Jump to content

Recommended Posts

Attention. Je crois que le poulpe est interdit en cette saison en espagne.

Je serais à tossa dans 10 jours....

Oula, tu m'as mis un doute! j'ai jeté un oeil (c'est vmt la misere ici car la reglementation varie d'une province à l'autre!), le poulpe est autorisé dans tout le littoral la méditerranéen sauf Andalousie. Par contre j'ai outrepassé la quantité maximale autorisée de 5kg de mollusques/cephalopodes par pecheur!

 

Le plus gros des cailloux sur ta photos c est le spot des n1

Bcp de sars tambours et des mérous au fond.mais les bouteilles sont con par labas.

 

Oui c'est ça, il y a une bouée juste devant l'ilot. Tot le matin ça passe, mais vers 9h30 c'était un centre commercial cette zone! Pas trop relou cette fois mais je ne me suis pas éternisé pour éviter toute friction (la fois passée à Blanes j'ai eu une loooongue conversation - amicale - avec un plongeur qui n'aimait pas les csm, et qui me l'avait clairement dit)

 

Ce serait un plaisir de faire ta connaissance et de plonger avec toi si tu es dispo. Par contre je ne suis pas un pecheur des abysses, 14-15m max!

Tu seras à Tossa de quand à quand? camping, hotel ou chez des amis?

Link to post
Share on other sites
  • Replies 264
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Samedi 15 Juillet

 

Je remets le couvert. Même topo que pour les précédentes sorties : gonflé à bloc, repérage sur Google Earth et Navionics dun spot prometteur (un groupe de roches immergées terminées par une île avec un tombant à 20m), et me voilà parti tendre mon hamac dans une pinède de Tossa de Mar. Cette fois-ci, jai pris lanti moustique et la nuit se passe sans démangeaisons !

 

A 6h15, je fais ma première descente dans une eau toujours à 23 degrés, alors que la lueur du jour monte à lhorizon. Quelques petites dorades, des sars, et très peu de remous. Je palme jusquà lextrémité Est du spot, histoire de parcourir le chemin avec le soleil dans le dos. Après moins dune demi-heure de chasse, alors que je suis posé sur 12m, en limite roche-herbiers de posidonies, japerçois 3 petits dentis qui gardent leurs distances. Nouvelle apnée, plus rien au fond, mais à la remontée japerçois un barracuda dau moins 90cm au loin, à la surface.

Je poursuis ma prospection, le cur confiant, mais japerçois un pêcheur à la ligne qui a élu domicile sur un des cailloux que je comptais explorer. Je fais un détour pour ne pas trop le gêner, et me dirige vers le début de lilot. Je me cale dans une faille le long de la pente rocheuse, et vois sapprocher un groupe de sars de taille moyenne. Je tire, lanimal est sur la flèche, tapé un peu haut derrière ta tête. Je me saisis du poisson avant la remontée, et je fais bien car lardillon sest plié et il réussit à se dégager de la flèche. Je serre le poisson au maximum, mais avant davoir pu lachever, ce que je redoutais arriva ! Dun coup de queue, il me glisse des mains et senfonce vers le fond. Je réarme le fusil au 1er cran, sans quitter le reflet argenté des yeux. Je plonge vers la faille où je pense quil sest abrité. Je scrute lanfractuosité, mais rien. Je regarde ma montre : 16m ! Je ne suis pas assez expérimenté pour risquer une exploration à cette profondeur. Je regagne la surface, dépité, en abandonnant lespoir de revoir mon sar

Je continue jusquà la pointe de lîle, où je ferai des rencontres sympas. Lors de ma remontée dune apnée, je verrai deux plongeurs, que je gratifie dun geste de la main. Ils me retourneront le salut. Après quils se sont éloignés un peu je redescends, et tombe nez à nez avec une jolie murène avec laquelle je fais mumuse au lieu de me concentrer sur le poisson. Pendant ma ventilation une petite sériole passera sous mes palmes, me redonnant un coup de boost pour les descentes suivantes.

