Jump to content

L'espagne, ca vous gagne (mais c'est pas toujours facile !)


Recommended Posts

Afin d'apporter ma modeste contribution à ce forum et apporter un peu de lécture, je vous offre ce petit CR, pas pour la plus belle pèche qui soit mais je tenais a le faire.

Cette année, pour ne pas changer des habitudes prises, je partais à palamos pour la dernière semaine d’aout.

Après maintes galères pour faire ce maudit permis, j’étais paré et bien mieux que les années précédentes, avec entre autre ma bouée triton, mon 120 et ma condition physique au top.

Après notre arrivée dans le sympathique camping de la « Cala de la Fosca », je planifie déjà ma première sortie le lendemain : pas mal de palmage, pour aller jusqu’à la digue de Palamos, en cherchant sur le chemin d’éventuels mérous.

La zone n’a hélas jamais été poissonneuse en cette période, quelle que soit l’année ou je sois venu.

Cette année est de plus particulière, les 20m de visibilité habituelle ont fait place a 30m, voir plus par endroit.

C’est splendide et je n’avais jamais vu une telle clarté d’eau que dans les films. Cette-ci a eu pour effet de rendre le poisson particulièrement méfiant et peu présent.

Les habituels bancs de limons ont fait place à de petits sparidés en tout genre, mais ceux de taille correcte étaient très rares. Les immenses bancs de rougets et quelques petits mérous étaient aussi aux abonnés absents.

Ma première sortie sera donc une vraie surprise ; à l’agachon, rien ne vient si ce n’est quelques petits dentis curieux que je ne verrais que lors d'un passage à chaque fois.

Cette première session de 4h se soldera malgré tout par une bonne surprise : des rougets ésseulés, une veille et une raie torpille, le tout fait dans la roche.

La raie torpille sera bien cuisinée à la différence de ma première, et avec une sauce à l’échalotte, c’est bien bon !

Je pressens que cette année ne sera pas celle ou je reverrai l’énorme denti que j’ai lamentablement raté au même lieu il y a trois ans.

L’eau étant si claire, je fais mes premières plongées confortables sur 25m : sans y rester bien longtemps, j’appréhende ainsi les sensations et parviens peu à peu trouver le confort.

Je pensais que la clarté m’aiderait plus que cela, en me permettant de voir le fond et donc la ou j’atterrirai, mais entre 20 et 25m, il semble y avoir un monde : tout mes sens sont en alerte malgré une ventilation et une détente au mieux de mes capacités, et rien à faire, je ne peux pas tenir plus de 30 a 40 secondes, pas de quoi agachonner sur ce coin.

Je prévois à la sortie de l’eau une seule et autre sortie face à cette première tentative.

 

Trois jours après, mon père me dépose a quelques kilomètres du camping, et ce sera l’occasion de découvrir un spot magnifique.

Sur celui-ci, une barrière rocheuse part au large, parsemée de magnifiques champs de posidonies. La barrière s’étendait jusqu’à 300 mètres au large, du sérieux, avec une profondeur variable entre 15 et 25m, voir certainement un peu plus tout au bout.

Je suis venu pour les vieilles : j’adore ce poisson et mes convives aussi, et j’en épinglerai trois au cours de parties de cache-cache dans les failles formées par le relief, de belle taille pour ce poisson en méditerranée.

A un moment, du fait de ce que l’on qualifie d’instinct dans notre discipline, je pense qu’une bonne rencontre est possible. Mérou ? denti ?

Cet instinct m’indique de désserer mon moulinet. Je fais une apnée supplémentaire dans un creux : les petits dentis viennent près, le poste est bon. Malgré tout, rien de suffisamment gros, mais beaucoup de poissons de tout type m’offrent un magnifique bal.

L’apnée suivante, je décide de me poster plus à découvert : cette technique m’avait permis en début de saison de faire venir un banc de sérioles de 15kg, ratées à cause d’une erreur grossière.

Je me ventile comme à chaque descente, et me mets dans un petit creux qui me permet de voir le poisson quelle que soit sa direction tout en étant un peu dissimulé, mais rien ne vient.

Soudainement, je lève la tête et distingue un banc de thonines, non, de bonites. Je les estime assez petites, à 2kg tout au plus. Elles sont loin mais je commence à tendre le bras dans l’espoir d’en intercepter une.

Je lève plus la tête et surprise, la plus grosse du banc passe exactement au-dessus de moi. Je change la trajectoire du fusil pour rencontrer sa course. Tout est parfait, elles ne sont pas en chasse et vont à une vitesse moyenne.

