Aller au contenu


 

Photo

Apnée, Nouveaux Cursus Et Dénomination


  • Veuillez vous connecter pour répondre
68 réponses à ce sujet

#26 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 439 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 13 juin 2017 - 03:50

Toutes les composantes du sport sont dites maîtrisées à partir du MEF2 et il faut avoir participer à une compét pour s'inscrire à ce brevet. Le pb pour moi est moins dans les perfs des encadrants que dans les limites des autonomes. On a besoin d'initiateur, et si je demandais à mes initiateurs de me sortir un 100m piscine alors qu'ils sont 99% de leur temps en mer, je serais en manque d'encadrant. C'était déjà beau qu'ils passent tous un 75m.

 

Ceci dit, c'est vrai que je préfère pratiquer avec un ancien performeur plutôt qu'avec un gars qui n'a jamais été profond. On est une discipline trop jeune pour que quelqu'un ait de l'expérience en entrainement s'il n'a jamais été profond.

 

Ca rejoint un autre truc qui semble se préciser : la séparation des disciplines. Ce serait un peu dommage, ça créerait encore des sources de scissions supplémentaires, mais faut reconnaître que je ne demande pas la même chose en encadrement piscine qu'en mer. Et rares sont les encadrants qui sont à l'aise dans les deux domaines.

 

++++++++++++++++++++++++++++++

 

On poste en même temps ! :D

 

Oui, je te comprends pour le MEF1. Moi c'est le MEF2 que je vais abandonner. Trop lourd et inadapté. Quant aux pratiques club, je ne vais pratiquement plus aux entrainements officiels parce que ça me prend le chou et que je ne veux pas mettre en difficulté les autres encadrants qui sont très protocoles/protocoles. La profondeur, on la fait entre amis, au risque d'avoir un pépin comme dit plus haut. Et là, je pense que je serais mal. Mais bon, on y va pas pour ça, donc c'est cool !

 

;)


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#27 Piero

Piero

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 057 messages
  • Département, région, ville:Brousse NC
  • Mon équipement:Sea sniper SSRHE130, SSP67"

Posté 13 juin 2017 - 03:53

Je trouve ca dingue d'attendre le MEF2 pour maîtriser une discipline ! 



#28 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 439 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 13 juin 2017 - 03:58

Je trouve ca dingue d'attendre le MEF2 pour maîtriser une discipline ! 

 

:D   pas faux.


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#29 Piero

Piero

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 057 messages
  • Département, région, ville:Brousse NC
  • Mon équipement:Sea sniper SSRHE130, SSP67"

Posté 13 juin 2017 - 04:05

 

 

 

Oui, je te comprends pour le MEF1. Moi c'est le MEF2 que je vais abandonner. Trop lourd et inadapté. Quant aux pratiques club, je ne vais pratiquement plus aux entrainements officiels parce que ça me prend le chou et que je ne veux pas mettre en difficulté les autres encadrants qui sont très protocoles/protocoles. La profondeur, on la fait entre amis, au risque d'avoir un pépin comme dit plus haut. Et là, je pense que je serais mal. Mais bon, on y va pas pour ça, donc c'est cool !

 

;)

Ah le tout sécuritaire qui a le don de faire flipper les élèves ...

Pareil que toi, profondeur et chasse entre potes ou structure privée (de copain) !!! T'imagine si je devais flipper d'avoir un pépin tous les week end.  



#30 bulldo

bulldo

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 601 messages
  • Département, région, ville:Nouméa
  • Mon équipement:JFE lisse 5mm, imersion 3mm
    Loyce gun 110 et 140

Posté 13 juin 2017 - 11:28

Je ne suis pas vraiment encadrant apnée, je suis en situation pédagogique puisque je passe l'initiateur début juillet, le N4 dans la foulée et le MEF1 courant août.

Je suis par contre encadrant MEF1 chasse depuis 2013 et initiateur chasse depuis 2012. Pou la chasse, nous n'avons pas ce problème de limite puisqu'il n'y en a pas. La seule limite est celle de l'encadrant, ce qui le responsabilise beaucoup plus.

