles, quand on voit des bulles il faut aller voir de suite, car en général le gars qui syncope lâche des bulles.

Heureusement les problèmes sont rarissimes, mais cela ne nous empêche pas d'être très vigilant.

#186 VCTERIC

VCTERIC

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 13 227 messages
  • Département, région, ville:saint yzan de soudiac
  • Mon équipement:JOS-Gun ,Imersion,Omer,Cressi

Posté 02 août 2012 - 20:56

Chez nous on n est pas embeté ,courant et visi de 2 m alors mieux vaut binome ou pas faire tout en amont comme dit la baleine !Image IPB