Le tir part sur ce poisson que j’estime alors a 2,5kg. Le moulinet siffle très fort, en une dixaine de secondes, je perds trente mètres de corde sur les 50 que j’ai, je n’avais jamais vécu cela. Je tente sous la pression d’entraver le poisson en appuyant sur le fil tout en remontant, sans gants, et me brule comme un couillon, alors je serre plus fort le moulinet.

Le poisson sonde et ne lache pas l’affaire, après déjà quatre ou cinq minutes, je sens que le décrochage est proche, je tire, et dès qu’elle me voit, elle repart.

Soudainement, la tension disparait. Je crie intérieurement et remonte ma flèche, mais le rodéo repart ! le poisson n’était que revenu vers moi.

Une dernière ventilation et je fonce à une dizaine de mètres pour la saisir, elle me voit et tente un nouveau départ, j’accélère et me rapproche, est me rends compte que le poisson est beaucoup plus gros que je ne l’imaginais. L’eau claire est trompeuse. Je la saisis par la queue, et m’empresse de passer la deuxième main dans les ouïes. En remontant a la surface, je mets fin au combat et observe ce magnifique poisson de 78cm pour 4kg, ma première bonite.

Les sorties commencent a être plus que rentable et les 5 années de pratique commencent a payer.

Voila donc un magnifique été au cours duquel j’aurais fait mon premier denti et ma première bonite qui se termine, et le soleil laisse deviner l’approche d’un automne doux au cours du quel ma dernière chance de faire une sériole pour cette année se profilera certainement.

1469112709_bonite2022.thumb.jpg.772821506698c16e9beb96bc7904c685.jpg

Link to comment
Share on other sites

Je croyais a un CR breton mais non... 😄 

Mais bien raconté tout ça, et un poisson aussi beau dans l'eau que bon dans l'assiette, vous avez dû vous régaler !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, thearthur a dit :

Je croyais a un CR breton mais non... 😄 

Mais bien raconté tout ça, et un poisson aussi beau dans l'eau que bon dans l'assiette, vous avez dû vous régaler !

Il arrive celui-la !

Link to comment
Share on other sites

Très sympa comme récit, félicitations c'est un beau poisson !

Plutôt que de ne pas mettre de gants du tout, je te conseille les gants de bricolage, ça coûte rien, ça tient pas chaud, mais ça évite quelques désagréments quand tu touches un truc qui pique ou autre !

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, NicolasP! a dit :

Très sympa comme récit, félicitations c'est un beau poisson !

Plutôt que de ne pas mettre de gants du tout, je te conseille les gants de bricolage, ça coûte rien, ça tient pas chaud, mais ça évite quelques désagréments quand tu touches un truc qui pique ou autre !

J'en ai mais j'adore sentir les caillous, l'eau, les élements... ils étaient sur la bouée en plus 😅

 

Les ouies m'ont aussi bien esquinté l'autre main, ca pique !

Link to comment
Share on other sites

à 25m je tiens 5 secondes.... et 1 seconde à 30m 😄. Tes apnées sont plus qu'honorables. Fais très attention à ces profondeurs, ne jamais insister, au grand jamais.

 

bravo, ça fini toujours par payer à force d'y aller

Link to comment
Share on other sites

Bien joué Corentin!👍 c’est génial cette montée d’adrénaline lorsque ton moulin se vide . N’est ce pas 😉?

Tu l’as tirée dans le ventre ? 
si c’est le cas t’as bien fait de laisser filer. C’est tellement fragile. J’espère que tu l’ as bien saignée directement après. 

Sinon fais quand même attention à toi et te fixes pas sur une valeur absolue de profondeur, mais plutôt sur les sensations du jour. 

Link to comment
Share on other sites

Le 06/09/2022 à 08:50, nico_66 a dit :

Bien joué Corentin!👍 c’est génial cette montée d’adrénaline lorsque ton moulin se vide . N’est ce pas 😉?

Tu l’as tirée dans le ventre ? 
si c’est le cas t’as bien fait de laisser filer. C’est tellement fragile. J’espère que tu l’ as bien saignée directement après. 

Sinon fais quand même attention à toi et te fixes pas sur une valeur absolue de profondeur, mais plutôt sur les sensations du jour. 

C'est tes conseils et ceux des nombreux CR de rouget qui m'ont fait agir comme ça... Merci !

 

Le tir est passé de bas en haut, du le bas du ventre au premier tiers du dos de l'autre coté.

La déchirure après le combat dans la chair du poisson était énorme, et elle ne tenait plus a grand chose.

 

Et merci DOM, j'applique bon nombre de tes conseils qui marchent aussi bien en med qu'ailleurs.

Link to comment
Share on other sites

  • 5 weeks later...
Le 04/09/2022 à 20:00, juicytarget a dit :

Afin d'apporter ma modeste contribution à ce forum et apporter un peu de lécture, je vous offre ce petit CR, pas pour la plus belle pèche qui soit mais je tenais a le faire.