Je ne suis pas un performer non plus, mais je sors 100m en bi palme, je vais sur 40 en immersion libre (je ne vais pas plus bas car là sont les limites des sorties club, quoi qu'en conduite de gueuse avec pierre, on a fait un stop à 45m, juste pour les sensations).

J'ai donc un oeil qui ne se place pas vraiment sur l'encadrement apnée pure, du moins pas pour le moment d'où peut être mon point de vu différent. Mais je rejoints Guillemot, si on demande à tous les initiateurs de sortir 100m, on va vite être en pénurie d'encadrants !


C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules que l'on prend pleinement conscience que l'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence ....


#31 seb_alo

seb_alo

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 29 messages
  • Département, région, ville:Bretagne, Rennes (35 )/ Tregunc (29)
  • Mon équipement:Combi beuchat+Mares 3mm+Palme OMER+masque Aqualung

Posté 13 juin 2017 - 11:34

Ah le tout sécuritaire qui a le don de faire flipper les élèves ...

 

Pas que les élèves, les clubs affiliés associatifs ne veulent pas prendre de risques mais alors 0 risque : mon club ne veut pas faire de sortie apnée en mer ou en carrière pour des raisons d'assurance ou de bateau...Par contre, en sortie bouteille ils y vont tous les weekends!! Je veux bien qu'il y ait des différences entre les deux types de plongée avec les assurances etc mais bon voilà quoi...Y a moyen de faire des choses mais ça bloque.

 

Ou bien, il y a un manque cruel d'encadrant, peut être parce qu'il faut passer par des niveaux qui sont démultipliés et qu'il faut montrer patte blanche à tout instant...ça décourage forcément!

 

Quant aux niveaux A1/A2 : 6 m de profondeur...c'est gentil hein mais bon on reste dans le contemplatif. D'ailleurs, le A1 reste anecdotique à mon sens ; ça ressemble plus à un simple baptême...

 

Enfin bon j'en sais rien, je ne comprends pas bien l'intérêt des niveaux à part classer les gens dans des cases.

Je suis débutant, j'ai commencé en septembre dernier mais, après réflexion, je me serais peut être bien passé d'un club affilié pour passer les A1/A2 où la progression est assez pépère. Je suis passé de A0 au A2 direct (économie de 12 euros pour la carte A1...youhou!) et je ne pense vraiment pas avoir des capacités particulières. Je comprends le principe de progressivité et qu'on est pas tous foutu pareil mais bon c'est une discipline sportive qui dit sport dit dépassement (contrôlé) de soi. Quand je vois qu'il y a des stages pour débutant ouvert à tous dans des clubs ou structures privés où tu peux, en 2 ou 3 j, atteindre les 3 min en stat, 50 m en dyn et taper dans les 15 m en prof... et obtenir à la clé un niveau reconnu internationalement...bon ok c'est cher payé mais quand même! Mais je ne dis pas que c'est le must, non plus! Il doit y avoir des excès, comme partout.

 

Mais je sens que je m'égare...! kc

 

Peut être que les nouveaux premiers niveaux ont été conçus dans cet optique pour être réalisés en clubs (affiliés ou non, associatifs ou privés) dans des sortes de stages courts, au prix fort, et que les niveaux plus avancés relèvent plus d'un entrainement sur l'année que tu peux effectuer en club affilié (si tant est qu'il puisse se permettre d'aller en mer :P , quand elle n'est pas très loin).

 

Je crois qu'après réflexion, ces nouveaux niveaux, c'est une question de sous!

 

Je me demande comment ça se passe chez nos voisins (italiens, belges...).



#32 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 439 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 13 juin 2017 - 13:04

SI ton club est affilié à la FFESSM, et qu'il pratique la plongée bouteille en mer, il a toutes les assurances pour faire de l'apnée en mer en fonction des prérogatives des encadrants (1 MEF1 minimum, 15/20m pour les IE2 et 30m pour les MEF1). S'ils n'en font pas, c'est qu'ils ne veulent pas ou que vos encadrants ne le sentent pas.

