Jump to content

sériole killer

Membres
  • Content Count

    274
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About sériole killer

  • Rank
    Membre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Prénom
    nicolas
  • Club
    non

Infos Membre

  • Département, région, ville
    83
  • Mon équipement
    un vrai magasin!!

Recent Profile Visitors

4,772 profile views
  1. Comme tout le monde, je me fie beaucoup aux sensations et au ressenti, partant du principe que dans une même sortie, les temps d'apnée et la profondeur peuvent varier enormement en fonction de pas mal d'éléments (un coup de stress, la fatigue, la lassitude quand pas de poissons, ou au contraire l'excitation quand ils sont là...). Perso j'aime bien me servir de me montre pour vérifier de temps en temps si mes sensations du jour sont exactes. Il arrive parfois qu'on plonge plus profond ou plus longtemps que ce qu'on pensait, avec un sentiment d'aisance et une grande facilité de récupération. C'est ce genre de situations qui présentent pour moi le plus de risques, et qui me poussent la plupart du temps à réduire volontairement la profondeur pour éviter la syncope. Je me méfie toujours de ces journées où l"on est trop facilement au dessus de ses standards habituels. En revanche, les journées où on se sent dans le dur et où les apnées ne tiennent pas, il est rare que je me mettre à forcer. Cela se solde le plus souvent par des zones pas profondes ou un peu de chasse au bord, en jouant plus sur la technique que le physique. Dans beaucoup d'activités physiques, on peu pousser un peu et ne pas hésiter à "se faire mal" quand on connait ses perf normales. En CSM et en apnée, c'est tout le contraire. Il faut avoir l'humilité d'accepter que certains jours on n'y arrive pas, alors qu'on était super à l'aise la veille ou la fois dernière.
  2. C'est un aérosol gros format donc assez large, je ne pense pas qu'il souffre trop. Une fois le plomb coulé, il sera facile de couper le métal. Pour la tige, on a un écrou dessus avec des rondelles qui seront prises dans le plomb. Si j'en trouve une plus longue, je ferai un petit crochet pour la bloquer.
  3. Pour la gueuse, nous sommes en pleine fabrication. A priori, une bombe aérosol vide qui nous servira de moule (facile à doser selon la taille, elle devrait faire 9kg), qu'on l'on met dans un seau rempli de sable. Tige filetée avec anneau inox coulée dans le plomb avant qu'il ne refroidisse. On mettra un ganse souple pour pouvoir la tenir dans la main qui a le fusil. Chambre à air autour du plomb une fois fini pour éviter de saloper le bateau. Bref, on va commencer comme ça et voir après.
  4. je n'y connais rien en mécanique mais le moteur a l'air puissant . Sur ses tests, il remonte une gueuse e 14 kg de 42 m de fond, et l'a aussi testé sur deux personnes (80 kg chacun) remontés aussi de 42 m. Sur son modèle, tu peux régler la vitesse de descente en fonction du poids de la personne. Toujours en test, il descend et remonte de 42m en 1 mn 15.
  5. Sinon pour ceux qui ne savent pas bricoler et qui ont un peu de pognon a dépenser, il y a ça : https://www.alemanni-sub.com/en/products/category/devices J'avoue que c'est le genre de petit gadget qui me plairait bien pour la chasse profonde l'été...
  6. Sacré bonhomme que ce Gazzo!! Je me souviens d'être allé à la Réunion en 92 avec un pote originaire de là bas, qui faisait ses études à Paris. On étaient super motivés, mais avec une expérience de la CSM très limitée, et en n'ayant jamais trempé les palmes sous les tropiques. Une copine qui le connaissait nous a donné son numéro, un deux coups de tel plus tard, il nous a emmené trois fois chasser sur ses coins, jamais avide de conseils, en nous faisant tirer des petits TDC et pas mal d'autres choses. Deux sorties avec lui seul et une avec son fils Thierry. Il avait déjà 57 piges à l'époque et s'envoyait allègrement sur 38m en palmes plastoc !! Il avait été d'une gentillesse que je n'oublierai jamais.
  7. Tu t'es fabriqué des souvenirs pour la vie... merci de les avoir partagés avec nous
  8. Merci, cela fait beaucoup de bien de s"évader un peu en images...
  9. Deux poissons magnifiques, bravo!!! Belle gestion au milieu des pylones, surtout seul dans l'eau. Sacrée vision aussi du mur de carangues... Ca fait rêver, surtout en ce moment..
  10. Abellan a revu l'appellation de ses fusils dans les nouvelles séries. Avant ils se basaient sur la longueur d'étirement des sandows, et maintenant ils prennent en compte la longueur du fut. Entre leur tete de de fusil et le mecanisme inversé, ils ont un ratio intéressant qui permet à un 100 comme celui en vente d'avoir 110 cm d'étirement de sandows.
  11. Incroyable pour une pêche d'hiver!! Toujours la meme aisance et le meme coté très rodé pour cette pêche profonde : impressionnant...
  12. La température joue notamment sur les sandows gainés. Dans l'eau froide, surtout si le revetement est un peu épais, ils ont tendance à perdre pas mal de puissance. J'ai eu une ou deux mauvaises surprises en testant des grands fusils en hiver avec des sandows RA. Le comportement était très différent avec le meme fusil et set up dans les eaux chaudes
  13. Pour beaucoup, chacun de ces poissons serait le poissons d'une vie... C'est une pêche opportuniste où tu t'adaptes à ce que tu trouves, ou bien tu sais déjà en arrivant le type de poisson que tu recherches sur la zone?
  14. Pour le moulinet de ceinture, je suis d'accord avec toi que c'est assez galère à rembobiner. Mais cela reste exceptionnel et si tout se passe bien, il ne doit pas servir. Quant au fusil qui pend, aucun risque avec un 130 ou 140 et 1 m de bungee, la flèche et loin dessous. Encore une fois, c'est en cas de nécessité, ce n'est pas systématique
×
×
  • Create New...