Aller au contenu

KATANGA

Membres
  • Compteur de contenus

    32
  • Inscription

  • Dernière visite

Réputation sur la communauté

0 Neutre

À propos de KATANGA

  • Rang
    Membre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    TOUTE LES CHASSES
  • Prénom
    KAT
  • Club
    TERRE ET EAU

Infos Membre

  • Département, région, ville
    EAU TROUBLE
  • Mon équipement
    RUSTIQUE

Visiteurs récents du profil

Le bloc de visiteurs récents est désactivé et il n’est pas visible pour les autres utilisateurs.

  1. Mon cher Sylvain, avant de t'avancer en Grand Maître de la pensée unique des fusils RIFFE, cela m'étonnerait fort que tu te sois déjà engagé dans la modification d'une flèche RIFFE US en tentant de créer un talon arrondi directement sur la partie brute de la flèche afin de créer un talon pouvant être accepter par les mécanismes EURO. Tu devrais méditer sur le principe de base que représente la modestie lors de l'évocation de tes propos dignes d'une cours de récréation et uniquement orientés sur la critique primaire. A bon entendeur.
  2. C'est le talon de flèche qui change entre modèle US et EURO, sur les US c'est l'intérieur du talon qui est taillé à angle droit à chaque bout ( Genre demi rectangle ). Le problème est que ton fusil ne peut pas accueillir de flèche avec le talon commun EURO intérieur arrondi. Pour ta flèche US, c'est la même chose, tu dois rester sur de l'US au niveau mécanisme de crosse. J'ai essayé de retailler une flèche RIFFE US il y a 5 ans, mauvaise pioche l'acier est digne de la dureté d'un blindage de char tigre et si tu veux limer il faut définitivement oublier. Il est également difficile de se procurer des flèches US en magasin en france car RIFFE reste très mal distribué depuis des années maintenant. Bon Courage dans tes recherches.
  3. Ah Ah Ah, Tu as totalement raison René, l'homme d'humour trouve toujours le bon mot à dire face à un tel objet rustique pouvant trouver sa place un jour sur l'étagère d'un musée.
  4. Ne pas confondre un tir unique dans la SEINE uniquement pour connaitre le développement et la force d'un fusil avec du tir sur cible dont je n'ai jamais parlé. La mesure de la distance d'un tir dans la SEINE relève de l'illusion dans sa question, l'eau claire n'est MALHEUREUSEMENT pas à ma porte.......! Les sandows d'origines sont au nombre de trois initialement, de 16 MM de diamètre pour 68 cm de long chacun pour une flèche de 151 cm hors filetage. Le but était donc de changer la flèche pour une 164 cm et de mettre 2 sandows à la place de trois, un mégabooster double brins de diamètre 20 en 32 cm monté avec 2 obus et un sandow rapide de diamètre 16 en 60 cm à la place du 68 cm de base. Pour le montage, j'ai pris du 2 bitumé un manillon, un élastique de diamètre 6 MM et du dynéma en 2 MM également, la résistance à la retenue était recherchée évidemment. Quant à la question des sandows dans le fût évoquée plus haut je laisse le questionneur seul juge de l'état de sa SOMBRE question. La question de rapport de muscle évoqué par la même personne relève de l'absence de discernement dans la lecture de mon texte car le but c'était précisément la recherche du résultat de la modification de la puissance des nouveaux sandows lors du tir et le comportement différent lors de l'armement. Je laisse donc l'auteur à son propre et triste ridicule. Si quelqu'un de constructif dans sa démarche a apporté des modifications sur un Baja, je suis preneur avec grand intérêt. Merci.
  5. Je trouve souvent des flèches enraguées dans les pierres de digues avec en général toujours un bout d'ancienne cordelette 1.5 ou 2 MM, la flèche est souvent d'aspect encore parfait mais le bout pointu est généralement rongé et troué au niveau de la pointe par une sorte de chimie électrique dévorant le coeur du métal. Donc impossible de la réutiliser car le centre est attaqué en profondeur. Les flèches sont presque toutes en inox et attaquées en profondeur sur les extrémités avec des taches de rouille sur la partie longue. Idem pour les couteaux ou dagues inox de Chasse retrouvés au fond, complets et apparemment en état mais une fois sortis de l'eau le constat est identique et après avoir fait force sur la lame, elle casse brutalement comme une branche de cerisier laissant apparaitre des cratères dans la masse métallique.
  6. KATANGA

