Aller au contenu


 

Photo

Identifier Précisément Ses Limites En Apnée

limites apnée syncope

  • Veuillez vous connecter pour répondre
26 réponses à ce sujet

#1 didir

didir

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 250 messages
  • Département, région, ville:Nouméa, NC
  • Mon équipement:Un tuba de compèt!

Posté 22 mars 2013 - 15:49

Bonjour,

 

Il se trouve que je chasse le plus souvent seul -je suis bien conscient du danger que ça représente, mais je n'ai la plupart du temps personne avec qui sortir en vacances près de la mer (ou alors OK pour 30 min, pas pour 3 voire 4 heures de chasse ...)

 

Cela dit je reste à des profondeurs plus que raisonnables et je remonte systématiquement avant d'avoir envie de remonter (je ne force jamais, j'interromps les agachons alors que j'ai encore 20s devant moi, je me refuse tout poste au delà de 8 à 10 mètres, même s'il semble intéressant, zéro hyperventilation etc.). Sans ça, si je m'amuse à plonger à 100% sans accompagnement je stresse sous l'eau (genre au fond, bien écrasé par la pression, super pratique pour rester zen...) et cela m'empêche d'apprécier une sortie.

Tout au plus, il y a une dizaine d'années alors adolescent un peu con, j'ai du voir des étoiles comme quand on se lève trop vite d'une chaise.

 

Mais du coup j'ai l'impression de ne plus progresser car je suis toujours dans une zone de confort, jamais en train de lutter (ou alors vraiment exceptionnellement quand une bébette enraguée me force à descendre à répétition)

 

Récemment je me suis demandé s'il serait pas intéressant, en étant encadré bien sûr, de provoquer une situation à syncope. Pour moi un petit 18/20 mètres avec bonne petite pause en bas devrait suffire. Ou alors en statique à l'air libre (?)

Ce qui m'intéresserait c'est avoir une meilleure connaissance de ma capacité à supporter l'hypoxie afin : de minimiser les risques en me connaissant mieux, de progresser en pouvant affronter à nouveau l'apnée en inconfort (genre spasme du diaphragme etc.) et pouvoir peut-être aller un peu plus loin en profondeur histoire de taquiner le dentex dentex sans stresser ^^

 

Alors, pour ceux qui ont déjà vécu ou approché une syncope/samba en club d'apnée ou autre, sauriez-vous décrire les sensations qui la précèdent?

 

S'il y a parmi vous un apnéiste "gradé", savez-vous si cette approche est la bonne? S'il y a un bénéfice à en tirer tout du moins? Je pratique l'apnée dans un petit club à côté de chez moi mais on est 5 ou 6 pour un encadrant vraiment pas foufou, tout le monde ou presque y est débutant (en dynamique on ne nous demande que 25m... Bref, les réponses à mes questions je ne les aurai pas auprès d'eux...)

 

Et plus généralement comment "écoutez-vous" vos limites, pour ceux qui chassent seuls surtout?

 

Merci d'avance pour vos réponses!

 

Amicalement,


On ne peut pas sécher un poisson mille fois... Mais on peut sécher mille poissons une fois... euh mille fois... non, on ne peut pas sécher mille poissons mille fois... Mais on peut sécher une fois mille poissons.. oui on ne peut pas sécher mille fois du poisson.


 

#2 decazeus

decazeus

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 179 messages
  • Département, région, ville:hérault

Posté 22 mars 2013 - 16:38

Personnellement je pense pas que la recherche de la syncope soit une voie pour progresser,

 

ça m'est arrivé une fois en club d'apnée lors d'une apnée statique très bien encadrée, tu ne sens pas du tout que tu pars ou que tu es parti, enfin c'est mon ressenti.

 

Mon apnée statique en détail :

j'avais déjà fait 4min30 avec des potes un été en piscine donc je voulais faire 5 min.

Les 3 premieres minutes passent plutot vite si tu arrives à bien te relacher, ensuite commence les spasmes que tu gères comme tu peux, tous les 30 secondes il y avait un bip, arrivé à 4min30 j'étais très entamé mais dans un total relachement, malheureusement je n'ai jamais entendu le bip des 5min et on m'a sorti de l'eau à 5"15, apparemment je dansais dans l'eau ^^, la samba quoi ...

