Jump to content

kees_baloo

Membres
  • Content Count

    563
  • Joined

  • Last visited

Community Reputation

0 Neutre

About kees_baloo

  • Rank
    Membre actif
  • Birthday June 29

Autres infos

  • Genre
    homme
  • Prénom
    Kees
  • Club
    aucun, pour l'instant

Infos Membre

  • Département, région, ville
    Ajaccio
  • Mon équipement
    combi noire,75 et 90 alu, objets de brocante

Recent Profile Visitors

1,840 profile views
  1. Autant pour moi, j'étais pas au courant. La vidéo montre le système sur Mares, je suppose que c'est très proche chez Salvimar. Mais si cette valve existe, les symptômes observés par Capodifeno ne devraient pas avoir lieu d'être
  2. Je vois que tu est sur Porticcio, tu peux l'amener chez Atlantys homopalmus, c'est sûrement juste les joints. (non, je ne fait pas de la pub. J'y ai été deux fois et j'en suis plutôt satisfait) Etant donné qu'ils ont des predathor vuoto en stock, ils auront peut-être de quoi réparer le tien. ça t'évitera les galères avec Salvimar et le revendeur. Effectivement, la bonne utilisation du régulateur n'est pas vraiment mise en lumière dans la notice.
  3. PS : Le régulateur est "enlevé" en position "maxi" et "enclenché" en position "mini". Je ne sais pas si on était sur la même longueur d'ondes à ce sujet.
  4. +1 Quand tu mets le régulateur en position mini, tu isoles une partie de la chambre de compression du reste. Si tu enclenche le régulateur en mini avant de charger, la chambre ayant un volume plus faible, la pression dans cette dernière va augmenter bien plus que ce pour quoi ton pneu est conçu. (genre montée à 30 bars au lieu de 25 une fois chargé). En conséquence, tu vas abîmer les joints, voire plus si tu le fait plusieurs fois d'affilée. Si tu passes ton régulateur de la position mini à maxi alors que ton pneu est déchargé, tu vas créer un flot rapide d'air entre les deux chambres, qui pourrait abîmer ta vanne de régulateur et/ou d'autres pièces associées. Par conséquent : Ne touche le régulateur que quand le harpon est chargé avec sa flèche. Le premier chargement se fait avec le régulateur en position maxi et le dernier tir aussi. Autre point important lié au régulateur. Ne gonfle/dégonfle ton pneu qu'avec le régulateur en position "maxi", de manière à gonfler/dégonfler toute la chambre. RTFM https://www.fichier-pdf.fr/2017/05/09/manuel-utilisation-francais-fusils-pneumatiques/manuel-utilisation-francais-fusils-pneumatiques.pdf
  5. Nouvel Ordre Mondial. La dernière fois que j'ai entendu ces termes, j'étais avec des roots/néo-hippies sur leur ex-chalutier transformé en habitation à Amsterdam. Ne t'inquiète pas Katanga, les patrons des grandes multinationales sont satisfaits du monde actuel, ils ne chercheront pas à le changer. Au contraire. J'ai survolé l'étude partagée par sylvain. J'en comprends que l'évolution récente des techniques de dépistage de Cancer de la thyroïde empêche à l'étude d'avoir un recul suffisant pour différencier une réelle augmentation des cas depuis 1982, de diagnostics plus précis et précoces. L'étude ne conclut pas sur le point Chernobyl, mais met en évidence d'autres facteurs de risque, comme l'obésité. De façon générale, la médecine a encore aujourd'hui beaucoup de mal a identifier les causes et facteurs de risque de cancer.
  6. +1 quand on pense que dans les années 50, on vendait du dentifrice volontairement radioactif. Je me demande quelle pratique dangereuse à laquelle nous nous exposons inconsciemment et que nos petits enfants dénonceront. (Ouah, t'as vu, jusque dans les années 2020, ils utilisaient des vaporisateurs pressurisés 😱😱). Ou nos arrière arrière petits enfants, dans le cas de certains membres de ce forum 😋.
