Aller au contenu

pabien

Membres
  • Compteur de contenus

    15
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de pabien

  • Rang
    Membre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Prénom
    fabien
  • Club
    PSM HB

Infos Membre

  • Département, région, ville
    finistère nord
  • Mon équipement
    stinger 90
  1. Voila une sortie calée depuis 2 mois, dimanche 15/04 chasse dans le 22 avec ma soeur et mon beauf. Samedi après midi temps sublime dans le 29, pourvu que ça soit pareil demain, d'apres winguru ça sent le sapin... du vent sud 29noeuds. Pour moi c'est la reprise un petit mal de dos qui traine depuis 1 mois, 1 samedi soir un peu arrosé avec un collègue départ 7h de Brest, ça pique, direction Lézardrieux. Ma soeur et mon beauf sont au top reposé, plus déja sorti, plus court d'apnée le mercredi soir en piscine. Mon beau frère spécialiste de la zone et du kayak, s'est fait prêter 2 kayaks supplémentaires. après une organisation titanesque transbahuter 3 kayaks sur une Modus, il faudra 2 tours de voiture. Le kayak je connais pas trop surtout en mer, les voyants ne sont pas aux verts, je dis à pierre O (mon beauf) que je prends ma planche quand même, j'ai mes repères mon organisation, mes habitudes, je l'attache derrière le kayak et je la tracte. Départ de Loguivy de la mer direction le Nord, il est 12h30. J'ai mis 10 coups de rame et j'ai déjà pris 50m dans la vue, ma planche me freine un truc de dingue. Changement de technique je la hisse sur l'arrière du Kayak et c'est reparti, beaucoup mieux.Je glisse assez facilement sur l'eau avec le vent dans le dos. On discute on papote tout en pagayant, et j'explique à mon beau que l'arbalète c'est pas trop mon truc je la laisse souvent sur la planche parce que je fatigue très vite avec au niveau de l'avant bras et puis que globalement je ne vois pas beaucoup de poisson maillé en général. Par contre je peux le prêter à ma sœur no problème, ils ont un fusil pour 2. Pierre O donne les consignes, la direction à suivre vers le 1er spot. L'organisation est millimétré, on arrive sur zone, je regarde le coin, un coup d'oeil à 360° pour voir ou on est , comprendre le courant, le vent, les dangers potentiels... Je confirme donc à mes 2 acolytes que mon fusil restera sur la planche et leur dit de regarder dans le rétro, une tête pointe son nez a 20m de nous, un phoque, mon beauf est surpris j'en avais jamais vu me confie t il. Bon pour le poisson ici c'est cuit. On décide de finir de s'équiper et de se mettre à l'eau pour fouiner dans les rochers. Le premier kayak a une ancre et les 2 autres sont attachés au premier, j'ai détaché ma bouée à laquelle je suis attaché avec mon plomb larguable mon marquer les trous. la 1ere apnée pique un peu l'eau est fraiche une barre au niveau du front, j'y suis surement allé trop vite. le spot est sympa, beaucoup d'ormeaux et de coquilles d'ormeaux, dans un enchevêtrement de roches, mais pas de crustacé en vue, on fouille un peu dans se spot plutot abrité, visi de 2m en surface, allant vers 4/5m à 8/10m de prof. le 2nd spot,plus au nord, beaucoup de coquilles vides de St jacques, le phoque ne nous a pas suivi, mais toujours très peu de poisson, le vent à forci, un premier bleu est aperçu mais a fuit entre 2 apnées, pour ma part c'est très calme. un peu plus tard ma sœur:," un homard, un homaaaarddd". moi: "tu l'as attrapé?" elle:"non" moi: "ça ne compte pas alors" rires, ils s'y mettent à 2, je continue mes recherches, un peu plus tard j'entends de nouveau crier, ma sœur brandit son trophée... c'est son premier, d'habitude elle repère et le beauf cueille, ce sont les cours d'apnée qui paye.Malheureusement il ne fait pas la maille mais la satisfaction est la, il est remis à l'eau. 15H, les plombs commencent à peser sur mes lombaires, la fatigue également se fait sentir, je remonte sur le kayak. Il y a vraiment beaucoup de vent et le temps alterne entre soleil et très grosse averse, je me cache même le visage derrière mes palmes, la pluie est cinglante. Une pause s'impose, c'est l'heure de la collation nous mettons les 3 kayaks bord à bord, bananes, fruits secs, petits gâteaux de quoi nous requinquer. Lorsqu'il y a du soleil il fait vraiment bon. Nous faisons le point sur la suite à donner, soit on change de spot, soit on rentre? je suis assez fatigué je vote pour un retour malgré le fait d’être bredouille, pas vu une araignée non plus. On fait le tour d'un ilot par l'ouest avant de retourner vers le sud, on recroise un phoque (ou le même), mon beauf se résigne on rentre, il a bien senti qu'il ne verrait pas une écaille aujourd'hui. Pierre O propose soit de rentré directement à Lézardrieux en kayak soit de rentré sur Loguivy et d'avoir tout le tointoin à faire avec la voiture décision est prise nous rentrons à la rame. une halte sur une plage pret des parques à huitres, j'enlève mon haut de combi 7mm qui m’empêche de ramer et enfile un lycra. Face au vent l'effort est conséquent, nous laissons la plage de Loguivy sur ma gauche, du coin de l'oeil. Un peu après dans un moment de lucidité, alors que nous avons bien progressé malgré les vagues qui passent sur mon kayak et l'eau froide qui rentre dans mon bas de combi, je leur fait signe de couper leur effort. Pour pouvoir revenir chercher la voiture à Loguivy il faut prendre ma voiture chez eux, sauf que mes clés sont dans la voiture à loguivy... Pierre O à qui visiblement il reste du jus, décide de prendre le kayak le plus rapide et d'aller chercher les clés puis de nous rejoindre. De très longues minutes passent, je ne fais plus d'effort et je me refroidis, mon mal de dos commence à me chatouiller. La vue est cependant magnifique le phare derrière nous l'ile a bois sur la droite.je scrute la plage au loin, le voici sur le retour. Moules effort plus tard, la maison en bord de mer est en vue, il faut traverser le trieux d'est en ouest.Encore quelques coups de rames, enfin notre objectif, je suis cuit, cramé, farci... je pose enfin pied a terre. Dans un dernier effort nous hissons les kayaks jusqu'à la maison, bredouille mais heureux de l'effort. Le rinçage du matériel est laborieux, la douche chaude est bienvenue, et le choque thermique est conséquent, moi qui n'avait pas vu de douche depuis 7jours, PAC en panne à la maison.Dans un dernier effort nous retournons donc chercher le premier véhicule. Collation avec un petit morceau de guitare, mes yeux se ferment il est 19h30, il est temps pour moi de prendre la route vers le 29.
  2. pabien

