Jump to content

Recommended Posts

  • 3 years later...

Déterrage et mise à jour

Tiens, j'ai relu ce post et j'aimerais y ajouter un petit plus sur la méthode de sauvetage afin de monter le noyé sur le bateau

 

En premier lieu, je ne pourrai que conseiller de s’entraîner en club pour apprendre ces méthodes et les maîtriser, autrement ce post a le mérite d’exister et de donner des notions aux béotiens

 

Donc, la méthode que j'ai apprise pour passer mon initiateur , diffère un peu.

On largue sa propre ceinture au fond et pas celle du "noyé", et ce pour 2 raisons

Premièrement, on a aucune perte de temps car on sait parfaitement comment est confectionnée sa propre ceinture, ce qui n'est pas obligatoirement le cas de celle du noyé", donc gain de quelques secondes.

Secondo, pour remonter sur le Zozo s'il est un peu gros ou un open plus haut, on grimpe bien plus facilement sans ceinture en tenant au minimum une main du noyé sur le bord( lors de notre passage de brevet, ils nous avaient collé un gus de 110kg avec des poignets gros comme mes mollets, donc impossible à tenir ses deux mains ensemble sur le bord) puis on ,le retourne comme sur la vidéo afin qu'il soit sur le ventre et on attrape sa ceinture pour le hisser à bord et pas seulement par ses poignets ce qui auraient été impossible avec notre Schwarzi de service pour la plupart d'entre nous, il y avait une fille qui passait son initiateur et elle y est parvenue avec cette méthode, ça se passait sur un gros zozo de 7m donc avec de gros boudins

Link to post
Share on other sites

ça, c'est constructif! et c'est du bon sens en plus parce que effectivement remonter avec les mains sur les avant-bras si il n'y a pas de prise (par exemple ça glisse parce que algues ou autre...) ça peut être difficile...au moins là il y a une prise certaine avec la ceinture.

Link to post
Share on other sites

Déterrage et mise à jour

Tiens, j'ai relu ce post et j'aimerais y ajouter un petit plus sur la méthode de sauvetage afin de monter le noyé sur le bateau

 

En premier lieu, je ne pourrai que conseiller de s’entraîner en club pour apprendre ces méthodes et les maîtriser, autrement ce post a le mérite d’exister et de donner des notions aux béotiens

 

Donc, la méthode que j'ai apprise pour passer mon initiateur , diffère un peu.

On largue sa propre ceinture au fond et pas celle du "noyé", et ce pour 2 raisons

Premièrement, on a aucune perte de temps car on sait parfaitement comment est confectionnée sa propre ceinture, ce qui n'est pas obligatoirement le cas de celle du noyé", donc gain de quelques secondes.

Secondo, pour remonter sur le Zozo s'il est un peu gros ou un open plus haut, on grimpe bien plus facilement sans ceinture en tenant au minimum une main du noyé sur le bord( lors de notre passage de brevet, ils nous avaient collé un gus de 110kg avec des poignets gros comme mes mollets, donc impossible à tenir ses deux mains ensemble sur le bord) puis on ,le retourne comme sur la vidéo afin qu'il soit sur le ventre et on attrape sa ceinture pour le hisser à bord et pas seulement par ses poignets ce qui auraient été impossible avec notre Schwarzi de service pour la plupart d'entre nous, il y avait une fille qui passait son initiateur et elle y est parvenue avec cette méthode, ça se passait sur un gros zozo de 7m donc avec de gros boudins

Bonjour Dom,

 

Avec tous mes respects et pardonne moi mon insolence mais un " noyé " en français c'est un mort, donc l'urgence n'est plus la même........

 

Mais bon je pense que tout le monde à bien compris ce que tu voulais dire :respect: :respect:

Link to post
Share on other sites

Bonjour Dom,

 

Avec tous mes respects et pardonne moi mon insolence mais un " noyé " en français c'est un mort, donc l'urgence n'est plus la même........

 

Mais bon je pense que tout le monde à bien compris ce que tu voulais dire :respect: :respect:

ou alors le "noyant" peut-être?... ^_^ on peux chipoter sur la langue française, ya2koafère!

Link to post
Share on other sites

Bonjour Dom,

 

Avec tous mes respects et pardonne moi mon insolence mais un " noyé " en français c'est un mort, donc l'urgence n'est plus la même........

 

Mais bon je pense que tout le monde à bien compris ce que tu voulais dire :respect: :respect:

Tu as remarqué que j'avais mis des " " à noyé.....

Alors si tu aimes bien pinailler, je te recommande le sieur Tatosan, un maître en la matière lorsque ça le prend :D

Link to post
Share on other sites

Tu as remarqué que j'avais mis des " " à noyé.....

