Jump to content

Tuto : Collage Breier Sur Chausson Imersion


Recommended Posts

Bonjour à tous,

 

A la demande de certains de nos amis forumeurs qui trouvent qu'il n'y a pas assez d'infos techniques ici-bas, voici mon premier essai de collage de chaussons Imersion sur des 820B3C8 Breier. Les avis, commentaires et critiques sont bienvenus.

 

Première étape :

Acheter les voilures ! Etape clé et dangereuse : attention à la fracture du porte-monnaie... des effets secondaires à prévoir avec une tendance à déclencher des crises d'hystérie chez votre conjoint(e) qui est insensible à la beauté de la trame du carbone C8. Réunir tout le matériel. Trouvez un établi idéal (boudoir de madame, table du salon, etc...) ; Ici, la table à manger familiale.

 

20160730-095209.jpg

 

 

Deuxième étape : préparer les éléments

 

Prévoir des cales à bonne dimension et des serre-joints pour le pressage.

 

Mettre en place la voilure et s'assurer du bon alignement du chausson avec la voilure qui dispose pour ça d'une ligne centrale visible sur sa face postérieure. Prendre les marques du chausson une fois la mise en place finalisée.

 

20160730-095759.jpg

20160730-095900.jpg

 

A partir de là, toujours garder le chausson et la voilure marquée ensemble.

20160730-100207.jpg

 

Découpez les longerons du chausson à la limite des renforts de la voilure. Puis profilez les extrémités à la Dremel. J'en ai profiter pour reprendre les petites imperfections de moulage du chausson.

20160730-101527.jpg

20160730-102812.jpg

 

 

Enlevez les dernières traces de colle du chausson (s'il n'est pas neuf). Poncez l'ensemble des surfaces de collage plus dégraissage à l'acétone.

 

20160730-095604.jpg

20160730-095643.jpg

 

Poncez légèrement les surfaces de collage des voilures et dégraissage à l'acétone.

20160730-100410.jpg

Link to post
Share on other sites

Troisième étape : Collage !

Attention au stress, n'hésitez pas à faire une petite pause et à bien visualiser toutes les étapes pour ne pas rater ça.

Utilisez une colle cyanoacrilate de bonne qualité avec un applicateur adapté. C'est une colle à prise rapide et très solide, mais cassante. Comme les surface sont en mouvement, un collage uniforme subirait des cisaillements qui finirait par casser le collage. On va donc appliquer des points de colle qui vont permettre, tel le roseau, de plier sans rompre.

 

Disposez vos points de colle à environ 1,5cm du bord de la surface de collage pour les parties supérieures. Juste au bord pour les parties inférieures (anticipez sur le fait que vous allez enfoncer la voilure dans le chausson pour que ça ne déborde pas).

 

20160730-110230.jpg

20160730-110401.jpg

(désolé, pas eu le temps de faire la photo de la face supérieure... faut pas trainer, là !)

 

Mise en presse pendant 4 à 5 minutes (selon les colles).

Complétez le pressage à la main là où les serre-joints travaillent mal.

 

20160730-111031.jpg

 

Reprendre ponctuellement les points qui ont été oublié (pour moi, toujours la face supérieur des extrémités de longerons.

 

20160730-111530.jpg

 

Respectez les temps de séchage à coeur de la colle (24h00 pou moi) avant la mise à l'eau.

 

Et vous voilà l'heureux propriétaire d'une des meilleure série de palmes carbone pour la chasse du bord et l'apnée profonde !

 

 

Tadam !

 

20160730-113437.jpg

Link to post
Share on other sites

Un grand merci à Eric Breier, à Nikus du site bleu972 et à tous les membres du forum qui m'auront aidé à sélectionner les palmes et à préparer cette séance de collage en m'aidant à faire les bons choix techniques. J'ai qu'une hâte : que ces 24h de séchage se terminent pour aller les essayer...

Link to post
Share on other sites

Hey MERCIIIII ;)

 

Pourrais tu rajouter ton choix de voilure, de chausson, et quel est l'intérêt de ce travail plutôt qu'une production industrielle standardisée ;) merci :)

Link to post
Share on other sites

Hey MERCIIIII ;)

 

Pourrais tu rajouter ton choix de voilure, de chausson, et quel est l'intérêt de ce travail plutôt qu'une production industrielle standardisée ;) merci :)

Dis toi que la production standard (grande marque) (attention, choix de dureté possible !!) peut être fabriquée par des artisans (jfe pour epsealon...) mais que pour les grandes marques, c'est la marge et la marge tandis que pour les artisans (jfe, breier, majestic, alchemy...) ça va être la marge et la qualité. Chez sportsmed, tu as la qualité grande marque à 100€ de moins et chez Blueelite, tu auras des palmes au prix des grandes marques (voir moins) mais une qualité largement supérieure. De plus avec les artisans, tu as la possibilité d'une palme qui te correspond.

Link to post
Share on other sites

Hey MERCIIIII ;)

 

Pourrais tu rajouter ton choix de voilure, de chausson, et quel est l'intérêt de ce travail plutôt qu'une production industrielle standardisée ;) merci :)

 

Pirate a déjà en partie répondu.