Donc j'étais parti et si personne ne m'avait sorti j y serai encore, je ne ressentai plus la nécessité de respirer et ma premiere phrase quand ils m'ont sorti à été "mais pourquoi vous m'avez sorti?" ^^ alors que j'étais complètement à l'ouest cependant on m'a sorti avant que je ne perde connaissance.

 

Après lors de la chasse c'est complètement différent, je n'ai jamais ressenti de spasme et pourtant lors d'apnée poussée (jamais seul) ca m'est arrivé de remonter et d'avoir la tête qui tourne.

 

Je pense que si tu veux progresser en apnée,c'est bcp de travail hors de l'eau, velo, footing/aérobie, piscine, travail de l'apnée au sec, assouplissement de la cage thoracique, augmenter son volume pulmonaire, pas besoin de pousser ses apnées en chasse pour progresser.

 

Si tu progresses dans tout ses domaines, tu seras bcp plus à l'aise sous l'eau et tu pourras aller taquiner le dentex !



#3 Hamster des Profondeurs

Hamster des Profondeurs

    Rongeur des mers

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 140 messages
  • Département, région, ville:Rennes
  • Mon équipement:Des algues en guise de pagne.

Posté 22 mars 2013 - 17:31

Après lors de la chasse c'est complètement différent, je n'ai jamais ressenti de spasme et pourtant lors d'apnée poussée (jamais seul) ca m'est arrivé de remonter et d'avoir la tête qui tourne.

 

Je profite de cette phrase pour rebondir sur le fait que chacun ressent les choses différemment. Par exemple, quand je suis en chasse / statique, il m'arrive de ressentir des spasmes très vite lors de mon apnée. Je ne ressent pourtant pas le besoin de respirer et je sais que la zone ou je me met en danger est encore relativement loin. 

 

Paradoxalement quand je m'entraine à sec, quand les spasmes arrivent c'est que je suis vraiment en fin d'apnée... 


HDP

#4 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 014 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 22 mars 2013 - 17:57

Ben moi je suis assez d'accord sur le principe de pousser (de temps en temps) au risque de syncoper pour mieux connaître ses limites. Mais en piscine, ou sur des sorties profondeur club, spécifique apnée avec l'équipement et l'encadrement qui va avec.

 

Par contre, je suis également d'accord avec Decazeus : expérience de quelques collègues, aucun signe d'arrivée de la syncope quand on la subit, rien de différent que l'envie de respirer et retenir les spasmes... maintenant, on est surtout un groupe de jeunes apnéistes. Peut-être que les plus anciens détectent des signes qu'on ne sait pas lire. Pour l'instant, comme déjà dit, je me cale sur des temps et le nombre de spasmes pour sortir la tête de l'eau. Je pousse progressivement le nombre de spasmes. Un de ces 4, je vais sans doute sombrer, mais je n'ai pas encore atteint les limites (je supporte jusqu'au 4ème spasme).  

 

Par contre, aucun intérêt à mon sens de jouer la perf en chasse, sauf très bien encadré et accompagné avec une oxyygénothérapie pas loin. Mieux vaut travailler en piscine, la zone de confort sera prolongée en mer et ce sera déjà un gros bénéfice.


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#5 decazeus

decazeus

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 179 messages
  • Département, région, ville:hérault

Posté 22 mars 2013 - 19:24

Pour reprendre,

 

En effet je pense aussi qu'il faille pousser ses apnées à l'entrainement pas dans le but de chercher la syncope à tout prix ...

 

Moi ce que j'aime beaucoup, c'est travaillé air expiré, ça met tout de suite en dette d'oxygène, ce qui peut ressembler à une fin d apnée poussée, mais c'est très dur physiquement et psychologiquement car on est tout de suite dans ses limites.



#6 Tatosan

Tatosan

    Apprenti touche à tout

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 15 061 messages
  • Département, région, ville:Temple de Bretagne
  • Mon équipement:Combi en peau de congre et palmes en os de seiche

Posté 23 mars 2013 - 15:21

C'est limite comme raisonnement je trouve de vouloir syncoper pour connaitre ses limites!

Surtout que les limites ne sont pas immobiles!

Suivant l'état de forme, le temps de sommeil, ce qu'on a mangé (bu??), les soucis ou non... les limites peuvent varier de façon assez importante!

