Aller au contenu
kiffran

Guillaume Néry En Apnée À Nemo 33

Messages recommandés

 

En 2010, l'apnéiste Guillaume Néry s'est rendu dans le centre de plongée Nemo 33 à Bruxelles en Belgique, avec la piscine-fosse de plongée la plus profonde du monde. Il en a profité pour faire une séance d'apnée et a pu descendre au fond la piscine à 35 mètres de profondeur. 2 500 mètres cubes d'eau de la piscine sont maintenus à une température de 33°c

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

y'a un truc que je comprends pas, on le voit jamais compresser en descendant ??? Comment il fait ça?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

y'a un truc que je comprends pas, on le voit jamais compresser en descendant ??? Comment il fait ça?

Compenser.

Et il n'y a pas que la technique de Vasalva pour compenser (Frenzel, BTV ...).

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Passer une certaine profondeur, Vasalva est inutilisable de toute façon, donc pour des mecs comme ça qui s'envoient un peu plus profond qu'AquaJeanPhi, faut faire autrement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après ses explications, Néry utilise la BTV.

 

Il ne fait pas que des jeux d'apnéiste : il chasse aussi un peu (sa chérie est une passionnée CSM).

 

N'empêche... ses mouvements, l'aquacité... :blink: :wub: :'(

 

Un truc qui m'a surpris, son premier saut déjà en négatif depuis la plateforme qui me semble seulement à 2 ou 3 mètres. Je ne connais pas l'apnée en piscine : un mec en slip et sans plomb est en négatif dans l'eau douce à partir de quelle profondeur ? 2-3 mètres ? Et poumons vidés ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Je sais pas non plus mais il faut savoir qu'en eau douce ou piscine la flottabilité et nettement moins importante qu'en mer

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après ses explications, Néry utilise la BTV.

 

Il ne fait pas que des jeux d'apnéiste : il chasse aussi un peu (sa chérie est une passionnée CSM).

 

N'empêche... ses mouvements, l'aquacité... :blink: :wub: :'(

 

Un truc qui m'a surpris, son premier saut déjà en négatif depuis la plateforme qui me semble seulement à 2 ou 3 mètres. Je ne connais pas l'apnée en piscine : un mec en slip et sans plomb est en négatif dans l'eau douce à partir de quelle profondeur ? 2-3 mètres ? Et poumons vidés ?

http://www.nemo33.com/fr/nemo33-plongee/histoire-cours-de-plongee/john-beernaerts-concepteur

 

Regarde les photos... on est plus sur 5-6m que sur 2-3....

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

D'après ses explications, Néry utilise la BTV.

 

Il ne fait pas que des jeux d'apnéiste : il chasse aussi un peu (sa chérie est une passionnée CSM).

 

N'empêche... ses mouvements, l'aquacité... :blink: :wub: :'(

 

Un truc qui m'a surpris, son premier saut déjà en négatif depuis la plateforme qui me semble seulement à 2 ou 3 mètres. Je ne connais pas l'apnée en piscine : un mec en slip et sans plomb est en négatif dans l'eau douce à partir de quelle profondeur ? 2-3 mètres ? Et poumons vidés ?

Poumon vide tu coule à partir de 0m dans une piscine et sans combi. Sinon moi je commence à être stabilisé vers les 3 metres poumon plein mais cela dépend de chacun (capacité pulmonaire, muscle/graisse)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Poumon vide tu coule à partir de 0m dans une piscine et sans combi. Sinon moi je commence à être stabilisé vers les 3 metres poumon plein mais cela dépend de chacun (capacité pulmonaire, muscle/graisse)

 

ui puis tu rajoutes l'épaisseur de la combi , le lestage éventuel .......

Dans l'idéal avec un lestage adapté tu dois atteindre une flottabilité négative vers 6-8m ( en eau douce ), juste de quoi faire un beau canard et se relâcher :)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Ça dépend aussi de la morphologie de chacun ....

Moi par exemple , je suis en négatif dés la surface , et je peux facilement marcher au fond de la picsine sans lest ....tous ça a cause d'une grosse ossature et l'absence de gras . En plus de ça , la génétique a été généreuse avec moi , car dans la famille on est plutôt " bâti " malgré que je soit le plus petit sujet de la série .

En revanche , ça n'a pas que du bon car en natation je nage comme un cailloux !

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

En revanche , ça n'a pas que du bon car en natation je nage comme un cailloux !

Question de technique ça mon bon monsieur...

Quand tu vois comment sont batis les nageurs (les vrais :P) pas un pet de gras, ils doivent couler en statique, mais par contre quand ils nagent....

 

En volume courant je coule lentement...

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

 

y'a un truc que je comprends pas, on le voit jamais compresser en descendant ??? Comment il fait ça?

Hello

 

Voici la réponse par lui même:

 

 

 

Un truc qui m'a surpris, son premier saut déjà en négatif depuis la plateforme qui me semble seulement à 2 ou 3 mètres. Je ne connais pas l'apnée en piscine : un mec en slip et sans plomb est en négatif dans l'eau douce à partir de quelle profondeur ? 2-3 mètres ? Et poumons vidés ?

