Jump to content

Recommended Posts

Il y a 9 heures, dom14 a dit :

 Comment tuer et préparer une langouste vivante en trois étapes
Préparation
Se munir d’une langouste vivante, d’une petite hache de boucher et d’un gant si on a pas les mains calleuses (les épines de la carapace sont assez agressives!).

Étape 1: Lobotomisation et écervelage.
Tenir fermement le corps de la langouste en longueur devant soi, le dos de la bête vers le haut.
Faire attention aux épines et aux pattes; la bête devrait se débattre pas mal a cette étape.
Donner un coup de hache sec a la base de la tête, dans la largeur.
Ouvrir un trou rectangulaire dans la largeur de la tête. Par ce trou, retirer la cervelle et le haut l’appareil digestif en creusant vers le corps.
La langouste devrait progressivement arrêter de se débattre.

Étape 2: Démembrement
Couper la langouste en trois dans le sens de la largeur: queue, corps, tête.

Étape 3: Déboyautage
Couper une des deux antennes de la langouste pour en faire une tige d’une vingtaine de centimètres.
Prendre la queue, cote souple sur le dessus.
Faire un petit trou au milieu a la base de la queue, juste au-dessus de la nageoire, au niveau de la sortie de l’intestin.
Y enfoncer l’antenne préalablement coupée en effectuant un mouvement de vrille. L’intestin devrait s’y retrouver pris dans les petites épines.
Retirer l’antenne doucement afin que l’intestin vienne avec.
Prendre le corps, cote carapace sur le dessus. Pratique une ouverture rectangulaire dans toute la longueur et retirer les boyaux.

Si vous êtes arrives a la fin sans vous couper trois ou quatre doigts et sans vomir, vous avez mérite votre langouste!
Il ne vous reste plus qu’a la faire cuire et a la déguster... A bord, nos méthodes préférées sont respectivement pour la queue:
cuisson a l’eau dans la cocotte (très bon avec une petite mayonnaise), et pour les corps: cari réunionnais (avec du riz et des haricots rouges).
Pas précise plus haut, mais: on jette la tête après s’être servi de l’antenne.

Oui pardon j avais pas préciser. Qd tu es dans l eau. Et que tu continues à pêcher ?

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, Tatosan a dit :

Et dire que la plupart des grands prédateurs terrestres bouffent les tripes de leur proie encore vivante...

Et nous on est là "oui faut pas que le homard il souffre", tout en achetant des conneries qui viennent de l'autre côté de la planète, qui ont du décimé, sans aucun ménagement, des centaines d'animaux....

Et les huîtres, les moules... On y pense? Hein?

J'adore notre espèce, vraiment! 😄 

La pitié n'a pas sa place à table! (et ce n'est aucunement synonyme de cruauté...)

D accord avec toi ça ne va pas sans changer de mode de consommation sinon ça n a pas de sens.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, EDK a dit :

si tu pouvais arrêter de trop penser

Oui kaiser. Je vais faire ce moment tu dis.... Crois le !

Ça pue la pensée unique qd même.

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, juicytarget a dit :

Le problème des que l'on tombe dans l'anti-spécisme, c'est qu'il n'y a à aucune limite définie.

Beaucoup d'extrémistes oublient la réalité de la nature et de la prédation avec des proies souvent mangées vivantes ou mortes éventrées. 

Garder son poisson 10 secondes de plus sur sa flèche avant de le tuer c'est pas un drame et les poissons ne ressentent pas la douleur de la même facon que les humains ou mammifères.

J'espere que tu as conscience de tous les animaux morts pour que ta maison soit construite la ou elle est, ou de ce qu'engendre la fabrication des résines et de la fibre de carbone utilisée pour ton matos sur la nature. 

Le plus éthique serait que tu foutes la paix au poisson tout court et que tu retournes vivre dans une hutte de d'argile et de chanvre. 

T inquiète j'en ai conscience. 

L antispecisme ne dis pas de se laisser mourir. Et de ne plus rien bouffer. 

Ça c'est ton interprétation. Tiens d ailleurs avec ma réponse je dois avoir produit qq conséquences néfastes pour nos amis.

Je crois que vous êtes tous un peu vexé s parcequ on vous rappelle un geste simple. 

Bon les débutants je vous laisse débattre. Content de voir qu on vous ai enlevé presque tous vos droits de chasse. Bientôt la csm en France se fera le vendredi deux fois dans l année de 14 h à 15 h. Ainsi que vos accès à la compétition et j'en passe. 

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, dom14 a dit :

si je suis dans l'eau, elle sera très bien dans le sac

OK je me suis mal fait comprendre. Comment tuer sa langouste est ce que tu sais. 

Qd j'y vais j ai un capot et je les mets au fur et à mesure dans le bateau.

Link to comment
Share on other sites

Ben je vois même pas pourquoi il y a débat. Achever son poisson c'est la première chose à faire une fois qu'il est dans ta main. Même si on s'en fout de son éventuelle souffrance (et pourtant elle est palpable), rien que pour ne pas voir une belle pièce s'échapper d'un coup de queue rageur en finissant de se déchirer c'est logique. Exactement comme les gars qui ont fléché un poisson et qui le suivent en filmant plutôt que d'abréger le combat.

Link to comment
Share on other sites

il y a une heure, Le calamar volant a dit :

Ben je vois même pas pourquoi il y a débat. Achever son poisson c'est la première chose à faire une fois qu'il est dans ta main. Même si on s'en fout de son éventuelle souffrance (et pourtant elle est palpable), rien que pour ne pas voir une belle pièce s'échapper d'un coup de queue rageur en finissant de se déchirer c'est logique. Exactement comme les gars qui ont fléché un poisson et qui le suivent en filmant plutôt que d'abréger le combat.

le débat n'est pas la dessus mais sur la façon dont intervient l'olibrius intégriste. Il y a le fond et la forme.

perso j'achève mes poissons non pas à cause de leur souffrance, vu que je sais pertinement que leur système nerveux ne les fait  pas "souffrir" mais par ce que ça fait fuir les autres poissons dans un grand rayon, que ça risque d'attirer des requins et de nous blesser également, sans compter comme tu le soulignes, le risque de perte.

Chaque fois que j'ai lu des articles de personnes essayant(vainement) de démontrer que les poissons souffraient, cela me fait indubitablement penser à ces 3 scientifiques que les iraniens ont mis au travail sur l'esturgeon afin de trouver des écailles pour pouvoir entériner la consommation de ce dernier, sinon le coran interdit la consommation de poissons sans écailles. Au bout de 2 ans, ils ont trouvé que les premières pinules du corps des esturgeons étaient issues à l'origine des écailles dans des temps reculés. Et voilà, les iraniens peuvent continuer de se régaler de l'esturgeon,( pas de leurs oeufs qui sont vendus à de riches occidentaux).

J'espère que vous avez saisi la métaphore.

Link to comment
Share on other sites

sinon vous pouvez aussi faire ça mais c'est un peu long...

 

Plus sérieusement, faire durer la mise a mort peut peu être faire varier le gout aussi donc ça coute pas plus cher de pas faire durer le truc... Pour le débat c'est pas le fond qui me gène c'est la forme.

 

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share

×
×
  • Create New...