 

Agachon sur 12m, jai à peine débuté mes appels que je remarque un bon gros poulpe prêt à retourner dans sa faille. Je le saisi et remonte mettre au filet : 2.5kg ! Je vois passer au même moment deux chassous en short qui se débattent avec un autre céphalopode... Moi qui commençais à minquiéter de navoir encore pas vu de bêtes à ventouses cette année, me voici rassuré, il y en a quelques-uns dans ce coin ! Je redescends sur ma pierre, et repère une autre pieuvre dans sa tanière. Mais cette fois, cest le poisson qui mintéresse. Appels, vient un Sar, que je tire en plein centre. Au moment où la flèche percute le poisson, un éclair jailli de derrière le rocher et emporte ma prise ! Didiou ! Un autre poulpe essai de me carotter mon poisson ! Cest vraiment blindé par ici, 3 belles bêtes dans 20m² !! Je saisis le poulpe, le sar et la flèche et regagne la surface, mais dur de gérer le Sar qui se débat sur le fil et le poulpe qui se contorsionne et me ceinture de ses tentacules. Je lâche la flèche car le poisson est bien tiré, et je me rapproche des rochers pour mettre un terme au combat avec la pieuvre qui me monte sur le dos, et avec ladhérence de ses ventouses, dur dempoigner ce machin agrippé à mon échine !! Jy parviens tant bien que mal après une minute de lutte digne de lattaque du Kraken de Pirate des Caraïbes, et zou direction panier : 2.5kg aussi. Récupération du poisson qui gît sur le fond et le fil. A peine 500g, ça fera laffaire sur le grill ce soir.

 

Trois bateaux de bulleux arrivent sur le spot. Il est 9h30, je vais bientôt plier bagage pour esquiver la foule. Mais avant, je récupère le « petit » poulpe vu dans la faille, non sans mal car bien cramponné par 13m, qui fera moitié moins que ses congénères (1.2kg). Retour tranquille sur la plage, petites dorades en vue, mais rien dexcitant. Bonne grosse galère le soir venu pour nettoyer ces 6kg de céphalopodes visqueux, mais entre les brochettes, les salades, le puplo ala gallega et les croquetas, je vais avoir de quoi me régaler pour le mois qui vient !!!

 

20170715_112350.jpg

IMG_5163.JPG

T'es cr me remonte a bloc, je serrai entre palamos et Liorret de mar debut aout, j'etait l'annee derniere du coté de palamos mais pas grand-chose au bout de la flèche faut dire que c'est assez déstabilisant de nager dans un aquarium pareil surtout quand on est habitué aux autres troubles de Bretagne ce n'était pourtant pas la vie qui manquait mais dans l'ensemble c'était quand même assez petit, cette année j'y vais à une période différente j'espère voir plus de poisson qu'on n'a pas l'habitude de trouver en Bretagne
Link to post
Share on other sites

Trés sympa à lire ces CR's merci pour le partage et les images!

 

Merci Mero(u)vingien ;)

 

yes Judu,

bien joué ! fais bien tes repérages pour que je débarque fin août !!

 

Un peu mon n'veu! par contre je suis pas sur de mes dispo fin aout mais au pire du pire, si je peux pas venir avec toi je te ferai un petit topo bien détaillé B)

Link to post
Share on other sites

Mercredi&Jeudi 19-20 Juillet - Doublette

 

Aujourd’hui, je prévois de me faire deux sorties en une virée ! Je pars de Barcelone à 17h30, direction Sant Feliu de Guixol. Le temps de trouver le spot, l’accès à la mer à travers la pinède, et je rejoins l’eau à 20h. Un peu plus fraiche et secouée que ces dernières semaines. La montre affiche 22degrés, et la houle est de presque un mètre. Première apnée, et là, je sens bien que c’est frisquet, sous les 10m : 18 degrés, et moi et ma 3.5mm, je sens que je ne vais pas faire long feu !

Le soleil décline derrière la colline, et je me dirige vers une roche émergée. Les fonds offrent un terrain de jeu vraiment attrayant : des lames rocheuses remontants vers 6-8m, et posées sur une quinzaine de mètres de fond… De la surface j’aperçois des silhouettes, que j’interprète comme étant des petits dentis, mais je ne les verrai pas une fois au fond. J’approche de la tête de roche, battue par les vagues. Ça mousse ici, et ça pousse un peu trop ! La houle décroche sans arrêt mon pauvre plomb de 500g, et ma bouée se fait la malle alors que je me ventile. Pour avoir la conscience tranquille je vais bloquer moi-même l’ancre dans une faille. Alors que je me prépare en surface je vois un banc de petits barracudas dériver pépères dans l’écume. Je descends pour mon agachon, dans un creux de roche, et scrute l’horizon. Un sar d’un demi-kilo viendra me rendre visite, et finira dans le filet. Je tente encore un peu ma chance sur le rebord d’un tombant mais il est temps de rentrer à la voiture, il est déjà 21h15.

