Jump to content

neptune53

Membres
  • Posts

    85
  • Joined

  • Last visited

Reputation

0 Neutre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    Mécanique automobile
  • Prénom
    Philippe
  • Club
    CAP SUB

Infos Membre

  • Département, région, ville
    14
  • Mon équipement
    dessault 5,5

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Les mâles étaient très pleins et avaient bon goût. Pour les lançons je n'ai vraiment aucune explication: stock pêcheur, coup de chaud de la mer à la montante, pollution,.... Pour les bars j'ai croisé TOTEUF sur un ponton lors d'une sortie précédente. Nous avons discuté 5 mn à la sortie et son constat était identique: très peu de vie pour un mois de juin. De plus cette année nous n'avons pas vu le phénomène de plancton: pas arrivé ou déjà passé?
  2. PREMIER JOUR. La mer est belle, bien plate, BM 17h15, coef de 69. Tous les indicateurs sont au vert pour tenter une sortie. Avec mon binôme nous décidons de retrouver des barges dans le port artificiel où une sortie précédente j'avais trouvé des gros mâles. Je me mets à l'eau et première surprise la visibilité est très très bonne voire exceptionnelle. Nous partons pour une partie de palmage. Et d'après nos amers nous arrivons sur le site. Et là....................................................pas de barge, que dalle............................... du sable rien que du sable. J'essaye de retrouver les amers et je cherche pendant 15mn et mon binôme de son coté ne les trouve pas non plus. Bref cela commence mal. Après 15mn, je décide d'abandonner et de faire route vers les pontons. 2ème séances de palmage. Et j'arrive sur la ligne des pontons situés au large. La visi est si claire que je vois presque jusqu'au pieds, il y a environ 5 à 7 m de visi. Ici commence la sortie. Première apnée et je vois de belles araignées femelles posées sur les dalles bien visibles mais je recherche les gros mâles. Où sont-ils? Après quelques descentes je commence à comprendre: ils sont dans les trous posés bien au fond ou accrochés sous les dalles. OK je ferai d'une pierre 2 coups : descente dans les trous recherche des araignées et des homards. A l'arrivée, je trouverai quelques araignées ( voir photo ci-dessous) mais pas homard ni poissons DEUXIEME JOUR Le vent a tourné. BM 17h45 coef 71. Je change de coin avec un SEUL objectif : POISSON et uniquement poisson. La visi est toujours là. Bon signe. 1er spot: il y a très peu de vie mais je vois 2 bars petits mais tirables entre 1 kg et 1,5 kg. JE les vois mais ne peut pas tirer. Bye bye à la prochaine! Je vois un banc de touts petits bars (10 à 15 cm pas plus) ils tournent autour de moi, je ne bouge pas, palme un minimum, le spectacle est magnifique.....................mais après quelques minutes, je leur demande l'adresse de leur arrière arrière arrière grand père . Ils ne me répondent pas et s'en vont MAL ELEVES LES JEUNES!!!!!!! 2ème spot: le CR sera rapide: RIEN QUE DALLE NADA; Tous les trous sont vides. Je n'entends même pas un départ. Les vieilles sont très peu présentes. BREF : BREDOUILLE Une dernière chose surprenante: à la mise à l'eau et à la sortie j'ai vu des dizaines de lançons mort sur le sable.
  3. Après de nombreux mois d'arrêt suite au Covid et surtout à la résolution de mes problèmes d'articulation de l'épaule, j'ai ENFIN pu me remettre à l'eau aujourd'hui. Sortie sur une basse mer à midi et un coef de 47. Je décide d'aller sur les pontons de Vierville: pour une raison simple ils se trouvent facilement (mais maintenant il y a souvent beaucoup de chasseurs). Habillage sous un temps doux mais couvert, le vent tourne, la mer est plate et sa couleur invite à aller voir .............. 1ère partie de palmage depuis au moins 7 mois. Remettre des palmes, sentir l'eau rentrée dans la combinaison, et palmer vers les pontons je retrouve des sensations oubliées. Arrivée sur le site, la visi est bonne je vois facilement le haut des pontons et devine quelques pattes de petites araignées. Maintenant il faut y aller!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Comme beaucoup de chasseurs, l'entraînement piscine hivernal a été réduit à néant cet hiver. Donc préparation, respiration lente ample, et.................................première descente et .......................................bonne surprise je descend facilement jusqu'en bas des pontons. Je reste quelques secondes et je remonte. Je suis assez heureux de cette première descente. Je commence donc ma pêche et je recherche les gros mâles araignées. Après 2h30, je rentre. Le physique a tenu, les apnées se sont améliorées en cours de sortie; Je rentre HEUREUX CONTENT REJOUIS. Vivement la prochaine prévues semaine prochaine. Bilan: 2h30 dans l'eau, quelques araignées dont 1 mâle de 2,6kg, plusieurs grosses femelles. Pas vu de poissons (mais je ne les cherchais pas non plus)
