Jump to content

changement de couleur du poisson


papéyannou
 Share

Recommended Posts

Bonjour, 

apres quelques recherches infructueuses et après etre tombé sur je ne sais combien de sites de poissons rouges, je viens ici en quete de connaissance. 
On connait le mimétisme du poulpe, et certains poissons perdent certaines couleurs après leur capture. 
Lors de mes sorties j'ai souvent remarqué la blancheur ou non des beauclaires. 
L'autre jour j'en ai tiré un (couleur blanchâtre) dans la colonne . Une fois le poisson remonté il est rouge jusqu'au point d'impact de la fleche. Il n'est pas mort de suite
C'est donc qu'il est capable de changer très rapidement de couleur. Le rouge est leur couleur "naturelle" si je ne me trompe pas. 
Nous avons fait un beauclaire avant celui ci et il en restait bien 3 au fond. Étaient ils en phase de reproduction ?

C'est un poisson normalement plutot nocturne et qui s'aperçoit souvent au dessus d'une patate de corail; dans ce cas là, il etaient tous éparpillés autour de quelques patates. 

Quel est le fonctionnement de ce changement de couleur? Pourquoi il était blanc ? comment il fait pour changer aussi radicalement de couleur? 

J'aimerais bien comprendre et en même temps la documenter sur une prochaine vidéo.. 
Je vous joint la photo

merci à vous !!!?

image.png.fb4479839a244ef7d2070837088805f7.png

Link to comment
Share on other sites

Non, il s'agit de l'impact sur la colonne vertébrale qui coupe l'arrivée du sang dans les chromatophores justement.

Ca se voit souvent même sur les thazards ou les bars , mais dans la grande majorités des cas, les couleurs reviennent au bout de quelques heures. Tiens regarde cette photo, le queue  croissant jaune, les couleurs disparaissent aux endroits où le poisson a été compressé dans la glacière et ça revient ensuite rouge après 1 à 2 heures.

SH100348.thumb.JPG.929afa8d6d06656e79cc5bdecabdce72.JPG

Link to comment
Share on other sites

Tiens re garde cette vidéo , à l'impact le thon perd ses couleurs sur une partie du corps , puis les retrouvent le temps de le remonter:

https://www.chasse-sous-marine.com/forums/uploads/monthly_2019_08/66745421_450245545556190_7679997681274605854_n.mp4.83c5a6cc9f54da6809ab4c6e99b38690.mp4

Link to comment
Share on other sites

il y a 9 minutes, dom85 a dit :

Tiens re garde cette vidéo , à l'impact le thon perd ses couleurs sur une partie du corps , puis les retrouvent le temps de le remonter:

https://www.chasse-sous-marine.com/forums/uploads/monthly_2019_08/66745421_450245545556190_7679997681274605854_n.mp4.83c5a6cc9f54da6809ab4c6e99b38690.mp4 3 Mo · 0 downloads

?

Link to comment
Share on other sites

Les chromatophores sont contrôlés par le système nerveux, plus où moins volontairement suivant les espèces, les reines sont les seiches et les pieuvres. 

Chez d'autres le contrôle est hormonal est sensible à des modifications environnementales, stress...

Dans le cas de vos poissons l'impact direct sur la colonne ou le cerveau coupe le signal, les chromatophores vont en général se relâcher et le pigment sera visible : cas du 1er poisson, en arrière de l'impact, et en avant comme il était vivant, les chromatophores sont restés contractés.

Le retour des couleurs après quelques temps doit signer la fin des transmissions nerveuses.

à noter que suivant les espèces les chromatophores avec un pigment "neutre"/clair peuvent servir à cacher des chromatocytes (cellules contenant un pigment mais non contrôlées, comme ceux de notre peau) qui contiennent un pigment vif...

Dans la glacière la compression écrase les chromatophores, la poche de pigment se "referme" puis reprend sa position par la suite.

Un article assez complet :

https://www.aquaportail.com/definition-1917-chromatophore.html

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 1 heure, thearthur a dit :

Les chromatophores sont contrôlés par le système nerveux, plus où moins volontairement suivant les espèces, les reines sont les seiches et les pieuvres. 

Chez d'autres le contrôle est hormonal est sensible à des modifications environnementales, stress...

Dans le cas de vos poissons l'impact direct sur la colonne ou le cerveau coupe le signal, les chromatophores vont en général se relâcher et le pigment sera visible : cas du 1er poisson, en arrière de l'impact, et en avant comme il était vivant, les chromatophores sont restés contractés.

Le retour des couleurs après quelques temps doit signer la fin des transmissions nerveuses.

à noter que suivant les espèces les chromatophores avec un pigment "neutre"/clair peuvent servir à cacher des chromatocytes (cellules contenant un pigment mais non contrôlées, comme ceux de notre peau) qui contiennent un pigment vif...

Dans la glacière la compression écrase les chromatophores, la poche de pigment se "referme" puis reprend sa position par la suite.

Un article assez complet :

https://www.aquaportail.com/definition-1917-chromatophore.html

 

merci !

je me coucherai moins con ce soir (c'est ma femme qui va être surprise : elle s'était habituée ?)

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...

Effectivement, merci pour ces informations précises. J'avoue m'être très souvent posé la question. Les gens sont émerveillés devant les changements de couleurs de certains reptiles (iguanes, caméléons) mais franchement je trouve que les poissons sont clairement sous-coté !

Bon, c'est vrai que c'est souvent dû à leur capture... Mais quel plaisir de voir une sorbe afficher des rayures, une coryphène devenir gris métal pour passer du jaune au vert, etc.

 

 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...