 

Dodo sur le parking, et hop à l’eau à 6h15 sur une autre zone. Mais la houle a grossi dans la nuit, et l’eau ne s’est pas réchauffée. Le spot que je comptais prospecter plonge assez vite jusqu’à une vingtaine de mètres, ce qui m’oblige, pour rester dans ma profondeur de confort, à rester près de la falaise. Mais entre la difficulté à me ventiler, et le froid de l’eau, je ne parviens pas à m’appliquer dans mes apnées, sans compter que je suis plus préoccupé par le risque d’être envoyé sur la roche par une vague traîtresse que par les postes d’agachon. Je verrai, alors que je fais une apnée bien propre entre deux blocs sur 15m, 2 beaux barracudas passer en surface... Comme quoi rien ne sert de s’enfoncer au fond comme un couillon, il fallait rester dans le bouillon ! Bon, les conditions du jour ne me conviennent absolument pas, je ne suis pas à l’aise sur ce nouveau secteur, qu’il me tente énormément de refaire par temps plus clément ! Un gros nuage bien gris se profile à l’horizon, je m’extirpe des eaux à 8h, non sans mal car les vagues me rossent correctement sur la caillasse.

 

post-13404-0-81245000-1501240723_thumb.jpg

 

Retour maison, avec bien peu d’écailles dans le coffre mais satisfait de ces spots sur lesquels il me tarde de revenir dès que possible !

Histoire de tirer profit des vagues, je me suis fait une petite session surf le lendemain, en attendant que l'eau se calme et redevienne plus propice à une sortie csm sereine!

Link to post
Share on other sites

Mercredi&Jeudi 26-27 Juillet – Doublette, match retour !

 

La mer s’est calmée, et vu les températures récente elle s’est surement réchauffée ! Je remets donc le couvert en retournant à Sant Feliu de Guixol, sur les mêmes parcours que la semaine passée. Sortie du soir dans une cale, sortie matinale sur une pointe avec tombants.

 

Cette fois ci j’arrive un peu plus tôt, pour mieux explorer cette fameuse cale. A 19h, l’eau est à 23 degrés, cool, la 3.5mm est à nouveau agréable ! L’eau est plus transparente que la semaine passée, et bien moins agitée. Je me dirige vers le tas de roches affleurant où j’avais vu les barracudas la dernière fois. A ma 6e apnée sur le chemin, je me cale derrière une roche, en bordure de posidonies. Et là un denti pas dégueu vient me zieuter… A vue de nez, je dirais 2-3kg… Il reste à bonne distance le bougre, mais je me dis que je vais bien le faire craquer sur l’apnée suivante, naïf que je suis… je redescendrais par deux fois, mais j’ai attendu, attendu, il n’est jamais venu… Zaï zaï zaï zaï ! Bravo maintenant je me traîne cette chanson dans la tête, jusqu’à la fin de la sortie. Je me pose sur les bords de l’ilot, en me disant : c’est drôle, je fais venir les dentis mais pas les dodos, quelle ironie ! Et là paf, un sourcil doré arrive sur ma zone d’agachon droit sur moi… je la manquerai… royalement ! Je raterai encore un sar puis il sera temps de plier les gaules, la luminosité déclinant vite. Moins de vie que la semaine passée, mais quelle vie ! Je suis on ne peut plus content d’avoir aperçu ce joli denti, et bien décidé à me rattraper à ma prochaine sortie. Décidément, j’aime bien cette zone !

 

Hamac tendu dans la pinède, levé 5h30, ptit dej’ dans la voiture et direction la pointe. Je suis dans l’eau à 6h15.

 

post-13404-0-82791000-1501240568_thumb.jpg

 

En pleine action de chargement du fusil, je vois un beau louloup passer à portée de tir, aux alentours de 2kg. Je rage car mon arbalète n’est même pas encore chargée au 1er cran, et évidement le temps que j’y remédie, il aura disparu, pour ne jamais reparaître ! Le reste de la sortie se déroule bien, pas beaucoup de vie, et le fond est trop profond pour que j’y fasse des apnées, aussi je me contente de rester perché sur les roches qui plongent dans les abysses.. Un peu frustrant, mais je me rends à l’évidence, ce spot est beau, intéressant, mais je n’ai pas le niveau ! Au-delà de 15m, je ne suis pas rassuré, et ça descend jusqu’à 20m. J’ai été trop optimiste sur mes capacités. Je continue néanmoins ma découverte du spot, qui est vraiment super – si jamais je pouvais descendre plus ! Niveau chasse, peu de péripéties entre 6h15 et 12h30 : Un pêcheur du bord s’embrouillera par mégarde dans ma bouée, je démêle sa ligne, en trouve une accrochée au fond, et la lui ramène, en discutant un peu du poisson. Vers un tombant sur environ 17m, je verrai deux petits mérous. Lors d’un agachon sur une grosse pierre, je remarque de petits corbs, du coup à l’apnée suivante je jette un œil sous la roche : mini corbs, sars et mostelle. Mostelle que je rate je ne sais comment ! Je ferai sur le retour une petite dodo, cuite au grill le soir même, et je ramasserai une ancre pesant un âne mort, perdue dans 10m à la sortie d’un chenal. Je la déposerai au club de plongée du coin, ça leur servira plus que moi sur ma bouée !

