Jump to content

caribou

Membres
  • Content Count

    27
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About caribou

  • Rank
    Membre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    natation bois (d'arbre hein, pas la boisson)
  • Prénom
    Franck
  • Club
    .

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Guilvinec
  • Mon équipement
    .
  1. Faut surtout avoir le bras long :) Merci à vous pour ces précisions sur la visibilité, j'y vois plus clair, si je puis dire.
  2. Merci, dans mon cas et celui des amis qui ont eu le même souci ça n'a pas laissé de trace et l'irritation a disparu rapidement après la sortie de l'eau. C'est en lien avec la température ? Hier, au bord elle devait être au dessus des 25°...
  3. Bonjour tout le monde. J'ai été confronté vendredi à un phénomène nouveau pour moi, et je n'étais pas le seul puisque des amis ont le même jour eu la même expérience. J'étais donc dans l'eau en fin d'après midi, en fin de descendante, au Guilvinec. A un moment j'ai eu comme une vive piqure à la lèvre, sentiment de piqure qui a persisté jusqu'à la fin de ma sortie (et sans laisser de trace apparente). J'ai d'abord pensé à une méduse mais j'ai eu beau regarder partout je n'en n'ai vu de trace nulle part. Il parait qu'il y en a eu dans mon coin la semaine dernière, quand il a plu. Se peut-il que des filaments détachés depuis plusieurs jours aient encore des capacités urticantes ? Quelqu'un d'autre m'a parlé de plancton urticant mais les seuls sources que je trouve à ce sujet ne parlent que des mers tropicales. Et à part ça, rien à voir mais je suis toujours un peu embêté quand je dois parler de la visibilité, qu'est-ce qu'on considère ? Jusque là où on voit "quelque-chose" ou jusque là où on voit suffisamment net et détaillé pour que ce soit utile ? La différence entre les deux peut être de plusieurs mètres parfois. Par exemple là, jusqu'à 30 secondes, de quelle visibilité peut-on parler ?
  4. A propos de Kérity-Etocs à la palme, il faut ajouter qu'à la montante il y a souvent un courant latéral soutenu... L'idéal c'est évidemment en kayak.
  5. La première année où je me suis mis au masque et tuba j'y allais même par temps gris crachotant et petite houle... jusqu'au jour où je me suis dit "mais je suis con ! j'habite au bord de l'eau, je peux n'y aller que quand les conditions sont belles, pourquoi s'emmerder à y aller quand elles sont mauvaises ?" C'est comme quand j'ai habité près des pistes de ski, les gens du coin n'y vont pas forcément un plus grand nombre de fois que ceux qui s'y payent 15 jours de vacances en février, par contre ils n'y vont QUE quand c'est grand beau, avec une bonne neige et accessoirement qu'il y a moins de monde.
  6. Je l'ai aussi constaté souvent, avec une bonne visibilité les poissons me voient arriver de loin, voient sans doute que je ne présente pas un grand danger (je ne fais que de la photo) et sont beaucoup plus tranquilles que quand la visibilité est mauvaise et qu'il peut m'arriver de les surprendre. On m'a dit d'ailleurs que les chasseurs étaient de plus en plus nombreux à tenir le fusil le long du corps, plutôt que devant soi, afin de paraître plus inoffensifs, vous confirmez ? En tous cas, en ce qui me concerne, et vu que j'y vais pour la photo, si il y a moins de 8m je suis déçu (autant dire que cette année j'ai été souvent déçu en restant chez moi, en général septembre est mieux, j'espère que ce sera le cas).
  7. Je ne savais pas qu'on pouvait voir des maigres ici, je croyais qu'il fallait descendre plus bas vers les estuaires à partir des Charentes. C'est nouveau ? Ils sont arrivés dernièrement ou il y en a toujours eu ? En tous cas ça a du faire un bon festin pour ce pêcheur et sa famille ! Au barbecue je ne crois pas avoir mangé de meilleur poisson !
