Jump to content

yann837

Membres
  • Content Count

    54
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About yann837

  • Rank
    Membre
  • Birthday 01/24/1993

Contact Membre

  • MSN
    yannmo837@hotmail.fr
  • Website URL
    http://
  • ICQ
    0

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    tout ce qui touche a la mer
  • Prénom
    Yann
  • Club
    triton club de carqueiranne

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Le Pradet (83)
  • Mon équipement
    Du néoprène, du carbone, de l'alu un peu d'inox...

Recent Profile Visitors

4,252 profile views
  1. Bonjour à tous, Je me permet de relancer le sujet car je serai en Californie 3 semaines de mi-novembre à début décembre ! Y aurait il des gens qui y ont chassé et qui auraient des infos à partager sur la réglementation, les conditions de mer ou les spots? Merci d'avance de vos retours
  2. Salut à tous ! Pensez vous qu'il y aurait une fenêtre méto pour une sortie mardi? Je suis pas vraiment sur place, mais bon ce que je vois n'est pas très encourageant non plus .... :'(
  3. Super que tu aies eu de bonnes conditions Poumons :hyp: Si j'avais su que ça serait comme ça, j'aurais fait la route ! Une autre fois j'espère !
  4. Salut Poumons ! Je sais pas si la mer est bonne demain, mais si jamais on a confirmation qu'elle l'est je serai vraiment très motivé pour partager ta sortie ! Je viens de loin (Compiègne) ! Mais la motivation est grande, et je n'ai jamais chassé dans ce coin là, donc n'hésite pas si tu cherches un binome ! Bonne soirée ^_^
  5. Merci Guillaume ! Je vais essayer d'y aller faire un tour! ça m'est déjà arrivé de chasser dans du courant mais c'était à La Réunion, donc des conditions encore bien différentes du gris nez ! Au moins, je pourrais découvrir autre chose !
  6. Salut à tous, Au vu du calendrier des marées et du mien, j'aimerais aller tremper mes palmes du cote du gris nez le samedi 02/09 ! Du coup, je cherche quelques infos histoire de pas gallérer dans un courant fou et dans des conditions auxquelles je ne suis pas habitué. Si quelqu'un a 2/3 conseils pour aider un petit varois (du Pradet pour ceux qui vont ou sont à Carquei) à se mettre à l'eau en toute sécurité, je suis preneur ! Je suis également motivé à y aller avec un binome, si quelqu'un est motivé! Pour ma part je le suis, je vais venir de Compiègne pour aller à l'eau ^_^ Bonne soirée à tous !!
  7. Je t'ai envoyé un message en privé !
  8. Merci pour vos réponses, j'ai jeté un coup d'oeuil à ce qui a été dit plus loin dans le forum ! Il faut également que je remette la main sur le guide du CSM que j'ai chez moi à Toulon ! Francis, je suis à Compiègne dans le centre ville, à 100m de la mairie ! Si tu es dispo pour aller à la mer à l'occasion, n'hésite pas à m'envoyer un MP :hyp:
  9. Salut à tous! Comme j'ai pas trop eu de retours après mon post de présentation, je me permet de le reposter ici: Jeune diplôme, je vais prendre mon premier boulot du coté de Compiègne (60) à partir de août. Un peu loin de la mer et surtout très loin de la Toulon, d'où je suis originaire. Mais je suis toujours autant passionné de chasse-sous-marine. Je compte donc essayer d'aller tremper les palmes en prenant de temps à autre une nuit d’hôtel sur place pour chasser le lendemain voir même 2 ! J'ai quand même 3h00 de route depuis Compiègne ! Du coup, je cherche des conseils afin de me ne pas me noyer dans un premier temps et être capable de sortir en sécurité. Je pense qu'il peut y avoir des courant plutôt violents dans le coin.J'ai entendu de zones comme Etretat, Antifer le cap gris Nez.... Mais j'ai clairement aucune expérience de chasse dans ces eaux. Je suis donc à la recherche de conseils (pas forcément de zones) et pourquoi pas de binômes avec qui partager une sortie de temps en temps et même faire du covoit' pour les gens également loin de la mer ! ^_^ J'ai tout le matos qu'il faut : tridents, planche, palmes... Et surtout de la bonne humeur ! Merci d'avance pour votre réponse ! Amicalement
  10. Bonjour à tous, Personne pour donner quelques conseils et m éviter de me noyer ? ☺
  11. Bonjour à tous, Jeune diplôme, je vais prendre mon premier boulot du coté de Compiègne (60) à partir de août. Un peu loin de la mer et surtout très loin de la Toulon, d'où je suis originaire. Mais je suis toujours autant passionné de chasse-sous-marine. Je compte donc essayer d'aller tremper les palmes en prenant de temps à autre une nuit d’hôtel sur place pour chasser le lendemain voir même 2 ! J'ai quand même 3h00 de route depuis Compiègne ! Du coup, je cherche des conseils afin de me ne pas me noyer dans un premier temps et être capable de sortir en sécurité. Je pense qu'il peut y avoir des courant plutôt violents dans le coin.J'ai entendu de zones comme Etretat, Antifer le cap gris Nez.... Mais j'ai clairement aucune expérience de chasse dans ces eaux. Je suis donc à la recherche de conseils (pas forcément de zones) et pourquoi pas de binômes avec qui partager une sortie de temps en temps. J'ai tout le matos qu'il faut : tridents, planche, palmes... Et surtout de la bonne humeur ! Merci d'avance pour votre réponse ! Amicalement