  4. 2 mois sans sortir c'est dur mais garder ses petits enfants c'est bien. Tu rajeunis à faire des châteaux de sable, à devoir affronter et vaincre la température de la mer SANS combinaison, à regarder tristement au loin les paddles, les kayaks; Et la tu te dis bientôt, j'y serais!!!!!!!!!!! Mercredi dernier les conditions étaient excellentes: pas de vent, visi facilement 5 à 6 m, pas de particule, malgré un gros coefficient de marée. Cela arrive de temps en temps en fin septembre jusqu'à octobre d'avoir de très belle visi. En général cela se termine en novembre avec un petit coup de vent et le départ de toutes les espèces de poissons et le retour de la saison de coquilles (j'espère....................) J'essaierai de mettre une photo la prochaine fois mais maintenant c'est trop tard: il a pas passé la journée d'hier: le barbecue lui a été fatal une 2ème fois!!!!!
  5. Après avoir passé juillet août à jouer mon rôle de grand-père et garder les petits enfants, je profite d'une accalmie après un petit coup de vent pour faire une sortie hier soir. Les conditions météo sont bonnes : mer plate relativement bleue peu de vent mais un coef de 84 et une basse mer à 18h15 ne favorisent pas une sortie longue. Bref je décide de sortir et de retrouver mon binôme après une énième séance de kiné (toujours l'épaule en délicatesse). On tape la discussion sur le parking et voila TOTEUF qui arrive. Il nous confirme la présence du bar (chouette) et la visi devrait être excellente (re-chouette). On s'habille et on y va. Mon binôme et moi sur un ponton TOTEUF sur un autre coin. J'arrive sur le ponton et là LA LA la visi est SUPERBE: je vois les pontons sur presque toute leur hauteur et je distingue le passage du sable aux bouts de ferraille ou au morceaux de béton donc la visi ne sera pas un problème aujourd'hui. DONC on y va à pleins poumons! 1ère descente et vue dans un trou: la vie est là: des vieilles de petites tailles à l'entrée, des plus grosses derrière et 1 ou 2 de belles tailles au fond..................je regarde mieux mais pas de bar. Pas grave la soirée devrait être bonne..................... 2ème descente: j'arrive sur un coté de l'entrée, RIEN....................... je continue et....................................... je le vois sur l'autre coté. Stop mon arbalète n'est pas en ligne (comme d'habitude oserais je dire). J'essaye de l'aligner ............................il bouge et va se réfugier au fond du trou derrière une petite dalle. J'attends..............................va-t-il ressortir....................est-il complètement parti......................l'ai-je loupé....................................... Et je vois la tête sortir du bon coté, il est en ligne et PAN.............................Touché en pleine tête: donc j'ai mon premier bar!!!!!!!!! YYYEESSSS La bredouille est sauvée!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je continue. Je verrais de nombreuses vieilles. Dans un trou à 3 entrées, je décide de descendre vers l'entrée la plus étroite pour les surprendre. Bonne ventilation, descente sans bruit, regard par le trou, analyse de la situation rapide: .............................................................y sont pas là!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je passe sur autre trou où il faut glisser dans un grand pour aller voir une dalle sur le côté: il me semble que je vois 2 dos avec des petites vieilles mais il fait assez sombre, le contre jour n'est pas terrible, les vieilles me gênent, donc je ne tire pas ( certainement une erreur après coup). Je décide de changer de coin je ne vois plus de bar. Je me dirige vers le large et tombe sur un ponton très peu cassé. Mon binôme est sur l'autre, je le laisse tranquille. Sur ce 2ème spot je en verrais rien. Le courant nous rappelle à l'ordre et nous rentrons. Bilan: super sortie pour une reprise avec une très bonne visi et 1 bar de 1,4 kg vidé.
