Jump to content

PHIL78

Membres
  • Posts

    20
  • Joined

  • Last visited

Reputation

0 Neutre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    chasse sous-marine bien sûr - plongée (niveau 5), mais de moins en moins (il faut qu'il y ait un intérêt particulier : épave, encadrement, photo,etc) - musique : guitares, chant, basse, etc - moto - rando - sports de raquette etc
  • Prénom
    Philippe
  • Club
    sans

Infos Membre

  • Département, région, ville
    CABRIES, 13
  • Mon équipement
    tout ce qu'il faut

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Salut Tzinzin On devrait se rater de peu, j'y serai avec ma petite famille du 10 au 17 (c'est un peu un pélerinage pour nous, tous les 2 à 3 ans car on a des conditions de logement imbattables). Alors, sur Porquerolles même : je crois que tu ne peux pas utiliser les bouées, effectivement réservées aux clubs et surveillance du parc. Gaffe aussi à ne pas ancrer sur les posidonies. Le long des plages fréquentées et à l'entrée des calanques principales il y a des bouées de limite de zone. Elles sont censées dire ''ne pas mouiller entre ces bouées et la côte" mais on pourrait s'y méprendre, tant il y a de c... qui font exactement l'inverse (à croire qu'il est interdit de mouiller au large des bouées !!). Pour les spots, sans trop de surprise la côte sous le vent est moins intéressante sur l'aspect beauté des fonds / profondeur. Quoique... beaucoup de sable et de beaux herbiers, peu de trous dans la roche lisse. Mais côté faune se balader en PMT le long de la plage ou des petites pointes peut faire changer de point de vue. J'y vois toujours de (très) belles dodos, du jeune mérou jusqu'à 5-8kg dans moins de 5m d'eau, du sar, saupes, rougets etc. Sympa pour la photo et les enfants. Il faut ouvrir l'oeil dès le départ de la serviette de plage. La pointe du Langoustier est exposée aux vents et au traffic de bateaux mais elle est belle. La pointe opposée de l'île (les Mèdes, côté Levant) est plus profonde mais très fréquentée sur les ilôts (clubs, kayaks, jetskis etc). Sinon, presque toute la côte au vent est intéressante et offre toutes les configurations : criques, éboulis, herbiers, tombants. Là tout est possible : dentis, pélas, barras, langoustes et même grandes cigales. J'ai aussi croisé un poisson-lune. La portion de côte face aux îles du Levant après les Mèdes est à peu près la seule relativement abritée si fort mistral. Si tu as les moyens, je recommande de louer un bateau au port pour 1/2 ou journée, par météo calme. Je l'ai fait un jour de pétole et j'ai profité d'un lac sur toute la côte du large. Beau souvenir, 20+ mètres de visi, etc. A part ça, il y a des navettes vers Port Cros, où avec un peu de marche tu peux aller faire un sentier sous-marin balisé. Tu y retrouves la Méditerranée d'origine, avec loups, dorades, sars tambours et autres qui baladent sous ton masque sans te calculer, dès 1m d'eau. Si tu fais un spot plongée, l'îlot de la Gabinière est en effet incontournable. On n'y compte plus les mérous. Cette année j'aurai un kayak gonflable, ce qui ouvre d'autres horizons pour l'apnée et la photo. Il y en a en location aussi. Profite bien, y compris de l'île elle-même, magnifique.
  2. Si tu vas vers Porticcio, en remontant un peu en direction de Propriano, Il y a quelques très beaux éboulis. Ils étaient encore un petit paradis il n'y a pas si longtemps mais c'est à faire très tôt ou en soirée. Sinon ça n'est beau que pour la photo sous-marine. Un poil plus au large (gaffe aux bateaux) il y a quelques très belles pierres plates au fond qui retiennent du beau sar et de la bécune (je ne parle pas des mérous et corbs bien sûr). c'est un peu plus bas, sur 18-25m Sinon en remontant plus loin encore, après quelques villas de privilégiés qui ont bétonné la côte, il y a la pointe de la Castagne. La bien nommée quand la mer se fâche un peu car les fonds, justement, ne sont pas si bas (5 à 20 m). C'est une accumulation de roches en strates penchées (un peu comme à Biarritz, pour ceux qui connaissent), certaines sont tombées et forment des ragues. A l'ombre des roches, sous les surplombs, il n'est pas du tout rare de surprendre du gros denti et surtout de la grosse grosse bécune. J'avais tapé l'un et l'autre dans une dizaine de mètres, visi 15 à 20m par là, du moins le matin quand c'est encore pétole, avant les brises thermiques. Et il faut explorer tout au bord aussi, dans un ou deux mètres : mostelles (parfois grosses), langoustes et gros corbs (pour la vue). Et si tu trouves un partenaire et bateau, pousse plus loin : il y a une balise en pierre cimentée qui matérialise un haut fond. J'y ai tapé une sériole de 26 kg... dans un banc d'au moins un millier ! Là bas ça descend vite par contre, c'est à visiter au passage, justement pour voir s'il y a du pélagique qui croise. Amuse-toi bien !