 

Le choix de la voilure, c'est dans le fil "mayday Breier". Tout ça est lié aux circonstances, au hasard. En carbone de qualité en Martinique, il n'y a que BREIER. Mon porte-monnaie voulait du C5 (très bonne qualité de carbone) plutôt que du C8 (TROP bonne qualité de carbone), mais il n'y avait pas dans la dureté que je voulais (B3). Vu avec Breier et le retour d'expérience des chasseurs du forum et d'autre, le B3 était vraiment conseillé pour moi : j'ai pas un palmage puissant et je chasse du bord plus apnée profonde. De plus, le C8 a un rendement tel que la souplesse B3 n'est pas problématique si on doit appuyer un peu.

 

Pour le chausson, c'est pas terrible, mais là encore, c'est le hasard : j'ai recyclé mes chaussons pour faire des économies (60€) et aussi parce que je suis super confort dedans. Mais ce ne sont pas les meilleurs pour une bonne transmission pied-palme.Un peu trop souple. SI je veux être plus précis, il faut que je les mette avec des chaussons 3mm. Breier propose des chaussons sur mesure à sangle qui sont parfaits, mais il me fallait attendre plus d'un mois pour commande + réception + douane + frais d'octroi... etc... et j'en avais besoin tout de suite.

 

Couper les longerons, ça réduit la tenue de la palme mais ça garantie que le carbone travaille de façon optimale. A 460€ les voilures, hors de question de ne pas avoir une palme parfaitement opérationnelle !

 

Enfin, le vendeur n'a pas voulu monter les chaussons lui-même car il avait peur que ça ne tienne pas sans les longerons et sans plaque de fixation type Beuchat ou SEAC.

 

Du coup, j'ai eu l'idée à ta demande notamment de faire ce petit reportage photo. Rien de difficile là-dedans, et à part la Dremel qui n'est pas obligatoire et peut être remplacée par une lime, aucun matériel qu'un néophyte ne peut pas se procurer pour moins de 30€. ;)

Link to post
Share on other sites

Tu peux dire au vendeur que Breir monte ses voilures sur des immersions depuis très longtemps sinon. Tu vas voir ce ne sont que du plaisir les C8. J'ai les mêmes depuis 3 ans.

Link to post
Share on other sites

My pleasure, my friend !

 

et tu vois qu'on peut faire du didactique sans sacrifier à une forme de technicité, sans oublier de mettre les points d'interrogations là où il en reste ! et il en reste toujours. Et que ce type de post peut intéresser les débutants qui voient au moins que c'est faisable. CQFD !

 

:)

Link to post
Share on other sites

Couper les longerons, ça réduit la tenue de la palme mais ça garantie que le carbone travaille de façon optimale. A 460€ les voilures, hors de question de ne pas avoir une palme parfaitement opérationnelle !

J'ai des Breier B4C5 depuis dix ans initialement montées à ma demande sur des chaussons Imersion (qui étaient avec longerons coupés).

Je n'ai pas aimé et j'ai rapidement changé les chaussons par des Beuchat avec les longerons d'origine.

Depuis je n'ai pas changé et ne reviendrais pas aux longerons coupés.

Link to post
Share on other sites

Moi j'interprète : ca correspond mieux à son palmage. Quand on change de palmes, faut tester des amplitudes et rythmes différents et des fois ca ne convient pas. DGM22 doit perdre en rendement d'aprés Breier mais si c'est plus efficace pour lui comme ça, c'est qd mm lui qui a raison. :)

 

Allez, j-2 !!!

Link to post
Share on other sites

Ca y est !! Enfin dans l'eau avec mes palmes chéries. Et oui, c'est ça les danseuses, ça coute la peau du cul mais c'est presque pour ça qu'on les aime. Je dois faire partie des masochistes qui aiment se faire mal au compte en banque.

 

Quoi qu'il en soit....

 

Super palmes, puissantes, souples, légères, et surtout d'un confort énorme. la restitution du palmage se fait de façon douce et régulière, sans aucun claquement, rien, jamais. J'ai été faire un petit tour à -25m. Sensations différentes c'est sûr, faudra quelques réglages, mais aucune gêne et surtout pas du tout l'impression d'avoir des palmes trop molles, bien au contraire, j'ai gagné en répondant et en puissance, sans problème.

 

Donc pour l'instant, test validé...

Link to post
Share on other sites

On peut certainement, quand on est hyper pointilleux, trouver qu'il y a mieux sur le marcher. Mais Breier reste une valeur sure, qui a quelques années de réputation derrière elle (la marque). J'espère que tes collages tiendront dans le temps, tu vis dans un endroit où les conditions climatiques malmènent les colles.

Link to post
Share on other sites

C'est clair. Au pire, je les entretiens et quand c'est vraiment trop problématique, je les refais intégralement !

 

Oui, il y a également d'autres très bons fournisseurs. Breier n'a pas été vraiment choisi : comme déjà dit, c'est le seul carbone de qualité que j'ai trouvé sur l'île.

 

Encore testé toute la journée aujourd'hui, je confirme les très bonnes sensations.

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Premier entrainement pur apnée ce jour.