  6. Je connais la technique , que j'ai utilisée an Bretagne. Mais sur les pontons, la visi me fait un peu peur pour retrouver l’arbalète. La peur de perdre du temps à retrouver le matériel m'empêche de faire cela. De plus je ne connais personne qui utilise cette technique dans les pontons.
  7. Chic Ouf !!!!!!! le planning a un peu changé au dernier moment et.............................................le dernier des petits enfants est parti avec ses parents samedi matin. DONC j'ai une après midi de libre. Pourtant la journée avait commencé par un renversement du bol de café du petit déjeuner. J'ai enchaîné en faisant des tâches de graisses sur mon tee shirt en rangeant mon établi. Et là je me suis dit : "T'as plus qu'à te faire une petite sortie pour te changer les idées!!!!!!!!". Un regard vite fait sur shom: BM 16h coéf 64 ====> direction les pontons !!!!! J'appelle mon co-équipier habituel: rendez vous à 13h30 sur place pour ne mise à l'eau à 14h. Sauf que je ne "percute" pas et que je calcule dans ma tête : RDV 13h30 - 1h de route = départ 13h30................................EH OUI je n'ai pas de cerveau ou alors je suis nul en math ou j'ai ALOÏSIUS qui me guette. Donc j'arrive avec 1h de retard CA CONTINUE......................................... Là, j'ai une belle période de "tout va bien": enfilage combinaison, matériel sur planche, traversée plage, mise à l'eau, palmage vers le premier site où je retrouve mon binôme. Et je commence à rechercher . La visi est bonne environ 2 à 3 m. Les trous sont assez clairs. Les araignées ont quasiment disparues, sur toute la sortie je n'en verrai pas plus de 10. Je trouverai quelques bars dans les 2 petits kilos mais toujours de l'autre côté de la dalle ou du trou, trop loin pour un 75. Nous décidons de changer de coin quand nous voyons arrivé 3 planches sur le ponton. Je me dirige vers le large. Je croise une belle vieille rouge: en filet c'est pas mauvais !!!! donc je tire........................la flèche tremble, le poisson est dessus......................je tire sur le ficelle...................et Y A RIEN. COMPRENDS RIEN! Je continue et croise de nouveau des bars TRES TRES fuyant : dès que que tu approches du trou ou de la dalle tu ne vois que les queues ou le bar qui tourne et qui s'échappe par une autre sortie: FRUSTRANT. Je retente une vieille et même scénario: la flèche tremble et que dalle à l'arrivée..................COMPRENDS TOUJOURS PAS Je continue; Tiens un mulet doré à trou pas loin PAN le poisson sur le fil; YES j'ai sauvé la bredouille......................................Et là je PERCUTE: quand le poisson est traversé et arrive sur le fil pas de problème, quand il reste sur la flèche je le perds ................................donc je vais voir mon ardillon; et j'essaye de le relever et et ET ET il est bloqué; je ferai plusieurs tentatives pour le faire fonctionner correctement mais rien à y faire. Cela peut peut-être expliqué les loupés précédents. La journée continue ......................et cela n'est pas fini!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Donc je rentre. Palmage retour, arrivée sur où j'ai pieds, rangement masque tuba gants dans le sac, sortie de l'eau, arrivée sur le sable .............................et je me vautre sur la plage tel un énorme phoque avec les palmes au pieds.............. Je me dépêche de rentrer à la maison, un douche et sous la couette.............. Quand c'est pas ta journée, n'insiste pas !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
  8. Merci de votre réconfort à tous!!!! Je suis allé à la plage de Ouistreham avec les enfants hier et je n'ai pas vu la drague. Par contre la couleur de l'eau n'est pas très avenante. Le coup de vent d'ouest a du pas mal troublé l'eau. Maintenant j'attends une amélioration de la météo pour la semaine prochaine.
