Jump to content
Sign in to follow this  
anthony44

Sujet Visibilité 17

Recommended Posts

Le vent s'est bien levé sur io (4/5 bf). Mer qui moutonne côté pertuis et verdâtre 😟

Share this post


Link to post
Share on other sites

normal, va de l'autre coté, c'est plutôt clair et les poissons sont là, de toutes les tailles et de toutes les couleurs.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, christ a dit :

mon expérience des obus articulés avec mon JG n'est pas positive, car ils endommagent les roulettes jusqu'à exploser les sandows (rigidité du montage), je suis repassé sur du dyneema et Vectran.

IMG_5924[1].JPG

c'était une blague pour l'obus articulé,c'est pour ça que j'ai mis: 😄.

dans ton cas,vu l'inertie des deux boulons,c'est normal qu'il y ait des dégats.

je n'ai pas de roller,j'ai juste tiré avec celui de maigrat une fois.

Share this post


Link to post
Share on other sites

A partir de lundi prochain (15 juillet) je serai dans le nord de l'île d'Oléron alors s'il y a des motivés pour partager une chasse... 😉 🍻

Share this post


Link to post
Share on other sites
à l’instant, marc o a dit :

c'était une blague pour l'obus articulé,c'est pour ça que j'ai mis: 😄.

dans ton cas,vu l'inertie des deux boulons,c'est normal qu'il y ait des dégats.

je n'ai pas de roller,j'ai juste tiré avec celui de maigrat une fois.

je comprend mieux 😄

c'est clair que chargé à fond, ça calme !

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 10 heures, elinhan a dit :

A partir de lundi prochain (15 juillet) je serai dans le nord de l'île d'Oléron alors s'il y a des motivés pour partager une chasse... 😉 🍻

Attention, ne vous faites pas avoir ! Ce garçon n'a que des défauts :

Il est grincheux, ne rit et ne plaisante jamais. Mauvais chasseur, il  vous piquera tous vos points GPS  et tentera de subtiliser vos prises. Il  boira toutes vos bières quand vous serez dans l'eau. Il  profitera de cette occasion pour vous jeter des galets(1) sur la tête lorsque vous serez en surface.

Par ailleurs, il n'aime pas les p'tits vieux et je ne sais vraiment pas pourquoi.

(1) Il s'est en  muni au préalable, ils seront dans sa glacière en lieu et place des bières qu'ils vous a promises.

P.S : Eric !  Mickaël et moi sommes impatients de connaitre tes mésaventure insulaires et savoir si quelqu'un a osé t'inviter. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, elinhan a dit :

A partir de lundi prochain (15 juillet) je serai dans le nord de l'île d'Oléron alors s'il y a des motivés pour partager une chasse... 😉 🍻

Si j'ai un crenau,je viendrais volontier. MP pour ton Tel.

sortie hiers dans le sud,pris 1 bar du kg ,le seul maillé que j'ai vu.

tir sur cartes postales: 4 balistes.

c'était bien désert,je suis passé après la bataille😢

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 12 heures, Grandpère a dit :

Attention, ne vous faites pas avoir ! Ce garçon n'a que des défauts :

Il est grincheux, ne rit et ne plaisante jamais. Mauvais chasseur, il  vous piquera tous vos points GPS  et tentera de subtiliser vos prises. Il  boira toutes vos bières quand vous serez dans l'eau. Il  profitera de cette occasion pour vous jeter des galets(1) sur la tête lorsque vous serez en surface.

Par ailleurs, il n'aime pas les p'tits vieux et je ne sais vraiment pas pourquoi.

(1) Il s'est en  muni au préalable, ils seront dans sa glacière en lieu et place des bières qu'ils vous a promises.

P.S : Eric !  Mickaël et moi sommes impatients de connaitre tes mésaventure insulaires et savoir si quelqu'un a osé t'inviter. 

 

Tu me fais une bonne pub Philippe, on réglera ça après demain... Et à défaut de tirer une belle vieille, je ferai peut-être jouer la parité cette fois 😂😂😂😂.

Bonne soirée et à vendredi Gp 🤞

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sortie coucher de soleil ce soir, 19h00 - 21h00

Je m'attendait à une visi sensationnelle, mais beaucoup de suspension la réduisent pas mal. Pas de quoi se plaindre car c'est quand même très bien pour le sud.

Par contre plus on s'éloigne du bord et plus c'est sale.

Premier constat à la mise à l'eau, elle s'est bien rafraîchie et deuxième constat sur la première apnée une grosse termocline en dessous de 3m du coup pas beaucoup voir pas de poissons.