Alors si tu aimes bien pinailler, je te recommande le sieur Tatosan, un maître en la matière lorsque ça le prend :D

 

Je me suis retenu :D pour les guillemets...

Histoire de pas casser les noix... :D

Link to post
Share on other sites
  • 2 years later...

Suppression des messages anciens pour limiter la taille de la base de données, et les frais de gestion du fofo, j'imagine. Si tu as des questions, ouvre un autre sujet.

 

Link to post
Share on other sites
  • 3 weeks later...

Pour redonner un peu de contenu à ce fil de discussion qui a perdu son historique, voici un POST orienté ‘Sécurité lors des sorties à la palme / sans bateau’ et adressé principalement aux débutants  qui donnent en cette saison leur premiers coups de palmes, pour que ces moments de bonheur ne se transforment pas en galère.

Je pratique la chasse sous-marine en Bretagne principalement. C’est une pêche côtière avec départ du bord de mer à la palme comme pratiquée par beaucoup d’entre nous.

Je me sers d’une planche de chasse - type Guardian le plus souvent - pour y mettre mon petit matériel (clé de voiture, gourde, filet à crustacés, 2eme fusil…) et pour faciliter mes déplacements sur l’eau.

Les conditions en mer peuvent changer rapidement (giboulées du mois de mars, brume de chaleur en été, …).  Occupés à l’exercice de notre passion préférée nous n’avons pas toujours le temps de voir venir le grain…

Nous ne sommes pas non plus à l’abri d’un problème matériel (casse de palme…) ou physique.

Pour minimiser la gravité de tels événements,  j’emporte systématiquement sur ma bouée des éléments de sécurité spécifiques à ma pratique. Ces objets viennent en complément de la sécurité active que procure déjà une planche (Visibilité du pavillon de plongée, élément de flottabilité…).

Ces petits ‘au cas où’ ne pèsent pas bien lourd, ne coûtent pas bien cher et peuvent changer l’issue d’une sortie mal barrée.

Les 4 fantastiques :
1326683605_IMG_20190718_202842185(Large).thumb.jpg.8857c1a881d8b1f78440abfbe4d99ad3.jpg

Pour le type de chasse que je pratique, j’utilise les 4 objets suivants (à adapter et compléter bien sûr en fonction de sa propre pratique):

-          Le téléphone :

C’est un MTT. Ses plus :

  • Grande autonomie d’au moins une semaine  (ce n’est pas un smartphone).
  • Il résiste à l’eau (IP67) et est plutôt  résistant aux chocs
  • Il possède une lampe

Je peux l’utiliser en mer avec les gants mouillés (clavier à touches) et parler en me prenant des vagues dans la figure (le pied!). De nuit, sa lampe pourrait permettre de me signaler. Je l’équipe d’une SIM Free à 2€ / mois.

Bien qu’étanche et antichoc, je le protège en plus dans une boîte étanche achetée chez Décathlon.

Pour être efficace, j’ai pré enregistré les numéros d’urgence dans le répertoire (196 - CROSS, famille)

En dehors de l’aspect sécurité, je m’en sers pour prévenir que je rentrerai plus tard que prévu quand les conditions sont top…  Il me sert également à prévenir ma femme lorsque je sors de l’eau.

Un lien vers le tél : https://www.mobiletoutterrain.com/FR/mtt-protection-solide-etanche-et-libre-avec-le-systeme-push-to-talk.html

 

-          La boussole :

Elle vous servira à trouver la direction de la côte si la perdez de vue (courant, brume…)

-          Le sifflet :

Il s’entend de loin et permet de préserver ses cordes vocales

-          Le stick lumineux :

En cas de besoin, il vous procurera un point lumineux visible de loin et à 360° pendant plusieurs heures.

Le coût de cet équipement est dérisoire en comparaison de tout ce matériel high-tech et surdimensionné que nous embarquons. Ce n’est pas ce super gun carbone roller qui vous tirera d’affaire en cas de problème mais peut-être cette petite boussole achetée quelques sous à la boutique du coin…

Pour finir, avant de partir, tenez-vous informé des prévisions météo, des horaires et coefficients de marée, ainsi que des spécificités de la zone choisie (courants…).
Et pensez à prévenir un proche en lui faisant une rapide description de votre programme :

  • heure de mise à l’eau et heure de retour prévue
  • endroit où vous garerez votre voiture
  • lieu de mise à l’eau et circuit envisagé

Bonnes sorties !

Bien sportivement,
Arnaud

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 7 heures, guillemot a dit :

Stick lumineux, c'est une très bonne idée. Perso, je rajouterai à minima une bouteille d'eau et un truc à manger sucré.

et une demi bouteille de champagne au cas où l'on tombe sur une sirène célibataire …;)

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...