Jump to content

La Guigne

Membres
  • Content Count

    294
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About La Guigne

Autres infos

  • Genre
    femme
  • Hobbies
    Charpentier pour femme, expert de la lime à épaissir, démarreur de moto Russe.
  • Prénom
    Phineas
  • Club
    https://vimeo.com/20291894

Infos Membre

  • Département, région, ville
    ☂/☢/🌊/🐟/👌
  • Mon équipement
    ☠🔨💣🔫🗡⚰

Recent Profile Visitors

3,163 profile views
  1. J'utilise une 6.5 sur ce fusil. Il n'y a pas vraiment de méthode pour savoir si ça va cintrer. Ce qui est assez déterminant c'est de savoir de quelle partie de l'arbre vient le bois que tu as : cambium, aubier, .... J'ai tendance à préférer le duramen mais en général la densité est plus élevée que l'aubier. Après l'aubier va avoir plus tendance à bouger mais il sera aussi moins agressif pour les lames. Aussi à mettre en relation avec le type de bois, certains se travaillent bien, d'autres...... Bref, quasi impossible de savoir à l'avance si problème il y aura ou non, d'autant plus que dans le temps avec l’eau salée et le soleil, le stockage et tout le tralàlà, rien ne te garantie que ça bouge pas non plus. Si tu regardes bien la photo du lamellé-collé que j'ai mis, tu remarqueras que les 2 lattes extérieures sont plus épaisses, et bien c'est une précaution au cintrage. Le fut est collé depuis 1 mois et il a légèrement cintré sur la droite. Là j'ai en tout 60 mm qui en finalité sera 50 mm. 1 cm de marge c'est large suffisant pour rattraper. Quelle est la section actuelle de ton bout de bois ? si tu gravites aux alentours des 100, je pense - et selon le type de bois que tu as - c'est jouable de rester sur du massif. Par contre, le roller si tu chasses un peu comme moi (mode rambo) laisse tomber : trop encombrant, lourd, machine à gaz, casse burne à équilibrer et franchement quand tu dois recharger là où ça bouge.....
  2. Salut Flavien, j'ai tendance à penser fortement que c'est une question de trainée un peu comme les avions. Le tube rond gène moins le passage de l'eau donc plus maniable en finalité. J'ai eu le SK40 en main, je n'ai pas du tout été convaincu. À cette époque là je chassais avec un HF (super flingue) et j'ai pas toruvé tellement de différence dans le comportement des 2 fusils. Et à 350 balles le bout.... -------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Je chasse également beaucoup dans le courant, le ressac, là où ça drosse méchant puisque j'adore chasser le sparidé mais par contre j'ai pour cela un simple 85 carbone tube rond en 6 mm et simple 16 coeff 3.5. Ça déglingue tout. Pour moi le seul intérêt du bois (en-dehors de toute question d'esthétisme qui est propre à chacun) c'est de pouvoir monter beaucoup de puissance. Le bois à aussi un certain intérêt quand il y a de la houle de fond en position d'agachon ; de par sa masse il se stabilise naturellement mais ça atteint très vite sa limite aussi. Comme mentionné plus haut, le lamellé-collé reste toujours le meilleur compromis en terme de durabilité. En plus ça permet de pouvoir déjà jouer sur l'équilibre d'un fut avant même de commencer le travail dessus. Le dernier lamellé-collé en date pour moi : Maintenant moi je fais beaucoup d'hybride et de mélange en tout genre mais depuis que je monte mes fusils moi-même je chasse toujours avec les même : 85 carbone à 75 % du temps et un hybride bois/poignée Asegaï en 105 qui est mon fusil préféré (le seul que je revendrai jamais, ma madeleine de Proust !) Pourquoi te montrer ça ? car ça répond pas mal à ta problématique. C'est très fin (fut massif teck de 28x28 et encore j'ai gratté pas mal dessus), ça encaisse très bien la puissance (actuellement monté en Sigalsub extrem coef 4) et c'est vraiment pas mal maniable. Je l'utilise principalement pour taper du lieu en profondeur en agachon et dans le courant. Ça reste largement