Je verrai une grosse queue en train de bouger dans un tas d'algue. Au départ je me dis que c'est pas possible, puis je me dis que si alors j'essaye d'imaginer le corps et je tire dans ce que je pense être la tête, bingo il est sur la flèche.

En fait, il digérait tranquillement sous un tas d'algue, il avait trois seiches grandes comme la main dans le ventre.

Bonne soirée à tous.

20190710_205501.thumb.jpg.bcecc1052035c2e897d95bfbd8765723.jpg

 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Idem je les trouve bien.....chausson un peu trop souple peut etre !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Belle queue mais pas que(ue) ! 😂👍

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, marc o a dit :

Si j'ai un crenau,je viendrais volontier. MP pour ton Tel.

sortie hiers dans le sud,pris 1 bar du kg ,le seul maillé que j'ai vu.

tir sur cartes postales: 4 balistes.

c'était bien désert,je suis passé après la bataille😢

Pas de problème, je t'envoie un mp. Et plus au nord (44), même combat pour moi aujourd'hui avec une belle (trop) visi, une eau parfois fraîche et un seul bar du kilo accompagné de mulets 😕

Merci et à bientôt 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, maigrat a dit :

Idem je les trouve bien.....chausson un peu trop souple peut etre !

C'est vrai mais quand tu fait 4 bornes à la palme en une sortie tu les apprécie les chausson souple.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, clemundo17 a dit :

C'est vrai mais quand tu fait 4 bornes à la palme en une sortie tu les apprécie les chausson souple.

Oui surement mais ayant la chance d'avoir un sr je ne peux pas en parler !

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, maigrat a dit :

Oui surement mais ayant la chance d'avoir un sr je ne peux pas en parler !

Ça c'est sur tu en as de la chance car moi je n'ai qu'un petit pneumatique avec un tout petit moteur ( ma planche et mes palmes) alors ça restreint considérablement le terrain de jeu, mais n'aynt que de petit créneaux finalement c'est pas si mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je sais mais j'ai aussi connu (beaucoup) les mises à l'eau à pied et les galères puis en 2004 j'ai acheté ce sr car ici (Royan) ben les mises à l'eau à pied ça n'existe pas !

Je le garde par passion malgré le peu de sortie que je fais par saison !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Même observations pour moi, thermo bien prononcée à 4m, visie à 3/4m maxi avec particules,quelques poissons présents

 

 

IMG_5919[1].JPG

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bien joué christ, beau poisson avec de belles couleurs.

As tu croisé des poissons dorés?

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, clemundo17 a dit :

Bien joué christ, beau poisson avec de belles couleurs.

As tu croisé des poissons dorés?

merci les gars

oui ils sont bien  là et en banc bien compact comme d'hab, je n'ai pas eu la chance avec moi mais j'ai encore appris pour affiner ma technique ..... bref la suite au prochain numéro, suis à fond là 😅

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hier visi très correcte sur chassiron 4/6m. Belle journée avec peu de bateau dans l'eau. 1 belle dodo au compteur! Et quelques ratés avec nouvel harpon (où l'oeil du tigre qui devient fatigué )😀

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 11/07/2019 à 14:30, christ a dit :

merci les gars

oui ils sont bien  là et en banc bien compact comme d'hab, je n'ai pas eu la chance avec moi mais j'ai encore appris pour affiner ma technique ..... bref la suite au prochain numéro, suis à fond là 😅

 

😍👍

Share this post


Link to post
Share on other sites

ca demarre bien on dirait 🤩

Laissez en un peu quand même hein svp 😁

A dans 1 semaine !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Oui ça demarre pas trop mal, mais rassure toi il va ten rester😀.