Cette année, pour ne pas changer des habitudes prises, je partais à palamos pour la dernière semaine d’aout.

Après maintes galères pour faire ce maudit permis, j’étais paré et bien mieux que les années précédentes, avec entre autre ma bouée triton, mon 120 et ma condition physique au top.

Après notre arrivée dans le sympathique camping de la « Cala de la Fosca », je planifie déjà ma première sortie le lendemain : pas mal de palmage, pour aller jusqu’à la digue de Palamos, en cherchant sur le chemin d’éventuels mérous.

La zone n’a hélas jamais été poissonneuse en cette période, quelle que soit l’année ou je sois venu.

Cette année est de plus particulière, les 20m de visibilité habituelle ont fait place a 30m, voir plus par endroit.

C’est splendide et je n’avais jamais vu une telle clarté d’eau que dans les films. Cette-ci a eu pour effet de rendre le poisson particulièrement méfiant et peu présent.

Les habituels bancs de limons ont fait place à de petits sparidés en tout genre, mais ceux de taille correcte étaient très rares. Les immenses bancs de rougets et quelques petits mérous étaient aussi aux abonnés absents.

Ma première sortie sera donc une vraie surprise ; à l’agachon, rien ne vient si ce n’est quelques petits dentis curieux que je ne verrais que lors d'un passage à chaque fois.

Cette première session de 4h se soldera malgré tout par une bonne surprise : des rougets ésseulés, une veille et une raie torpille, le tout fait dans la roche.

La raie torpille sera bien cuisinée à la différence de ma première, et avec une sauce à l’échalotte, c’est bien bon !

Je pressens que cette année ne sera pas celle ou je reverrai l’énorme denti que j’ai lamentablement raté au même lieu il y a trois ans.

L’eau étant si claire, je fais mes premières plongées confortables sur 25m : sans y rester bien longtemps, j’appréhende ainsi les sensations et parviens peu à peu trouver le confort.

Je pensais que la clarté m’aiderait plus que cela, en me permettant de voir le fond et donc la ou j’atterrirai, mais entre 20 et 25m, il semble y avoir un monde : tout mes sens sont en alerte malgré une ventilation et une détente au mieux de mes capacités, et rien à faire, je ne peux pas tenir plus de 30 a 40 secondes, pas de quoi agachonner sur ce coin.

Je prévois à la sortie de l’eau une seule et autre sortie face à cette première tentative.

 

Trois jours après, mon père me dépose a quelques kilomètres du camping, et ce sera l’occasion de découvrir un spot magnifique.

Sur celui-ci, une barrière rocheuse part au large, parsemée de magnifiques champs de posidonies. La barrière s’étendait jusqu’à 300 mètres au large, du sérieux, avec une profondeur variable entre 15 et 25m, voir certainement un peu plus tout au bout.

Je suis venu pour les vieilles : j’adore ce poisson et mes convives aussi, et j’en épinglerai trois au cours de parties de cache-cache dans les failles formées par le relief, de belle taille pour ce poisson en méditerranée.

A un moment, du fait de ce que l’on qualifie d’instinct dans notre discipline, je pense qu’une bonne rencontre est possible. Mérou ? denti ?

Cet instinct m’indique de désserer mon moulinet. Je fais une apnée supplémentaire dans un creux : les petits dentis viennent près, le poste est bon. Malgré tout, rien de suffisamment gros, mais beaucoup de poissons de tout type m’offrent un magnifique bal.

L’apnée suivante, je décide de me poster plus à découvert : cette technique m’avait permis en début de saison de faire venir un banc de sérioles de 15kg, ratées à cause d’une erreur grossière.

Je me ventile comme à chaque descente, et me mets dans un petit creux qui me permet de voir le poisson quelle que soit sa direction tout en étant un peu dissimulé, mais rien ne vient.

Soudainement, je lève la tête et distingue un banc de thonines, non, de bonites. Je les estime assez petites, à 2kg tout au plus. Elles sont loin mais je commence à tendre le bras dans l’espoir d’en intercepter une.

Je lève plus la tête et surprise, la plus grosse du banc passe exactement au-dessus de moi. Je change la trajectoire du fusil pour rencontrer sa course. Tout est parfait, elles ne sont pas en chasse et vont à une vitesse moyenne.

Le tir part sur ce poisson que j’estime alors a 2,5kg. Le moulinet siffle très fort, en une dixaine de secondes, je perds trente mètres de corde sur les 50 que j’ai, je n’avais jamais vécu cela. Je tente sous la pression d’entraver le poisson en appuyant sur le fil tout en remontant, sans gants, et me brule comme un couillon, alors je serre plus fort le moulinet.

