Jump to content

Fishfriend

Membres
  • Content Count

    45
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About Fishfriend

  • Rank
    Membre
  • Birthday 03/18/1987

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Hobbies
    Apnée, rando...
  • Prénom
    Antoine
  • Club
    AMA - Association Marseille d'Apnée

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Marseille
  • Mon équipement
    Ffsub, Jos Gun, Cressi

Recent Profile Visitors

2,087 profile views
  1. Fishfriend

    Alors ? autorisée ou pas autorisée ?

    Je verrais les choses très différemment... : pendant plus de 30 ans, ma famille a passé presque tous ses étés à l'île de Ré. Petite chronologie personnelle qui me semble intéressante. Dans les années 1980, mes parents posaient de temps à autre un filet en bateau, à la pointe des Baleines (connerie écologique, tout à fait d'accord) et ils remontaient très souvent de très grosses raies qu'ils appelaient bouclées. Ils ont arrêté d'en poser à peu près quand je suis né, en 1987 (pas vraiment de lien de cause à effet ! 😉 – mais ils avaient moins de temps). Quand j'ai commencé la plongée puis la CSM, donc disons vers 2001-2002, je me souviens qu'à chaque fois que je croisais un banc de sable, et il y en a beaucoup à la pointe des Baleines, je cherchais frénétiquement la moindre trace des raies bouclées dont mes parents me parlaient et m'avaient montré des photos. Je partais aussi bien du bord qu'en bateau, et je n'en voyais jamais. On m'accordera que ce n'était pas la faute d'un manque d'habitude ; je veux bien que l'inexpérience puisse faire manquer une sole ou une seiche enfouie dans le sable, mais les raies sont très visibles dans 90% des cas. A l'été 2008, j'ai passé mes vacances à faire de la CSM avec mon frère à l'île de Ré. Au cours d'une de nos premières sorties, je suis stupéfait de découvrir enfin sur un banc de sable aux alentours de la petite Epave (pour ceux qui connaissent le coin) un poisson que je n'avais jamais vu en plongée : une raie ! Elle avait de jolies lignes noires en forme d'arabesques sur le dos, je prends ça pour les "boucles" de la raie "bouclée", et je la flèche. De retour à terre, mes parents me disent que c'est une raie comme celles qu'ils pêchaient au filet dans les années 1980. Je fais quelques recherches sur l'espèce, et je me rends compte : 1) que ce n'est pas une raie "bouclée" mais une raie "brunette" (les deux sont vraiment impossibles à confondre, et les boucles de la 2e désignent des excroissances cartilagineuses sur la queue) ; 2) que j'ai fléché un poisson interdit à la pêche depuis au moins l'année précédente (si je ne me trompe pas le moratoire doit dater de 2007). Cette année-là, nous en recroiserons une autre que nous laisserons tranquille. Les années suivantes, je suis retourné au moins deux semaines chaque été à l'île de Ré, entre 2009 et 2016 (je n'y suis pas retourné depuis) : chaque année, j'ai vu le stock de raies brunettes grossir. En 2009-2010, tous les pêcheurs du coin se sont mis à parler de la raie brunette parce que les plaisanciers en sortaient au filet, à la canne, en CSM...en pensant que c'était de la bouclée, et s'en donnaient à coeur joie. A partir de 2010-2011, on a commencé à évoquer des amendes pour ces captures interdites : tout le monde a commmencé à savoir que c'était de la brunette, mais ça n'empêchait pas de nombreux plaisanciers d'en sortir quand même, en les planquant comme ils pouvaient sous les gilets de sauvetage, etc. Le dernier été où je suis allé plonger à l'île de Ré, en 2016, il y en avait vraiment partout : tous les bancs de sable que j'arpentais avant sans voir une écaille abritaient une, deux, trois, quatre brunettes parfois les unes sur les autres, au point qu'en effet, on se demandait si l'espèce ne prenait pas la place des autres habitants du banc de sable... J'en tire trois conclusions, mais je me trompe peut-être : 1) sans pouvoir dire vraiment ce qu'il en était dans les années 1990, une chose est sûre : dans les années 1980, il y avait encore beaucoup de brunette ; quand j'ai commencé la plongée et la CSM au début des années 2000, il n'y en avait plus, ou en tout cas beaucoup moins. A partir de 2007, les stocks se sont reconstitués – donc le moratoire n'était pas une aberration, loin de là - aujourd'hui, son maintien dans ces proportions, en revanche, l'est peut-être. 2) j'ai vraiment été stupéfait de voir à quelle vitesse un moratoire pouvait produire des effets, en Atlantique du moins : il suffit d'interdire la pêche d'un poisson pendant une dizaine d'années pour constater un recrutement spectaculaire ! Encore faut-il le faire, et qu'il soit respecté. En Méditerranée, je ne suis pas certain que le moratoire sur le mérou et sur le corb aient (eu) les mêmes effets : j'habite à Marseille depuis 3 ans et j'aimerais pouvoir dire que je croise autant de mérous et de corbs ici que de raies brunettes à l'île de Ré, mais je n'en vois jamais : la faute peut-être à un braconnage plus fort ici qu'ailleurs (?) et à une relative absence de répression. La pression de pêche est beaucoup plus forte ici et s'étale de surcroît sur toute l'année. 