 

Dire que l'augmentation des cartes, c'est financier, c'est quasiment du réflexe conditionné et je pense sincèrement que c'est faux. A 12€ la carte, c'est pas ça qui fait vivre la fédé quant aux clubs ils sont à buts non lucratifs. Quant aux SCA qui tournent avec l'apnée, elles n'ont pas besoin de ça.

 

Dernière info : il ne faut pas dénigrer les niveaux A1 et A2. Lors de ma première année en métropole, j'avais été voir plusieurs clubs et je garde un très bon souvenir d'un petit club de banlieue d'Angers, qui proposait l'apnée à une bande de vieux grigous, pas aquatiques pour un sou, pour qui passer le niveau 2 était un vrai challenge. Donc oui, A1 et A2, ça relève du barbotage pour les bons nageurs, mais si on veut populariser l'apnée, en faire découvrir les bienfaits à des populations qui vont peu à la piscine, ben ces niveaux sont très biens. C'est plus dans le haut du panier que ça coince. Le A4 est trop faible et ses prérogatives sont trop restrictives. Il faudrait un A5 mais j'ose même pas imaginer les contraintes qu'ils vont imposer pour le passer : présence d'un instructeur national ? 3 mois de formation ? des perfs validées par un instructeur régional ? Bref...

 

Le pb, c'est que notre sport évolue vite, beaucoup plus vite que ses structures, et que le système fédéral français est plus un carcan qu'une montgolfière...


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#33 seb_alo

seb_alo

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 29 messages
  • Département, région, ville:Bretagne, Rennes (35 )/ Tregunc (29)
  • Mon équipement:Combi beuchat+Mares 3mm+Palme OMER+masque Aqualung

Posté 13 juin 2017 - 15:00

Par rapport à mon club, peut-être qu'il est en manque de cadres apnée en tant que tel et que du coup ils ne le sentent pas!

 

Oui bien sûr la carte à 12 euros c'est rien et c'est pas là dessus que la fédération va s'enrichir.

 

Mon interrogation était plus sur la multiplication des stages privés (que j'approuve) qui commencent à bien s'implanter en France (Blue Addiction etc) mais qui coûtent une blinde. Je faisais juste le parallèle (c'était pas très clair je sais -_- ) avec la modification des niveaux de la fédé pour coller à ce genre de stage. Ou pas : c'était une réflexion lancée en l'air comme ça. Rien d'argumenté particulièrement :fffff:  .

 

Pour les niveaux A1/A2, évidemment que pour ceux qui ne sont pas très aquatiques c'est pas facile. Mais, ils ont poussé la porte de la piscine ce qui est déjà beaucoup! D'où le côté baptême de l'A1 (qui maintenant se divise en 2 A1 : pass'apnée piscine et pass'apnée eau libre...si j'ai bien compris).  

 

Ce qui me gêne (mais bon pas plus que ça), c'est l'effet "marche" : il faut réussir un niveau pour passer au niveau supérieur et celui-ci t'octroie pas forcément beaucoup plus de liberté dans ta pratique. ça manque un peu de flexibilité je trouve...Si les niveaux se multiplient, hé bien le chemin s'allonge si j'ai l'objectif par exemple de devenir moniteur d'apnée ou devenir cadre (pour rejoindre mon club par exemple :D ). Ce qui rejoint ton point de vue sur le A4 en somme ; niveau que je me garderai bien de commenter, car je suis bien en dessous de ça!

 

Bref on n'a pas fini d'en parler!!



#34 YoannRev

YoannRev

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 059 messages
  • Département, région, ville:Brest da viken
  • Mon équipement:Secrétaire FCSMP

Posté 13 juin 2017 - 15:32

Moi perso, c'est cette approche trop normalisée, et pas vraiment en adaquation avec la difficulté réelle de la discipline, qui m'a fait renoncer à l'apnée en club.