  9. Après une difficile négociation, mon supérieur (voir post précédant) m'accorde difficilement une sortie dimanche matin contre 1 semaine de vaisselle matin et soir + 1 semaine d'aspirateur ET UN RETOUR AVANT MIDI. Comme a dit le poète: quand on aime on ne compte pas, donc j'ai accepté......................... avec beaucoup d'espoir.................... Donc dimanche matin, BM 9h45 coef de 82, direction les pontons. Arrivée à la mer, un petit clapot dû au vent d'ouest ride la surface mais vue de loin la visi semble présente. J'enfile la combinaison et une petite marche sur la plage avant de se mettre à l'eau. Puis séance de palmage pour rejoindre un bout de ponton qui émerge avec ce coefficient. Arrivée sur zone, JE DECHANTE BEAUCOUP: - je vois à peine le haut du ponton qui est à environ 1,5 à 2 m sous la surface:pour prendre des repères pas facile!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Je ne décroche pas l’arbalète, descends voir un peu au fond, et là..........................................TRISTESSE les trous sont très sombres, l'eau est sale, je vois à peine mes mains. Je distingue à peine les sorties de trous en contre jour. Je croise 3 araignées de taille très moyenne et je medis: "laisse les, tu prendras les araignées au retour!"......................................Erreur! Je descends sous une dalle plate et le ne vois rien c'est noir! Décision je change de coin. En palmant je vois un bateau ancré sur un ponton isolé au large, tiens y-a un plongeur dans le coin. J'arrive sur un autre ponton et je vois éberlué des palmes se lever. Je me rapproche et nous avons quelques échanges: - t'as vu quelque chose? - non, je suis hier; Y avait 3 à 4 m de visi et du bar partout. Aujourd'hui que dalle. - Et la visi? - ben elle est pourrie, on voit pas à 2 m. - OK bon courage ET je continue. Je connais assez bien ce ponton. J'essaye de trouver mes repères: DIFFICILE mais bon j'insiste. Premier trou rien et sombre, un autre que dalle et noir BREF: que fais-je?????????? - j'insiste pour un résultat plus qu'incertain - je change de pontons et j'essaye de sauver la sortie avec une pêche d'araignées Donc je décide de renter au bord et les araignées. Sur ce ponton je croise un copain: - t'as fait quoi? - un gros coup de bol en descendant voir sous une dalle, je l'ai vu sortir la tête du trou et pan ( Et LUI il a bar de 1,5 kg à la ceinture). - et la visi? - pas terrible. Je m’apprêtais à aller au large. - pas la peine la visi est plus pourrie qu'ici.Je fais quelques araignées et je rentre! OUAIS SAUF QUE les araignées sont rares fin de saison et je n'en trouverais que 5. En sortant de l'eau je croiserai un TOTAUF dépité sauvant la bredouille avec un seul petit homard. Je rente juste à 12h15. Je pense que je suis faits avoir : 1 semaine de travaux forcés pour une sortie qu'on peut facilement qualifiée de "sortie de M...." ! ! ! ! ! ! ! ! -
  10. Je l'espère que le l'automne sera meilleur. Mais cette année restera dans les mémoires. Je suis en train de négocier avec mon supérieur direct (autrement dit comme tous les hommes : MA FEMME) pour refaire une tentative dimanche matin si la météo le permet.................... Espoir
  11. Rappelons un peu le contexte du début d'année: - blessure épaule + confinement = 2 sorties en mai. Après nous avons eu sur la côte notre période de plancton: avec l'arrivée , la floraison et le départ environ 15 jours de repos. Calendrier nous sommes fin mai. Puis plusieurs coups de vents nord est , un peu habituels, en début juin n'aident pas avoir une eau claire (voire le 12 juin 1944). Donc toujours période de repos forcé. Et nous arrivons fin juin, des coefficients corrects, des heures de basses mers idéales, donc je me mets à l'eau direction les pontons pour.............................................un aller retour direct : l'eau est jaune par une dilution de boue. Après recherche d'infos, le port de Ouistreham drague l'avant port pour les ferry, et il semblerait que Le Havre fasse de même. DONC retour la maison et attendre........................................................................Le téléphone fonctionne pas mal entre les copains. Exemple de conversation: - t'es aller voir la mer - ouais je suis sur Port - et alors????????? (avec un ton 'espoir impatient) - comme d'hab, tu peux faire canapé tranquille! JUSQU'A............................................................................................................ce samedi après-midi. Vers 17h ce samedi, je reçois un appel : - j'ai une info la visi est revenue et il y aurait 2 à 3m sur les pontons - t'es sur de l'info - ouais elle vient de TOTAUF - OK on tente le coup demain sur Saint Laurent YYYYEEEESSS!