Le poisson sonde et ne lache pas l’affaire, après déjà quatre ou cinq minutes, je sens que le décrochage est proche, je tire, et dès qu’elle me voit, elle repart.

Soudainement, la tension disparait. Je crie intérieurement et remonte ma flèche, mais le rodéo repart ! le poisson n’était que revenu vers moi.

Une dernière ventilation et je fonce à une dizaine de mètres pour la saisir, elle me voit et tente un nouveau départ, j’accélère et me rapproche, est me rends compte que le poisson est beaucoup plus gros que je ne l’imaginais. L’eau claire est trompeuse. Je la saisis par la queue, et m’empresse de passer la deuxième main dans les ouïes. En remontant a la surface, je mets fin au combat et observe ce magnifique poisson de 78cm pour 4kg, ma première bonite.

Les sorties commencent a être plus que rentable et les 5 années de pratique commencent a payer.

Voila donc un magnifique été au cours duquel j’aurais fait mon premier denti et ma première bonite qui se termine, et le soleil laisse deviner l’approche d’un automne doux au cours du quel ma dernière chance de faire une sériole pour cette année se profilera certainement.

1469112709_bonite2022.thumb.jpg.772821506698c16e9beb96bc7904c685.jpg

Salut Juicytarget, 

je découvre bien à posteriori ton post en effectuant une recherche « Espagne ». Bravo, beau Cr 👏🏻. J’ai regardé et pris des infos à droite à gauche pour aller chasser en Espagne (Costa Brava) et les infos divergent entre faut une licence et faut juste une assurance via une licence fédérale (règlementation européenne). T’as fait comment toi ? 
 

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...
Le 16/10/2022 à 18:21, elinhan a dit :

Salut Juicytarget, 

je découvre bien à posteriori ton post en effectuant une recherche « Espagne ». Bravo, beau Cr 👏🏻. J’ai regardé et pris des infos à droite à gauche pour aller chasser en Espagne (Costa Brava) et les infos divergent entre faut une licence et faut juste une assurance via une licence fédérale (règlementation européenne). T’as fait comment toi ? 
 

J'avais personnellement le permis catalan, mon attestation médicale rédigée en espagnol, et ma carte d'identité. Je crois qu'il faut théoriquement aussi une attestation de resposabilité civile. Aussi, je ne m'en cache pas mais je n'ai jamais envoyé les doccuments par courrier comme préconisé.

 

Tu vas t'éclater, et l'hiver il y a du gros loubard la bas !

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, juicytarget a dit :

J'avais personnellement le permis catalan, mon attestation médicale rédigée en espagnol, et ma carte d'identité. Je crois qu'il faut théoriquement aussi une attestation de resposabilité civile. Aussi, je ne m'en cache pas mais je n'ai jamais envoyé les doccuments par courrier comme préconisé.

 

Tu vas t'éclater, et l'hiver il y a du gros loubard la bas !

Je viens d’arriver sur San Féliu, j’ai opté pour la même stratégie que toi pour le moment... Merci 😉

Link to comment
Share on other sites

Le 26/10/2022 à 11:36, juicytarget a dit :

J'avais personnellement le permis catalan, mon attestation médicale rédigée en espagnol, et ma carte d'identité. Je crois qu'il faut théoriquement aussi une attestation de resposabilité civile. Aussi, je ne m'en cache pas mais je n'ai jamais envoyé les doccuments par courrier comme préconisé.

 

Tu vas t'éclater, et l'hiver il y a du gros loubard la bas !

Bonjour,
je chasse depuis quelques temps en Catalogne, avec le permis fait sur internet. Je n'ai jamais envoyé les documents comme demandé, mais gardais un doute sur la validité de celui-ci, selon le zèle du contrôleur. L'hiver dernier, je me suis fait contrôler alors que je chassais depuis le bord et avais mon permis, avec un copie du certificat médical et ma carte d'identité, resté sur le bord. Lors du contrôle, quand je leur ai dit que le permis était resté sur la plage, ils ont juste pris mon nom et ont passé un coup de fil, j'étais bien enregistré. Donc on peut faire le permis sur internet, il sera valide même si on n'envoie pas les documents comme l'exige la procédure. Par contre, je prends maintenant, comme ils me l'ont demandé, toujours le permis avec moi. En tout cas, il ne faut pas s'amuser à chasser sans le permis, je n'ai malheureusement pas l'occasion de chasser souvent, mais en deux ans et sur une quinzaine de sorties, j'ai eu droit à 4 contrôles.

Link to comment
Share on other sites

Le 30/10/2022 à 08:59, sub sniper a dit :

idem en Croatie, sauf que c'est deux fusil par bateau.

Ouch, la on comprend mieux l'intéret d'avoir des fusils polyvalents

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...