Un jour tu syncopes à 3min, l'autre à 4min passées t'es encore bien...

La recherche des sensations est propre à chacun. Perso je sais que je spasme assez tôt, et je sais qu'avant que les spasmes deviennent quasi insupportable j'ai pas mal de marge.

A l'entrainement les spasmes je pousse, m'en fout, on est là pour ça.

En chasse :

-Surtout ne pas négliger la récup'!

-Le mieux c'est de ne pas être en hypoxie (récup'!)

-Favoriser l'hypercapnie

 

De façon générale :

Détente, détente et ... détente :P.


Rater l'immanquable et faire des tirs de l'impossible... :P

https://www.youtube....ICDJe27jcwnWgbw


#7 damdam

damdam

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 696 messages
  • Département, région, ville:reims
  • Mon équipement:pal 110

Posté 23 mars 2013 - 20:55

tu vois quand je suis parti en gwada ,la personne avec qui je chassais partait en général toutes les 2 min , c'est à dire dès qu'il est remonté en surface , au  bout de 2 min il repart !!! il m'a dit sinon tu sort de ton mode apnée !! vraiment très difficile pour moi d'appliquer cette méthode car perso il me faut du temps pour faire un bon truc : une bonne descente et rester un peu ! mais le danger est plus important apparemment lorsque tu te prépare trop longuement !

mais pour lui aucun problème , 2 min de récup et au hop un ptit agachon à 30m sans chichi !!! truc de ouf quoi moi faut que je prépare pendant une plombe comme en piscine pour faire ça !!! et tout ça bien sur dans le courant en palmant à moitié !!!



#8 la grenouille

la grenouille

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 022 messages
  • Département, région, ville:cannes
  • Mon équipement:de tout:
    teak sea , rob allen,beuchat,cressi,

Posté 26 mars 2013 - 08:59

"pousser au risque de syncoper pour mieux connaitre ses limites"

quand je lis ça , je sursaute!

il y a des débutants qui lisent ce forum, quelle conclusion vont ils en déduire? :wacko: :wacko: :wacko:



#9 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 014 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 26 mars 2013 - 09:58

Bof, ils en pensent ce qu'ils en veulent. Si des gens sont assez cons pour prendre pour vérité vraie tous les avis des internautes, sans remettre dans le contexte, ils méritent toutes les mésaventures qui leur pendent au nez.

 

De mémoire, la syncope en apnée n'est pas considérée comme un accident de plongée.C'est même assez banal dans le cadre d'un entrainement d'apnée encadré et sécurisé. 10 minutes sous oxygène et pas besoin de faire venir la cavalerie ni les pompiers si les constantes sont bonnes.

 

Je ne parle pas de chercher la syncope, mais d'accepter le risque de la syncope. C'est un peu comme en escalade : si tu ne pousses pas tes limites jusqu'à accepter le risque de la chute, ben tu stagnes dans le petit niveau. Après, cette chute doit être correctement protégée. C'est la même chose pour la syncope avec un bémol en plus : contrairement à l'escalade où on peut installer des ateliers de chute, je ne m'amuserais pas à organiser un "atelier syncope" pendant un entrainement :D

 

Pour info : Il y a eu 4 ou 5 syncopes lors du dernier challenge profondeur organisé par Truebridge. Ca n'a pas fait la une des journeaux, et zéro séquelles pour les participants qui ont tous eu des problèmes dans la tranche 5-10m...


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#10 arsouille

arsouille

    freelance...

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 9 516 messages
  • Département, région, ville:ni trop prés ni trop loin
  • Mon équipement:un cerveau d'occasion.

Posté 26 mars 2013 - 10:40

Sans deconner ????????????????????????????????????,,

Il vous viendrait à l'esprit de foncer à 150 kmh dans un mur pour voir comment l'airbag marche??????

 

Bin je suis pas prêt de chasser avec vous. ( je ne suis pas une référence , je sais).

 

" Allo , je suis désolé mais il a poussé un peu..........Il est tjrs au fond. C’était juste pour voir ses limites......"


2jev914.jpg

#11 goldrabbit29

goldrabbit29

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 247 messages
  • Département, région, ville:Rennes
  • Mon équipement:de la bonne volonté

Posté 26 mars 2013 - 10:52

Sans deconner ????????????????????????????????????,,

Il vous viendrait à l'esprit de foncer à 150 kmh dans un mur pour voir comment l'airbag marche??????