    Jos-Gun Afrique 2018

    Beaux coups de fusil, redoutable matériel et magnifiques photos. Que du bonheur quoi.
  7. Relecture d'office pour notre brave ami, ici l'eau est à 6° et rafraichirait certain esprit chagrin à 3 balles ! Justement l'intérêt principal était de tester des sandows beaucoup plus courts avec une flèche plus longue qui n'étaient absolument pas d'origine, bien triste analyse de 3eme zone que ta parodie d'analyse de comptoir..........!
  8. Je suis encore à l'argentique et mon niveau se situe entre 0 et 5 ( 5 les bons jours ) dans l'utilisation de l'ogre médiatique. Alors insérer une photo, peut être dans 10 ans avec 3 aides autour de moi. Par contre bravo pour l'ensemble des photos techniques et reportages à contempler sur le site.
  9. Salut Amis ( ies ) Chasseurs, Le temps passait et la vue de l'outil ( RIFFE BAJA 130 standart ) religieusement calé entre le radiateur (Fermé ) et le coffre en bois de l'horloge Normande me rendait nerveux au niveau du résultat de sa destination finale. Les essais consistaient à mettre une flèche de 164 cms hors filetage gros diamètre à la place d'une 151 cms hors filetage et de mettre 3 sandows raccourcis à la place de deux normaux en modifiant le passage et les fixations d'un nylon monobrin de 2. Après avoir manqué de dépendre le lustre, casser le verre d'une photo et percer un tableau centenaire, je m'engageais dans le test suprême de l'essai ( sans tir ) en effectuant des simulations de visées et de torsions de l'outil armé à 3 sandows dans le couloir de chez ma pauvre Mère en constatant la présence des câbles de forces du compteur électrique et les limites risquées de l'analyse de ma gourmandise technique ! Je renonçais donc la mort dans l'âme à mes analyses terrestres et j'optais donc pour un essai grandeur nature sur le plan d'eau le plus proche, les bords de SEINE. Le surlendemain après avoir mis la combinaison sous un jogging, départ à 6H30 du matin, température - 3 ° ( bonnet de rigueur ), vents froid mais supportable, petite pluie fine. Après étude de la carte suivant des souvenirs d'essai d'un zodiac + 50 cv avec un brave vendeur de chez Hall Marine 78 connu au CNIT qui finira le dos fracassé et le costard trempé ( vagues sous les ponts ) , je me farcissais les 73 kms de route avec la belle allongée sur la banquette arrière, sortie après le casquage de la gabelle au péage du quartier des mitrailleurs et bretelle de droite vers la grande descente dans le vert. Je sortais de l' A13 et laissais les bonnes expéditions de coté pour cette fois avec pour finalité exclusive le flingage des gros dos bleus grouillant dans les treillis métalliques en septembre octobre dans l'eau bien glauque . Il fait encore nuit et la paix règne en Maître sur les bords de SEINE silencieux, je descends avec difficultés sur la berge avec l'outil, c'est vaseux, l'eau est noire et je dois attendre les baskets aux pieds pour éviter les bouts de verre ou autre débris laissés par des maladroits. Je commence la séance d'armements désarmements ( Redoutables changements inquiétants au niveau de la force à déployer ) pour me préparer au meilleur comme au pire, tout est bien bandé finalement ( dure comme la vie ) et il ne reste plus qu'à tirer la détente de la belle le moment venu. J'attends toujours ( buée dans la masque ) et la lumière commence à débarquer, l'outil est déjà armé car les bords de SEINE ne sont pas profonds et donc impossible d'armer normalement en restant à couvert, j'avance dans l'eau et dans la vase qui me cramponnent les pompes par aspiration, position allongée puis j'avance avec la main droite, 1 mètre environ mais l'eau est verte marron. Le moment du tir a sonner, un véritable boulet de canon du type 88 de Tigre 42, la poussée est redoutable, le tout avec une puissance fulgurante mais bien accompagnée, la flèche se perd soudainement dans le vert marron pour stopper net sa course, le départ comme l'arrivée dans peu d'eau c'est du genre brutal ! Le tir a bien gazé, c'était une chance sur deux comme le mobile derrière le pont à 180, par contre la reprise de la flèche a été plus compliquée car prise derrière un cadre de moto, l'enfer des bords de SEINE en RIFFE BAJA, la mort subite si j'avais perdu ma bonne flèche au prix qu'elle coute, moindre mal la tête n'était pas vissée ! Je rebrousse chemin en remontant à l'écoute vers ma voiture en effectuant le stop règlementaire d'observation, RAS, l'affaire est conclue mais le froid m'envahit une fois dans mon taxi, l'eau coule et en plus j'ai une soudaine et effroyable envie de pisser, trop tard j'ai lâché la peinture chaude ! Bilan des courses : Bonne zone aquatique d'études de produits, Excellent outil d'une qualité et d'une finition extrême, à une condition : Le muscle, le muscle ! Je prendrai un monstrueux grand café au lait chez moi en pensant à cette nouvelle belle Aventure sans oublier ma belle qui sommeille toujours religieusement allongée sur sa banquette arrière en attente de plaisir ! Demain est un nouveau jour ! KATANGA ,
  10. KATANGA