 

post-13404-0-11805000-1501240654_thumb.jpg

 

Conclusion : deux sorties super même si pas de prises fantastiques, de belles images en tête, mais il faut être réaliste, je ne suis pas à la hauteur pour le second spot. A garder pour quand je serai grand, ou accompagné ! Un peu deg’ d’avoir vu 2 jolis poissons en 2 sorties, mais de n’avoir pas été en mesure de les tirer. Le prochain coup j’arme mon fusil juste avant la mise à l’eau, bordel !

Link to post
Share on other sites
  • 3 years later...

J’auto-déterre ce post, qui n’est d’ailleurs plus vraiment dans la bonne section depuis 4 ans... @EDK serait-il possible de déplacer ce post dans la section méditerranée stp?

Ce n’est pas faute de sorties, que j’enchaine depuis 2018 sur la Côte Bleue et les environs de Toulon, après un bref retour de 3mois à l’automne 2017 en BZH. Ni même de prises (bien qu’elles soient, avouons-le, bien moins fréquentes qu’en Bretagne). Limon, barracudas, dorades, visions de beaux dentis sont autant d’expériences qui auraient bien mérité un petit récit… mais le manque de temps, ou la flemme (ou les 2) ont eu raison de moi ces 3 dernières années...

Bref, après 2 années à tourner sur les 4 même spots, je me décide à prospecter l’intégralité de la CB, d’autant plus que les sorties régulières en binôme avec un autre Julien du coin motivent à diversifier ses zones de chasse...

Samedi 15 Aout 2020

Rdv donné à 5h45 vers la Couronne avec Julien. On n’y voit rien, mais l’odeur de brûlé de l’incendie d’il y a 10 jours est prégnante. On tape un peu la discute en s’équipant tranquillement. Mise à l’eau à 6h30 direction le spot. Un rouget nous filera direct entre les pattes, et on verra un loupiot taper dans un banc d’anchois… bon départ !

Arrivés sur notre zone vers 7h, non sans avoir un peu trainé la palme en chemin, je parviens à accrocher un sar (pas bien gros) à une distance que je ne pratique d’habitude pas ! ce premier tir dans le mille est encourageant. Le long des roches, dans l’écume, je me lance dans une partie de cache-cache avec sars et dodo, mais j’en ressors perdant. Entre-temps, Julien fera un sar de taille équivalente au mien.

On décide de s’éloigner de la caillasse et d’aller patauger dans les 10m. Je tombe sur un banc de très jolies orphies, qui tournent nonchalamment à l’orée du courant. Peu habitué à en voir d’aussi belle taille en méditerranée, j’aligne tranquillement la plus dodue, que je parviens à toucher en plein milieu du corps... très content de mon 2nd tir réussi, je commence à me dire que j’ai bien fait de changer les sandows la semaine dernière !

Mis en confiance par ce début de session prometteur, je vois une royale passer sous mes palmes, et tente une coulée sans trop d’espoir. La bougresse commence à s’éloigner, mais en mode pépère, et se met à décrire un arc de cercle autour de moi lorsque j’arrive à sa profondeur, me laissant tout le temps de l’aligner et de soigner mon tir… que je manquerai je ne sais trop comment !