Avant hier, j'ai eu une super galère sur la cale de st Denis. J'ai mis mon zozo à l'eau mais qd j'ai voulu déplacer ma voiture (xsara) impossible car le levier de vitesse était bloqué sur P ! En plus, l'eau remontait (2h avt pm). Bref...panique à bord. J'ai dde à oleron technique de me tracter avec son camion, histoire de débloquer la boîte auto (???) Mais rien ne bougeait! Jappelle 2 gge citroen pour leur demander ce que ca pouvait etre : on ne sait pas... peut etre la bva qui sest mise en sécurité ?... J'appelle alors l'assistance macif en leur disant se de magner, et après 20min le  gge de st Pierre me rappelle et me dit qu il va se renseigner sur la panne qu il ne connaît pas et raccroche en me disant de patienter... Après 10 bonnes minutes, l'assistance me rappelle et me dit : le gge à refusé la mission! Quoi??? Et l'eau qui continue de monter! "Oui monsieur, mais nous en cherchons un autre"! A ce moment là j'ai vu ds ma tête, ma xsara noyée car lapnee c'est pas son truc! J'ai donc compris que personne n'allait demmerd... à venir me chercher sur une cale de mise à l'eau. J'ai fait appel à mon ami google et là, sur les "fofo citron", j'ai trouvé des blocages de bille du levier de vitesse. Alors j'ai démonté les plastiques (presque arraché devrais je dire...) mais rien d'accessible/visible. J'ai continué les fofo jusqu'à lire un truc sur "électro aimant de la pédale de frein. Me voilà parti sous le tableau de bord à démonter ce que je crois être un électro aimant. Et là...nemo me tape sur l'épaule et me dit: dis donc... t'as pas vérifié tes fusibles avt de la mettre en pièce ta poubelle?" Éclair de génie à H-30 avt les palmes ! Un fusible de 10 amp était cramé ! Je lai changé et tout marchait. L'explication la voici (Si ça peut vous servir): en tractant ma nouvelle remorque, celle ci à fait du poids que l'esp à essayé de corriger. A force, comme la voiture est ancienne (usure amortisseurs /train arrière/jeux intermédiaires ) le fusible à fini par cramer. Tout du moins c'est ma conclusion... Bref, comme ce circuit alimente aussi l'électro aimant de la bva, Qd j'ai mis sur "Parking ", Je ne pouvais plus, ensuite, changer de position ! 

Une fois le fusible changé, nous sommes partis en mer avec mon cousin et j'ai fait ma jolie dodo! Et au retour sur st Denis, on a ramené 2 naufragée (s) dun gros bateau échoué à l'entrée du port mais là...pas le temps de vous faire rire car la marée m'attend pour de nouvelles aventures 😂

20190711_205835.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quelle sortie rock'n'roll ! Vu la tension du départ, les premières apnées n'ont pas dû être faciles 🤯. Une belle dodo au final 👍

Share this post


Link to post
Share on other sites

Boah ce truc de fou !!! 😯🤪. Moi ça m'aurait rendu carrément malade 🤯

Pas un CR commun en tous cas 😂

Jolie daurade.  Il me tarde !!

Share this post


Link to post
Share on other sites

bien joue sil86, moi ça me fait bien marrer ce genre d'anecdote car j'en ai plus d'une au compteur et en général, plus la sortie commence mal, mieux elle finit. 

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, elinhan a dit :

Quelle sortie rock'n'roll ! Vu la tension du départ, les premières apnées n'ont pas dû être faciles 🤯. Une belle dodo au final 👍

Ben ouais... ct pas terrible! Mais même sans pb, C pas terrible alors!😂

 

Il y a 7 heures, Philimse a dit :

Boah ce truc de fou !!! 😯🤪. Moi ça m'aurait rendu carrément malade 🤯

Philimse, ça me rappelle ta tête qd t'as traversé le port l an dernier avec ton carbu bloqué à fond! Je l'ai raconté à mon cousin qui me disait que ça n'arrivait qu à moi ces galères ! Mais bon...lui il a une jambe en moins au dessus du genou alors les galères il connaît aussi! Bien qu'il fait plus de choses/sport que certains avec 2 guibolles !

 

Il y a 6 heures, clemundo17 a dit :

bien joue sil86, moi ça me fait bien marrer ce genre d'anecdote car j'en ai plus d'une au compteur et en général, plus la sortie commence mal, mieux elle finit.

T as raison de rigoler ! Fo jamais rater une occasion c trop co....

Et pour la fin, si elle justifie les moyens, elle arrive trop tôt qd y'a pas de poissons, comme aujourd'hui pour moi, mais mon binôme à fait un bar de 2,5 vidé c cool😉.

@ plouff

Share this post


Link to post
Share on other sites

sympa vos cr deboires.

sortie hier,que du petit😨.

une vielle,2 mulets (faut les chercher!) et un doublé de mouchetés.

Share this post


Link to post
Share on other sites

T'y était pas le bon jour aujourd'hui franckette est sortie et il en a vu des wagons entier.

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour, 

sorti ce matin aux baleines côté canot. belle visi, pas mal de courant, ce qui m'a etonné vu le coeff. pas mal de vie, beaucoup de petits mais bon c'est toujours beau à voir. j'ai tout de même réussi à faire ma pêche avec un bar, 1 vieille et 2 mulets.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hahaha oui j avais oublié cette histoire de carbu déjà tiens 😂 Et merci encore de ton aide précieuse ce jour-là. Je bricole les animaux pas les moteurs moi !