    Conditions Finistère

    sorti hier gros coeff 101,... mer plate...soleil...mais un peu déçu par la visi! je pensais que ça aurait été plus cool,limite 22/29, raté un homard la technique de la flèche qui fait toc toc par derrière pour qu'il se retourne...ce n'est toujours pas ça...grrrr prochaine fois je mets la main comme d'habitude. sinon ptain la combi en 7mm j'ai cuit...3h dans l'eau... tout les ans au mois d'aout je me dit la meme chose achète une plus fine pour l'été...enfin pour une journée dans l'année comme ça ds le 29... ma sortie de la semaine dernière sortie d'eau a 21h30 coeff de 50 était bien plus cool!!! et plus prolifique. autrement raté une langouste...j'en avais jamais vu, pas bien grande, mais au moins je sais qu'il y en a...d'ailleurs y a t il une maille , je suppose que oui?
  3. pabien

    Conditions Finistère

    sortie limite 22/29 hier, 3m de visi a l'abri des vents d'ouest et de la houle, sinon dedans, je dirai 1m dans le meilleur des cas, raté 2 homards, j'ai pas la technique pour leur faire faire demi tour dans leur trou,vu quelques lieus 25cm, 1 araignée. nouveau secteur pour moi en apnée très prometteur. Je retourne lundi ou mardi leur mettre la pression à ces 2 en****
  4. pabien

    Conditions Finistère

    visi 1.5m/2m secteur baie de morlaix, mer d'huile, peu de poisson, vu quelques vieilles sans intérêt, j'ai ramassé un ptit bleu en passant, ou bout d'1h30 je me rapproche du bord et la un gros pépére moustachu reste me regarder puis passe derrière moi, ça me fait toujours bizarre quand la tete disparait sous l'eau je me demande toujours ou elle va sortir...ça explique pas mal l'absence de poisson....y en a bien un qui s'est servi!!
  5. pabien

    Perros-Guirec / Louannec

    Je suis en vacances à la clarté, à partir de samedi 24 pour une semaine, je vais ENFIN pouvoir me mettre à l'eau dans se secteur, trop trop trop hate. A la recherche de bleu ce we vu les coeff sur de l'étale de basse/début de montante, ensuite, je verrai en fonction du seuil de tolérance de MAdame!!
  6. pabien