 

Bin je suis pas prêt de chasser avec vous. ( je ne suis pas une référence , je sais).

 

" Allo , je suis désolé mais il a poussé un peu..........Il est tjrs au fond. C’était juste pour voir ses limites......"

"Allo, non mais allo quoi!"



#12 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 014 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 26 mars 2013 - 10:53

Arf, c'est dur de se faire comprendre sur internet, hein ?! Je n'ai jamais parlé des limites en chasse, juste en piscine à l'entrainement, encadré, sécurisé, équipé. Si tu fuis ses limites en gardant toujours de la marge, quelle progression tu t'autorises ?

 

La chasse, le milieu naturel, c'est pour la pratique et l'entretien. La piscine, c'est pour l'entrainement et la progression. C'est là qu'il faut se faire mal (un peu et pas trop souvent, une histoire de dosage comme d'hab...).

 

 

150 km/h, même avec l'airbag, t'es mort : désinsertion de l'aorte et arrachement des lobes du foie sur choc frontal à partir de 50 km/h, airbag ou pas. Tu meurs d'hémorragies internes. Syncope correctement gérée par des pratiquants vigilants et formés : t'es vivant et en parfaite santé. Et encore une fois, il ne s'agit pas de la chercher, mais d'en accepter le risque, dans un environnement sécurisé.

 

En milieu naturel, je fais partie des TRES prudents : anticipation des problèmes, vérifications matériels, bilan météo régulier, contrôle de l'état physique, et pratiquement jamais de prise de risque. J'ai trop de respect pour dame nature pour croire que je peux m'amuser impunément avec ses règles.


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#13 didir

didir

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 250 messages
  • Département, région, ville:Nouméa, NC
  • Mon équipement:Un tuba de compèt!

Posté 26 mars 2013 - 10:54

Bonjour à tous et merci pour vos réponses.

 

Je vois qu'elles sont variées, et effectivement à tous les débutants qui peuvent lire ce sujet la première chose sur laquelle insister c'est penser sécurité. Ne jamais pousser des apnées seul, et dans la mesure du possible pratiquer la discipline en club si on veut progresser.

 

Me concernant j'ai 28 ans et je fais de l'apnée depuis mes plus jeunes années (5/6 ans), aujourd'hui en chasse comme écrit précédemment je ne chasse jamais à 100%. Aucun spasme, moins de 10m la plupart du temps, et des apnées limitées à moins d'une minute (je fais environ 4' en statique). Donc très clairement dans la zone dite "de confort"

 

 

C'était justement l'objet de mon poste, d'avoir un avis d'apnéistes/chasseurs plus chevronnés que moi et qui ont une meilleure connaissance de la zone dite d'inconfort voire des signes avants coureur des limites types samba/syncope. Mais effectivement, comme l'a souligné Tatosan ces limites ne sont probablement pas fixes, on peut s'en rendre compte d'une session chasse à une autre où les apnées sont plus ou moins faciles. Et encore une fois seul il est inconscient de plonger près de son max (en temps ou en profondeur..)

 

Bon du coup ce que j'ai trouvé comme parade depuis la semaine passée histoire de pousser c'est les applications type Static Apnea Trainer sur smartphone, et ça marche plutôt bien. A l'air libre, on a des gammes 02 et CO2, qui nous permettent de pousser de plus en plus, allongé sur son lit donc en toute sécurité a priori.

Alors j'ai pas syncopé (lol..) et ce n'est pas un but en soi mais cela m'a permis de sentir deux trois trucs plutôt désagréables, tête qui tourne et chaleur. Le genre de trucs qu'il ne faudra jamais sentir sous l'eau, justement.


On ne peut pas sécher un poisson mille fois... Mais on peut sécher mille poissons une fois... euh mille fois... non, on ne peut pas sécher mille poissons mille fois... Mais on peut sécher une fois mille poissons.. oui on ne peut pas sécher mille fois du poisson.


#14 goldrabbit29

goldrabbit29

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 247 messages
  • Département, région, ville:Rennes
  • Mon équipement:de la bonne volonté

Posté 26 mars 2013 - 10:55

Est-ce que ça sert à quelque chose de savoir qu'on peut tenir 5 minutes en statiques avant de tourner de l'oeil, quand 2 min d'apnée pour l'agachon suffisent amplement? (c'est une question sans ironie)



#15 didir

didir

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 250 messages
  • Département, région, ville:Nouméa, NC
  • Mon équipement:Un tuba de compèt!