Boah en fait c etait pas pire que quand j'ai perdu une roue de la remorque du zozo en plein virage vers Chaucre heureusement a 20km/h et avec personne a côté.  Roulements et essieux rouillés à mort et usés après 8 ans et 2000km de remorquage depuis Écosse (bon et un entretient plutôt en dilettante il faut bien dire 😋)

Bon aller... bientôt à l eau

 À plouf !

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 35 minutes, Philimse a dit :

Hahaha oui j avais oublié cette histoire de carbu déjà tiens 😂 Et merci encore de ton aide précieuse ce jour-là. Je bricole les animaux pas les moteurs moi !

Boah en fait c etait pas pire que quand j'ai perdu une roue de la remorque du zozo en plein virage vers Chaucre heureusement a 20km/h et avec personne a côté.  Roulements et essieux rouillés à mort et usés après 8 ans et 2000km de remorquage depuis Écosse (bon et un entretient plutôt en dilettante il faut bien dire 😋)

Bon aller... bientôt à l eau

 À plouf !

 

Aller je me lance, l'an dernier rendez vous avec mon binôme a 6h30 à la perroche pour aller chasser. J'avais bien sûr un mariage la veille et du coup dur dur le réveil. 

J'arrive a 6h25 à la  perroche et personne. J'attend jusqu'à 45 puis j'appelle le binôme. Il me dit j'arrive je suis sur la route puis j'entends merde. Je lui demande ce qu'il se passe il me dit viens me rejoindre vite le bateau est sur la route. Sur le coup je me dis il se moque de moi mais non en effet arriver à son niveau la voiture et la remorque sont bien garer sur le côté mais le bateau lui est bien sur la route. 

Ni une ni deux on met un plan de secours en place et on arrive finalement à remettre là bateau sur la remorque.

arrivé à destination je lui demande que c'est il passé, il me répond qu'il a chercher en vain son GPS partout mais qu'il ne l'a pas trouvé, il a donc pris du retard et en se dépêchant pour aller au port il à oublier le dos d'âne et du coup le bateau a sauté et comme la sécu n'était pas mise il s'est décroché et est tombé sur la route.

il n'en démord pas pour lui le GPS est tombé du bateau en le sortant de l'eau la veille. Nous voilà en train de chercher sur la cale et sur le parking mais rien. Il commence à devenir vert et à pleurer qu'il vient de perdre 10 ans de chasse car bien sûr pas de sauvegarde.

on met le bateau a l'eau et j'essaye de le calmer puis je lui demande où as tu mis ton GPS hier. Il me dit sur la console du bateau et je ne me vois pas le sortir. Du coup il y a en effet pas mal de chances qu'il se soit fait la malle pendant le transport.

il rumine encore et je fini par monter sur le bateau et la surprise le GPS est bien sur la console.

il reprend ses esprits et nous voilà enfin parti. 

Voila mon humble contribution aux boulettes que l'on peut faire et je ne raconte pas la suite car ça fait déjà pas mal.

Share this post


Link to post
Share on other sites

alors à moi,  Mai 2015, une semaine de chasse prévu avec les potes dans le raz de Sein, tout le monde est chaud, je prend la route avec le bateau pour 500 bornes direction Beuzec

arrivé à la maison, en attendant la troupe, on descend le matos puis on vérifie la météo qui sera bonne toute la semaine, le top quoi sauf que.....

Nico arrive à la maison et me dis :"t'as une drôle de tête"? "Ouais, j'ai oublié les clef du boat"

semaine de chasse du bord, heureusement, c'était en Breizh et du coup, on a fait une sacré semaine quand même!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sympa vos histoires! On se sent moins seul à avoir galéré !

Oublier les clés, c'est ballot ! Perdre une roue, c'est gênant ! Mais perdre le bateau, quand tu as les clés et les roues, ça fait vraiment désordre !!! Et je parle pas du gps... 😂

Va peut être  falloir penser à creer un fil de discussion du style "vos galères" ou tout du moins celles qu'on peut (décemment ) raconter,  car ya du potentiel 😀

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hello les chassous,  

Celle-ci est survenu le moi dernier, heureusement ça fini pas trop mal...

Récit de Grand père 

 

Hier, mon binôme  a poussé le bouchon un peu loin ! Vous comprendrez plus tard….si vous lisez tout !

En effet, il a voulu noyer Pépère, persuadé que je l’avais couché sur mon testament et lui avait légué le contenu de ma cave. Ce en quoi il se trompe. Et pour cause, le cher enfant  ne tient pas plus l’alcool que la mer, alors que ferait-il de mes flacons chéris ?

Enfin, passons et revenons à nos moutons.

Hier, première sortie en mer de l’année. Le ciel hésite entre le bleu azuréen et le pot au noir orageux. Ce fut le bleu méditerranéen qui l’emporta et nous embarquâmes.

