Jump to content

nico_66

Membres
  • Content Count

    2,227
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About nico_66

  • Rank
    King de la brecouille ™
  • Birthday 09/03/1987

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    Csm
  • Prénom
    Nicolas
  • Club
    RAS

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Aix en Provence / Perpignan
  • Mon équipement
    ☢☠

Recent Profile Visitors

7,899 profile views
  1. Pour le barra OK, mais pour les autres (liche/seriole/merou brun , ça n'a pas vraiment des dents tranchantes 🤔... c'est certes un peu rapeux, mais ça n'a rien à voir avec les (vraies) dents des pélas ou de tassergal. Toujours est il que je comprends très bien l'angoisse d'avoir un accroche qui lâche. Quand j'ai la chance de faire un beau poisson (pour mon niveau et mon lieu de chasse), j'ai tendance à me retourner toutes les 5 secondes vers la planche pour voir si le poisson y est toujours...
  2. Le monde est petit Manu 😉 : j’ai pris également plaisir à relire toutes les pages de spearboy de nombreuses fois lorsque je me suis mis aux pneus. Il me semble que certains d’ici, sont également intervenus la bas (Luc si je ne me trompe pas, Cyril, Lebanni, moi, etc), et j’ai également échangé avec les pointures du pneus que tu cites (mais j’ai pas poussé à faire des tests comme tu as pu le faire): Dmitry a qui j’ai commandé mon kit alors qu’il venait tout juste de déménager au Bélize et après avoir essayé de passer par Romain ou Christophe), Florent pour ses poignées ergo, ou encore Thierry qui est sur ce forum et que je croise (croisais vu le confinement) régulièrement depuis qu’il est dans le 13, etc... Toujours des échanges intéressants avec des passionnés de pompes à vélo. Sur le forum anglophone deeperblue y’a également de sacrés malades! Si tu te souviens des échanges sur spearboy, le nom de Tromic, inventeur croate du kit tomba, doit également te dire quelque chose! en tout cas merci pour le retour d’expérience 😉 . par contre le fait que tu n’utilise pas d’huile sans conséquence est très étonnant ! Bref, comme tu le rappelles à juste titre, finalement à part le kit, toutes les recherches d’amélioration n’apportent que très peu. D’autant qu’avec nos fusils kités, la performance est très largement suffisante. A titre d’exemple, J’ai un 135, mais j’utilise le 100... Qu’on soit clair, ce qu’on fait la, çà relève de l’enculage de mouche ou de la branlette intellectuelle 😅 mais je trouve passionnant le fait d’essayer de comprendre et de rechercher toutes les micro optimisations tout en sachant que la principale amélioration potentielle n’est pas celle du fusil mais bien du bonhomme qui l’utilise !
  3. vu qu’il a lâché les pneus pour les Sandows: passionné Travesti ? 😁 blagur à part, perso la lecture a été limite également (alors que le sujet m’intéresse) désolé Luc, C’est un peu .... dense 😅. bref, en essayant d’être un peu plus concis (pas facile...): - tout à fait d’accord pour dire qu’il y a un compromis à trouver entre la surface du/des transferts et la solidité de la canne. L’inox bien que lourd, est la meilleure des pistes car plus solide que l’alu et moins de frottement. Le titane est plus solide que l’inox, plus léger que l’alu mais glisse moins bien (et plus dur à travailler). - concernant les transferts: difficile de déterminer l’influence du nombre, de la géométrie et du positionnement de ces derniers. De manière totalement intuitive, je dirais que tu as raison sur le fait qu’il faut que la somme des surfaces de transfert soit égale à minima à celle de la canne (surface d’un disque de 13mm de diamètre). du coup parmi les solutions que tu décris et ce qui se fait par les préparateurs, je partirais plutôt, pour une canne alu (a défaut d’inox): - sur un agrandissement du transfert existant + deux trous latéraux après les trous de la goupille de la dent de largage. - ou sur 4 transferts latéraux (comme sur les HFT) de part et autre de la goupille. le but serait d’espacer les transferts (a l’inverse de ta solution). évidemment ce n’est que de l’intuition et j’ai malheureusement pas de moyen de modeliser facilement la meilleure solution... reste l’expérimentation pour ceux qui en ont le temps et les moyens...
  4. Une autre idée de larguefil développée par l’inventeur du kit tomba. sinon pour le moulin, j’ai pas de photo mais il faudrait rechercher sur les groupes facebook 😉
  5. Ben justement, je trouve plus pratique de charger sans largue fil pelengas. En tout cas, avec les nouveaux qui sont règles très sensiblement, le fil peut se défaire lors du chargement. sinon, pour le coup je pense que le mettre à gauche est la meilleure solution (même si je préfère à droite). Ça éviterait le risque de délogement avec l’index. Je pense également qu’il y a meme moyen de visser le larguefil a l’extérieur du pontet pour éviter tout problème. une autre piste pour ceux qui utilisent un moulin vertical, j’ai vu des largue fil vissés directement sur le moulin (c’était un LG je crois).
  6. Sympa. Sinon Pourquoi ne pas avoir coupé le large fil et vissé sur le pontet ? Si j’avais pas vendu mes largue fils pelengas ancien modèle avec des fusils, c’est ce que j’aurai tenté. Édit: en fait pas besoin de couper.
  7. N'hésite pas 😉 SInon les amortisseurs sur les kits salvimar: Ils sont noirs sur les cannes de 13mm et blancs sur les cannes de 11mm. Attention il existe 2 modèles pour canne de 13mm (flèche de 7mm et flèche de 8mm). Soit tu les changes complètement soit tu remplaces seulement les joints toriques (de mémoire ça doit être des 11x14mm ou 10x14mm) si le corps n'est pas marqué/fendu. exemple de joints toriques coupés à remplacer
