Jump to content

Apo

Membres
  • Posts

    228
  • Joined

  • Last visited

Reputation

0 Neutre

1 Follower

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Prénom
    Mathieu

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Le sud
  • Mon équipement
    La simplicité est la sophistication suprême.

Recent Profile Visitors

The recent visitors block is disabled and is not being shown to other users.

  1. La grenouille de Bornéo respire exclusivement par diffusion à travers la peau. A tel point quelle n'a pas de poumons : https://www.cell.com/current-biology/fulltext/S0960-9822(08)00307-2?_returnURL=https%3A%2F%2Flinkinghub.elsevier.com%2Fretrieve%2Fpii%2FS0960982208003072%3Fshowall%3Dtrue Un arrêté préfectoral à venir lui interdit la pratique de la CSM pour préserver la ressource.
  2. Ouh punaise Sub, il faut revoir un peu la physiologie humaine 🙂. La peau c'est étanche à l'eau. Heureusement car sinon par simple osmose on se gonflerait comme des éponges dans l'eau douce. Les échanges gazeux respiratoires ne se font qu'au niveau des alvéoles pulmonaires. L'épithélium sinusal fabrique du monoxyde d'azote (NO) inhalé lors de l'inspiration nasale qui agit comme vasodilatateur sur les capillaires pulmonaires et favoriserait (peu être) de meilleurs échanges gazeux.
  3. Si c'était vraiment l'hypercapnie tu aurais mal pendant l'effort. Froid + diurèse d'immersion = déshydratation rapide. Prends une gourde d'eau sur la planche et bois régulièrement par petites gorgées pendant toute la sortie. PS : Dom, la bierre c'est diurétique...
  4. Le message sur les mailles, je me l'adresse aussi à moi même. Si mes poissons sont toujours légaux, certains meriteraient de grandir. Depuis peu il y a des mailles plus grandes dans le parc marin du Golfe du Lion. Je trouve qu'elles ont du sens. Pour la 5 mm : en surface ça pourrait presque le faire mais pour caler à l'agachon au fond c'est encore bien trop froid.
  5. Très belle pêche Havane, tu sembles t'être rapidement habitué aux conditions locales. Pense à couper les caudales (c'est obligatoire sur certaines espèces) et attention aux mailles.
  6. Joli Tartanpion ! Excellent poisson, à fileter en enlevant la peau épaisse et au goût pas terrible.
  7. Pour m'occuper pendant ce printemps maussade : un 100 cm config légère pour pouvoir le partager avec mon père.
  8. Porte en chêne origine déchetterie®, je suis intransigeant avec ma filière bois. Blague à part : il faut quand même s'assurer qu'il soit sain et sec.
  9. Merci pour ce joli CR plein de couleur. De l'autre côté de la frontière les dentis on peut juste leur faire coucou ... jusqu'en juillet.
  10. Superbe loup Ouzio. Plus d'un mois sans voir l'eau. J'ai noyé ma frustration dans un bricolage : 100 cm, p'tite section, p'tite fleche de 6, p'tit sandow de 16, p'tite poignée ergo. Un truc d'esthète. Ce matin je vais l'essayer. Surface à 18 °C, les trois premiers mètres sont une infusion de thé vert causée par le bloom phytoplanctonique et les récentes pluies. Au fond c'est mieux. Je trouve une thermo, une vraie, à 16 m et cale sur des dorsales rocheuses 1 m au dessus. Cinq dentis entre 3 et 4 kg font des trucs d'adultes. Deux se détachent, je me tapis, ils rentrent franco et ... REPOS BIOLOGIQUE 🥰. Je m'amuse à redescendre pour voir s'ils reviennent et ça re-marche. Au troisième coup ils en ont marre et vont faire leurs affaires ailleur. J'arrête de me faire du mal et fais de l'apnée avec les nombreux corbs de plus en plus gras, débusque des mérous, observe quelques belles langoustes entre les murènes. L'est se lève, le fond se trouble et je rentre en terre. Dans une crique des affreux font peur aux castagnoles. Une belle occasion de mettre à l'épreuve mon allumette. Et un, et deux, et trois barras = quota. Tout fonctionne. Palmage du retour dans le gros clapot et l'eau sale. Dommage, l'espace d'une matinée on aurait presque cru au printemps...