Par exemple, j'étais débutant (dans le club). Je l'ai accepté, c'est normal. Ils ne me connaissent pas, c'était ma première année en club. Sauf que dès le premier semestre (qui en fait, fait plus un trimestre effectif avec les vacances, et encore, je compte pas l'indisponibilité de la piscine pour gros nettoyage de printemps...) je sortais à 75 mètres avec de la marge (sur une piscine de 25), je faisais plus de 4 minutes en statique (bon la je suis sorti dans le rouge sur mon max), et je suis capable de descendre en chasse à 25 mètres. Je devais faire une année complète avec le groupe débutant dont le niveau n'était pas du tout homogène. Possibilité de passer les niveau A1 et A2 si je ne dis pas de bêtise la première année. Pour anecdote, on est sorti en mer avec le groupe débutant pour faire de l'apnée. On a tous touché le fond à 20 mètres en imersion avec palme, encadrés avec un MEF2. Et pourtant, y'avait des mecs qui avaient du mal en piscine. Je comprends la volonté de cloisonner les niveaux, mais c'est hyper limitatif pour ceux qui ont déjà un peu d'expérience (je dirais pas débutant mais intermédiaire). Quand je vois ce que l'on demande pour le niveau A1 et A2, j'ai envie de pisser de rire.

Pour moi, tout cela tend à sacraliser la discipline, et instaure des barrières psychologiques. De plus, comme dit plus haut, ça ne contribue pas au dépassement de soi, aspect prépondérant de n'importe quel sport. Je veux bien qu'il faille des règles, des niveaux etc, pour éviter les accidents... Mais trop, ça tue la discipline à mon sens.

 

Je trouve que le découpage des niveaux reflète parfaitement l'esprit que j'ai rencontré dans mon club (qui est pourtant un plutot bon club). A savoir complètement déconnecté des difficultés réelles de la discipline. Si j'en crois le dernier découpage, je suis à un niveau expert. Hourra!!! Je ne sais même pas faire une belle ondulation...



#35 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 439 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 13 juin 2017 - 15:38

On en avait déjà parlé, et je confirme qu'ils ont raté quelque chose avec toi. Cette année, j'ai un débutant qui a fini A4 après juste un an de pratique. C'est pas le système fédéral qui est en cause avec toi, c'est plus un fonctionnement club qui est trop rigide.

 

Pour l'évaluation, oui, il y a des lacunes, c'est évident. Comme on demande des perfs somme toutes faciles, il n'est pas du tout nécessaire de maîtriser toutes les parties de la discipline, notamment l'utilisation d'une monopalme, ou même un vrai bon palmage en bi. Du coup, on a des "experts" qui n'ont jamais enfilé de mono ou qui ont un palmage pourri. Compliqué tout ça, et probablement dû à un historique trop récent dans un cadre hyper sécuritaire fédéral qui risque de peser encore longtemps avant que ça s'équilibre.

 

Pour le coup des 100m DYN à l'épreuve examinateur, je signale que c'est demandé au brevet encadrant SSI. :)


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#36 YoannRev

YoannRev

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 059 messages
  • Département, région, ville:Brest da viken
  • Mon équipement:Secrétaire FCSMP

Posté 13 juin 2017 - 15:58

On en avait déjà parlé, et je confirme qu'ils ont raté quelque chose avec toi. Cette année, j'ai un débutant qui a fini A4 après juste un an de pratique. C'est pas le système fédéral qui est en cause avec toi, c'est plus un fonctionnement club qui est trop rigide.

 

Pour l'évaluation, oui, il y a des lacunes, c'est évident. Comme on demande des perfs somme toutes faciles, il n'est pas du tout nécessaire de maîtriser toutes les parties de la discipline, notamment l'utilisation d'une monopalme, ou même un vrai bon palmage en bi. Du coup, on a des "experts" qui n'ont jamais enfilé de mono ou qui ont un palmage pourri. Compliqué tout ça, et probablement dû à un historique trop récent dans un cadre hyper sécuritaire fédéral qui risque de peser encore longtemps avant que ça s'équilibre.

 

Pour le coup des 100m DYN à l'épreuve examinateur, je signale que c'est demandé au brevet encadrant SSI. :)

Je ne sais pas qui est en cause. Mais je comprends le positionnement du club, et la volonté de progressivité.