  8. SAlut Lionel ça va? S'il te reste des poignées ergo pour Sten je serais également intéressé . Bonne journée.
  9. y'a qu'à mettre le largue fil à droite. C'est d'ailleurs ce que je fais sur mes sten via le LF Pelengas.
  10. Plus que cette crosse à l'angle particulièrement ouvert ou de la canne desaxée, la spécificité du Mirage est qu'il possède un système de double canne qui permet de charger facilement pour des pressions d'usage inatteignables pour des pneus classiques (jusqu'à 35 bars pour un piston de 13mm). En revanche, comme y'a moins d'air dans le fut, le fusil est moins équilibré. Le concept était sympa, mais je suis pas sur que le compromis puissance/poids soit compétitif avec ce qu'il se fait actuellement. De plus, pour le rénover/l'entretenir, il faut s'accrocher: les pièces détachées n'existent plus. Certains ont remplacé la poignée par une Mares cyrano hft, mais il leur a fallu jouer du tour, de l'imprimante 3d et pas mal d'autres choses! J'aurai bien aimé par curiosité en récupérer un. Dommage qu'il y ait des escrocs comme ce vendeur qui semble également ignorer tout sur ce qu'il vend...
  11. Si tu veux que j'y jette un coup oeil, y'a aucun souci. Pour le transport j'ai un pote qui habite à Mauguio et qui travaille sur Aix à 5 minutes de chez moi.
  12. Aucun problème de fiabilité ! et puis ce serait pas un problème: seulement une opportunité/une bonne raison de démonter le fusil 😉 Je dis ça mais : - j'ai mon sten 100 depuis 4 ans: c'est le fusil que j'utilise à plus de 90% du temps et j'ai jamais changé les joints internes. - Sinon mon sten 84 depuis un peu plus de 4 an: une seule révision complète en préventif par ce que j'avais aperçu une (seule) bulle sur le levier régulateur. - l'hybride 135: une seule révision avec agrandissement des transferts mais c'était par ce que je m'emmerdais lors du premier confinement, - le sten 70: je viens de l'acheter. pas de révision, mais j'ai essayé de mettre un bloc régulateur de Seac asso : ça fonctionne. - j'ai acheté y'a 2 semaine un salvi predator. Lui il va y passer par contre 😅! je sais pas dans quel état il est donc je vais le démonter entièrement. Bref, en règle général, J'ouvre juste une fois par an le 100 pour changer l'huile en préventif et changer les joints toriques de l'amortisseur si besoin ou changer de piston par curiosité. Les autres, j'y touche quasiment pas, à part si j'ai acheté de nouvelles pièce (kit/piston ) etc. Bien entendu, si je ne rechnigne jamais à ouvrir les fusils ou faire l'entretien de ceux des collègues, c'est que j'ai un compresseur. Sans lui, je ne prendrais pas autant de plaisir à ouvrir et démonter un pneu 😅
  13. Interessante réflexion👍. Voici la mienne concernant les points que tu cites: 1. L’huile: c’est la piste que j’ai le moins explorée. J’ai testé l’huile de boîte auto, la 10 sae, ou celle de fourche sans voir de différence flagrante. Pour les 3, j’ai noté une très légère baisse de performance en hiver (la température influe sur la viscosité et implique une variation de la pression). J’ai pu lire sur les fora italiens, que certains avaient testé l’huile de silicone ou l’huile au Téflon, mais la différence ne leur paraît pas flagrante et entraîne quelques soucis de corrosion ou de surconsommation de l’huile. 2. Je ne saisis pas bien ce que tu veux dire. Enfin, si on parle des joints toriques du piston, j’ai vu une légère différence sur les pistons qui n’ont pas de joint racleur. Mais la différence est notable sur le confort de chargement, et pas perceptible sur la puissance du fusil/vitesse de la flèche ( et meme avec des pistons avec un seul joint comme les pelengas stc, etc). Sinon je viens prendre des pistons autolubrifiés (faits par un italien sur le concept de Mizalo). Je te dirais si je ressens une différence avec les pistons Mares.... 3. par rapport aux transferts: je pense que ce point est un des plus intéressant et qu’il y a la quelquechose à explorer. L’agrandissement du transfert est un bon début, mais je pense qu’il serait trop trivial de ne considérer uniquement que la surface. La forme et l’emplacement du ou des transferts devrait permettre de gagner en fluidité. Après, à moins d’être équipé en logiciel de STD de meca-flotte (fluent trnsys, etc), je ne vois que la solution des tests empiriques... une bonne base de test serait de comparer pour la même surface de transfert, plusieurs configs (exemple : mono transfert comme sur les Sten ou transferts latéraux comme sur les Cyrano hf, ou un mix des deux). sinon sur la canne, il y a également la possibilité de passer sur une autre matière (inox), au détriment de l’équilibre du fusil. 4. je ne saisis pas très bien ce point. Peux tu le développer stp? sinon, il me semble que tu as (peut être volontairement?) oublie de parler du projectile en lui même: la flèche, le coulisseau et la ligne. La encore il y a certainement à gagner. Entre : -le bon choix du fil pour l’utilisation qu’on en a, (diamètre/matière, résistance) - la matière et la forme du coulisseau (pourquoi ne pas en faire avec un cône de pénétration ?). Sur le forum anglophone deeperblue, un croate (inventeur du kit tomba), avait fait pleins de tests sur les « sliders », - la forme de la pointe et de l’ardillon (exemple de la sigal ghost ou de la salvi torsion... au détriment de la solidité). - la matière de la flèche (rigidité), -etc, y’a des points d’amélioration à explorer. Bref, les drosophiles n’ont qu’à bien se tenir 😂
×
×
  • Create New...