Jump to content

Petit bleu

Membres
  • Content Count

    532
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About Petit bleu

  • Rank
    Membre actif

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    Devinez?...mais je crois que je vais y ajouter chasse terrestre,champignons et pêche à la ligne...<br />En CSM,tout me plaît (pas d'eau,beaucoup d'eau,agachon,trou...sale,clair,courant,pétole...)<br />Je me refuse juste à aller dans les étangs...(que je ne connais d'ailleurs toujours pas)...
  • Prénom
    Franck
  • Club
    Aquatic Club(Chasse)/ Immersion libre (Apnée)

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Entre deux-mers
  • Mon équipement
    Un plein garage de diverses choses...

Recent Profile Visitors

3,081 profile views
  1. J'ai pas trouvé la vidéo.Je l'avais vue puis on me l'a remontrée sur un portable.(Zone Sud vers Passe Bateau).
  2. Oui certes, mais là, c'est très près de la côte. Le tracé et le point GPS est montré sur la vidéo mais je ne l'ai pas retrouvée.
  3. Bon Benh pour info, un grand blanc a été vu et filmé par des long liners pro dans le sud de Mayotte sur une des zones où je me promène.C'était il y a une bonne quinzaine de jours. Je reste presque persuadé en avoir croisé un identique et très gros.Vous pensez que le copain peut rester sur zone longtemps? Je pensais y aller ce matin mais le vent m'en a empêché..?
  4. Theartur, la description semble correspondre aussi. Bref! Voilà le genre de merguez qui s'est pointé voir mon baron.Manquerait plus qu'elle m'ait pris pour une épave flottante qu'elle semble affectionner !
  5. Je crois que j'ai trouvé.Je pense à Pelamis plâtra (ou Platurus).Je n'avais juste pas remarqué les points noirs à l'arrière de la queue. Pour le reste, c'est exactement cela. Je regarde maintenant l'info de Theartur..
  6. ça a l'air bon ça aussi! Malheureusement, elles sont déjà au congélateur!
  7. Non Dom,c'est pas ça.Comment expliquer? C'est un corps assez plat.C'est de deux couleurs, très jaune (très lumineux )sur toute la partie ventrale de la tête à la queue, sur à peu près la moitié de la hauteur(6/8 cm) de la bestiole.L'autre moitié (partie supérieure) est noire de la tête à la queue. Un vrai serpent mais avec un corps un peu plat, pas cylindrique...et en pleine mer. je vais chercher pour voir si je trouve.
  8. Ouzio, Ce serpent était un pélagique car j'étais bien loin du bord, sur des fonds entre 500 et 1000m. Il est d'ailleurs arrivé en pleine eau même s'il doit remonter pour respirer. Livrée en deux parties horizontales et équivalentes:supérieure noire, inférieure jaune.Une hauteur de 6/8 cm (à vue de masque).Ni un poisson ni une murène, c'est certain!
  9. Ici, plusieurs tigres vus dont certains balaises et bien curieux, pas forcément profond.(Y'en a un qui a bouffé mon baron avant de le recracher puis de me regarder du coin de l'oeil.C'est incroyable comment un truc de 4/5 m peut d'un coup de sa longue queue faire demi-tour en une fraction de seconde! Pour les marteaux, déjà observé de grosses concentrations d'halicornes (du sol au plafond, regroupements parfois très importants mais pas forcément visibles d'une saison sur l'autre. Plus au large, croisé aussi le grand marteau (droit),deux fois, placide...mais je fais jamais le malin en présence de ces bestioles. Le dernier à venir me voir dans l'eau assez sale était un bouledogue assez nerveux, sacades et contournement par ma droite en disparaissant un peu en profondeur... Bref! Je n'en vois pas trop mais je sais qu'ils existent quand même! (Croisé aussi Mako, Bleu du large, Longimanus, Soyeux, citrons...entre autres).Rassemblés sur un même post, ça peut faire beaucoup mais en réalité ,il faut plutôt l'envisager sur la durée de quelques heures de flotte!