Posté 26 mars 2013 - 11:09

Ben je ne sais pas justement, je me demande en fait si le fait d'aller souvent (encadré, à l'entrainement, en piscine) en zone d'inconfort, le plus loin possible, ne permet pas de se connaitre mieux et de savoir détecter des signes plus facilement si un jour on est amené à pousser un peu en action de chasse?

 

Détecter ces signes et larguer la ceinture, détecter ces signes et laisser le fusil au fond, détecter ces signes et arrêter la sortie (?) quand celui qui n'aura pas cherché ces limites-là se rapprochera dangereusement de la syncope(?) Enfin les premières réponses laissent à penser que non, visiblement ça ne prévient pas :/

 

Mon questionnement peut paraître un peu bizarre, certes, mais c'est dans une logique de connaissance de soi et de sécurité ^^


On ne peut pas sécher un poisson mille fois... Mais on peut sécher mille poissons une fois... euh mille fois... non, on ne peut pas sécher mille poissons mille fois... Mais on peut sécher une fois mille poissons.. oui on ne peut pas sécher mille fois du poisson.


#16 damdam

damdam

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 696 messages
  • Département, région, ville:reims
  • Mon équipement:pal 110

Posté 26 mars 2013 - 12:53

tu t’entraînes bien en piscine et pi c'est tout ! pas besoin de chercher les limites limites car la syncope tu la verra pas venir !!! d'autant plus que les gens que je connais qui ont déjà fait des syncopes (en compet) ont eu tendance à régresser après et à refaire d'autres syncopes car quand tu fait mal à ton corps il s'en souvient !!! Bosse plutôt sur du co2 au taquet !!! la tu va progresser en sécurité , et de temps en temps tu te fait une petite perf encadrée mais pas la peine de vouloir aller au délà de ses propres sensations !  déja quand tu commences à ressentir des fourmis dans les membres sur une grande distance perso je préfère sortir car je sent que je suis pas loin , mais d'autres personnes vont au delà et tout se passe nickel car chaque personne a un ressenti différent : y'a pas de vérité stricte ! mais je déconseille de vouloir chercher la syncope car tu va régresser après et mentalement tu va mettre du temps pour retrouver ton niveau !



#17 la grenouille

la grenouille

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 12 022 messages
  • Département, région, ville:cannes
  • Mon équipement:de tout:
    teak sea , rob allen,beuchat,cressi,

Posté 26 mars 2013 - 16:57

c est pas faux ce que tu dis dam dam, je dirai même que c est très juste !! ;)



#18 alexisduvivier

alexisduvivier

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 8 messages
  • Département, région, ville:Lille
  • Mon équipement:Oleg ; Arena ; JFE

Posté 29 mars 2013 - 23:11

tu t’entraînes bien en piscine et pi c'est tout ! pas besoin de chercher les limites limites car la syncope tu la verra pas venir !!! d'autant plus que les gens que je connais qui ont déjà fait des syncopes (en compet) ont eu tendance à régresser après et à refaire d'autres syncopes car quand tu fait mal à ton corps il s'en souvient !!! Bosse plutôt sur du co2 au taquet !!! la tu va progresser en sécurité , et de temps en temps tu te fait une petite perf encadrée mais pas la peine de vouloir aller au délà de ses propres sensations !  déja quand tu commences à ressentir des fourmis dans les membres sur une grande distance perso je préfère sortir car je sent que je suis pas loin , mais d'autres personnes vont au delà et tout se passe nickel car chaque personne a un ressenti différent : y'a pas de vérité stricte ! mais je déconseille de vouloir chercher la syncope car tu va régresser après et mentalement tu va mettre du temps pour retrouver ton niveau !

 

Plutôt d'accord avec ce que dit damdam et d'autres

 

Je m'entraîne depuis maintenant 4 ans de façon intensive sans aucune syncope ou samba. Pourtant à chaque entraînement j'effectue des apnées longues (>50% de mon max). Je ne me fixe jamais de distance, je fonctionne toujours aux sensations, et c'est le fait d'être progressif qui te permettra d'allonger en sécurité tes apnées, bien sur en ayant un binôme avec toi lors de ces entraînements. 