    Visi 22

    ptain jamais pris un controle... et plestin non plus...m'enfin j'ai jamais été dans l'illégalité donc...pas de soucis
  7. pabien

    Conditions Finistère

    sortie du dimanche 14 mai secteur morlaix, fais le quota d’araignée, quelques beaux mâles interessants, visi à 5m géniale. Peu de poisson vu une énorme vieille et un gros mulet, après qui mon binôme du jour couru un bon moment.
  8. pabien

    Wtp

    c'est là précisément qu'il est le meilleur!!
  9. pabien

    Wtp

    c'est ce que je lui ai proposé... mais apparemment l'eau rentrait dans la masque quand meme
  10. pabien

    Wtp

    Petit retour en arrière,sortie du dimanche 16 mars: cette première sortie de l'année fut assez particulière, j'ai enfin convaincu mon binôme de pêche a pied, de prendre des palmes et une bouée pour aller voir ce qui se passe la dessous.Je fais d'une pierre deux coups, j’arrête de sortir seul et on est 2 à pêcher. Les préparatifs furent laborieux, mon binôme étant plus du genre "t'inquiète pas". La veille, il m'appelle a 18h on se retrouve au magasin D...... pour que j'achète ce qu'il me manque, sauf que j'avais pas mon portable, donc il est parti au magasin D... faire ces courses sans moi. Ce n'est donc que très tardivement le samedi soir que je découvre son message, trop tard le mal est fait. on passe en revue le matériel nécessaire qu'il est censé avoir pris, pas de ceinture, pas de plomb... c'est pas cata, je peux lui trouver ça.Cela ne faisait que 10j qu'il savait quel jour et à quelle heure j'avais prévu de tremper les palmes. On se retrouve donc le dimanche pour cette grande première pour lui. Après un coup d'oeil, dans son coffre, le constat est la: une bouée mais rien pour enrouler la drisse et le meilleur, pas de fixation entre tuba et masque, tu as plus qu'a le tenir. A grand renfort de "t'inquiète",on se met à l'eau, forcément le soleil est la et le vent légèrement frétillant. Un coup d’œil à l'eau, on est pas les premiers, déjà 2 bateaux, et un peu plus loin 2 planches et de l'autre coté quelqu'un à la canne sur son kayak. Arrivé dans l'eau super visi, ça promet une première de l'année intéressante et pour mon collègue une première ou tu vois tes mains c'est quand même mieux,jusqu’à 8m dans cette petite crique abritée. Première apnée, paf une araignée, une femelle de taille raisonnable mais avec de toute petite pince, je remets à l'eau. un coup d’œil vers mon binôme qui tiens son tuba d'une main et qui essaye d'avancer avec l'autre, il sort la tête de l'eau et me dit que c'est un peu la merde... pour être poli. il a quand même réussi à mettre son masque sous sa cagoule, je me marre et reviens vers lui pour lui donner 2/3 conseils. Et on s'y remet à grand coup de "t'inquiète". Quelques apnées plus tard, je le regarde, il est en train de se battre avec sa drisse, je ne peux m’empêcher de lui demander si il tricote un pull à sa fille, avec des aiguilles c'est selon moi plus simple qu'avec des palmes. On passera quand même 2h dans l'eau, à ma grande surprise, je remettrai 2 autres araignées à l'eau, un petit mâle et une femelle qui verra son salut que par le seul fait que je ne voulais pas faire bouillir de l'eau pour une araignée. A la sortie, on est rincé tous les deux, mais lui n'est pas démotivé. A peine sortie de l'eau, je suis déjà à la recherche d'un trou dans mon agenda, d'un coeff de marée intéressant ainsi qu'une météo adéquate. La date est calée, ce sera dimanche 30. Au cours de la semaine précédente, je scrute la fenêtre météo à grand coup de windguru. Gros vent d'annoncé le dimanche vers 16h, cela semble compromettre la sortie. Mon binôme qui travaille de nuit n'oublie pas de m'envoyer des sms, forcément avec un coeff de 110 le jeudi et le vendredi, en ces derniers jour du mois d'avril, ce sont les derniers créneaux pour les ormeaux. Jeudi je bosse le vendredi je suis en RTT, sauf que ma femme est en formation et la nounou aussi, donc le vendredi pas de peche je garde mon bout de chou de 14 mois. Dès le jeudi soir un MMS, la photo de la peche de mon binome,environ 15 ormeaux (edit: a pied bien sur), je suis las, j'ai passé la moitié de la journée enfermé dans mon bureau à regarder le grand ciel bleu, je verse donc 3 larmes en regardant la photo. Le vendredi je garde ma fille, ronge mon frein en attendant dimanche et en regardant les webcams du litoral, 18h le MMS tombe une dizaine d'ormeaux et un bleu...méga sniff. il remettra ça le samedi ...mais brocouille Une seule chose me réconforte, la météo à changer, pluie annoncée dans la nuit et le matin, gros vent prévu sur le créneau de 20H. Un rapide coup de fil a mon binome, c'est confirmé basse a 16h10 rdv sur le parking a 15H pour 15h30 à l'eau. On est dimanche il est 14h, la voiture est chargée, il pleut, il fait sombre, j'ai la lumière dans la maison avant de partir, ça sent pas la visi des grands jours. Un petit sms à mon binome pour dire que je pars, 30min de route, il me répond que lui arrive. Je me dis cool, pas émoustillé par sa première sortie apnée. Il a fait ces courses, viré la bouée pris une planche et trouvé la petite fixation masque/tuba. Je m'empresse d'aller voir la mer, comment sont les conditions, mer légèrement agité, mais dans cette zone quand la marée