Jump to content

guillemot

Membres
  • Content Count

    2,085
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About guillemot

  • Rank
    épaule toujours niquée :('''

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    Apnée
  • Prénom
    Laurent
  • Club
    hors club pour l'instant

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Pays Basque
  • Mon équipement
    spécial no-kill

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Chasser à la largable : fait sur une épave en Martinique à 45m... sensations de fou, mais j'ai toujours gardé en tête que les sensations étaient tellement différentes qu'il fallait tout de même rester très vigilant. Et ne pas oublier que les ADD en CSM sont bien souvent liées à l'utilisation des largables ou des geuses légères : Donc faire des remontées bien lentes et respecter des temps de récup surface bien supérieurs à ce qu'on pratique en général parce que les temps au fond sont forcément beaucoup plus longs et on a le temps de charger en azote. Au final, on avait rien pris. Les seules sorbes de bonne tailles restaient dans la ferraille du bateau avec un risque élevé de perte du poisson et surtout les monstres qu'on y avait vu pendant les entrainements apnée n'étaient pas présents ce jour là. Dommage... Par contre, des souvenirs inoubliables d'agachons profonds devant un spectacle magnifique. Je ne retrouve plus la vidéo de Nox et Bathydux je crois, sur le Donator il me semble également. Ca doit dater de 2013/2014, et c'est la meilleure vidéo à ma connaissance pour présenter ce qu'est une chasse organisée avec de bons binômes pour la largable. Si quelqu'un a encore la référence...
  2. on ne saura pas bien, c'est confus... il n'a pas pu "aspirer" l'eau du tuba, on ne déglutit pas en syncope. Donc soit il a recommencé à respirer quand son binôme l'a récupéré, soit il a eu la chance d'évacuer l'eau du tuba en surface. Dans le second cas, binôme ou pas, il s'en sortait. C'est ça qu'on veut dire, Tato, ça te donne les petites chances supplémentaires. On voit d'ailleurs que le binôme ne faisait pas une réelle sécu, juste une surveillance de loin, comme souvent. Par contre, à tout ceux qui demandent comment éviter la syncope, j'ai pas répondu la dernière fois, mais on voit bien que ça arrive bêtement, rapidement, et même aux meilleurs et aux mieux entrainés. Sans sécu efficace, il faut en accepter le risque, je ne vois pas de solution. Et garder son tuba en bouche !!!!!! 😄
  3. Oui, c'est pour ça que c'est pas du 100% mais la chance supplémentaire, je la prends 😉 Inversement, pas de tuba, comme dit Dom, il te reste la mer à boire... Non, je ne changerai pas de pratique : avec une sécu "aléatoire" ou en chasse solo, le tuba ne quitte pas la bouche.
  4. Je ne crois pas qu'avec Dom on parle de sécu 100%. On est tous d'accord pour dire que si tu fais une syncope en CSM, tu es dans une merde noire. Juste, si tu es seul, la solution tuba en bouche te permets des petites chances supplémentaires que tu n'aurais pas sans le tuba. Je n'ai pas de stats, mais dans la logique du truc, c'est comme ça que je pratique en tout cas. Et je répète, c'est tout à fait possible de faire une sécu efficace sur un CSM ; dans ce cas, le tuba en bouche au contraire est une bêtise, pour les raisons que tu as déjà données.
  5. Non, tu ne te mets pas en danger et les conseils sont bons, mais comme il se permet de tailler à chaque occasion, je lui rends la politesse. 😎 Et je rappelle surtout que les instructeurs profondeurs, en terme de compétences, sont pour la plupart très capables de former correctement tout apnéiste ou CSM à la compensation. Par instructeur profondeur, j'entends des instructeurs AIDA, Apnea Academy, et Apnea Total, pour les écoles que je connais. Pour l'école FFESSM par contre, j'émets de nombreuses réserves ! Quand j'ai passé mon MEF1, l'instructeur national qui nous évaluait avait même critiqué ma position sur ma descente à 25m parce que je voutais un peu les épaules (justement pour accompagner la dépression pulmonaire). Après, y a certainement des tanches partout (pardon pour ce superbe poisson qui ne mérite pas cette comparaison), mais golbalement, ce qu'il présente est au moins dans les référentiels AIDA.
  6. Bha, après la sole Karayib, tu peux effectivement tester le tarpon. Ca risque de se terminer pareil : dégueu...