  8. Ok, j'avais compris le comme comme ainsi que ;)
  9. Dans quel coin ? Parce qu'ici c'est un peu la misère depuis mi-juillet, dans le secteur du Guilvinec il y a peut-être eu des jours sympas en allant au large mais en restant à la côte ça n'a pas été terrible. Encore ce matin c'était moins trouble qu'il y a deux semaines mais avec pas mal de particules. J'ai toujours un peu de mal à estimer la visibilité mais je dirais qu'elle ne dépassait pas les 3m. En plus mon masque a rendu l'âme ce matin 5 minutes après la mise à l'eau... dommage, pendant ces 5 minutes j'ai vu une petite dizaine de bars de belle taille, pas mal d'orphies (c'est joli, j'aime bien) et mon fidèle banc de jeunes sars (probablement proche de la centaine) qui est venu me faire la fête. Frustration.
  10. Ah tiens, content de lire que je ne suis pas le seul à beaucoup apprécier la vieille. Je me suis souvent demandé d'où pouvait venir ce désintérêt général pour ce poisson (culinairement parlant), désintérêt souvent assorti de l'idée-reçu fausse qu'elle serait pleine d'arêtes, ce qui n'est pas du tout le cas, il y a quantité de poissons plus renommés qui sont bien plus chargés d'arêtes (et je suis un spécialiste de la discipline, si il y a UNE arête dans le plat elle sera pour moi...). C'est très bon la vieille, le seul inconvénient que je lui vois est que sa chair ne se tient pas très bien à la cuisson et qu'il est difficile de faire une belle présentation sur l'assiette, en tous cas si on veut faire un simple filet. A mon avis ce relatif mépris vient pour beaucoup de ce que c'est un peu le "poisson du débutant", facile à pêcher et à chasser, qui plus est largement abondant par chez nous. (quand au rouget grondin, perso je les fais au four avec tomates/oignons/pommes de terre et une très bonne rasade d'huile d'olive assez chargée en épices)
  11. Tu n'as pas eu de chance. Au Guilvinec ce matin je suis rentré bredouille à cause d'un nuage farceur qui m'a masqué le soleil pendant l'heure et demi où j'étais à l'eau (je ne fais que de la chasse photographique, essentiellement des jeux de lumière, d'où la nécessité d'un soleil franc) et en effet la visibilité était bof bof mais par contre beaucoup de vie, un gros banc de jeunes sars m'a accompagné pendant quasi toute la sortie et les bars n'ont pas manqué (mais en effet non tirables pour la plupart). Faute de pouvoir faire des photos pour cause de lumière moche je me suis amusé à faire une vidéo. https://www.youtube.com/watch?v=mxFKqu2JKxc
  12. Il y en avait ce midi au Guilvinec en fin de descendante-début montante, pas méchante mais surprenante vu les conditions météo et l'état de la mer, enfin disons que je ne m'y attendais pas. Et visi plutôt pas mal malgré le gros coeff (pas vu grand chose en revanche, même les vieilles ne se bousculaient pas).
  13. De toutes façons, la côte bigoudène Sud est, comme tu le dis, un vaste spot des plus intéressant. Je ne suis pas allé partout, loin de là, mais jusqu'à présent je n'y ai trouvé aucun endroit qui n'ait pas d’intérêt. Je serais moins enthousiaste pour la côte ouest, la baie d'Audierne, qui passé Saint Guénolé me parait moins riche. Après chacun a ses endroits favoris en fonction d'une multitude de facteurs, pas tous forcément rationnels.
  14. Samedi à marée basse la visi n'était pas extra au Guilvinec, et je n'ai pas vu grand-chose. Aujourd'hui, avec le soleil en moins, ça risque de ne pas être folichon. En toute logique ça devrait aller en s'améliorant cette semaine.
  15. Ce midi au Guilvinec. La visibilité est redevenue convenable (pour la photo), pas top mais quand même bien mieux que dernièrement. Par contre, hormis les deux-trois petites vieilles de service, pas un seul poisson.
×
×
  • Create New...