  7. C'est Chernobyl ou Tchernobyl ? ça me rappelle l'histoire que m'a raconté un copain au lycée (il y a un peu plus de 10 ans). Son oncle travaillait sur le suivi de l'évolution écologique de quelques atolls de Polynésie où certains essais avaient eu lieu. Ou comment la vie reprend ses droits après l'explosion d'une (ou plusieurs) bombe A. Ils ont découvert que les langoustes avaient une excellente résistance aux radiations, puisque celles-ci, plus prélevées, pullulaient dans les eaux concernées. Du coup, de temps en temps, et dans les zones pas trop touchées, ils en prélevaient 4 ou 5 qu'ils triaient au compteur Geiger. Et les faisaient au barbecue le soir.
  8. Idem ici, rouget number 1. Même s'il en faut au moins deux par personne pour faire un déjeuner en été.
  9. Quel genre de douleurs ? Musculaire, plutôt à l'intérieur, ça vient des os ? La deuxième nuit après un effort > j'aurais dit courbatures. Mais les douleurs de courbatures ne suffisent pas à se réveiller en pleine nuit. Assures-toi aussi de bien t'hydrater pendant et après tes sorties. Si comme moi tu as juste une bouée et ni planche ni bateau, aie une bouteille dans la voiture (ou sur le vélo 😋) et bois avant et après la sortie, même sans soif. Cela pourrait aussi être une douleur intense qui "rayonne" autour. Qui viendrait des reins ou du dos. ça te reste ou elles ont disparu au matin ? A ta place, j'irais voir un médecin. Cela a l'air suffisamment douloureux pour t'inquiéter au point d'en parler, donc autant en parler à celui qui pourra réellement t'ausculter et te donner des réponses.
  10. OK pour le message, mais tu devrais vérifier la cohérence de tes chiffres. Effectivement, 100 000 Bq/m2, on se dit "ouah, c'est énorme". Le Becquerel (Bq) mesure toutes les désintégrations radioactives d'une quantité donnée de matière en une seconde. On arrive donc vite à des valeurs astronomiques. Pour mettre cela en perspective : Un être humain contient du potassium 40. Il a une radioactivité de 130 Bq/kg. Avec mes 100 kg, je peux donc affirmer émettre en ce moment 13 000 Bq. Et je n'étais pas né en 86. L'être humain "moyen" émet environ 8000 Bq. On notera aussi que le granite naturel a une activité d'environ 1 000 Bq/kg. Ceci dû à la présence en faible quantité d'Uranium dans le granite. L'unité utilisée pour mesurer le risque radioactif sur l'homme est le Sievert (Sv). Plus fréquemment utilisé le millisievert (mSv). Cette dernière considère l'énergie liée à la radioactivité absorbée par un corps, les parties du corps impactées, le type de rayonnement... Attention, je ne te contredis pas sur le fait que la radioactivité du sol des Alpes ou de la Corse est dûe en partie à l'accident nucléaire de Chernobyl. Je ne nie pas le fait que l'état a géré l'affaire comme un caramel, en mentant à toute la population au moment de l'accident. Encore moins que ta thyroïde, et certainement celle de milliers, voire dizaine de milliers d'autres personnes aient été contaminées par du Césium radioacif. Mais plutôt qu'une donnée brute qui ne veut rien dire pour celui qui ne saura pas la traiter, mieux vaut donner les résultats interprétés d'études sérieuses. Ou au moins pouvoir affirmer que le taux est x fois supérieur à la normale, ou x fois supérieur à la limite imposée par l'OMS. Perso, j'ai juste fait une recherche sur Wikipedia pour voir ce qu'est un Bq/m2, parcequ'un prof à la Fac m'avait ordonné de ne jamais interpréter une donnée sans savoir ce qu'elle représente.
  11. J'avoue que je n'essaierai pas de baigner dedans pendant 6h, si peu dilué. J'ai quand même pris des douches au Septivon appliqué directement sur tout le corps, puis rinçage, pendant 1 semaine, sur conseil du médecin quand l'un des enfants avait chopé la gale. En plus d'un traitement médicamenteux préventif, je ne me souviens plus de quoi il s'agissait. Pas d'urticaire, eczéma, ou autre. J'ai pourtant la peau bien sensible. ça me gratte quand je transpire dans la combi avant de me mettre à l'eau. Du coup je suis toujours obligé de m'habiller sur place. Après, quand on ne vit pas à mada au fond de la brousse, notre médecin traitant reste le meilleur conseiller. J'aime pas les médicaments non plus. Mais mon sens aigu de la maladresse et mon incertitude quand à la date de mon dernier rappel sur le vaccin antitétanique font de moi un consommateur régulier de solutions antiseptiques en application cutanée. Surtout que ma chérie bosse avec des médecins, on a une réserve conséquente de ces produits et de gels hydroalcooliques à la maison. Ne me faites pas dire ce que je n'ai pas dit, elle n'a pas de formation médicale.