utilisable en indienne cependant. Je mets pas les photos de poisson avec mais c'est diaboliquement efficace 😄 ! Là je construis aussi un hybride 110 fut 30x30 massif teck Birman, méca Meandros + poignée Neptonic. Evidemment pas encore testé mais ça devrais être pas mal niveau rapport puissance/maniabilité. D'autant plus qu'il sera gratté très fort en tête. Possible rajout de joues en Acajou histoire de rattraper de la stabilité, je sais pas encore. La tête sera + ou - fine comme celle-là : De ce que je comprend, tu veux en faire un fusil " souvenir " et je pense qu'il faut que tu étudie vraiment tes envies avant de te lancer par rapport à ce futur fusil (s'rait con de gâcher la matière). Le top c'est de pouvoir tester différentes choses, là tu comprendras que les possibilités sont presque infinies tellement il y a de montage possible. Cela permet aussi de se rendre compte de ce que l'on aime, moi par exemple le gros pétard bois en double sandows.....ben j'aime pas (et pourtant j'en ai accouché un bon paquet). Aller pour rigoler un hybride de l'année dernière, style grosse baleine que j'ai monté avec une Asegai en double 16 coeff 4 -> absolument aucun recul ! Mais tu ne pourras vraiment pas conjuguer toutes les facettes en même temps. C'est en tout cas ce que moi je retiens de toutes les expériences que j'ai exploré.
  3. Réponses dans l'ordre : 1) massif ça dépend de quel teck , de quel endroit de l'arbre il vient, de son sèchage......mais pour un 120 je prendrais pas le risque. Le mieux est de faire un lamellé-collé en inversant le fil du bois. Plus solide et plus durable. 2) Oui, la densité du teck est OK, aux alentours des 0,71 pour celui que j'utilise (du Birman aussi). Après il faut bien penser son accastillage dès le départ et pour ma part j'ai jamais du revoir l'équilibrage d'un de mes flingues une fois dans l'eau. 3) Vu que tu veux un truc maniable et pêcher dans le courant, sache déjà que le bois c'est pas forcément la meilleure option (j'attends ceux qui vont me tomber dessus et j'expliquerai pourquoi après). Mais c'est pas incompatible non plus. Pars sur une section fine dans ce cas là, style 35x30 en affinant à mort le fût en tête. Taille dans les 100/105 max après c'est trop long et c'est réservé qu'aux flingues d'agachon.
  4. Pas de colle pour moi, mais un bon coup de fer à souder. Le plastique des crosses, c'est souvent de l'ABS, avec un fer pas trop chaud (ou pas trop puissant à défaut) ça marche très bien.
  5. Même punition que Le Vioc, impraticable depuis Novembre ici.
  6. Je suis déçu ! pas de solution version recette de grand-mère ou astuce des familles ! Je vais me tourner vers du silicone alimentaire. Merci à tous pour vos réponses :)
  7. Merci pour vos réponses. En effet j'ai déjà mis de l'huile alimentaire dessus, très basiquement mais ça marche moyen. WD ou autre je veux pas car effectivement ça va dans le poisson en finalité. Je ne mets jamais de protection sur le bout de mes flèches, j'aime l'amour du risque ! Et personne n'a jamais tenté de refaire un coating ?
  8. Messieurs bonjour, bon Ok j'ai la flemme de chercher donc je pose directement les questions : Comment faites-vous pour éviter que vos flèches en spring steel rouille (en hiver) ? aujourd'hui j'ai viré la rouille au touret en prenant soin de pas trop faire sauter le coating gris/noir dessus mais pour la partie " à nue ", vous utiliser quoi soit pour refaire une couche protectrice ? Mes flèches ayant maintenant pas mal de vécu, j'ai la pointe qui rouille entre 2 saisons (pendant la saison elles ont pas le temps de rouiller :D).
  9. Car ils sont mauvais à l'utilisation. J'en ai monté 5, et les 5 ont posés problème. MVD j'ai bien aimé mais il faut de petites flèches et/ou monofil. Le mieux pour l'instant reste Méandros ( enfin j'ai ai monté que 1 mais ils est nikel en tout point)
×
×
  • Create New...