Mais le résultat, c'est que j'ai vais faire comme avant, c'est dire aller chasser en mer avec mon bateau, et tater le fond par moi même. Je progresserai surement en capacité, mais pas en technique, ce qui va me limiter fortement, et je serai plus en danger. On peut dire que le système de formation a bien fait son job.... (la dernière phrase est ironique)



#37 YoannRev

YoannRev

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 059 messages
  • Département, région, ville:Brest da viken
  • Mon équipement:Secrétaire FCSMP

Posté 13 juin 2017 - 16:02

Et je ne parle même pas du niveau de l'encadrant en formation... Mais là c'est plus une question de pas de bol j'ai l'impression. Son référent était vraiment bien. Il était un peu trop esprit 2F à mon goût, mais ses exos et son exigence était vraiment sympa. Pas de bol, il n'assurait pas beaucoup d'entrainements.



#38 seb_alo

seb_alo

    Membre

  • Membres
  • PipPip
  • 29 messages
  • Département, région, ville:Bretagne, Rennes (35 )/ Tregunc (29)
  • Mon équipement:Combi beuchat+Mares 3mm+Palme OMER+masque Aqualung

Posté 13 juin 2017 - 16:42

C'est dommage dans un sens : le club te permet de prendre conscience de la sécurité et des risques de l'apnée (ce qui est bien), mais si tu veux tâter le fond, sans faire d'excès, juste sentir ta propre limite, tu ne peux pas le faire avec l'accompagnement en club pour diverses raisons liées au club ou aux prérogatives des niveaux ou parce que c'est compliqué. Et en fin de compte, parce que ça te chatouille tu y vas par tes propres moyens, sans la structure du club qui est à la base là pour assurer un cadre (technique, sécuritaire ou de responsabilité). C'est le principe de précaution...autant rien faire de peur de rencontrer une situation à risque...Avec l'apnée, on est servi!



#39 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 439 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 13 juin 2017 - 16:55

Bon, faut pas se prendre la tête non plus, hein. Les consignes de sécu elles sont simples et connues et l'apnée est un truc très naturel. Donc en faire hors club, c'est le truc le plus normal de la terre ! C'est en faire dans un cadre fédéral qui est bizarre. Y a des compensations (progression, encadrement, sécurité, matériel) et heureusement parce que sinon, c'est hyper contraignant.


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#40 Piero

Piero

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 057 messages
  • Département, région, ville:Brousse NC
  • Mon équipement:Sea sniper SSRHE130, SSP67"

Posté 13 juin 2017 - 20:28

Je ne suis pas vraiment encadrant apnée, je suis en situation pédagogique puisque je passe l'initiateur début juillet, le N4 dans la foulée et le MEF1 courant août.

Je suis par contre encadrant MEF1 chasse depuis 2013 et initiateur chasse depuis 2012. Pou la chasse, nous n'avons pas ce problème de limite puisqu'il n'y en a pas. La seule limite est celle de l'encadrant, ce qui le responsabilise beaucoup plus.

Je ne suis pas un performer non plus, mais je sors 100m en bi palme, je vais sur 40 en immersion libre (je ne vais pas plus bas car là sont les limites des sorties club, quoi qu'en conduite de gueuse avec pierre, on a fait un stop à 45m, juste pour les sensations).

J'ai donc un oeil qui ne se place pas vraiment sur l'encadrement apnée pure, du moins pas pour le moment d'où peut être mon point de vu différent. Mais je rejoints Guillemot, si on demande à tous les initiateurs de sortir 100m, on va vite être en pénurie d'encadrants !

Ah comme je t'avais vu sur la session MEF1 je croyais que t'encadrais depuis plus longtemps mais effectivement t'était avec mon pote le vieux flic à la session ... 

La commission chasse à l'air "plus réaliste" mais je ne connais pas du tout. Le problème n'est pas d'avoir une vision "apnée" pure mais un minimum de bagage que tu puisse encadrer compétiteur ou simple loisir !!! 



#41 bulldo

bulldo

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 601 messages
  • Département, région, ville:Nouméa
  • Mon équipement:JFE lisse 5mm, imersion 3mm
    Loyce gun 110 et 140

Posté 13 juin 2017 - 22:22

Je me place surtout dans la catégorie polycarburant !