Ça y est, nous sommes dans le présent et l‘action ! En conséquence, changeons de mode et de temps.

La mer est belle, le vent faible. Nous faisons route en direction d’un plateau rocheux où nous mouillons l’ancre dans 03 mètres d’eau. De notre bord nous distinguons vaguement la frontière entre sable et  roche.

« Alea jacta est »  nous voilà dans l’eau. La visibilité  quelque peu chargée en particules fines  oscille aux environs des deux mètres.

Le commandant du navire part sur tribord et le petit mousse que je suis tire sur bâbord afin de respecter une bonne distance de sécurité.    

Il y a des araignées partout. Je les délaisse en ayant l’idée de ramasser mon quota lors du retour au bateau.

Je baguenaude de pierres en pierres, de rague en rague, d’agachons en indiennes. J’entends de nombreux coups de queues. Las, ce ne sont que des vieilles et l’une d’elles, de taille tout à fait respectable, fera l’objet d’un tir létal.

C’est quelques minutes après cet assassinat« gériatrique » que mon chef de bord m’indique que nous changeons de site. Le temps qu’il retourne à l’embarcation et vienne me chercher, je me mets en quête d’araignées.

J’en trouve mais trop maigres à mon goût et je dédaigne ces crustacés anémiés.  Ma quête est alors interrompue par le vrombissement du moteur.

Je lève la tête hors de l’eau et voit mon jeune patron pêcheur, tout échevelé, passant du rouge carmin au blanc livide  me hurler de monter vite à bord.

Mais pourquoi crie-t-il ainsi ? Je suis sourd comme un vieux pot mais quand même, à deux mètres de distance j’arrive à comprendre ce que l’on me dit.

 En fait non, je ne comprenais pas. C’est en mettant le pied sur le bateau, enfin dans l’eau du bateau, que je comprends : Nous(*)coulons !!!!!!! 

L’armateur qui est la fois le pilote et le capitaine ne me donne pas l’ordre d’abandonner le bord mais d’écoper. Il ouvre le compartiment à batterie. Celle-ci baigne très largement. Les cosses sont hors d’eau mais tout juste. J’empoigne l’écope qu’il me donne. Je la regarde, son plastique  est marbré de zébrures blanchâtres. Par ailleurs, la contenance dudit ustensile, prétendument salvateur,  est de 0,5 litre. Je me dis que ce n’est pas avec cela que l’on va sauver ce qui devient plus en plus le "radeau des médusés," d’autant  qu’à la première écopée le vase se fissure puis se brise en deux à la première lampée d’eau.

Durant tout ce temps, la mer  continue à s’infiltrer par……où ???

Le tableau arrière est quasi à fleur d’eau. Une vaguelette inoffensive heurterait le cul du bateau, un mouvement brusque de l’un de nous  ou  un simple éternuement que nous coulerions bas à l’instant.

C’est alors que « Super Papy » (Ben quoi !!!?) empoigne sa caisse de rangement, la plonge dans le compartiment noyé et écope par bâchée de 10 L. 

Après plusieurs écopées, l’épopée (C’est nul, hein ! mais j’aime bien !) prend meilleure tournure. En effet, le niveau baisse dans la cale.

Le capitaine d’ordinaire prolixe reste muet les yeux fixés, non pas sur la ligne bleue des Vosges, mais sur le port salutaire avec une lueur d’espoir dans le regard. Je pense qu’il doit adresser une prière muette aux Saintes Maries de La Mer. Pour ma part, étant athée ( Dieu Merci) je ne prie pas. Je suis trop occupé à oublier la brûlure de mes pauvres petits biceps qui sont toujours au travail avec cette foutue bassine-écope qui pèse de plus en plus lourd.

Enfin, nous accostons. Là, tout benoîtement, mon bon camarade me dit : " j’ai dû oublier de remettre le bouchon de vidange de coque en place." Vérification faite, c’est exact. A ce moment précis, ce n’est pas l’eau de mer, impromptue locataire que j’ai eu envie de balancer par-dessus bord!

Enfin, bouchon de secours mis en place, eau écopée, nous reprenons quelques forces avec un peu de pain et de pâté.

Afin de se racheter, l’illustre marin et seul maître à bord décide de repartir en chasse dans le dessein de me faire occire un bar ou deux. Louable intention, n’est-il pas ?

