Jump to content

KATANGA

Membres
  • Content Count

    42
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About KATANGA

  • Rank
    Membre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    TOUTE LES CHASSES
  • Prénom
    KAT
  • Club
    TERRE ET EAU

Infos Membre

  • Département, région, ville
    EAU TROUBLE
  • Mon équipement
    RUSTIQUE

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. Brave SYLVAIN, Même un MEROU avec 3 poulpes dans le buffet ne se ferait pas piéger comme toi....... Tu dois avoir des intérêts chez EDF AREVA pour soutenir de tels derisions... Heureusement que nous ne parlons pas de MONSANTO car tu tenterais de justifier inevitablement au travers des mêmes allégations ( apprises et Orientées ) la même défense pour ces Maîtres d Oeuvre de nouvel Ordre Mondial. En plus tu ne semble pas vraiment concerné toi même ou connaître un usager de la Mer directement impacté. Ta vision et tes propos se trouvent donc décalés et hors sujet. Tu es un polémiste adepte du débat sterile sous influence et totalement hors sol. Nous sommes loin de la blague d esprit et de l altitude prise par les mangeurs de PHARE BRETON et de PRODUITS IODES où nous avions eu la chance de rire face à un tel sujet. A méditer cher ami.
  2. Totalement d accord. Moralité, décentralisation, autonomie des territoires et protectionnisme stratégique permettraient de diminuer l oppression bureaucratique parisienne tout en diminuant l influence des sphères économiques internationales toujours prêtes à niveler la conscience des peuples. ( Europe des lobbys et des laissés pour compte ). La SNSM devrait être financée notamment par le reversement par l état d une partie des TAXES et IMPÔTS prélevés arbitrairement sur les possesseurs des bateaux de plaisance. L état parigo n en a rien à cirer de la SNSM et les culs de chaise des ministères sont eux casqués rubis sur l ongle avec leur salles têtes de cloporte.
  3. Le copié collé est une science bien triste, mais reste le seul moyen d exister à un certain niveau. L ensemble de mes données sont vérifiées et produites par des organismes qui ne peuvent également plaire à certain de par leur position. Les visions sont également opposées en fonction du positionnement géographique des individus et de leur capacité d acceptation d un certain taux de vérité liée elle même à leur propre orientation. Le mieux étant de passer sa route lorsque l on est pas concerné ou uniquement adepte de la polémique stérile ! Encore une fois, à bon entendeur, brave SYLVAIN.
  4. Et tout ça pour nourrir des BOBOS PARISIENS pseudos écolos ! Sauveteurs, Pompiers : Quel Courage.
  5. Brave SYLVAIN, La finesse de tes 3 mots semble l égale de ta subtilité d esprit..............
  6. J'oubliais le point principal et précis de l' état de cette constatation visuelle et interne de l'impact de l' accident de TCHERNOBYL immédiatement à partir de l' été et durant l'automne 1986 : - Extrême fatigue. - Perte de cheveux. - Maux de tête. - Sueur plein le lit toute les nuits. - Le développement de la maladie de la THYROIDE s'est produite et intensifiée dans le temps et sur de très longues années avec des pertes de concentration entrainant même des difficultés à rester éveiller. A l'époque j'étais dans l'eau pour Chasser 1 jour sur 2 durant le printemps et l'été. Environ 1 fois à l'eau par semaine le reste de l'année. La zone de printemps été était la TERRE CORSE, la Méditerranée française toute l'année, la Bretagne et la Manche en automne.
  7. Bonjour Amis ( ies ) Chasseurs, Compte tenu d'un nombre important de Chasseurs et de plongeurs ayant été directement impactés au niveau des maladies liées à la THYROIDE suite à l'accident de TCHERNOBYL survenu en date du 26 AVRIL 1986, moi-même étant malade ( Traité au LEVOTHYROX 150ug avec des pointes à 175ug depuis Juillet 2007 ), je me permets d'écrire ce message afin d'alerter et de savoir si vous même ou un membre de votre entourage lié à une ACTIVITE MARITIME avez été également directement impacté par cet ACCIDENT NUCLEAIRE survenu en pleine période - Printemps / été 1986 - d'augmentation significative de mises à l'eau durant de très longues heures de nage, de manière répétée et constante avec absorption de petites doses d'eau salée lors d' apnées répétées ? Pour rappel : - 26 Avril 1986 : Accident de TCHERNOBYL - Contamination par RADIONUCLEIDES ( Iode 131 qui se fixe sur la THYROIDE - Césium 134 et Césium 137 ). - AUCUN RISQUE : Allégations du professeur Pierre PELLERIN ( S.C.P.R.I ) Directeur de la protection des rayonnements. - AUCUN RISQUE : Allégations du directeur François COGNE ( I.S.P.M ) Sureté NUCLEAIRE. - AUCUN RISQUE : Allégations de la triste ministre Michèle BARZAC. - La Barrière naturelle des Alpes associée à l'Anticyclone situé sur la france à cette période étaient les garanties incontestées d'une impossible contamination. - Le Lobby NUCLEAIRE ( EDF AREVA ), Grandement Orienté, abreuvait médias et instances du POLITIQUEMENT CORRECT et passablement COMPLICES de ce scandale médical d'état. - L' ASSOCIATION DES MALADES DE LA THYROIDE a été déboutée en Cassation en novembre 2012, LA COURS DE JUSTICE française retenant aucune augmentation significative des CANCERS ou MALADIE de la THYROIDE en lien direct avec l' ACCIDENT NUCLEAIRE DE TCHERNOBYL, là encore curieuse décision face à des MALADES et face à la MORT comme constat final ! Actuellement dans certaines zones des ALPES DU SUD des concentrations de plus de 100.000 Bq / m2 sont encore constatées et d'autres zones situées entre 20.000 et 40.000 Bq / m2 demeurent actives et courantes. ( Zones de rémanence de la RADIOACTIVITE ARTIFICIELLE ). La TERRE CORSE comme toujours a été reléguée et mise systématiquement à l'écart dans certaines notes internes et se retrouve ainsi l'égale des ATOLLS français malades d'un mensonge d'état marqué à jamais de l' innommable SCEAU NUCLEAIRE français. Qui accepterait de tenter de trouver une explication au fait qu'aucune source GOUVERNEMANTALE ou MEDIATIQUE ne se soit penchée à l'époque sur le TERRITOIRE DES ZONES MARITIMES constituant la réserve TOURISTIQUE ( Plages et baignades ) de la france en plein début de la période estivale de cette année 1986. Cette sinistre brochette d' adeptes du ROSE CAVIAR corrompu de cette sombre collection du printemps / été 1986 a disparu à tout jamais mais l'activité destructrice des RADIONUCLEIDES persiste durablement et inexorablement en minant insidieusement un nombre incalculable de personnes se découvrant au fil du temps des maladies liées à la THYROIDE. Les CHASSEURS SOUS - MARIN ont été particulièrement exposés de par le mode de pratique de notre activité et le lien direct avec des zones entièrement contaminées à l'époque. Un Médecin proche du monde NUCLEAIRE m'a informé qu'il leur avait conseillé d'éviter de prescrire des analyses de sang en rapport avec la THYROIDE durant une période de 20 ans après l'accident de TCHERNOBYL. Pour les reconnus contaminés, il nous reste le calendrier des ANALYSES de sang, des ECHOGRAPHIES de la THYROIDE entre deux sorties de CHASSE SOUS - MARINE et ceci toute l'année. Au Plaisir, que le personnel s'amuse !
  8. Après m'avoir cassé mon honorable matériel de Chasse sous Marine en rentrant d'un séjour dans l'Océan Indien, les vieilles bousines toutes décaties ( De vrais remèdes contre l'amour ) du comptoir AIR france ont tenté de refuser l'enregistrement du sinistre en m'expliquant qu'elles n'avaient jamais vu ce type de matériel de transport ( Tube PVC lui même disposé dans une housse ). Après avoir couper la cordelette dynéma de la housse avec le coupe coupe acheté chez un brave lors du séjour ( Souriant lui ), j'exposais la casse à cette bande d'expulsées du service actif ou elles devaient être là aussi animées des mêmes mauvaises manières avec leur sales têtes de serpettes quand elles officiaient au sein de la carlingue. Après une heure quinze, prise de tête, invective, discussion, descriptif, écriture, signature, copie, les bougresses déguisées abdiquaient et me remettaient la déclaration de sinistre à envoyer en R.A.R au non moins sinistre service enquête et recours de chez AIR france. Un véritable foutage de gueule et la dure réalité du retour dans le politiquement correct de la bobomania des traînes patins ( Sans sourire, sans sérieux, sans espoir ).....................
  9. As tu reçu des photos sur ta boite Mail ? Les messages ne passent pas sur ta messagerie du forum, les merdias sévissent encore ! Les crapules de chez AIR france font les sourdes oreilles au sujet de la casse de mon honorable matériel, les vieilles bousines toutes décaties au comptoir m'ont fait peur à l'arrivée. J'imagine les ravagés expulsés du service actif sévissant dans des bureaux de pré-retraité ! En somme toute la bande de planqués que personne ne veut plus voir officier avec leur tête d'enterrement et leur mauvaises manières de chefaillon de carlingue.