  12. Cette notice n'est pas plus alarmante que celle de la bétadine ou du Septivon. (je ne sais pas si c'était un sarcasme, mais les emojis laissent penser que oui 😇) On notera d'ailleurs que l'agent actif du Septivon est aussi l'un des agents actifs du Cyteal, ou un dérivé, mes connaissances en pharma sont merdiques, mais je sais lire une notice et la comparer aux produits concurrents. Par bonne mesure, on peut aussi citer le Dakin, Hexomedine ou Mercryl. Le Septeal qui a l'air un peu plus concentré. Je pense que l'on peux sans risque faire un pré-rinçage des combis avec ces produits avant rinçage à l'eau claire de façon régulière. L'utilisation ponctuelle sous la douche est, à ma connaissance, possible en curatif. Demandez à votre prochaine visite médicale.
  13. J'avais commencé en Corse au printemps et en été où j'ai très vite évolué sur 8 à 15m. Je me suis heurté au problème de lestage en déménageant en languedoc. Froid > achat de combi Profondeur des spots "accessibles" souvent moins de 5 mètres, parfois même moins de 2 mètres. Flottaison dans l'étang de Thau supérieure à la mer. (Eh ouais, l'étang est plus salé que la mer). J'ai ajouté 1kg à chaque sortie jusqu'à arriver à 13 où je ne flottais plus en surface. Le baudrier m'a beaucoup aidé. Baudrier d'occase acheté sur ce forum. Pour le petit clip attaché à la ceinture, tire un coup dessus à sec pour vérifier que l'ensemble se décrochera bien si tu largues en mer. J'avais solutionné le problème des "jambes qui flottent" en me tenant aux rochers au niveau de la taille dans un premier temps. C'est plus facile à gérer avec la "main en bas", mais plus fatiguant et plus consommateur aussi. Donc apnées raccourcies. J'ai appris ensuite à bien détendre mes jambes et cela a super bien fonctionné. Et quand je dit détendre, c'est avoir la jambe bien droite en forçant dessus le moins possible. Avec le temps et les sorties, je me rends aussi compte que les plages de profondeur où je suis "à mon aise" avec un même lestage sont de plus en plus larges. Avant, j'avais 11 kg dans moins de 3 mètres, 10kg dans 0 à 5m, 9kg dans 3 à 8m, 8kg pour 5 à 12m (mon spot le plus profond du bord en Languedoc). Maintenant (j'ai un peu maigri, aussi), C'est 9 kg si je reste à moins de 8 mètres et 8 kg si je prévois de descendre plus sur la sortie. Je me dis que je pourrais descendre à 7 kg quand je vais à plus de 13 mètres.
  14. Étant donné que la vis traverse un tube carbone d'1mm d'épaisseur et un manchon plastique de 2mm max, je ne pense pas que mettre des vis plus longues ait un effet significatif. L'effort de traction sur le moulinet se fait perpendiculairement au sens des vis. C'est là qu'elles sont les plus difficiles à arracher. Tu te seras fait arracher le harpon des mains ou ton monofilament aura pété avant que les vis ne cèdent. Si tu veux quand même renforcer, j'aurais dit de rajouter deux vis sur les flancs, mais tu vas fortement mobiliser le tube en créant une contrainte pour laquelle il n'est pas conçu. Edit : En regardant de plus près, j'ai aussi l'impression que le filetage est "spécial". Il m'a l'air plus marqué et le pas de vis plus court que sur les filetages normés.
  15. Ben comme quoi... ça doit dépendre des zones, de la profondeur, des perceptions de chacun, et sûrement d'autres paramètres comme le vent et la marée. J'ai pas assez de recul pour m'avancer sur les mérous. Ils retournent si vite à trou que je ne suis pas sûr de tous les voir. Ou plutôt je suis sûr de ne pas tous les voir. Pour moi, c'est plutôt lié aux zones. Il y en a ou il n'y en a pas.
×
×
  • Create New...