descend suffisamment on est abrité, comme dans une petite anse, je remonte en courant à la voiture, GO GO GO!!! Un quart d'heure s'est écoulé, mon binôme à pris le coup il est prêt avant moi, nous descendons vers la plage, quelques gouttes d'eau viennent nous fouetter le visage, le ciel est gris à l'horizon la mer et le ciel se confonde, dans un mélange grisonnant. Mon binôme met la tête dans l'eau la ressort, la remet, ressort la tête et me dis mais on voit rien. Effectivement les conditions ne sont pas celle d'il y a 15 jour, ni des 3 jours précédents. On palme un peu pour trouver un peu de profondeur, je fais une première apnée, pour voir si dans le fond on y voit plus, c'est un peu mieux mais pas exceptionnel, 2m. J'ai fait le choix de partir sur la droite sur ce spot, un coin que je pense un peu moins fouillé. Sur la 2e apnée, en haut au milieu des laminaires une araignée, elle s'en va rejoindre mon filet... je la montre à mon binôme,pour le motivé et lui montré que c'est faisable, même si la visibilité n'est pas terrible. Je continue direction nord est, mon binôme est plus en retrait, plus prêt du bord, je ne le sens encore pas très à son aise. quelques apnées plus tard une seconde araignées rejoindra mon filet. C'est une foret de laminaire que je trouve dans cette zone, j'ai du mal à accéder aux roches, l'étale de marée basse est passée, la mer se forme légèrement, j'ai l'impression d’être dans une machine à lavé, les laminaires se couchent dans un sens puis dans l'autre. Je me pause fais la planche pour me reposer une peu, décroche mon plomb largable et souffle un peu, mon binôme est naz, 3 jours de pêche à pied ça tire sur le bonhomme, il reprend la direction du bord. Je persévère 2 araignées ma pêche n'est pas faite. il y a 15j le repas du soir, c'était transformé en hamburgers, ça m'apprendra à inviter mon binôme et ça petite famille à la maison avant que la pêche soit faite... comme le dit la peau de l'ours. Je refais quelques apnées autour de ma planche, mon plomb larguable étant dans cette zone qui me semble propice à une bonne pêche. Je cherche mon binôme du regard pour être sur qu'il ne refait pas un pull, tout va bien, tourne la tete de l'autre coté et voit oeil malicieux qui me regarde une petite tete qui sort de l'eau, je le fixe regarde de prêt, est ce vraiment ce que je pense que c'est? c'est certain ce n'est pas un laminaire flottant, un début de fatigue qui me guette, apres une nuit trop courte commencé à 3h du mat, je cligne des yeux. il est la, c'est un phoque,mince, quelle réaction avoir... What The Phoque... l'an passée un chasseur qui me paraissait plutôt aguerri et qui sortait en même temps que moi m'avais dit en avoir vu un. J'ai le palpitant qui monte me rapproche gentiment de la planche sans le quitter des yeux, attrape ma drisse, remonte mon plomb larguable et le remet à la ceinture, je me mets sur le dos toujours sans le quitter des yeux, prend la direction du bord a grand coup de palmes, pas fier. Il disparait sous l'eau. je palme palme palme encore, mes cuisses me brulent, en se début de saison de chasse, la forme n'est pas olympique, j'en peu plus... mon binôme qui m'a vu détaler me demande ce qui se passe, je ne réponds pas, tout mes sens sont en éveil, la vue, l’ouïe, ou est il passé? je prend la direction ouest, sortir des laminaires, pour me retrouver au dessus des bancs de sables et gagner en visibilité, je ne le vois plus, je tourne à 360°, je ne voudrai pas le voir arrivé par derrière, en même temps je me dis, j'ai pas de poisson, ni a la ceinture, ni sur la planche, je ne pense pas qu'il soit intéressé par mes 2 araignées. Je ne le reverrais pas. je reprend pleine ouest je vais à l'opposé dans cet anse, plus à l'abri du vent et de la houle chercher une meilleur visibilité. Je plonge 7-8m très bref je remonte, regarde à l'est, cherche le phoque, je ne le vois pas, continu donc la prospection dans cette zone. J'y retourne, dans 5m d'eau je tourne la tete à gauche puis à droite et la un homard en balade. L'an passée j'en ai raté 2 dans cette zone, je les avais à chaque fois eut dans ma main mais surpris par leur vivacité, ce coup ci j'y met les 2 mains. Ma pêche est faite, le repas est assuré. Il va donc rejoindre les 2 araignées dans le filet. Une joie énorme m'envahit. La visibilité est nettement meilleure dans cette zone, je descend et vois et un carelet posé sur le fond, je ne réfléchis pas, prend mon couteau à ma cheville et tente d'aller le prendre, raté...j'aurai du remonter chercher le fusil, mais manque de lucidité dans cette fin de sortie, voila 2h que je suis dans l'eau,je ris tellement je me trouve ridicule à chasser au couteau. Je trouve rapidement 2 autres araignées sur la même apnée une dans la main gauche et une dans la droite, vient à moi un doute, si j'ouvre le filet, quid du homard, j'hésite, finalement ces belles pinces se sont bien prises dans le filet il ne sortira pas de là tout seul. Mon sac est plein, je regarde la cote, mon binôme est assis sur un rocher à m'attendre, impatient, je rentre, je me mets sur le dos et ondule les jambes, pour tirer ma planche et garder un un œil sur la mer, à la recherche de ma rencontre du jour, que je ne retrouverai pas, enfin pas aujourd'hui...
  11. pabien