 Ainsi, nous voilà repartis le cœur léger. Rassérénés nous prenons le large l’esprit serein  à bord de ce fier esquif dont le moteur, après 600 mètres de navigation sans aucune encombre,  cale de manière définitive. Ce qui, vous le pensez bien, nous met en joie. Une liesse inimaginable règne sur le pont. Pour un peu on se serait cru un jour de Toussaint venteux, pluvieux et glacial quelque part dans le Nord derrière le mur de glace**

Ce sont donc, passez-moi l’expression, deux « glandus en néoprène » qui hèlent de manière énergique un voilier rentrant au port.  Pitoyables et confus nous sommes pris en remorque et regagnons la cale de départ. En remerciement, notre "remorqueur" héritera du produit de notre pêche : un bar d'un bon  kg, une vieille de taille respectable et une araignée . 

Quant au reste de la journée, je vous en épargne le récit. Il a consisté au nettoyage du moteur et à la purge de tout le système d’alimentation, l’eau de mer s’étant insinuée dans le réservoir à carburant durant ce périple funeste pour l’orgueil et la fierté de qui vous savez. A vous de deviner, je suis pas un délateur.

En effet, je n’ai donné aucun nom ou pseudo, vous l‘avez sans doute remarqué. (Pas la peine, il y a assez d’indices supra).

En effet, je ne voudrais pas que mon apprenti naufragé soit en but à la vindicative de ceux qui ne commettent jamais d’erreur ou d’étourderie. A celle des irréprochables en tout et dont le jugement sans appel est supérieur à celui de Salomon.

Sinon, pour conclure : Suis toujours ton homme quand tu veux,  naufrageur de petit vieux !  

 

  (*) Enfin, lui surtout. En effet,  le bateau n’est pas à moi, la côte est à 800 mètres et je suis tout équipé. Bref, aucun danger ! 

(**) Dédicacé aux amateurs de série T.V

Share this post


Link to post
Share on other sites

chouette ce récit, j'ai bien rigolé 😄

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, christ a dit :

chouette ce récit, j'ai bien rigolé 😄

 

C'est pour cela que je l'ai posté😁. Pour la petite histoire,  d'habitude je ne retire jamais le bouchon de coque, mais cette fois-ci je l'avais retiré pour nettoyer à l'eau douce (sans le remettre, dans l'attention que ça sèche ). Vous connaissez la suite... si ça peut éviter à d'autres la même mésaventure 😜.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, rifle shoot 85 a dit :

Hello les chassous,  

Celle-ci est survenu le moi dernier, heureusement ça fini pas trop mal...

Récit de Grand père 

 

Hier, mon binôme  a poussé le bouchon un peu loin ! Vous comprendrez plus tard….si vous lisez tout !

En effet, il a voulu noyer Pépère, persuadé que je l’avais couché sur mon testament et lui avait légué le contenu de ma cave. Ce en quoi il se trompe. Et pour cause, le cher enfant  ne tient pas plus l’alcool que la mer, alors que ferait-il de mes flacons chéris ?

Enfin, passons et revenons à nos moutons.

Hier, première sortie en mer de l’année. Le ciel hésite entre le bleu azuréen et le pot au noir orageux. Ce fut le bleu méditerranéen qui l’emporta et nous embarquâmes.

Ça y est, nous sommes dans le présent et l‘action ! En conséquence, changeons de mode et de temps.

La mer est belle, le vent faible. Nous faisons route en direction d’un plateau rocheux où nous mouillons l’ancre dans 03 mètres d’eau. De notre bord nous distinguons vaguement la frontière entre sable et  roche.

« Alea jacta est »  nous voilà dans l’eau. La visibilité  quelque peu chargée en particules fines  oscille aux environs des deux mètres.

Le commandant du navire part sur tribord et le petit mousse que je suis tire sur bâbord afin de respecter une bonne distance de sécurité.    

Il y a des araignées partout. Je les délaisse en ayant l’idée de ramasser mon quota lors du retour au bateau.

Je baguenaude de pierres en pierres, de rague en rague, d’agachons en indiennes. J’entends de nombreux coups de queues. Las, ce ne sont que des vieilles et l’une d’elles, de taille tout à fait respectable, fera l’objet d’un tir létal.

C’est quelques minutes après cet assassinat« gériatrique » que mon chef de bord m’indique que nous changeons de site. Le temps qu’il retourne à l’embarcation et vienne me chercher, je me mets en quête d’araignées.

J’en trouve mais trop maigres à mon goût et je dédaigne ces crustacés anémiés.  Ma quête est alors interrompue par le vrombissement du moteur.

Je lève la tête hors de l’eau et voit mon jeune patron pêcheur, tout échevelé, passant du rouge carmin au blanc livide  me hurler de monter vite à bord.

Mais pourquoi crie-t-il ainsi ? Je suis sourd comme un vieux pot mais quand même, à deux mètres de distance j’arrive à comprendre ce que l’on me dit.