  3. Vivre de sa pêche toute une vie, en toute humilité... c'est peut-être ça le vrai bonheur sur Terre ? En tout cas, des apnées comme ça, sans palmes / masque, etc, à 80 balais, j'achète !! Soyons inspirés (de toute façon, une bonne inspiration, c'est la clé !).
  4. Si ça fait trop profond (jusqu'à 100m et plus je crois au pied du cap) ou selon le vent il y a aussi l'anse de Paulilles après le Béar. Elle-même est fermée par le cap Oullestreil (avant Banyuls). Moins profond ce cap, de beaux blocs (forcément très très connus) mais on peut y croiser de belles pièces, notamment quelques liches de passage. J'en avais fait une de 18kg par 5m d'eau... il y a 20 ans il est vrai. C'était en septembre aussi... Au milieu, il y a du madrépore et de belles pierres mais il faut connaître. Quasi impossible à trouver à la palme sans connaître la zone. Sinon juste après le cap il y a une zone abritée où on pouvait faire des tonnes de rougets à l'époque (entre autres). Entre Port Vendres et le cap, toute la zone de falaise est bonne si le vent le permet. Ca s'appelle la Cardinalane je crois. Blocs, éboulis et tombants, donc poissons de roche et dorades / dentis si on est bon (profond, longtemps). Entre Port Vendres et Collioure, la côte est moins profonde sauf par endroits. Ca peut faire quelques zones de repli si ça souffle, notamment la calanque de la Mauresque (pas dedans, à la pointe). Bon plouf, au moins pour le plaisir des yeux, et plus j'espère ! on attend le CR.
  5. Effectivement, retourner à l'ouest de la côte bleue alors que les conditions de vent n'ont pas changé, ça ne pouvait rien donner... Quand c'est ouest, en gros, c'est vers l'est qu'il faut aller (s'éloigner des effluves du Rhône et retrouver de l'eau claire et moins chahutée là où le fond est plus bas et rocheux). Sur Marseille, les spots à la palme ne sont pas légion. Il y a la digue des Catalans qui offre des profondeurs de 5 à 20m au bout (gaffe aux bateaux qui passent près de la pointe du large, et aussi en traversant pour rejoindre ce brise-lames). Pas toujours de la vie là-dedans, sauf plus profond et/ou si on tient de longs agachons (les deux à la fois c'est mieux). En terre, ça dépend aussi du vent, comme partout ici. Le long de la corniche Kennedy c'est peu profond et le vent d'ouest n'est pas le meilleur (petit coup d'est pas trop établi ou bien brise de sud bien sûr). Rencontres variables, sar et dorade très tôt, en été (après, trop de touristes, plages pleines, bateaux, Marseille quoi). De longs agachons dans les posidonies peuvent parfois payer aussi. Bref, pour ceux qui font de la route, autant continuer un bout d'autoroute vers le Var ! Le vent d'ouest y impacte un peu moins les conditions de pêche.
  6. ou ils se sont habitués à toi, ou bien ils cherchent leurs copains qui sont déjà dans ton frigo ! Bravo pour la régularité en tout cas.
  7. bravo, bonne mentalité en tout cas :hyp:
  8. c'est sûr que par ici, quand on tape un sar de plus de 500 gr ça mérite toujours d'être signalé. Celui-là fait la maille, aucun doute... même à 100-200 gr près ! Ca a du faire un bon petit plat.
  9. y a que ça ces jours-ci qui fasse la maille dans le coin (et qui vient bien à l'agachon) : les bateaux ! Il faudra demander à OMER de nous sortir une combi orange fluo. Certes ça rendra nos agaçons un poil plus compliqués mais entre ça et se faire couper en deux à la surface ... J'ai perdu un copain quand j'étais en Martinique. Trois coups d'hélice dans le dos, un connard qui coupait au ras du cap à 20 noeuds, 5m du bord à tout casser. La bouée? l'avait pas vue... Avec la saison qui revient et les inconscients qui vont ressortir les scoots et autres coques, il va faire bon chasser à deux minimum, avec un fanion bien haut. Sinon on fera des apnées de 20 secondes entre deux bateaux qui passent. Sinon de belles photos de méduses, bravo.
  10. C'est vrai que sur la côté Vermeille il y a de l'eau claire mais aussi du fond et des coins assez exposés à la Tramontane et au vent d'est établi. A la palme ça peut vite devenir galère. J'y ai fait des pêches merveilleuses il y a 20 / 30 ans. Depuis, cette zone a accueilli pas mal de compétitions et de plus en plus de monde. Gaffe à la réserve sur le secteur de Banyuls. C'est une des plus anciennes de France et ils ne rigolent pas, ils te virent même si tu es à quelques mètres hors de la zone protégée ! Sinon par ici, départ du bord, il y a la côte bleue (tous types de fonds, profondeurs, etc) mais c'est comme qui dirait un peu connu... et avec la saison qui arrive, s'y garer (gratuit) va devenir une galère. Et deux réserves sur le secteur : vers la