  11. Qu'une fleche de 6,5mm x 115 cm sur tube de 26mm alu avec guide fleche dans la masse ça doit être bien lourd. Mais si ça te convient c'est l'essentiel.
  12. Une bonne base ici : https://chezmonpoissonnier.fr/recette-des-rillettes-de-mulet-a-la-ciboulette/ A agrémenter selon les goûts. Je garde les aromates/oignons carottes du court-bouillon passé au tamis et les ajoute à la préparation.
  13. Les mécanismes inversés et très reculés (ex. Magnum) ça ne va pas à tout le monde. Sur le papier c'est le top. Apres s'être delesté dune coquette somme et une fois dans les mains : - Pour les petites mains tu avais montré la nécessité de tordre la queue de detente pour raccourcir la distance queue-crosse. - Le recul de la flèche vient placer la dernière encoche très près du sternum ce qui rend l'armement difficile avec des fortes charges. Là aussi tu avais montré la solution de rallonger le talon d'armement. A ce petit jeu on sera bientôt rendu aux mid-handles américains 🙂. La poignée asegai combine de nombreux avantages : petit prix, prise de crosse plutot haute, crosse creuse dans laquelle on peut caler un morceau de styrodur (ainsi que dans le manchon qui s'insère dans le tube) ce qui lui confère une flottabilité positive. D'origine la détente est longue et rugueuse car la découpe de la noix est brute de sciage. Facile d'y remédier. Reste son défaut : le toit de la cassette en plastique qui doit probablement s'user avec le temps et un usage très intensif. Voilà mes deux centimes, si ça peut aider.
  14. Masse de la flèche : cette belle arbalète artisanale a sans doute été pensée et conçue autour de la flèche donc pas une configuration si légère que celle des Muxarra. Si tu raccourcis la flèche à diamètre égal, l'équilibre de l'ensemble sera modifié et tu sera peut-être contraint de lester le fût (dommage ?). Le tableau ci-dessous te permet de faire ton choix. On est pas à quelques grammes près mais c'est une première approche. Qualité de la flèche : les très bons aciers ressort "rigides" ne sont pas inox (Rob Allen, Orca). Ils sont pensés pour tenir le coup lors de rushs de poissons de plusieurs dizaines de kilos. En contrepartie ils nécessitent un petit entretien (rouille). Est-ce ton programme ? Les aciers inox de bonne qualité se reconnaissent à leur aspect souvent bruni (Devoto, Sigasub HRC, Beuchat rockwell, Salvimar 17-4 ph, ...). C'est largement suffisant pour un usage métropolitain à mon avis. Le sandow : s'il s'agit de l'Imersion slinger 18 mm, j'avais essayé il y a quelques années. Gomme très souple avec énorme gros trou central = équivalent à un 16 mm souple. A monter à gros coefficient pour pousser une 6,5 mm x 140 cm (j'avais fini à coeff 4). Dans ces conditions les résultats sont bons mais la gomme se dégrade très vite : une dizaine de sorties. Actuellement sur des flèches de 6,5 mm j'utilise du simple Sigalsub 17,5 mm et c'est pour l'instant le sandow avec le meilleur rapport durabilité/performance que j'ai pu essayé (mais j'ai pas tout essayé).
  15. Coup du soir rapido. La tram est toujours tenace, ça chahute et je rase les cailloux. Sur une indienne le long d'une arrête rocheuse, une dodo correcte monte me voir. Pan dans l'œil. Un mulet pour la route et basta.
×
×
  • Create New...