  10. Alors Dom, Albert la Dynamite, dit la Guillotine, ce héros au sourire si doux sévit il toujours sur les grands bancs Malgache ? Entre Robespierre le voisin pilote et Albert le Champion du monde ton choix doit toujours être aussi rude ! Es tu remis à neuf ?
  11. Mon cher Sylvain, avant de t'avancer en Grand Maître de la pensée unique des fusils RIFFE, cela m'étonnerait fort que tu te sois déjà engagé dans la modification d'une flèche RIFFE US en tentant de créer un talon arrondi directement sur la partie brute de la flèche afin de créer un talon pouvant être accepter par les mécanismes EURO. Tu devrais méditer sur le principe de base que représente la modestie lors de l'évocation de tes propos dignes d'une cours de récréation et uniquement orientés sur la critique primaire. A bon entendeur.
  12. C'est le talon de flèche qui change entre modèle US et EURO, sur les US c'est l'intérieur du talon qui est taillé à angle droit à chaque bout ( Genre demi rectangle ). Le problème est que ton fusil ne peut pas accueillir de flèche avec le talon commun EURO intérieur arrondi. Pour ta flèche US, c'est la même chose, tu dois rester sur de l'US au niveau mécanisme de crosse. J'ai essayé de retailler une flèche RIFFE US il y a 5 ans, mauvaise pioche l'acier est digne de la dureté d'un blindage de char tigre et si tu veux limer il faut définitivement oublier. Il est également difficile de se procurer des flèches US en magasin en france car RIFFE reste très mal distribué depuis des années maintenant. Bon Courage dans tes recherches.
  13. Ah Ah Ah, Tu as totalement raison René, l'homme d'humour trouve toujours le bon mot à dire face à un tel objet rustique pouvant trouver sa place un jour sur l'étagère d'un musée.
  14. Ne pas confondre un tir unique dans la SEINE uniquement pour connaitre le développement et la force d'un fusil avec du tir sur cible dont je n'ai jamais parlé. La mesure de la distance d'un tir dans la SEINE relève de l'illusion dans sa question, l'eau claire n'est MALHEUREUSEMENT pas à ma porte.......! Les sandows d'origines sont au nombre de trois initialement, de 16 MM de diamètre pour 68 cm de long chacun pour une flèche de 151 cm hors filetage. Le but était donc de changer la flèche pour une 164 cm et de mettre 2 sandows à la place de trois, un mégabooster double brins de diamètre 20 en 32 cm monté avec 2 obus et un sandow rapide de diamètre 16 en 60 cm à la place du 68 cm de base. Pour le montage, j'ai pris du 2 bitumé un manillon, un élastique de diamètre 6 MM et du dynéma en 2 MM également, la résistance à la retenue était recherchée évidemment. Quant à la question des sandows dans le fût évoquée plus haut je laisse le questionneur seul juge de l'état de sa SOMBRE question. La question de rapport de muscle évoqué par la même personne relève de l'absence de discernement dans la lecture de mon texte car le but c'était précisément la recherche du résultat de la modification de la puissance des nouveaux sandows lors du tir et le comportement différent lors de l'armement. Je laisse donc l'auteur à son propre et triste ridicule. Si quelqu'un de constructif dans sa démarche a apporté des modifications sur un Baja, je suis preneur avec grand intérêt. Merci.
  15. Je trouve souvent des flèches enraguées dans les pierres de digues avec en général toujours un bout d'ancienne cordelette 1.5 ou 2 MM, la flèche est souvent d'aspect encore parfait mais le bout pointu est généralement rongé et troué au niveau de la pointe par une sorte de chimie électrique dévorant le coeur du métal. Donc impossible de la réutiliser car le centre est attaqué en profondeur. Les flèches sont presque toutes en inox et attaquées en profondeur sur les extrémités avec des taches de rouille sur la partie longue. Idem pour les couteaux ou dagues inox de Chasse retrouvés au fond, complets et apparemment en état mais une fois sortis de l'eau le constat est identique et après avoir fait force sur la lame, elle casse brutalement comme une branche de cerisier laissant apparaitre des cratères dans la masse métallique.
×
×
  • Create New...