    Conditions Finistère

    baie de morlaix cet apres midi, 3 araignées et un congre que j'ai laissé dans son trou! bonne visi je dirai jusqu' a 8m! et pas mal de monde à l'eau: 2 autres du bord et 2 bateaux!
  12. effectivement, le temps ne me permettait pas d'aller à l'eau, j'ai été a pied je me console en mangeant mon dormeur ce midi...
  13. je sors c'est sur... j'ai réservé le créneau avec madame... au pire si c'est pas praticable, je vais ailleurs à pied, faire du dormeur.
  14. chalut, Je sors samedi sur l'étale de marée basse sur Plougasnou 13h15 près équipé pour aller à l'eau (sauf si la femme de mon meilleur pote accouche d'ici la). si quelqu'un veut se joindre à moi, c'est avant tout une question de sécurité je vais seul d'habitude, je recherche quelqu'un dans le même état d'esprit que moi. ci dessous une copie de ma présentation: je sors pas souvent en ce moment, multiples occupations comme vous avez pu lire! Dans l'idée pas de prise de tête, ça me dérange pas sortir sans rien... pourvu que la sortie soit belle, coeff 103 annoncé et pas mal de vent.
  15. pabien

    Présentation

    hello hello, je m'appelle Fabien, 31 balais cette année, j'ai une femme et une jolie petite fille de 6 mois :wub: Nous vivons tous les 3 dans le Finistère près de Morlaix. cela fait quelques temps que je "surveille" le forum pour voir un peu ce qui se passe (ou chasse) dans le coin. Je suis venu à la chasse un peu par accident... mon père m’emmenait à la pêche a pied depuis que je suis tout petit, coques, crabe vert, moules... par le passé. Cela fait 3 ans que j'ai acheté une combinaison 7mm avant tout pour aller aux ormeaux à pied (of course) et dormeurs, mais du coup je me suis mis à la plongée pour les araignées et les petits bleus. Le copain de ma sœur est csm et il a eut la bonne idée il y a déjà 2 ans de m'offrir un fusil pour mon birthday, du coup j'essaye de m'y mettre progressivement. Pour l'instant mulets et vieilles et un peu de poisson plat. En ce moment avec la petite pas facile de trouver des créneaux pour aller pêcher, je pêche sur la basse 1h avant et 1h après en général. J'ai aussi un licence de handball et je fais du VTT, un peu de paintball . Fabien, ah si très important!!! quand je ramasse une araignée et qu'elle est pleine d'oeufs .... je la remets, quand je trouve un homard trop petite je le laisse pour l'année prochaine!
×