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! le dimanche mise à l'eau 15h BM 17h. Direction les pontons. L'eau semble plus claire. Arrivée sur le premier et BONNE surprise le haut est facilement visible de la surface. Quel plaisir de les revoir!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! Bref, j'ancre la planche, prépare l’arbalète et là très grande GRANDE DECEPTION, je suis incapable d'armer une 90 avec des simples sandows. Heureusement j’emmène un 75. Et ça marche!!!!!! Première préparation, première ventilation, première descente et LE PLAISIR RETROUVE. J'enchaîne les apnées (pas 2mn30 à 35m.........). La visi est vraiment là entre 2 et 3m, parfois 4 m par endroits. Les araignées sont encore présentes: des femelles de tailles moyennes, mais pas de gros mâles. Les grands trous sont vides. Je prospecte les trous à la c........Et cela paye, je commence à voir quelques petits bars furtifs. J’aperçois une belle queue disparaître derrière une dalle....................L'ESPOIR RENAIT !!!!!!!! Je descends voir sous une petite dalle et je place mon 75 au centre, je regarde au milieu au fond RIEN, je tourne la tête sur le coté et il est là collé le long de la dalle à 1m de moi SAUF QUE mon arbalète est face à moi. J'essaye de bouger doucement pour l'aligner et ...........................................je ferais mon premier loupé de l'année sur 1 bar de 1.5kg environ. La pêche continue...........................je verrais pas mal d'autres individus....................ferais 2 autres TRES TRES BEAUX.................. loupés avant de pouvoir en accrocher 1 sur l'accroche poisson. En passant je trouverais un seul et unique homard. Bilan de la sortie: 1 bar de 1kg, 1 homard de 1kg, et la motivation pour recommencer rapidement 100%.............................. sauf que maintenant , je suis de garde: je tiens mon rôle de papy jusqu'à fin août ................................2020 ANNEE HORRIBLE
  12. Bravo EDOUARD, Tu as vu du poisson et des crustacés. C'est déjà un encouragement mais quand tu ne vois pas tes gants, le retour est long très long TRES LONG...................
  13. Après le virus qui nous a cloué à la maison, nous avons subit en Normandie 2 bonnes semaines de vent nord est et est. Les kitesurfeurs se sont régalés mais moi je tournais en rond. Après 3 jours de calme et de surveillance de la mer, je décide d'aller voir si les araignées sont toujours là. donc je suis sorti aujourd'hui. CR en quelques chiffres: - voyage en voiture 70 km - distance à la palme 800 m - nombre de bar de + de 6kg..........................................0 - nombre de bar de - de 6kg............................................0 - nombre de bar vu...........................................................0 - nombre de homard.........................................................0 - bredouille.......................................1 Ha, j'oubliai de préciser: la visibilité est nulle environ 25cm: je ne voyais pas mes mains!!!! Il flotte des particules dans l'eau, je ne pense pas que le plancton en soit la cause on dirait du sable ou de la vase en suspension. Affaire à suivre................................
  14. Merci pour tous vos message de soutien. Je répond dans le désordre: - je pars à la palme du bord de la plage d'Omaha, je pense que pour Arromanches c'est possible. J'ai appelé la mairie de Vierville et Saint Laurent pour confirmation - l'opération ne serait pas possible car le tendon abîme serait en profondeur et il y aurait un risque de dégât supérieur au bénéfice. En plus l'échographe et le toubib m'ont sorti un argument étrange et que je ne comprends pas: MON AGE (trop vieux pour opération)??? -j'ai joué au handball (il y a très TRES TRES longtemps) et j'ai eu quelques blessures aux épaules: épaule droite déboîtée 2 fois -j'arrive à enfiler et retirer la combinaison sans trop de problème mais je ne peux pas tenir la position des bras repliés sur la planche longtemps. Je vais trouver une solution.......................
  15. d'après le toubib, l'échographe et le kiné dans mon cas pas d'opération: on essaye de soigner par kiné.
×
×
  • Create New...