 En fait non, je ne comprenais pas. C’est en mettant le pied sur le bateau, enfin dans l’eau du bateau, que je comprends : Nous(*)coulons !!!!!!! 

L’armateur qui est la fois le pilote et le capitaine ne me donne pas l’ordre d’abandonner le bord mais d’écoper. Il ouvre le compartiment à batterie. Celle-ci baigne très largement. Les cosses sont hors d’eau mais tout juste. J’empoigne l’écope qu’il me donne. Je la regarde, son plastique  est marbré de zébrures blanchâtres. Par ailleurs, la contenance dudit ustensile, prétendument salvateur,  est de 0,5 litre. Je me dis que ce n’est pas avec cela que l’on va sauver ce qui devient plus en plus le "radeau des médusés," d’autant  qu’à la première écopée le vase se fissure puis se brise en deux à la première lampée d’eau.

Durant tout ce temps, la mer  continue à s’infiltrer par……où ???

Le tableau arrière est quasi à fleur d’eau. Une vaguelette inoffensive heurterait le cul du bateau, un mouvement brusque de l’un de nous  ou  un simple éternuement que nous coulerions bas à l’instant.

C’est alors que « Super Papy » (Ben quoi !!!?) empoigne sa caisse de rangement, la plonge dans le compartiment noyé et écope par bâchée de 10 L. 

Après plusieurs écopées, l’épopée (C’est nul, hein ! mais j’aime bien !) prend meilleure tournure. En effet, le niveau baisse dans la cale.

Le capitaine d’ordinaire prolixe reste muet les yeux fixés, non pas sur la ligne bleue des Vosges, mais sur le port salutaire avec une lueur d’espoir dans le regard. Je pense qu’il doit adresser une prière muette aux Saintes Maries de La Mer. Pour ma part, étant athée ( Dieu Merci) je ne prie pas. Je suis trop occupé à oublier la brûlure de mes pauvres petits biceps qui sont toujours au travail avec cette foutue bassine-écope qui pèse de plus en plus lourd.

Enfin, nous accostons. Là, tout benoîtement, mon bon camarade me dit : " j’ai dû oublier de remettre le bouchon de vidange de coque en place." Vérification faite, c’est exact. A ce moment précis, ce n’est pas l’eau de mer, impromptue locataire que j’ai eu envie de balancer par-dessus bord!

Enfin, bouchon de secours mis en place, eau écopée, nous reprenons quelques forces avec un peu de pain et de pâté.

Afin de se racheter, l’illustre marin et seul maître à bord décide de repartir en chasse dans le dessein de me faire occire un bar ou deux. Louable intention, n’est-il pas ?

 Ainsi, nous voilà repartis le cœur léger. Rassérénés nous prenons le large l’esprit serein  à bord de ce fier esquif dont le moteur, après 600 mètres de navigation sans aucune encombre,  cale de manière définitive. Ce qui, vous le pensez bien, nous met en joie. Une liesse inimaginable règne sur le pont. Pour un peu on se serait cru un jour de Toussaint venteux, pluvieux et glacial quelque part dans le Nord derrière le mur de glace**

Ce sont donc, passez-moi l’expression, deux « glandus en néoprène » qui hèlent de manière énergique un voilier rentrant au port.  Pitoyables et confus nous sommes pris en remorque et regagnons la cale de départ. En remerciement, notre "remorqueur" héritera du produit de notre pêche : un bar d'un bon  kg, une vieille de taille respectable et une araignée . 

Quant au reste de la journée, je vous en épargne le récit. Il a consisté au nettoyage du moteur et à la purge de tout le système d’alimentation, l’eau de mer s’étant insinuée dans le réservoir à carburant durant ce périple funeste pour l’orgueil et la fierté de qui vous savez. A vous de deviner, je suis pas un délateur.

En effet, je n’ai donné aucun nom ou pseudo, vous l‘avez sans doute remarqué. (Pas la peine, il y a assez d’indices supra).

En effet, je ne voudrais pas que mon apprenti naufragé soit en but à la vindicative de ceux qui ne commettent jamais d’erreur ou d’étourderie. A celle des irréprochables en tout et dont le jugement sans appel est supérieur à celui de Salomon.

Sinon, pour conclure : Suis toujours ton homme quand tu veux,  naufrageur de petit vieux !  

 

  (*) Enfin, lui surtout. En effet,  le bateau n’est pas à moi, la côte est à 800 mètres et je suis tout équipé. Bref, aucun danger ! 