Je me sers de toutes mes expériences passées et je me nourri des expériences des gens que je côtoies.

Pour faire simple, mon bagage "entrainement physique" vient de mes 15 années de natation sportive dont 6 en sport étude, mon expérience de la physio et de la pédagogie vient plutôt de mon job de plongeur pro, et pour l'apnée, ce sont mes 12 ans de pêche sous marine et d'entrainement ad hoc (plus axé hypercapnie donc) qui s'imposent.

 

Je ne suis pas un pur produit 2F mais j'arrive à un âge où je sais maintenant que je ne serai jamais un performer, que je suis en dehors du système compétition car ce n'est plus ma philosophie de pratique suite à un black-out après mes longues années de sport étude. En revanche, je commence à avoir un petit bagage perso qui me permet d'en faire profiter d'autres aujourd'hui. Le reste viendra avec les années, je parle plus là de prendre en charge un groupe expert, compétition (d'où mes entrainements actuels avec le groupe compétition de pierre crubillé mais sans faire les compétitions).


C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules que l'on prend pleinement conscience que l'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence ....


#42 VCTERIC

VCTERIC

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 14 546 messages
  • Département, région, ville:saint yzan de soudiac
  • Mon équipement:JOS-Gun ,Imersion,Omer,Cressi

Posté 13 juin 2017 - 23:27

 

 

La commission chasse à l'air "plus réaliste" mais je ne connais pas du tout

Pour faire de l apnée surement ! pour la chasse  :unsure:  :lol:  :P  



#43 bulldo

bulldo

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 601 messages
  • Département, région, ville:Nouméa
  • Mon équipement:JFE lisse 5mm, imersion 3mm
    Loyce gun 110 et 140

Posté 16 juin 2017 - 03:23

Je reste persuadé qu'un initiateur qui ne fait pas 100m, qui ne fait pas 4' en statique et qui ne touche pas 20m en immersion libre peut tout de même être un superbe entraîneur/initiateur, alors effectivement pas pour des niveaux avancés ou des compétiteurs, mais cette personne peut avoir une approche totalement différente pour les enfants, les ados voir même une pédagogie surprenante pour les grands débutants. Cette personne ne s'inscrivant pas dans la performance, elle peut même devenir, pour ces groupes, un objectif , une motivation en leur montrant qu'on peut accéder à l'apnée sans être un méga super sportif, rendre l'apnée plus accessible.

 

A chacun sa motivation en venant faire ses longueurs plusieurs fois par semaine (détente, recherche d'un soi, performance, mesure de soi même, découverte, maintient en condition, compétition ... etc etc). Je pense qu'il en faut pour tout le monde, ça reste mon approche du sport, quelque soit l'activité.


C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules que l'on prend pleinement conscience que l'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence ....


#44 bulldo

bulldo

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 601 messages
  • Département, région, ville:Nouméa
  • Mon équipement:JFE lisse 5mm, imersion 3mm
    Loyce gun 110 et 140

Posté 16 juin 2017 - 03:24


Et j'aime bien cette approche ouverte. De mon côté, j'ai fait un peu de tout dans mes 35 ans de vie sportive et vu pas mal d'approches très différentes :

- des sports de combats, boxe et boxe thai, où l'entraineur ne ressemblait à rien (mais vraiment !), avait fait un peu de ring mais sans plus, mais nous donner une p... d'énergie et sortait chaque année de supers combattants,

- des arts martiaux, aïkido, où les profs étaient des monstres de techniques et étaient au top de leur art et de ce qu'on pouvait produire sur un tatami,

- de la haute montagne, avec des guides à la retraite mais qui étaient des puits de sciences, ou des compétiteurs escalade qui te faisait des entrainements de fous,

- et maintenant de l'apnée où j'ai pratiqué avec Sunnex (>100m CWT) ou des inconnus qui tournent à -50m, mais avec une pédagogie au top pour les deux.