plage du Rouet (Carry) et face au phare du cap Couronne, vers Carro. Après, sur Cassis il y a les pierres tombées (au bas de la falaise du cap Canaille. Tu peux pas la louper, c'est la plus haute d'Europe). C'est beau pour les yeux mais c'est archi fréquenté aussi, donc côté poisson, à moins d'agachons de 2mn en-deça de 10-15m, il faudra surtout compter sur la chance (mais ça arrive). Je ne parle pas des calanques, c'est faisable mais à pied, sans connaître ni les coins ni la météo capricieuse du lieu, Il ne vaut mieux pas commencer par ça. Au-delà il y a la Ciotat (et l'île verte) puis le Var mais ça commence à faire un bout de route. Là c'est rocheux, clair, poissonneux aussi en général mais si vous êtes habitués aux pêches dans l'eau sale les agachons sembleront plus difficiles... Ceux qui sortent leur épingle du jeu sont plutôt profonds dans ce secteur. Voilà pour l'essentiel. Après, les détails se trouvent sur le Net. Bon plouf
  11. oui. la mienne est la licence FNPSA, elle est plastifiée format carte bleue et tu peux la prendre sur la bouée. Avant, je me suis déjà vu plusieurs devoir sortir de l'eau, aller à la voiture avec ces messieurs et leur sortir le papelard ! Une seule fois la maritime a été sympa, je suis monté sur leur Zod, il m'ont amené au bord... puis après le contrôle ils m'ont ramené à l'eau et m'ont même poussé plus loin sur une autre zone, m'évitant ainsi 20 mn de palme. C'est parce que l'un deux était chassou (on a parlé boutique sur le trajet...). Mais ça, c'était avant le drame bien entendu (comme dirait Dubosc). Ca n'existe plus de nos jours !
  12. Belle ceinture pour une pêche sur digue. C'est quoi, l'assortiment ? Attention pour le corb toutefois. Il ne faut plus trop y toucher...
  13. Et du côté du Bon coin, ça n'a rien donné ? Après, si quelqu'un la trouve ce sera plus probablement un chasseur (enfin, pas dans l'esprit mais habillé comme tel...). Si ta cam est reconnaissable à quelque chose de particulier (on sait jamais, un caisson spécifique par exemple), ça pourrait peut-être permettre de petites vérifications discrètes auprès de types qui sortent de l'eau ? Une fois, en Afrique, j'ai retrouvé mon vélo volé grâce à un pote à qui j'avais fourni sa description. Les chances deviennent minces mais bon, il faut tout tenter avant de faire son deuil...
  14. c'est vrai qu'en mai... on ne fait pas ce qui nous plaît !! Et j'ai vu passer les beaux jours d'avril sans pouvoir me foutre à la baille... en cette fin de semaine normalement on repasse en flux de sud (a priori sans se taper des rafales à 100...) et la chaleur arrive timidement. Ca va finir par rentrer un peu. Espérons que les poissons sont eux aussi impatients de venir brouter / chasser dans les eaux tièdes des petits fonds ! Je tenterai ma chance vendredi (meilleur pronostic météo). j'hésite encore entre Marseille / CB, Var ou à l'opposé vers la Camargue / Rhône... incertitude, quand tu nous tiens... et je ne parle pas de la galère pour faire un peu d'essence !!
  15. C'est vrai qu'un simple rappel à la loi (poli mais ferme) ferait du bien à certains clubs de temps en temps car ils ne sont pas exemptés de la respecter au prétexte que faire plonger les masses touristiques est leur gagne-pain ! Ceux qui ont des Gopro, un petit cliché du gros Zod du club ancré à trois mètres de leur bouée de signalisation, ça pourrait aussi faire son petit effet : à envoyer par mail au patron du club dans un premier temps, avec le commentaire qui va bien, puis éventuellement à la maritime, capitainerie du port, partout où signaler ce comportement serait susceptible de leur nuire en retour... Tant que j'y suis, je ferais bien de même pour certains pêcheurs pro qui viennent tanquer leur filet à deux mètres des jetées... Il y a quelques années, un de ces connards qui me voyait palmer vers le brise lames des Catalans s'était amusé à me faire peur en me rasant les miches avec son bateau, ce à quoi j'avais répondu avec quelques mots bien sentis. C'était sans compter sur la sale mentalité du bougre qui, au retour et profitant d'une de mes apnées, m'avait carrément coupé le fil et embarqué ma bouée !! Coup de bol, je n'y avais pas fixé d'arbalète ni de clé de bagnole... juste un filet à crustacés et un accroche-poisson avec un loup et un limon... Difficile effectivement, de rester courtois et garder son calme, mais malheureusement, dans un contexte où il est bien plus facile de dénigrer les chasseurs sous-marins (les méchants au fusil), chacun de nos comportements, même légitimes, peut à terme nuire à l'exercice de notre passion... Donc, autant qu'on le peut, gardons notre calme (quitte à trouver ensuite le moyen de faire valoir ses droits, réparer les injustices, etc).
×
×
  • Create New...