  7. CSM solo : sécu = tuba en bouche CSM avec sécu efficace : tuba hors de la bouche Quand on arrive en surface, en imaginant le pire (syncope de surface), les poumons pleins permettent de vider au moins pour partie le tuba, voire la totalité, et la tête positionnée vers le bas permet à l'eau résiduelle de rester dans le bas de la bouche et de pouvoir respirer à peu près correctement, même en syncope. Il n'y a même pas d'effort à produire, ça se fait de façon quasi passive. Bref, vous avez tous les deux raisons, mais ça dépend surtout du niveau de sécu. Si ça se vide pas, ben, on est mort, mais au moins on aura mis toutes les chances de notre côté. Pour le reste, mon tuba, quand je le quitte, je le cale sous le menton et il est juste glisser dans la sangle du masque. Pas de risque d'arrachage du masque quand je passe entre les roches, pas de vibrations en nage parce qu'il est bien calé. Quant à la compensation, le tuba ne joue en rien sur les premiers 20m, 30m quand on est un peu entrainé. La crispation des mâchoires se fait avec les apnéistes mal formés qu'on ait le tuba en bouche ou non. Ca ne change pas grand chose. Par contre, au-delà de 25/30m, c'est illusoire de vouloir compenser avec le tuba. La vidéo de P. Huron qui est probablement un des mecs les plus clivants que je connaisse est pas trop mal, mais sincèrement, quand il dit que la majorité des écoles disent des conneries sur la compensation, quelle rigolade alors qu'il a pompé son cycle d'entrainement sur les cycles AIDA et Apnea Academy où il s'est formé... Il suffit de s'adresser à des instructeurs apnée qui pratiquent la profondeur pour avoir ce type d'infos.
  8. Ceci dit... tous les poissons que j'ai fait étaient à des distances où une simple longueur suffisait 😄
  9. Tout est dit sauf : - Emerillon : c'est un dispositif d'agrafe monté sur une petite rotule pour éviter quand le poisson se débat en tournant de faire des coques dans ton fil (qu'il s'enroule sur lui-même) et finisse par faire des noeuds quand la tension diminue. Il se met généralement entre le nylon et le dynema. Attention à la solidité de l'agrafe, j'ai déjà vu des fusils montés pour du très lourd avec des résistances > 100kg avec des émerillons merdiques qui ne devaient pas dépasser les 10/15 kg. Au prix du dynema, autant monter avec du textile de base si le point de faiblesse c'est l'émerillon - agrafe américaine : agrafe à accroche rapide, généralement utilisé sur les float-line ou pour relier ton fusil à la bouée. Ce permet de décrocher aussi rapidement pour modifier le montage. Pas utile sur la config tir du fusil. Perso, j'ai ai une sur le fil de ma bouée, qui est fixé soit à la ceinture, soit à une petite ancre pour repérer un trou, soit au fusil quand j'ai mon 85 qui n'a pas de moulinets. Si tu as un moulinet, pas besoin d'amortisseur. Pour la double longueur, je suis moins catégorique que Dom : si tu as un fusil a sandow suffisamment puissant avec une flèche pas trop lourde, ça peut valoir le coup. Sinon, effectivement, c'est juste des emmerdements en plus pour recharger. Pour un 75, je ne vois pas du tout l'intérêt, effectivement.
  10. Kyphosidae, ou Saupe ou Calicagère. Il y a 3 espèces de ce genre recensées dans ton secteur : K. cinerascens, K. bigibbus et K. vaigiensis Vu le dessin des écailles, on dirait bien qu'il y a deux espèces différentes, mais pour confirmer l'identification à l'espèce, j'ai pas les outils ni les connaissances. Pas grand chose à voir avec la Saupe de métropole, à part le goût ! 😄
  11. Stick lumineux, c'est une très bonne idée. Perso, je rajouterai à minima une bouteille d'eau et un truc à manger sucré.
  12. Mes amitiés à Julien ! Effectivement, pour le poilion c'est bon, sur les images, je ne voyais pas bien ce que tu avais laissé. Pour le livre : Ya plus complet, mais avec ça, tu as l'essentiel avec les noms créoles en prime (Mq, Gdp). En poissons de roche aussi facile que la sole, mais bien meilleur, tu devrais croiser quelques bourses. Si elles sont de bonnes tailles, c'est vraiment délicieux.
  13. Héhé, oui ! Sole karayib, y pa bon ! C'est un bothidé (Bothus lunatus). Il y en a aussi en métropole (Bothus podas) et c'est pas meilleur ! 😄 Par contre, méfie-toi, enlever la dorsale aux poissons lion, c'est pas suffisant. Faut les raser complètement pour être sûr de ne pas se piquer, nageoires compris. Tu peux acheter le guide des poissons coraliens des antilles, ça te permettra de te familiariser avec les espèces locales et de mémoire, il dit ce qui est mangeable ou non.
  14. Sinon, tu accroches ton fusil sur la bouée. C'est bien aussi.
×
×
  • Create New...