3) Malgré tout, je dirai - c'est un peu une évidence, mais ça vaut la peine d'être dit – que cette expérience prouve que la pêche récréative n'est pas à l'origine de la diminution des stocks – en tout cas, pour ce poisson et dans cette zone géographique : la population de brunette a commencé à remonter en 2007, au moment où les pros se sont vu interdire sa capture, et durant les premières années du moratoire, avant le début de la répression, tous les plaisanciers en prenaient en-veux-tu-en-voilà sans pour autant freiner vraiment la reconstitution des stocks... C'est sans doute l'intensification de la pêche pro dans les années 1980-1990 qui avait conduit à la situation à laquelle on était arrivé. Pour le mérou et pour le corb, en Méd, il n'est pas dit que la forte pression de pêche sur le littoral ne soit pas aussi en partie responsable de la destruction des écosystèmes locaux – mais il faut voir les pros (artisans) venir poser des filets de plusieurs centaines de mètres dans la zone des 500m, avec de toutes petites mailles pour prendre des "poissons de roche pour la soupe", où on trouve pris des sars de 10cm et tout ce qui passe par là (vu à de nombreuses reprises aux abords de Marseille). Voilà, c'est juste un avis, et il m'intéresserait de savoir ce qu'en pensent ceux qui ont parcouru des zones similaires avec un peu de recul.
  2. Merci Nico, c'était moi qui étais avec elle lors de la vente. Comme pour la plupart des sciences sociales : métiers de l'enseignement et de la recherche ; métiers de la culture (médias, musées, politique culturelle...) ; relations sociales, diplomatie culturelle, ONG... Et si au terme de son Master ou de son Doctorat, la personne souhaite s'orienter vers des professions plus... lucratives disons..., de nombreuses entreprises recrutent depuis une vingtaine d'années des diplômés en sciences sociales pour diversifier les compétences de leurs équipes (stratégie d'entreprise, RH, ...). Les débouchés sont évidemment plus fermés que dans certaines branches des sciences dures (appliquées), mais ils sont plus nombreux qu'on pourrait le penser, à condition d'être un peu débrouillard.
  3. Ce n'est évidemment pas un fake, c'est une demande réelle : Océane est une amie, on plonge souvent ensemble, c'est moi qui lui ai fait connaître le forum au début de ses recherches de Master et qui lui ai conseillé de poster son sondage ici. Elle aurait d'ailleurs répondu à ces messages elle-même si elle n'était pas en route (enfin en vol) pour la Réunion où elle retourne passer les fêtes de fin d'année dans sa famille – mais je préfère arrondir les angles tout de suite pour éviter que le fil de discussion ne parte en vrille et que cela ne biaise sa demande. Quant aux grandes convictions qui ont été exprimées à propos des sciences sociales (l'histoire, l'archéologie, la sociologie, les statistiques, le droit, les sciences politiques, la démographie, les sciences économiques, l'anthropologie, l'ethnologie, la géographie, j'en passe et des meilleures), elles auront au moins eu ce mérite de me rappeler une belle formule d'Audiard : "Monsieur Naudin, vous faites sans doute autorité en matière de bulldozer, de tracteur et caterpillar, mais vos opinions sur la musique moderne et sur l'art en général, je vous conseille de ne les utiliser qu'en suppositoire. Voilà ! Et encore pour les enfants..." Merci à tous ceux qui ont déjà contribué, et pas d'inquiétude, ce n'est ni un fake, ni une arnaque, ni de l'espionnage industriel. Antoine
  4. Merci Skip ! Depuis je suis à Marseille, ça faisait un petit moment que je me disais que je devrais aller à une AG de la FCSMP. J'imaginais bien le boulot que l'investissement dans cette fédé pouvait représenter, mais je tiens à dire sur ce post que les CSM peuvent compter sur une équipe vraiment très compétente, investie sur tous les plans, super sympa en plus, et dévouée. Parfois un peu découragée lorsque les adhésions ne sont pas renouvelées, ou que les adhérents pinaillent pour des conneries auprès des bénévoles, ou que les AG sont vides – mais qui tient bon. Je donnerai un coup de main et je vais essayer de faire connaître la fédé et ses projets.
  5. Super, merci beaucoup Skip ! A priori, on viendra à deux.
  6. Salut, Je viens de voir sur le site de la FCSMP que l'AG aurait lieu demain, mais le lieu de rendez-vous n'est pas précisé, et je ne crois pas (sauf erreur de ma part?) avoir reçu de convocation cette année : ce n'est pas un reproche, c'est simplement que plusieurs amis étaient intéressés. Si vous pouvez me faire passer l'information, merci beaucoup ! Antoine
  7. Fishfriend