En chasse par contre je ne rentre jamais dans ma zone d'inconfort, il y a trop de variables pour jouer à ce petit jeu qui peut vite être dangereux. 

Griller des étapes ne t'aidera pas, si la syncope arrivait, elle risquerait de te créer un mur psychologique... Elle ne t'apportera aucune information car le plus souvent on ne se souvient de pas grand chose des instants qui la précèdent, et que d'un jour à l'autre en fonction de l'état de forme... la syncope arrivera plus ou moins tôt. 


405.png


#19 BillyBoy

BillyBoy

    Super tchache

  • Membres
  • PipPipPipPip
  • 1 520 messages
  • Département, région, ville:Bretagne
  • Mon équipement:ce qu'il faut ...

Posté 30 mars 2013 - 11:34

Sans deconner ????????????????????????????????????,,

Il vous viendrait à l'esprit de foncer à 150 kmh dans un mur pour voir comment l'airbag marche??????

 

Bin je suis pas prêt de chasser avec vous. ( je ne suis pas une référence , je sais).

 

" Allo , je suis désolé mais il a poussé un peu..........Il est tjrs au fond. C’était juste pour voir ses limites......"

 

je ne veux pas rentrer dans la polémique mais le sujet m'intéresse.

Pour rebondir sur ce que dis arsouille pour 1 voiture c'est différent il y a eu des crash test effectué pour chaque modèle de voiture.. pour voir comment fonctionnais l'airbag par exemple. (avec des mannequins je suis d'accord  :hyp: )

pour la chasse c'est 1 autre probleme : difficile d'effectuer des "crash test" car la ce n'est pas des mannequins ^^

 

pour la chasse comment faire la différence entre la situation d'inconfort et la situation critique ? 

parfois il peut nous arriver de pousser un peu un apnée et de sentir que l'on n'est pas à l'aise ( manque d'entrainement ? ) on rentre donc dans la situation d'inconfort mais est ce pour autant que l'on rentre la situation critique ou on risque syncope samba ou autre? 

 

lors de certaines sorties il m'arrive d'être dans une situation d'inconfort passé 10s d'apnée alors que la veille ou le lendemain je passe 1' ou 1'30" sans etre "dans le rouge" , même profondeur et même conditions. Cela veut il dire que je risque une syncope ou autre au bout de 10 s ? 

Ou au contraire peu on  pousser 1 peu dans cette situation d'inconfort en sachant qu'on ne risque rien ?

en situation "normale" quelqu'un qui passe les 2 min d'agachon peut il faire une syncope à 1'30" par exemple ? dans les mêmes conditions et avec les mêmes parametres ? 



#20 Piero

Piero

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 892 messages
  • Département, région, ville:Brousse NC
  • Mon équipement:Sea sniper SSRHE130, SSP67"

Posté 30 mars 2013 - 12:23

Tu sais que tu as la chance d'avoir un initiateur fédérale pour tes question et qu'en plus il t'a déjà répondu en grande partie ? Mais bon peut être que la communauté internet te trouveras une recette magique pour faire des agachons de 8 minute à 20 m .....



#21 Tatosan

Tatosan

    Apprenti touche à tout

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 15 061 messages
  • Département, région, ville:Temple de Bretagne
  • Mon équipement:Combi en peau de congre et palmes en os de seiche

Posté 30 mars 2013 - 18:28

Billy qu'appelles-tu la zone d'inconfort?

Spames qui débutent? Méchants spasmes? Remonté avec la tête qui tourne??

Après quoi??

Parce que spasmer au bout de 20sec alors que tu viens de palmer comme un chacal, donc avoir le palpitant dans les tours, c'est plutôt normal.

Mais si ça arrive alors que tu t'es bien détendu et que ta préparer ta descente comme il faut... c'est pas la même...

Bien trop de paramètres à prendre en compte pour faire une réponse simple et universelle.

La sécurité c'est simple : quelque chose d'inhabituel doit t'alerter (inconfort ou confort trop confortable :D) et la vigilence, l'autoévaluation et la prise de décision (je continue ou j'arrête) sont la sécurité.