 

J'avais lu qu'il avait fait cette apnée poumons a moitié vides.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Passer une certaine profondeur, Vasalva est inutilisable de toute façon, donc pour des mecs comme ça qui s'envoient un peu plus profond qu'AquaJeanPhi, faut faire autrement...

en es tu sur ?

je pensai comme toi y a peu jusqu'à que mon entraîneur me dise qu'il y a des feintes pour passer en vasalva...

je pense que l'on peu compensé les oreilles même une fois arrivé a la taille résiduelle des poumons. bon par contre pour le masque c'est mort on est d'accord.

perso, je n'ai aucune difficulté a compensé en poumon vide ça doit ressemblé un peu non ?? bon j'ai pas testé à 20 mètres non plus

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

en es tu sur ?

je pensai comme toi y a peu jusqu'à que mon entraîneur me dise qu'il y a des feintes pour passer en vasalva...

je pense que l'on peu compensé les oreilles même une fois arrivé a la taille résiduelle des poumons. bon par contre pour le masque c'est mort on est d'accord.

perso, je n'ai aucune difficulté a compensé en poumon vide ça doit ressemblé un peu non ?? bon j'ai pas testé à 20 mètres non plus

Non mais en raisonnant un peu on peut le "déduire".

Sauf erreur de ma part, arrivés au volume résiduel, les poumons ne sont plus une réserve d'air utilisable pour Valsalva.

Les cavités à compenser étant en "dur" leur volume ne change pas.

Or si tu veux compenser la même variation de pression il va te falloir le même volume, qui n'est plus disponible à un certain moment dans les poumons.

 

En poumons vides : on est jamais vide.... il reste toujours de l'air (heureusement, sinon collapse pulmonaire??)

 

J'attends l'avis d'un "spécialiste" pour me dire où je m'est trompé :D.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Non mais en raisonnant un peu on peut le "déduire".

Sauf erreur de ma part, arrivés au volume résiduel, les poumons ne sont plus une réserve d'air utilisable pour Valsalva.

Les cavités à compenser étant en "dur" leur volume ne change pas.

Or si tu veux compenser la même variation de pression il va te falloir le même volume, qui n'est plus disponible à un certain moment dans les poumons.

 

En poumons vides : on est jamais vide.... il reste toujours de l'air (heureusement, sinon collapse pulmonaire??)

 

J'attends l'avis d'un "spécialiste" pour me dire où je m'est trompé :D.

j'aurai dis pareil mais ça demande précision... d'après Umberto Pelizzari, on commencerait à avoir de la difficulté à la pratiquer au-delà d'une profondeur de 80 mètres (Corriol, 1996 p. 50).

 

ok je veux bien mais le volume résiduel est atteins depuis moins 30mètres.... alors une fois que la pression intrathoracique devient négative par rapport à l’ambiance aquatique tu fais comment pour compenser?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Bonne question... en tout cas ça fonctionne sinon il y aurait de grosses séquelles chez beaucoup d'entre eux :D.

 

Il n'y a pas des "profondistes" sur le forum??

 

Où est passé Alavolée?? :P

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

C'est interesant en tout cas comme discution.

Le volume residuel représante combien de L a -30m ?

De combien avons nous besoin pour faire une Valsalva ?

Quand bien même on atteind le volume passé les 30m ne reste t il pas encore de l'air a utilisé ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Nerry parle de facilté a faire la BTV, es ce qu'il plus difficile a faire sous l'eau ?

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Pas le temps de détailler, mais en gros il y a mobilité/élasticité des tissus mous, plus blood shift. Je copie-colle l e premier truc trouvé sur internet que j'ai juste survollé (donc boulette inaperçue possible) :

Lors d’une plongée en apnée, on observe à deux reprises un transfert sanguin dans l’organisme :

¨ Lors de l’immersion :

  • La poussée d’Archimède supprime les effets de la pesanteur et facilite le retour veineux des parties déclives (basses) vers la partie céphalique (haute) du corps.
  • La pression hydrostatique dont la valeur augmente au fur et à mesure qu’on s’éloigne de la surface (donc plus importante au niveau des pieds que du thorax), crée un gradient de pression du bas vers le haut du corps.

Ces deux forces s’additionnent et créent un transfert du sang vers la partie supérieure du corps, en particulier le thorax. On estime ce transfert dû à l’immersion compris entre 500 ml et 1 litre.

Ce "blood shift" est interprété par l’organisme comme un accroissement de la masse sanguine.

¨ A partir d’une certaine profondeur :

Au cours de la descente, la pression hydrostatique augmente et le volume pulmonaire diminue (loi de Boyle-Mariotte ) jusqu’à ce que la rigidité relative du thorax ne permette plus de réduire son volume : le volume pulmonaire est alors égal au volume résiduel.

Au delà de cette profondeur (qui dépend du volume pulmonaire initial et du transfert sanguin à l’immersion), la pression intrathoracique devient négative par rapport à l’ambiance aquatique.

Ce vide relatif attire alors vers le thorax une partie des viscères abdominaux mais l’élasticité du diaphragme est limitée ; le sang présent dans les gros vaisseaux et les capillaires pulmonaires est alors aspiré puis retenu dans la circulation pulmonaire, remplissant ainsi le vide thoracique naissant.

Ce phénomène contribue à rigidifier le poumon (on parle d’'érection pulmonaire'), ce qui va lui permettre de supporter des pressions encore plus importantes.

Ce second Blood Shift est également estimé entre 500 ml et 1 litre.

Ces Blood Shifts peuvent entraîner des troubles du rythme cardiaque par distension des cavités cardiaques due à l’augmentation du retour veineux.

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

J'aime beaucoup le terme d'érection pulmonaire :lol:

Mais ça répond pas vraiment à notre interrogation : est-il possible de faire Valsalva une fois le volume résiduel atteint.

 

Merci quand même Costa ;)

Partager ce message


Lien à poster
Partager sur d’autres sites

Créer un compte ou se connecter pour commenter

Vous devez être membre afin de pouvoir déposer un commentaire

Créer un compte

Créez un compte sur notre communauté. C’est facile !

Créer un nouveau compte

Se connecter

Vous avez déjà un compte ? Connectez-vous ici.

Connectez-vous maintenant

×