Jump to content
Sign in to follow this  
bulldo

travail méso sur l'année

Recommended Posts

Bonjour à tous,

Comment travaillez-vous sur l'année sur un cycle complet ?

Beaucoup font un 1er trimestre physique/hypercapnie, un second trimestre hypercapnie/hypoxique et enfin terminent sur le l'hypoxique complet.

Lorsque l'on regarde les schémas dans les autres sports, comme la course à pied par exemple, ils ont tendance à travailler, par semaine, 1 court rapide, 1 fractionné et 1 long.

Du coup, j'ai tendance à penser que l'on peut travailler par cycle de 1 semaine, en travaillant hypercapnie et hypnoxique sur une même semaine avec 2 voir 3 entrainements semaine : 1 dyn hypercapnique / 1 stat hypercapnique ou hypoxique et enfin 1 hypoxique (dnf ou palme). Le tout, en augmentant les volumes et difficultés au cours l'année. Avec 2 entrainement semaine, on peut passer sur un cycle de 2 semaines.

La raison : travailler tout, toute l'année de façon à déplacer les curseurs seuil de rupture de l'apnée et seuil syncopal en même temps.

Et vous, vous faîtes comment ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Souvent, on travaille les 2 sur la séance de dynamique. On commence par le co2 puis o2

le statique on ne fait que des maxs (échauffement + 3 maxs), en ajoutant des contraintes (sur carpé, mouvement...)

dans la semaine je me cale 1 table o2 et une table co2 de 10 apnées chacune (o2 : max poumon vide 1’ de recup et co2 max poumon plein et 1 inspi de recup)

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai feuilleté le livre de Frédéric Lemaître "Manuel d'entraînement à l'apnée" pas plus tard qu'hier. Il explique très bien ces différentes phases. Lui, il propose des macro cycles de 5 mois.

Son bouquin est très complet, limite trop pour moi. Mais vu le niveau où vous êtes, ça peut vous donner de bonnes idées pour vos préparations. 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Pas grand monde sur ce topic. Dommage, le débat était ouvert et surtout les échanges d’idées.

Share this post


Link to post
Share on other sites

pour ma part du physique il y en a toute l'année , les prog hypercapnique sont plus présent en début d'année mais j'en ai quand même à la fin pour bosser l'acide lactique , et les prog hypoxique sont bien évidement plus présent en fin d'année lorsque l'échéance approche ( championnat ) . Je suit donc le premier schéma que tu cites 

Pour ce qui est de la difficulté des entraînements : le principe de base est d'envoyer 200% de ce que tu peux envoyer à chaque entrainement ! D'où l'interet de ne pas trop en faire non plus et de bien récupérer car comme en musculation , c'est dans les phases de repos que l'on progresse

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je n'ai pas les compétences pour enrichir le débat mais j'ai néanmoins quelques remarques 🙂

Lors de la préparation de l'initiateur, les instructeurs nous ont dit qu'il fallait commencer l'année par Hypercapnie/foncier puis progressivement diminuer l'hypercapnie et augmenter l'hypoxie (exactement ce que mentionne Buldo).

Sur le forum, lorsque j'avais demandé des conseils pour faire un programme d'entrainement on m'avait plutôt conseiller de travailler O2 et CO2 en parallèle, notamment pour des raisons de sécurité (une trop grande résistance au CO2 sans avoir amélioré sa résistance à l'hypoxie étant à peu près aussi dangereux que de l'hyperventilation).

Autre paramètre à prendre en compte : la durée totale du cycle (saison de compétition,saison de chasse, année complète...). Car si on travaille en continue il me semblerait complètement débile de travailler à fond le CO2 l'automne/hiver, puis de travailler majoritairement l'O2 l'été puis passé le 1er septembre se remettre à travailler le CO2... Après, quelqu'un qui travaillerait de manière saisonnière avec une grosse pause au cours de l'année, pourquoi pas ?

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 13 minutes, damdam a dit :

Pour ce qui est de la difficulté des entraînements : le principe de base est d'envoyer 200% de ce que tu peux envoyer à chaque entrainement ! D'où l'interet de ne pas trop en faire non plus

pas compris ???

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 8 minutes, tzinzin a dit :

pas compris ???

à chaque entrainement tu dois te donner à fond ! tu dois aussi te reposer et donc ne pas faire de l'apnée tous les jours ( 2 à 3 séances par semaine c'est assez) , avant d'avoir un coach je m’entraînais 14h par semaine , lorsque j'ai pris le coach , il m'a dit : on va s’entraîner moins mais à chaque entrainement on se donne à 200% , j'ai largement diviser par 2 mes heures d'entrainement hebdomadaire et pourtant j'ai progressé

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello,

J'ai eu l'occasion de feuilleter le livre de Frédéric Lemaître (Manuel d'entraînement à l'apnée) pendant bien 30 mn cette semaine.

Il propose plutôt des macro-cycles sur une base de 5 mois.  Il aborde vraiment l'entraînement sous plein de facettes : la technique, la physiologie, le psychique (relaxation, etc.), l'alimentation, etc. Ça m'a semblé très complet, voire trop pour moi, vu où j'en suis et ce que je suis prêt à faire... 🤔

Et en fin de bouquin, il y a bien 18-20 pages avec des descriptifs d'entraînements "type"...

Le bouquin est à 45€ chez Décath', pour ceux, que ça intéresse. 😉 

Share this post


Link to post
Share on other sites

A ce sujet, on parle d’entrainements O2 et CO2 et de leur fréquence. Vous parlez à sec ou en piscine ? Les deux peut être ?