    Stop À La Pêche Électrique !

    Si vous avez deux minutes pour interpeler les responsables politiques sur les réseaux sociaux : https://stopelectricfishing.org/fr/
  8. Fishfriend

    Stop À La Pêche Électrique !

    Quelques nouvelles qui donnent une image peu reluisante de certains organismes de recherche: https://www.bloomassociation.org/offensive-scientifique-pour-sauver-la-peche-electrique/
  9. Fishfriend

    29 Sud : Visibilité

    Et pour ma part, j'avais croisé cet été (mi-août 2017), sur 7-8 m de fond à la pointe de Mousterlin (aux alentours de la Vache pour ceux qui connaissent) un jeune requin-renard dont le corps, sans la queue, faisait entre 2 et 3m. Un jour de brume, dans l'eau claire mais rendue un peu sombre et blanchâtre par la lumière tamisée du soleil, au bout d'un petit agachon d'une minute...rien ne venait et j'étais fatigué...avant de remonter, je me retourne pour voir si le poisson n'était pas dans mon dos...et je le vois s'avancer vers moi, à 4-5m de distance, avec la nage sinueuse caractéristique des requins...j'ai sursauté, il a eu aussi peur que moi et a fait une volte-face qui m'a permis de bien voir sa longue caudale. J'ai un peu balisé sur le moment, suis remonté dans le bateau en vitesse en repensant à toutes les fois où j'étais venu jusqu'ici à la palme depuis le bord...mais franchement, c'est un de mes plus beaux souvenirs sous l'eau et j'ai beaucoup regretté de ne pas être redescendu pour essayer de le faire revenir et le regarder de plus près. A lire les posts, il y a de belles rencontres à faire en apnée sur des spots accessibles !
  10. Fishfriend

    Suunto D4F

    Pour ne pas perdre sa montre et ne plus se soucier de la qualité du bracelet, le plus simple et le moins cher sur le marché... : https://www.decathlon.fr/manchon-ordi-plongee-scd-noir-id_8359978.html Ca marche très bien, ça ne coûte rien et c'est très tranquillisant.
  11. Excellent ! A la fois mesuré et instructif. J'espère qu'elle aura une belle audience. Merci !
  12. Fishfriend

    Stop À La Pêche Électrique !

    Dans la même veine : http://www.lemonde.fr/biodiversite/article/2018/02/22/la-peche-industrielle-exploite-plus-de-la-moitie-de-la-superficie-des-oceans_5261145_1652692.html
  13. Fishfriend

    Stop À La Pêche Électrique !

    Oui, mais après tout... si d'anciens massacreurs tiennent à se racheter une image, même si c'est par calcul, c'est toujours bon à prendre. Et c'est fair-play de le dire, peut-être même stratégique :ils prendront peut-être goût à être du bon côté de l'histoire...
  14. Fishfriend

    Stop À La Pêche Électrique !

    Je découvre ça en rentrant du boulot : c'est vraiment top. Merci à tous ceux qui ont relayé, et fait vivre le post. Il y a toujours des "mais" ; mais la plupart du temps, c'est la mauvaise nouvelle qu'on trouve dans la première partie de la phrase (du genre "La pêche électrique a été autorisée, mais nous organiserons, dans trois ans, une concertation pour savoir si vraiment, c'est une bonne idée"). Quand ce sont les lobbys qui doivent se contenter de la seconde partie de la phrase, il y a de quoi se réjouir ! Surtout que c'était loin d'être gagné, que le vote est intervenu vraiment rapidement, et qu'il est massivement défavorable (402 voix contre 232). Honnêtement, je n'y croyais pas trop ! ^_^ https://www.bloomassociation.org/victoire-parlement-europeen-se-prononce-interdiction-definitive-de-peche-electrique/
×