Jump to content

sériole killer

Membres
  • Content Count

    294
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About sériole killer

  • Rank
    Membre

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Prénom
    nicolas
  • Club
    non

Infos Membre

  • Département, région, ville
    83
  • Mon équipement
    un vrai magasin!!

Recent Profile Visitors

4,865 profile views
  1. Etrange que tu ais ce soucis, cela varie effectivement peut être des séries. J'ai eu des RA dans toutes les tailles du 90 au 140, et je n'ai jamais eu ce pb. J'ai pourtant monté pas mal de marques de sandows différentes, toujours en double, et je n'en ai jamais vu un sortir de la tête. C'est vrai que chez nous la fréquence des tirs n'est pas toujours une bonne référence😉, mais à Mada, sur des grosses journées, jamais aucun d'entre nous n'a eu à courir après ses sandows qui se barraient.
  2. Très beaux poissons, la scène avec le pagre est juste magique!! C'est un des poissons que je rêve de croiser une fois, surtout de cette taille...
  3. Le conduit de l'oreille est en effet destiné à évacuer le cerumen sous forme de paillette, qui se dirigent naturellement vers la sortie du pavillon de l'oreille. Le soucis est qu'avec le temps passé dans l'eau, pour tous ceux (comme moi) qui ont le conduit déformé notamment par une exostose, cela ne se passe plus comme prévu : ni l'eau ni le sérumen n'arrive à s'évacuer correctement, et on enchaine les otites et les bouchons à moins de lutter avec tous les moyen évoqués. Je sais que depuis quelques années, je me mets systématiquement quelques gouttes d'alcool boriqué en sortant de l'eau, et petit traitement à la poire et eau tiède ou une deux fois par an.
  4. Je connais un peu le concept, et pour faire pas mal de tir longue distance et de rechargement, je passe mon tant à jouer avec les charges de poudres, les poids d'ogive et tous les autres paramètres. Pareil pour les fusils où je m'amuse parfois à essayer deux ou trois épaisseurs de flèches avec des résultats très différents. Certains doubles sandows prennent très bien les flèches de 7, pour d'autres c'est très insuffisant . Le poids, du fusil, le guide flèche, le type de sandows, brefs tous ces petits trucs qui au final font que la flèche part bien ou non. COmme tu le dis, la clef est souvent de se mettre devant une cible et d'essayer, en ne modifiant qu'un paramètre à la fois. C'est toujours surprenant de voir des fusils d'artisans qui ne sont pas vendus optimisés. C'est une des choses que j'aime avec Abellan, le fusil arrive prêt à tirer sans avoir à changer quoi que ce soit.
  5. Je ne suis pas un expert en double roller puisque je n'en ai qu'un seul fait par Carl. Il est un peu plus grand mais dessus j'ai une flèche de 8.5 Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu des doubles roller avec des flèches aussi fines. Sur tous les fusils puissants, j'ai grossi le diamètre de mes flèches, et j'ai gagné en portée et en précision partout. Fais peut être le test avec une flèche un peu plus épaisse.
  6. Objet fétiche chaque fois qu'on partait à Mada, u petit modèle fait dans une poche de cubi, redoutable sur les thazards, au modèle géant qu'on avait fabriqué dans des sacs de 25kg de bouffe pour animaux (ça donnait un poulple d'un bon metre de long, qu'on avait essayé sur le banc Intérmédiaire).
  7. Un grand monsieur de la CSM qui m'a fait rêver par ses récits et ses photos. Et quant au nombre de barons que j'ai essayé de bricoler pour copie le sien....
  8. C'est clair, crue et rien d'autres!! QUe ce soit en carpaccio, en cevicce ou en tartare, il y a pleins de recettes sur le net. Cuit ça devient plus commun, et c'est dommage. Souvent en peu trop sec, et pas assez épais pour la faire en mi-cuit comme avec un thon. Bon app'
  9. Jamais entendu parlé. Ou sont ils dans le var? Je ne vois aucune info à ce sujet sur leur site internet. Je serai curieux d'aller jeter un coup d'oeil sur place... Les fusils ont l'air c'est vrai très bien finis.
  10. Clairement les deux étaient partis pour faire un thon en ayant une bague. Compte tenu de la puissance de ces poissons, la moindre des choses est de s'équiper en conséquences : le fusil est puissant, mais honnêtement, pour s'attaquer à des poissons aussi forts, on ne prend pas un moulinet. Avec cette configuration, il prend d'entrée de jeu le risque de perdre son fusil (ca on s'en fout), mais surtout de blesser et de faire crever un poisson qu'il ne pourra pas bloquer. Ils s'en sortent bien sur le deuxième poisson, mais avec un coup de chance énorme. Pas mal de chasseurs dont certains du forums chassent chaque année le thon en Bretagne, avec parfois des poissons dépassant les 100 kg. Tous ceux que je connais sont montés avec des bungies, float line et bouée ou planche. Même comme cela il n'y a jamais de garanties, mais au moins on met un max de chances de son coté.