Un peu tristoune, je poursuis mon exploration entre les blocs de pierre, quand j’aperçois 2 jolis sars qui se promènent dans un corridor. Je descends sur eux, toujours un peu circonspect, mais ils ne s’en vont pas ! j’aligne le plus gros des deux, paf sur la flèche, et un sar de 500g dans 10.5m, au prix d’une apnée monstrueuse de 35s !!! Super content d’avoir (enfin) pu approcher et accrocher un sar de taille correcte, je fais une indienne suivie d’un agachon au bout d’un autre couloir rocheux, et là, encore deux sars dodus qui s’avancent au-dessus de moi. Une fois de plus, je flèche le plus gros et remonte, sans y croire, avec encore un poisson d’un demi-kilo. Je n’ai jamais eu autant d’opportunités sur des sars dans les eaux du sud, j’ai dû tomber sur des étourdis… à moins que… au nettoyage je verrai des œufs dans ces deux mémères, du coup en période de frai, les sars seraient moins méfiants ?

Un peu plus loin, j’aurais une belle vision d’un mérou de 7-8kg qui passera d’une faille à une autre, alors que je me faufilais entre deux caillasses dans l’espoir que ma martingale continue… ce sera tout pour aujourd’hui. Je flècherai encore un rouget (décroché, mais tapé en plein cœur il viendra mourir dans mes mains avant que j’aie le temps de recharger).

C’est ma ceinture la plus belle à ce jour dans le coin (alors qu’en Bretagne, ce genre de prise m’est bien plus commun), et cela faisait longtemps que je n’avais pas sorti plus d’un kilo de poisson ! Pas de bol pour Julien, qui lui aura perdu son accroche poisson et son sar sur le chemin du retour. A charge de revanche, la prochaine sera meilleure !

 

20200815_110302.jpg

Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, Judu35 a dit :

J’auto-déterre ce post, qui n’est d’ailleurs plus vraiment dans la bonne section depuis 4 ans... @EDK serait-il possible de déplacer ce post dans la section méditerranée stp?

 

Ce n’est pas faute de sorties, que j’enchaine depuis 2018 sur la Côte Bleue et les environs de Toulon, après un bref retour de 3mois à l’automne 2017 en BZH. Ni même de prises (bien qu’elles soient, avouons-le, bien moins fréquentes qu’en Bretagne). Limon, barracudas, dorades, visions de beaux dentis sont autant d’expériences qui auraient bien mérité un petit récit… mais le manque de temps, ou la flemme (ou les 2) ont eu raison de moi ces 3 dernières années...

 

Bref, après 2 années à tourner sur les 4 même spots, je me décide à prospecter l’intégralité de la CB, d’autant plus que les sorties régulières en binôme avec un autre Julien du coin motivent à diversifier ses zones de chasse...

 

Samedi 15 Aout 2020

 

Rdv donné à 5h45 vers la Couronne avec Julien. On n’y voit rien, mais l’odeur de brûlé de l’incendie d’il y a 10 jours est prégnante. On tape un peu la discute en s’équipant tranquillement. Mise à l’eau à 6h30 direction le spot. Un rouget nous filera direct entre les pattes, et on verra un loupiot taper dans un banc d’anchois… bon départ !

 

Arrivés sur notre zone vers 7h, non sans avoir un peu trainé la palme en chemin, je parviens à accrocher un sar (pas bien gros) à une distance que je ne pratique d’habitude pas ! ce premier tir dans le mille est encourageant. Le long des roches, dans l’écume, je me lance dans une partie de cache-cache avec sars et dodo, mais j’en ressors perdant. Entre-temps, Julien fera un sar de taille équivalente au mien.

 

On décide de s’éloigner de la caillasse et d’aller patauger dans les 10m. Je tombe sur un banc de très jolies orphies, qui tournent nonchalamment à l’orée du courant. Peu habitué à en voir d’aussi belle taille en méditerranée, j’aligne tranquillement la plus dodue, que je parviens à toucher en plein milieu du corps... très content de mon 2nd tir réussi, je commence à me dire que j’ai bien fait de changer les sandows la semaine dernière !

 

Mis en confiance par ce début de session prometteur, je vois une royale passer sous mes palmes, et tente une coulée sans trop d’espoir. La bougresse commence à s’éloigner, mais en mode pépère, et se met à décrire un arc de cercle autour de moi lorsque j’arrive à sa profondeur, me laissant tout le temps de l’aligner et de soigner mon tir… que je manquerai je ne sais trop comment !