En piscine nous c’est beaucoup d’hypercapnie au début de l’année et au cours de la saison on mélange hypoxie et hypercapnie au cours du même entraînement. 

Je m’entraîne pas mal à sec. Beaucoup d’hypercapnie en vélo dappart (ça ressemble à ce dont on a besoin pour chasser au pays basque. 

J’aimerais également  faire un peu d’hypoxie à sec, des suggestions d’exercices autres que les tables ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

perso je ne mélange pas l'hypoxie et l'hyper dans une même séance. je cible à chaque fois ! pour tes séances hypoxique à sec tu peux faire la même chose qu'en statique dans l'eau , des gros poumons vides par exemple ça marche bien

Share this post


Link to post
Share on other sites

à savoir aussi  que l'apnée à sec est bien en complément mais pas en remplacement ! si tu ne fait que à sec tu seras bon à sec mais dans l'eau ce ne sera pas la même ! un ami faisait 7min à sec ( il s’entraînait uniquement à sec) et par contre arrivé dans l'eau : impossible de dépasser 5

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 04/05/2019 à 18:21, damdam a dit :

perso je ne mélange pas l'hypoxie et l'hyper dans une même séance. je cible à chaque fois ! 

tout pareil, plus d'efficacité. 

Par semaine, 1 séance hypoxique, 1 séance hyppercapnie.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le travail sur l'année, ça va pour les débutants. Ca leur permet de prendre du coffre sur le premier trimestre, de commencer à gagner en sensation au 2nd trimestre et de finaliser un 3ème trimestre en sécurité avec des perfs éventuelles à la clé.

Mais pour les apnéistes qui ont déjà un bon bagage, il faut effectivement envisager des cycles plus resserrés que l'année. La façon dont j'envisageais les programmes d'entrainement pour moi ou pour les gens que j'encadrais correspondait plus à une succession de micro/méso/macrocycles qui dépendait de leurs besoins d'atteindre un pic de forme à une date précise.

Couplé à ces cycles, on alternait les 3 types d'entrainement : global (au début), fin (au milieu) et spécifique (à la fin) + une phase de récupération de l'ordre de la semaine avant l'échéance. Ca correspond grossièrement à l'approche macrocycle. A l'intérieur, on élabore avec l'apnéiste des mésocycles (de l'ordre de la 2 à 3 semaines). Les micro-cycles pour moi, ce sont les répétitions de séances formatés à l'intérieur des mésocycles. Cette répétition est super intéressante car elle permet de mesurer l'état de forme de l'apnéiste, son mental, sa qualité technique. Ca permet également de mettre en place une routine assez confortable pour tous, qui favorise le confort mental de l'apnéiste.

L'idée est donc d'avoir des échéances pour permettre d'organiser ces cycles d'entrainement : une grosse sortie sur épave profonde, une compét,... Ca permet d'organiser ces cycles d'entrainement.

 

D'accord avec DamDam et Bulldo, mélanger hypo et hyper sur une même séance, je ne vois pas trop l'intérêt. Sauf un peu d'hypercapnie pour l'échauffement, mais on ne peut pas avoir deux objectifs différents sur une même séance,. C'est la même chose quel que soit le cycle. N'oubliez jamais la principale règle de la progression par cycle : quel est l'objectif de votre cycle, et comment vous faites pour évaluer que vous avez atteint cet objectif. C'est le principe de ce que dit DamDam sur l'entrainement à sec : si votre objectif c'est d'avoir un gros statique (dans l'eau) et que vous vous contentez d'évaluer votre compétence à sec, l'évaluation est bonne mais l'objectif est raté.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un exemple pour avis de mésocycle élaboré pendant mon stage d'instructeur AIDA et que j'avais compressé pour un entrainement intensif sur une semaine, mais qui peut être reporté sur 2 à 3 semaines en espaçant les séances et en changeant légèrement le programme :

Macro : specific training
Main objective : Increase Lactate system
Second hand objective : body adaptation to the depth (stretching and depth)

Day 1 ==> AM Technical dive - evaluation : depth and dive time -PM stretching
Day 2 ==>AM Cross fit – PM Yoga
Day 3 ==> AM overweigthed diving – PM Rest
Day 4 ==> AM Yoga pranayama – PM Rest
Day 5 ==> AM Deep diving – PM Rest
Day 6 ==> PM CO2 tables
Day 7 ==> Rest

Day 8 ==> AM Technical dive - evaluation : depth and dive time

Si les objectifs sont remplis (perf et confort lactique), on passe au cycle suivant, sinon, on rempile pour un second cycle identique, ou y revenir plus tard. Ce cycle fonctionne bien pour les apnéistes qui préparent des perfs en CNF ou qui vont au-delà de 50m et qui commencent à avoir les jambes lourdes à la remontée.

En fait, la notion de cycle, elle est surtout sur le méso. Sur le macro, c'est plutôt au feeling de l'entraineur pour savoir la durée du type d'entrainement global, fin ou spécifique, mais quand on décide de sortir de l'approche globale par exemple, il faut s'y tenir (sauf cas de blessure par exemple) sinon c'est déprimant pour tout le monde et ça remet en cause la relation entre l'apnéiste et son entraineur. Et comme déjà dit, les micro-cycles, pour moi mais on peut ne pas être d'accord sur cette définition, c'est vraiment cette histoire d'avoir des séries types qui reviennent régulièrement. En piscine, c'est relativement facile, un peu plus difficile en profondeur mais ça se trouve. Donc vraiment, l'approche cyclique, pour moi, c'est sur le méso qu'il faut la rechercher.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...