    Matos vintage !

    Le chien sur la photo doit bien aller pour la plume les jours de mistral. !
  11. KATANGA

    Les fusils "exotiques"!

    Fusils de passionnés pour passionnés que rien n arrêtent !
  12. KATANGA

    Matos vintage !

    Que de bons souvenirs plein la tête, chaque élément respire l époque ou les regroupements apparaissaient à la même période de l année autour ou sous les mêmes frayeres de manière immuable et pratiquement conclu d avance. Les sorties et les histoires s affichent dans ma tête à chaque photo. Les palmes allaient à 20 25 mètres ! Rien n était interdit, les portables délateurs n existaient pas et les Tafioles bruxelloises n avaient pas encore sévi ! TITOU faisait vibrer le monde subaquatique par l état de ses fantastiques réussites nationales et internationales, chaque pays disputait son titre pour quelques modestes Poissons de différence.
  13. KATANGA

    Cap roux

    Salut Le Cid, Très beau coin mais pas toujours facile au niveau de la mise à l eau. Je Chasse sur tout le coin d Eze Cap Roux Estel Douaniers, tu dois racler des heures pour espérer tapper une écaille. C est terrible mais seul le réveil à 4h30 et le bouillon du matin à 5h30 te permettront de trouver de belles écailles hors période quand le Poisson n a pas trop été boustigue par les trimbals couillons. De bonne heure racle le bord dans 2 m. L automne est très bon à la tombée de la nuit quand les barras rentrent chasser et qu' il font remonter les bancs et certain gros solitaire déjà attaqué et qui s enrague. L été tu peux aller plus profond il y a du gros qui paplillonne à partir de 20 m. Fait bien attention à toi car les fadas rodent à tous les niveaux sur leur torpilleur sans état d âme. Fait gaffe aussi il y a une plage à Tafioles après la voie ferrée, une fois j étais tombé en panne avec mon 9.5 evinrude de 1974. ( la pompe à eau ) et je suis atterri sur mars mais sans jamais voir Vénus. Demain est un autre jour...........!
  14. Une belle photo de tête de fusils c est comme un fessier bien arrondi, on a toujours envi de mettre la main dessus !
×