  10. Généralement, la barrière extérieure est bien marquée, remonte nettement pour accéder à un platier de profondeur moyenne 12/7 m (C'est une moyenne).Très peu de chasseurs comoriens (qui généralement n'ont pas le matos, l'expérience et cherchent quelques petits poissons de type perroquet...La barrière interne présente un peu la même physionomie. Donc, sauf à le faire exprès, ce n'est pas vraiment "manquable". Les locaux (pro ou avertis) connaissent très bien la zone tant à l'extérieur qu'à l'intérieur.Ils ne pêchent pour ainsi dire jamais sur le plagier mais préfèrent fréquenter (à la ligne) quelques patates extérieurs ou intérieures. Les alignements gps des secteurs en réserve par exemple sont bien communiqués et intègrent des droites entre certains îlots ou pointes avec des secteurs complètement interdits à la CSM (par exemple la fameuse "Passe en S").
  11. Bon, t'as peut-être raison alors mais ce n'est pas ce que j'ai comme info prise auprès de gens bien informés. Cela équivaudrait d'ailleurs à interdire tacitement pratiquement toute la chasse sur toute la barrière extérieure car ça tombe vite et très peu de chasseurs parviennent à chasser régulièrement sur la journée entière au-delà de ces profondeurs déjà actuellement (courants....). Pour ce qui est d'une époque ancienne, cela se verrait encore davantage...Aujourd'hui, l'interdiction à l'intérieur du lagon est respectée et les contrôles existent. Au bilan, ce n'est pas l'El dorado sur la barrière même si tu peux toucher parfois un poisson sympa.Je ne parle pas des cujus et autres bestioles de un à trois kilos qui eux aussi se sont raréfiés.La présence d'une pêche locale active, de plus en plus nombreuse et mieux équipée a forcément des incidences sur les poissons de la barrière ,qu'elle soit interne ou externe.Nourrir une île qui a une forte population croissante et dont la pêche est une source de premiers revenus pour les clandestins arrivés d'Anjouan ne peut pas faire de bien aux espèces inféodées au récif..Idem dans le bleu avec une forte diminution des pélagiques mais là, il faut plutôt chercher les causes dans la pêche industrielle plus lointaine qui au-delà de ses captures exagérées détourne les cycles et points de concentration normaux par l'utilisation des milliers de DCP flottants. Nous les voyons rarement à la côte mais ils fixent énormément de poissons comprenant évidemment les espèces ".accessoires". Comment peut-on penser que ces espèces quitteront ces points pour migrer toutes vers les côtes? Pour l'anecdote, j'ai croisé un serpent rare (livrée jaune et noire horizontale d'environ 1 m long, super nageur) venu sous l'eau tournicoter autour du baron. Une autre:Je suis presque sûr avoir rencontré un blanc ,calme, immobile à 15 m sous mes palmes, venu de nulle part.J'ai failli descendre pour vérifier mais je me suis dégonflé en m'imaginant entrer peut-être dans son territoire. En tout cas, ça y ressemblait fortement quand je le compare...Il se disait qu'il n'y en avait pas (sauf un ou deux). Je connais pas assez ces poissons mais je n'affirmerait pas pas que ce ne soit pas ça.C'était vraiment balaise et impressionnant..Les baleines ne sont pas encore là.
  12. Tu y vivais quand et pendant combien de temps y es-tu resté?... Parce que des gens très informés qui y habitent et pratiquent depuis plus de trente-cinq ans n'ont jamais entendu ça (vérification faite). De plus si la chasse a été possible dans le lagon à une époque très ancienne, c'est surtout parce que le contrôle réel était impossible, aucune embarcation ne le permettant alors que le décret d'interdiction existait déjà.Il s"applique toujours et est très respecté. Mayotte pourrait s'appeler "l'île des rumeurs"mais bientôt pourra-t-pn la nommer "l'île des forrumeurs"...
  13. Ta cuisine m'a donné envie! Titi l'a bien compris qui garde le spot barbecue!Je vais tenter un truc semblable avec deux langoustes.Merci Mam ! Par ailleurs, beaucoup de chasseurs n'ont jamais vu de homard dans son milieu!
  14. Pas de queue de congre dans la soupe, tu vas avoir de très nombreuses petites arêtes dans le bouillon...La queue: à la flotte!
×
×
  • Create New...