 

Destination l'épave du Roreima dans la baie de Saint-Pierre.

 

Comme la FFESSM est une fédé de pisciniste et qu'on n'arrive pas à leur faire comprendre que la profondeur fait également partie de nos disciplines, on est bloqué à 40m pour les prérogatives. Pas grave, je ne vais pas la ramener, on a de quoi bosser sur cette profondeur.

 

4 descentes à 40 : 2 en CWT et 2 en VWT. Les palmes sont des tueries. Les deux premières descentes en CWT sont super confortables, ça descend vite et sans forcer, mais ça je l'avais déjà remarqué avec la nage surface.

Par contre, la remontée, plus rien à voir : aucune impression de pédaler dans la semoule, c'est tout de suite très puissant avec du répondant là où avant il fallait que j'attende un peu avant de prendre de la vitesse.

 

Conclusion de l'affaire :

 

Les palmes Imersion sont de très bonnes palmes d'entrée de gamme. Il faut faire un peu attention, notamment à vos descentes de bateaux, pour éviter de les fragiliser. Elles commencent à montrer leurs limites passé 35m, ce qui ne veut pas dire qu'on ne peut pas plonger profond avec, mais qu'il faut tenir compte du fait que c'est un carbone pas cher qui ne peut pas faire plus que ce pour quoi il est conçu.

 

Les palmes Breier confirment leur statut de haut de gamme. Puissantes, adaptables, elles envoient fort en surface comme au fond, sont d'un confort énorme. Pour la chasse et l'apnée profonde, je suis très content d'avoir pris du B3C8. Pas du tout molles, bien au contraire. Je fais 1.87 pour 82 kg et elles sont performantes quelle que soit la profondeur. En tout cas, il y a une différence énorme avec Imersion, mais c'est cohérent également avec le prix.

 

Voila, je me suis fait un plaisir énorme aujourd'hui. En plus, sur le Roreima, j'ai pu voir une jolie zié pléré de 4/5 kg... ça m'a redonné envie d'y retourner en mode chasse !!

Link to post
Share on other sites

j'avais pas vu ton retour, content que tu sois satisfais ;) !

si tu devais donner une note sur 10 aux imersion et aux breier, ça serait quoi ?

j'espère que ton collage tiendra !

merci du retour, ça va aider pas mal de gens je pense ;) :thumbs_up:

Link to post
Share on other sites

Pa ni pro pour le collage, je vous l'aurais dit s'il y avait le moindre problème.

 

Pour la note, c'est compliqué, j'ai pas non plus essayé tant de palmes que ça : je fais du 46 et j'ai que des potes avec des petits pieds.... Par contre, pour le rapport qualité prix, j'ai l'impression que ce sont deux très bonnes palmes. Imersion pas cher, mais bien au-dessus des meilleurs plastiques, sans contestation, et qui font leur boulot. Breier plus cher, mais avec un rendement incroyable.

Link to post
Share on other sites

La cause?

 

Moi j'interprète : ca correspond mieux à son palmage. Quand on change de palmes, faut tester des amplitudes et rythmes différents et des fois ca ne convient pas. DGM22 doit perdre en rendement d'aprés Breier mais si c'est plus efficace pour lui comme ça, c'est qd mm lui qui a raison. :)

Effectivement.

Eric Breier a peut être raison en théorie mais ce n'est pas mon ressenti.

J'ai un palmage puissant et sans longerons, je trouvais l'ensemble trop mou.

Avec, j'ai senti très nettement la différence.

Cela dit, les longerons des chaussons Beuchat sont très fins et accompagnent bien les voilures carbone dans leurs mouvements.

Link to post
Share on other sites
  • 3 years later...

Petit déterrage de poste pour une question.

J'ai des anciennes palmes cassés montées sur chausson Pathos, je cherche un astuce pour démonter la voilure du chausson sans exploser ce dernier?

Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, C4SPER a dit :

Petit déterrage de poste pour une question.

J'ai des anciennes palmes cassés montées sur chausson Pathos, je cherche un astuce pour démonter la voilure du chausson sans exploser ce dernier?

Bon courage ! J'ai remplacé à l'automne dernier un chausson "Pathos" collé sur l'une de mes JFE, une légère fissure était apparue sur l'un de ses longerons.

Je ne voulais pas abîmer le malade. Las, il n'y eu pas de rémission. Ce ne fut  même pas une euthanasie mais un massacre, la colle faisant trop bien son office, je me suis vu contraint de tailler dans la masse au couteau et au scalpel.

Je n'ai remplacé que le seul chausson défectueux. Je garde en réserve le second chausson de la paire neuve achetée 70 euros, on ne sait jamais.....(*)  

 

(*) Il servira, cela ne fait aucun doute, les Pathos n'étant pas le plus solide de l'espèce. C'est le revers de la légèreté et de l'efficacité.

Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, C4SPER a dit :

Petit déterrage de poste pour une question.

J'ai des anciennes palmes cassés montées sur chausson Pathos, je cherche un astuce pour démonter la voilure du chausson sans exploser ce dernier?

Il n'y a pas de secret tu abîmeras l'un ou l'autre ...

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...