  11. Sauf lorsque la femelle a pondu et que le mâle défend le nid : il détermine un territoire et attaque tout ce qui entre dedans et qu'il considère comme une menace. Je me souviens d'un séjour plongée bouteille à Ko Tao en Thailande il y a très longtemps pendant lequel nous avions fait face à plusieurs charges de balistes goliath. Un bateau avait mouillé par malheur sur une des ces zones, le mâle à suivi les plongeurs jusqu'en surface : un a eu une belle morsure sur la jambe, l'autre le maque éclaté par une charge du baliste. Lorsqu'on tombait dessus, il fallait palmer en reculant et sortir au plus vite de ce territoire. Dès qu'on était en dehors, le mâle s'arrêtait net, au mètre près.
  12. Toujours compliqué de débattre de ces sujets, surtout avec les US. Bien sur ce genre de scène est inenvisageable chez nous, illégale, sans éthique, et à l'encontre de ce qui motive la plupart d'entre nous. Mais chez eux, c'est parfaitement légal.Et contrairement à nous, ils ont un respect des règles qui est beaucoup plus strict. Il suffit de voir comme ils respectent les tailles, les quotas, les périodes d'interdiction. Et la richesse de la faune et de la flore sur terre et dans l'eau leur donne mille fois raisons. C'est impressionnant de voir la densité de gibier et de poissons, contrairement à chez nous où nous avons réussi à massacrer la ressource.
  13. L'autre avantage d'un grand fusil est qu'une plus grande flèche est forcement plus lourde et donc plus d'impact sur le poisson. Bien sur cela n'a aucune incidence sur un sar ou un rouget, mais sur un beau denti, une sériole ou tout autre beau poisson de Med, je te promets que la réaction du poisson est très différente après le tir. Et un poisson qui prend une claque et que tu peux décoller du fond pour éviter qu'il s'enrague ou qu'il démarre comme un fou, c'est un vrai plus. La première fois que j'ai séjourné en Polynésie, on utilisait des fusils en 160, simple sandow et sans moulinet. J'étais un peu inquiet de devoir tirer des poissons plus puissants qu'ici, et sans réserve de fil. Mais la flèche de 2m freinait tellement le poisson qu'on arrivait à les sortir assez facilement.
  14. Au bord où je chasse de moins en moins, mes tirs se font effectivement de très près (entre 1 et 3m). Je suis revenu à des fusils très simples, maniables et qui se rechargent vite. J'avais fais quelques tests sur cible et je suis souvent avec un valentin en 90, simple sandow, tete fermée et flèche de 6mm : portée vérifiée sur cible (le poisson Omer en mousse) 4m de la pointe de la flèche. Autant dire largement suffisant dans 99% des cas. Le seul moment où je prends un peu plus costaud au bord, c'est en fin de saison sur des spots dans peu d'eau où je croise parfois les sérioles. Je ne cherche pas plus de portée mais un peu plus de puissance. Pour le large et les dentis, j'ai essayé des tonnes de fusils... La encore, sur un retour de chasse, on s'est fait une petite séance de vérification sur cible, avec plein de surprises. Certains fusils donnent le sentiment de taper fort, mais en fait la flèche est soit imprécise, soit plonge au bout de quelques mètres. Le fusil qui m'accompagnent dans presque toutes mes sorties sur les secs est un Abellan en 110, flèche de 8 et deux sandows courts. Portée vérifiée de la pointe de la flèche à la cible : 6m et je passe largement au travers. C'est super précis, maniable et puissant, et jamais de mauvaises surprises. J'ai aussi le modèle au dessus, mais il est beaucoup plus massif, et je ne vois pas de gain de portée. Je l'utilise le plus souvent pour les tropiques, avec une flèche de 8.5. Enfin, j'ai craqué pour un double Roller de chez Carl il y a deux ans. Je le prends par eau très claire, et surtout si je chasse un peu bas, en dehors de ma zone de confort. La flèche est lourde et me permet de sonner le poisson, et d'éviter qu'il aille se caler à des profondeurs abyssales après le tir. L(impact d'une flèche lourde est assez impressionnant (j'ai longtemps chassé avec un 130 carbone flèche de 6mm : super précis mais le poisson de sentait pas grand chose).
×
×
  • Create New...