 

Le bon entraineur, c'est celui qui va 1/ te donner absolument envie de revenir et de rater un minimum d'entrainement, et 2/ te permettre de t'exprimer quel que soit ton niveau ou ta motivation. Compte tenu de l'éventail du public qu'on reçoit dans les clubs d'apnée, il faut dont une vraie équipe, qui va gérer les débutants, les bouffeurs de graine, les performeurs, les vieux en manque d'activité (comme moi), etc. On ne peut pas être bon partout, mais le boulot de l'entraineur, c'est de donner de l'énergie et de donner envie. Si c'est par l'exemple, c'est bien, si c'est par la pédagogie, c'est bien aussi, il y a autant de bonnes méthodes qu'il y a de publics différents. Il faut aussi que les pratiquants soient au clair avec leurs envies et aient la possibilité d'orienter leur choix (à condition qu'ils aient le choix !).

 

J'ai rencontré un prof d'apnée qui disait que pendant les entrainements de statique, il ne prenait pas les temps d'apnée, mais il racontait des histoires.... c'est clair que si je n'avais pas eu le choix d'un autre club que le sien, je n'aurais jamais pu continuer l'apnée...  :D

 

C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules que l'on prend pleinement conscience que l'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence ....


#45 bulldo

bulldo

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 3 601 messages
  • Département, région, ville:Nouméa
  • Mon équipement:JFE lisse 5mm, imersion 3mm
    Loyce gun 110 et 140

Posté 16 juin 2017 - 03:24

voilà, m'étant trompé de fil de discussion, je remets à la bonne place, y compris l'avis de Guillemot qui résume bien ma philosophie de la pratique.


C'est en voyant un moustique se poser sur ses testicules que l'on prend pleinement conscience que l'on ne peut pas résoudre tous les problèmes par la violence ....


#46 jphi

jphi

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 737 messages
  • Département, région, ville:MERIGNAC
  • Mon équipement:BEUCHAT Rocksea
    LoyceGun
    OMER GoldXXV HF2

Posté 16 juin 2017 - 13:31

Comme on demande des perfs somme toutes faciles, il n'est pas du tout nécessaire de maîtriser toutes les parties de la discipline, notamment l'utilisation d'une monopalme, ou même un vrai bon palmage en bi. Du coup, on a des "experts" qui n'ont jamais enfilé de mono ou qui ont un palmage pourri. Compliqué tout ça, et probablement dû à un historique trop récent dans un cadre hyper sécuritaire fédéral qui risque de peser encore longtemps avant que ça s'équilibre.

 

Pour le coup des 100m DYN à l'épreuve examinateur, je signale que c'est demandé au brevet encadrant SSI. :)

Je reprends une partie du post de Guillemot car il reflète parfaitement ce pourquoi on se bat en permanence et il a entièrement raison ; la course aux cartes de niveaux.

Et oui on peut passer le A4 en 1 année, y a plein de clubs qui le font, pourquoi ?? tout simplement parce que c'est juste axé sur la profondeur et un peu de distance (75 à 100m est une distance somme toute courante). L'apnéiste descend bien, il est à l'aise sur 20 30m voir 35 pour certains... c'est parfait.

Sauf que si on regarde les référentiels des niveaux A3 et A4 (ancienne version), dans les compétences 2b il est dit que le A3 maîtrise la nage en bi et en ondul et le A4 maîtrise l'hydrodynamisme (et juste à coté il encore marqué monopalme verticale et horizontale). Si il a le niveau 'expert' et qu'il ne sait pas se servir d'une mono c'est que quelque chose a été raté ou volontairement omis.

Donc en fait il faudrait savoir ce que l'on veut.... aller vite dans un club pour ne pas bloquer les sportifs sur des pseudo distances et profondeurs et leur filer le A4 ou faire les choses dans l'ordre et passer par la technique, les éducatifs et augmenter les distances et profondeurs.

Oui bien sur il y a des exceptions, je ne pratique pas l'apnée depuis des lustres et je ne suis pas compétiteur, mais de ce que j'ai pu connaître je n'ai pas vu beaucoup d'apnéistes capable de maîtriser toutes les techniques en 1 an, Je n'en ai connu qu'une... peu de temps après il était en équipe de France.


Prends garde qu'en gagnant la gloire, tu ne perdes l'esprit.