 

Un peu tristoune, je poursuis mon exploration entre les blocs de pierre, quand j’aperçois 2 jolis sars qui se promènent dans un corridor. Je descends sur eux, toujours un peu circonspect, mais ils ne s’en vont pas ! j’aligne le plus gros des deux, paf sur la flèche, et un sar de 500g dans 10.5m, au prix d’une apnée monstrueuse de 35s !!! Super content d’avoir (enfin) pu approcher et accrocher un sar de taille correcte, je fais une indienne suivie d’un agachon au bout d’un autre couloir rocheux, et là, encore deux sars dodus qui s’avancent au-dessus de moi. Une fois de plus, je flèche le plus gros et remonte, sans y croire, avec encore un poisson d’un demi-kilo. Je n’ai jamais eu autant d’opportunités sur des sars dans les eaux du sud, j’ai dû tomber sur des étourdis… à moins que… au nettoyage je verrai des œufs dans ces deux mémères, du coup en période de frai, les sars seraient moins méfiants ?

 

Un peu plus loin, j’aurais une belle vision d’un mérou de 7-8kg qui passera d’une faille à une autre, alors que je me faufilais entre deux caillasses dans l’espoir que ma martingale continue… ce sera tout pour aujourd’hui. Je flècherai encore un rouget (décroché, mais tapé en plein cœur il viendra mourir dans mes mains avant que j’aie le temps de recharger).

 

C’est ma ceinture la plus belle à ce jour dans le coin (alors qu’en Bretagne, ce genre de prise m’est bien plus commun), et cela faisait longtemps que je n’avais pas sorti plus d’un kilo de poisson ! Pas de bol pour Julien, qui lui aura perdu son accroche poisson et son sar sur le chemin du retour. A charge de revanche, la prochaine sera meilleure !

 

 

 

 

 

 

20200815_110302.jpg

Bonjour jour chasse et super CR

MERCI

Nico

Link to post
Share on other sites

Dimanche 16 Aout 2020

On remet le couvert. Mais Julien, moins chaud que moi, me rejoindra dans l'eau à 8h. J'arrive comme la veille à 5h45, et prends mon petit dej' sur la plage encore plongée dans le noir.
20200816_055252.thumb.jpg.c76a0312d059cd784d852e025ca80f37.jpg

Cette fois ci, comme j'avais un peu chaud avec le haut en 7mm 😛 j'ai pris la 3.5 intégrale. il faut dire que l'eau est à 26! Cette sortie ne ressemblera en rien à celle de la veille, hormis un autre beau mérou (le même?) aperçu dans un éclair alors que je sortais de derrière une pierre.

Lorsque Julien me retrouve, je me mets à faire des agachons un peu plus profonds. la thermo étant à 14m, je reste dans 13m. Sur une apnée, calé dans les posidonies, une jolie daurade vient me voir, mais timide elle se tient à bonne distance. Je remonte, fait un tour ailleurs, et reviens sur zone 10mn plus tard. Elle est toujours là, et sur cette deuxième descente dans le même herbier, elle me présente son plus joli flanc... fidèle à moi-même, je manque mon coup. Fumasse, surtout contre ma maladresse, je remonte et recharge.. je vois la mémère tourner au fond, depuis la surface. J'y retourne, non sans m'être immergé un peu plus en retrait pour ne pas la faire fuir, puis je m'écrase dans une cuvette au milieu de l'herbier. Je la vois au loin, elle répond favorablement à mes appels et se dirige lentement, mais surement, vers moi. Pour la faire approcher au plus près sans éveiller ses soupçons, je me tapis encore plus et baisse la tête au fond des posidonies, mais 5s plus tard, quand je relève les yeux pour ajuster mon tir, je remarque qu'elle est certes très près, mais décalée de 45° par rapport à mon arbalète! A peine ai-je amorcé la rotation du fusil qu'elle décolle sans demander son reste, et malgré 3 autres tentatives, elle ne me laissera pas de 4e chance!

Le reste de la sortie sera agrémenté par des indiennes entre les rochers, à la limite de la thermo, mais les poissons n'auront pas été aussi insouciants que la veille. aucun ne viendra rejoindre ma bouée, et c'est bredouille, mais content par cette néanmoins belle sortie, que je rejoins la côte et le parking. Même sort pour mon binôme!

Ce spot mérite une belle, pour ne pas rester sur cet échec.

Link to post
Share on other sites
Le 20/08/2020 à 18:23, Judu35 a dit :

J’auto-déterre ce post, qui n’est d’ailleurs plus vraiment dans la bonne section depuis 4 ans... @EDK serait-il possible de déplacer ce post dans la section méditerranée stp?

Merci 🙂

Link to post
Share on other sites
Le 29/08/2020 à 11:36, Le calamar volant a dit :

Dommage pour la dorade. Elle était un peu concon quand même 😅

elle avait du me voir à l'oeuvre sur d'autres sorties, et elle s'est dit que le risque était mesuré 😂

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...