(**) Dédicacé aux amateurs de série T.V

Excellent ! Bravo Grand-Père ! J’ai beaucoup ri ! Cette virtuosité et cette aisance  dans l’usage de la langue française mis au service d’un tel esprit ne sont pas sans me rappeler Audiard, un Maître en la matière ... Rien à voir avec la chasse mais tant pis ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

bonjour,  fin du week-end pour moi. je suis quand même sorti ce matin aux baleines côté canot à partir du bord. comme hier bonne visi, un peu de courant et pas mal de vie. Je ramène  1 bar, 2 vieilles et 1 belle seiche.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 8 heures, rifle shoot 85 a dit :

C'est pour cela que je l'ai posté😁. Pour la petite histoire,  d'habitude je ne retire jamais le bouchon de coque, mais cette fois-ci je l'avais retiré pour nettoyer à l'eau douce (sans le remettre, dans l'attention que ça sèche ). Vous connaissez la suite... si ça peut éviter à d'autres la même mésaventure 😜.

Je pensais bien à cette galère Micka  quand j'ai lu ce post mais je n'ai pas osé 😂😂😂... Celle avec ta panne de batterie et ton pseudo-lanceur de secours merdique pour tenter de redémarrer ton 50cv... on avait terminé la chasse en remorquage. Ravi d'avoir regagné le port sauf qu'on ne pouvait plus remonter le moteur et donc le bateau 😂😂😂. Une galère sympa au final et un très bon souvenir, impérissable !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Hahaha et bien au moins il y en a au moins autant a écrire en CR de galères et mésaventures que d'actions de chasse! Excellent récit que celui de GP 👍😂

J en connais aussi qui ont perdu leur bouée de chasse... avec les clés de la bagnole accrochées dans une boîte étanche dessus hahahaha😂

Une autre fois comment je me suis planté dans un fossé 2m en bas de la route (avec mon vehicule de travail) tout de néoprène vêtu que je conduisais pour aller chasser. Et là t'as bien l'air c.. quand tu sors de la bagnole et va chercher de l aide ! Heureusement c'était en Écosse sur une ile toute isolée (Little Bernera) un collègue m'a tiré de là en tracteur et tout est bien qui fini bien.

Bonne soirée à tous!

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, elinhan a dit :

Je pensais bien à cette galère Micka  quand j'ai lu ce post mais je n'ai pas osé 😂😂😂... Celle avec ta panne de batterie et ton pseudo-lanceur de secours merdique pour tenter de redémarrer ton 50cv... on avait terminé la chasse en remorquage. Ravi d'avoir regagné le port sauf qu'on ne pouvait plus remonter le moteur et donc le bateau 😂😂😂. Une galère sympa au final et un très bon souvenir, impérissable !

Hello chef, 

Ça explique ta batterie de secours à bord de ton boat😁 (que j'ai vu à notre dernière sortie), bien joué....🤣🤣🤣

Comme quoi on apprend des erreurs des autres 😜

Share this post


Link to post
Share on other sites

Yep ! 

Installé à la Morelière, je vais visiter et repérer les environs pour une tite sortie demain... 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 14/07/2019 à 11:09, rifle shoot 85 a dit :

C'est pour cela que je l'ai posté😁. Pour la petite histoire,  d'habitude je ne retire jamais le bouchon de coque, mais cette fois-ci je l'avais retiré pour nettoyer à l'eau douce (sans le remettre, dans l'attention que ça sèche ). Vous connaissez la suite... si ça peut éviter à d'autres la même mésaventure 😜.

Pour te remercier de cette leçon et parce que je viens de tomber sur cette brasserie insulaire : je te (nous) ramène de la bière des naufrageurs made in Oléron 😉😂😂😂

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis sorti hier de 12 à 17. Visi au top mais peu de vie sauf des grosses vieilles dont les filets raviront mes convives😉. Mais ni maigres, ni grosses...le désert au fond de leau dans des forêts de laminaires épaisses. 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Sortie à l'aventure, à la découverte des eaux oléronnaises. Un spot au hasard parmi ceux que quelques locaux m'avaient cité. Visi très variable selon les zones et de mieux en mieux vers le large (palmage 45 minutes sur la planche pour revenir), de belles roches avec de beaux reliefs (notamment une magnifique double arche en V) mais une végétation restreinte par rapport à ce que je connais et ce que j'imaginais. Vu du mulet et de la vieille, une belle ombre indéterminée c'est à dire pas trop de vie par rapport au potentiel de la zone. Pas trouvé ce que je cherchais (bar ou dodo) et donc pas lâché un tir. La ballade fût agréable et peu de courant par rapport à ce que j'imaginais. Je verrai un peu plus au nord demain ou après demain 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...