E. GUERRIER/AVNER


#47 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 439 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 16 juin 2017 - 14:46

Pour nous, aux Antilles, le choix est clair. Comme on est coincé sur nos prérogatives pour l'entrainement profondeur, on fait passer les A4 le plus vite possible dès qu'on sent qu'un plongeur est à l'aise sous l'eau pour qu'il puisse dépasser la barre fatidique des 30m de prérogatives des MEF1 (25m jusqu'à il a quelques mois).

 

Du coup, oui, nos A4 ne sont pas au top, mais par contre, ça nous permet d'avoir quelques mètres de plus pour notre pratique quotidienne. Cette année on arrive au bout de l'exercice, car même les 40m commencent à faire court. Du coup, on fait hors club avec moins d'équipement, moins de sécu... comme on l'a déjà dit plus haut : au final, brider les pratiquants de façon trop sévère, ça les oblige à pratiquer hors club avec des risques supplémentaires, ou à abandonner.

 

Donc tu vois, il n'y a pas que l'aspect course aux diplômes. Il y a le contexte fédéral également.


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#48 jphi

jphi

    Membre actif

  • Membres
  • PipPipPip
  • 737 messages
  • Département, région, ville:MERIGNAC
  • Mon équipement:BEUCHAT Rocksea
    LoyceGun
    OMER GoldXXV HF2

Posté 16 juin 2017 - 15:45

Pour nous, aux Antilles, le choix est clair. Comme on est coincé sur nos prérogatives pour l'entrainement profondeur, on fait passer les A4 le plus vite possible dès qu'on sent qu'un plongeur est à l'aise sous l'eau pour qu'il puisse dépasser la barre fatidique des 30m de prérogatives des MEF1 (25m jusqu'à il a quelques mois).

 

Du coup, oui, nos A4 ne sont pas au top, mais par contre, ça nous permet d'avoir quelques mètres de plus pour notre pratique quotidienne. Cette année on arrive au bout de l'exercice, car même les 40m commencent à faire court. Du coup, on fait hors club avec moins d'équipement, moins de sécu... comme on l'a déjà dit plus haut : au final, brider les pratiquants de façon trop sévère, ça les oblige à pratiquer hors club avec des risques supplémentaires, ou à abandonner.

 

Donc tu vois, il n'y a pas que l'aspect course aux diplômes. Il y a le contexte fédéral également.

Entièrement d'accord avec toi, bien sur que le contexte fédéral bride pas mal de choses.

mais tu as tout dit.... vous êtes aux Antilles :wub:   Des descentes à 35 40 par chez nous, ça complique et demande une grosse organisation (pour un club j'entends).

En tout cas vous avez bien raison d'en profiter.


Prends garde qu'en gagnant la gloire, tu ne perdes l'esprit.

E. GUERRIER/AVNER


#49 guillemot

guillemot

    vié kò, vié tjé

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 2 439 messages
  • Département, région, ville:Martinique
  • Mon équipement:spécial no-kill

Posté 16 juin 2017 - 16:19

Bha faut venir ! J'ai un super gîte de pêche et tous les contacts pour faire de la CSM et de la découverte profondeur.

 

 

:D


Quant i plleut, ché seine ed'mâovais temps (célèbre proverbe normand)


#50 VCTERIC

VCTERIC

    Animateur

  • Membres
  • PipPipPipPipPip
  • 14 546 messages
  • Département, région, ville:saint yzan de soudiac
  • Mon équipement:JOS-Gun ,Imersion,Omer,Cressi

Posté 16 juin 2017 - 17:36

 

 

comme on l'a déjà dit plus haut : au final, brider les pratiquants de façon trop sévère, ça les oblige à pratiquer hors club avec des risques supplémentaires, ou à abandonner.

 Oui et malheureusement il n y a pas que dans votre activité ou a la FFSSM ,on voit cela partout et sur tout alors ,il y a forcement de plus en plus de gens hors la loi ..... :unsure: ou qui prenne des risques qui n auraient pas lieu mais bon,il faut bien que tout le monde se couvre et a tous les niveaux