  12. Salut à tous ! Merci une nouvelle fois pour vos réponses ! Après avoir de nouveau réfléchi et pris en compte l'avis des uns et des autres (les vôtres et ceux de nos profs), on en vient proposer une nouvelle approche tenant cette fois compte du milieu dans lequel on est. Depuis le début, on a fait le choix (éventuellement l'erreur) de vouloir se placer le cas d'un problème "d'école": cas simple: flexion uniquement en statique avec un effort sur la palme. On dans la réalité c'est plus ou moins faux! Réponse d'un professeur de Mécanique des fluides suite à la question posée (alors que l'on proposait de faire une approche en statique): Vous n'y êtes pas, il n'est pas question d'un effort de flexion en statique pour modéliser l'effort résultant du déplacement de la palme dans l'eau... La palme immobile ne subit aucun effort à part son poids propre diminué de la poussée d'Archimède. Si vous voulez une modélisation assez réaliste, il vous faut comprendre que l'effort sur la palme, celui qui sera à l'origine de sa flexion, résulte d'une résultante Fp du champ de pression environnant (compliqué à calculer pour être honnête..) mais qui peut avantageusement être remplacé par : Fp=-Madd*Gamma, où Madd est la masse ajoutée (celle que vous ressentez en traversant l'eau parce que vous lui communiquez de l'énergie pour la mettre en mouvement) et Gamma l'accélération locale mesurée/imposée sur la palme. En gros, l'effort n'est ressenti pas parce que le système se déplace, mais parce qu'il subit une accélération (positive ou négative). En première approximation, cette masse ajoutée est grosso modo la masse du fluide déplaée par la pale (un petit air du côté de chez Archimède) et l'accélération, j'imagine que c'est une donnée du problème que vous imposez. Cela donne finalement une toute autre approche au problème avec notamment la question de l'accélération que n'est pas forcément constante tout le long de la palme. Cette remarque pose donc autant de questions que ce que elle en résout. Mais au moins elle a le mérite de nous donner une direction plus claire pour la suite. En ce qui concerne le partage de notre étude, pourquoi pas, mais je la déposerai pas sur le forum. :)
  13. J'ai pas vraiment compris là... Peut être que ce que j'ai essayé d'expliquer n'était pas clair ou que ça n'allait pas dans ton sens. Ou alors j'ai pas compris ta précédente remarque je sais pas :unsure:
  14. Bonjour à tous et merci pour vos réponses !! Dans un premier temps, on avait plutôt pensé partir avec une démarche effort maximal comme celle proposée par Kees_baloo. Sauf qu'on avait pas exactement les mêmes valeurs (on comptait partir sur 800N->80kg par jambe, c'est une valeur que l'on trouvée dans un document d'ergonomie). D'après les données que l'on a, l'effort maximal qu'est capable de développer un sportif très entraîné et un sportif lambda sont très proches (50N de différence maximum). Mais ici on parle d'une force sur un temps très court de l'ordre de la seconde. L'approche de Luc est plus complexe je pense. En effet, la puissance qu'est capable de générer un sportif est très variable (quasiment 600W pour un Chris Froome contre 300-400W pour un sportif du dimanche). On peut aussi ajouter qu'une puissance est une valeur instantanée. Par exemple 600W correspondent au déplacement de 60kg à 1m/s -> 400W c'est le déplacement de 40kg à 1m/s. Sur un contre la montre, Chris Froome maintient cette puissance de 600W environ pendant 30min. La notion de temps est très importante puisque sur un effort long, la puissance chute. Donc, quelle valeur de puissance choisir? Une fois que l'on aura choisi une valeur, il faudra la retranscrire en effort de palmage. La démarche est pas forcément simple. Et cette démarche comporte un gros risque je pense! Admettons qu'en raisonnant sur une puissance moyenne, on dimensionne une palme en prenant un effort maximal de 500N par exemple. Notre chasseur va palmer en surface, descendre... Tout sera ok, mais notre chasseur est toujours en capacité de fournir 800N à sa palme et s'il le fait parce que il doit accélérer ou forcer un peu.... La palme cassera et une casse de palme c'est hors de question !! Finalement, peut-être que la première méthode de travail serait plus judicieuse dans le sens où elle nous assure que l'on aura pas de casse!? Pour la suite du projet, on comptait éventuellement modéliser la voilure sur Patran ou Abaqus et essayer de trouver les déclives optimales pour que la palme ne casse pas et ne vrille pas. Pour cela, on comptait considérer que la voilure était encastrée au niveau du chausson et que l'effort que l'on aura choisi est appliqué sur l'ensemble de la voilure sous la forme d'une pression homogène. Merci d'avance pour vos réponses !
×
×
  • Create New...