Rater l'immanquable et faire des tirs de l'impossible... :P

https://www.youtube....ICDJe27jcwnWgbw


#22 Chao-le

Chao-le

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 4 281 messages

Posté 10 avril 2013 - 13:05

tu t’entraînes bien en piscine et pi c'est tout ! pas besoin de chercher les limites limites car la syncope tu la verra pas venir !!! d'autant plus que les gens que je connais qui ont déjà fait des syncopes (en compet) ont eu tendance à régresser après et à refaire d'autres syncopes car quand tu fait mal à ton corps il s'en souvient !!! Bosse plutôt sur du co2 au taquet !!! la tu va progresser en sécurité , et de temps en temps tu te fait une petite perf encadrée mais pas la peine de vouloir aller au délà de ses propres sensations !  déja quand tu commences à ressentir des fourmis dans les membres sur une grande distance perso je préfère sortir car je sent que je suis pas loin , mais d'autres personnes vont au delà et tout se passe nickel car chaque personne a un ressenti différent : y'a pas de vérité stricte ! mais je déconseille de vouloir chercher la syncope car tu va régresser après et mentalement tu va mettre du temps pour retrouver ton niveau !

 

Je partage totalement ta manière de voir, ainsi que celle d'Alexis DUVIVIER : je dirais même que c'est son approche (écouter ses sensations) et un entraînement basé sur la qualité de nage et l'hypercapnie, qui selon moi, cumule le mieux les facteurs de sécurité. 

 

Quant à rechercher la syncope à l'entraînement (encadré bien sûr) : oui, ça peut marcher, ça amène à travailler avec une intensité plus grande.

Et donc, si on le supporte psychologiquement, c'est vrai qu'on peut progresser; mais en cas de syncope, il y a un gros risque de régression et de blocage (comme le cite Alexis) ...

Et aussi tout simplement, d'arrêter l'apnée, à la première syncope ! Les compétiteurs que j'ai connus, et qui ont employé cette méthode, avec plusieurs syncopes, ont le plus souvent arrêté l'apnée : à force de pousser au-delà des limites psychologiques, ils ne parvenaient plus à savoir quand s'arrêter; et faisaient systématiquement 1 syncope toutes les 2 ou 3 compet; le gros risque de cettte méthode, selon moi, est de former des "serial syncopeurs" ... 


"Si tu donnes à un homme un poisson que tu as volé pour lui, il mangera un jour. Si tu lui apprends à voler, il mangera toute sa vie"  

Philippe GELUCK


#23 la baleine

la baleine

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 162 messages
  • Département, région, ville:Marseille
  • Mon équipement:Elios, Breier et de l'expérience

Posté 24 avril 2013 - 17:01

limits are what you want them to be .... peter pedersen on youtube ...



#24 Narkissov

Narkissov

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 82 messages
  • Département, région, ville:Fethiye, TURQUIE
  • Mon équipement:Mares minimini Sten / Beuchat Mundial 60

Posté 26 avril 2013 - 14:37

merci didir, je voulais exactement poser cette question hier soir en allant me coucher, et voila que je tombe dessus aujourd'hui...
il est vrai que je pensais aussi qu'il serait intéressant d'expérimenter la syncope, ou en tout cas son approche pour en enregistrer les signes précurseurs, n'en ayant jamais fait je ne savais pas que la mémoire de l'instant précédent la syncope était altérée... ce qui gâcherai le but de l'expérience...
et surtout le point qui finalement me convainc particulièrement est le risque du traumatisme psychologique, que le subconscient créer un système de blocage pour empêcher le corps de se remettre dans une situation dangereuse... 


sinon la syncope au sec, au chaud dans son lit c'est quelque chose de dangereux pour l'organisme? même sans assistance? j'demande juste pour voir si ça peut remplacer mes somnifères... y a des nuits v'savez...  ;-)


"-P'tain mais il sort d'où c't'oiseau???
-Pff, t'es con, c't'un poisson."

Discussion au milieu de nulle part.
post-11336-0-62668900-1367037992_thumb.j


#25 sissou

sissou

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 11 212 messages
  • Département, région, ville:CB
  • Mon équipement:Le bon.

Posté 26 avril 2013 - 16:13

limits are what you want them to be .... peter pedersen on youtube ...

 

Respect...  

  :wub:


"Les bons comptes font les bons amis, une fois que t'as fait tes comptes t'as plus d'amis"