Jump to content

Visibilité Sur La Côte Basque


Recommended Posts

À la criée de Royan, le maigre dépasse pour la première fois la sole en 2022

Publié le 26/01/2023 16:01  | Mis à jour le 26/01/2023 23:27 

C’est du jamais vu à Royan : les captures de sole, espèce reine dans le port charentais, se sont fait devancer l’an dernier par celles de maigre. Au total, la criée a vu débarquer 838 tonnes de produits de la pêche pour des ventes atteignant 8,9 millions d’euros.

Link to comment
Share on other sites

  • Replies 2.3k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

Il y a 1 heure, kekalela a dit :

À la criée de Royan, le maigre dépasse pour la première fois la sole en 2022

Publié le 26/01/2023 16:01  | Mis à jour le 26/01/2023 23:27 

C’est du jamais vu à Royan : les captures de sole, espèce reine dans le port charentais, se sont fait devancer l’an dernier par celles de maigre. Au total, la criée a vu débarquer 838 tonnes de produits de la pêche pour des ventes atteignant 8,9 millions d’euros.

Normal les quotas de sole ont été réduits de 36% en 2022 pour tous les navires détenteurs de PPS sole dans le Golfe donc 36% d'apports en moins toutes criées confondues, plus la perte (pour Royan) des ventes d'un gros  fileyeur à sole parti vendre ailleurs .....logique !

Pour le maigre belle saison 2022 mais déjà vu mieux .....

 

Link to comment
Share on other sites

Des sardines 😅🤣. Mais bien sûr. Comment prendre les gens pour des cons. C est vrai qu ‘avec les moyens actuels ( sondeurs, gps etc…) c’est très compliqué de différencier un banc de sardines d’un banc de maigre. Surtout qu’ils avaient fait un coup de filet presque similaire l’année dernière dans le même secteur. 

Link to comment
Share on other sites

Oui et si tu veux tout savoir aussi , ils ont virer a l eau 20 tonnes de sardines qu'ils avaient dans les cales pour charger les maigres .. doubles scandales , destruction tout ce que l'on veut !!!

Link to comment
Share on other sites

Tres bel Article de Rene Lacaze , ami journaliste halieutique: 

Mais quand va t-on moraliser la pêche ?

Le récent épisode de pêche sans limite, qui a déchaîné les passions, avec pour cadre notre côte sud des Landes, avec la prise de plusieurs dizaines, voire une centaine de tonnes de maigres "au ventre bien rebondi", m’incite à ouvrir le débat sur certaines pratiques de la pêche professionnelle.

J’en viens tout d’abord à cette observation quasi unanime et en forme de boutade, largement utilisée lors de ce qui prend de plus en plus l’apparence d’un fait divers, avec des soubresauts jusqu'en Espagne : "Les maigres n’étaient pas maigres, ils avaient le ventre bien rebondi ! ". 

Si ça a pu amuser et faire rire certains, ça en a bien au contraire chagriné beaucoup d'autres et, parmi eux, ceux qui "savent" ! 

S’agissait-il de poissons bien gras, en pleine forme parce que bien nourris par les bancs de sardines sur lesquels ils ont été prétendument capturés ?

Que nenni… Il s’agissait en fait de géniteurs dont les gonades étaient quasiment pleines de gamètes, laitance et œufs, à quelques jours ou semaines de leur fraie. 

Ces maigres ont été capturés - comme chaque année à pareille époque entre Pays basque et Landes ! - alors qu’ils remontaient vers leurs frayères, notamment celles de l’estuaire de la Gironde, autour du phare de Cordouan. 

En quelques mots, on a privé d’un seul coup de filet une espèce emblématique de notre golfe de Gascogne de millions ou même milliards d’œufs fécondés, d'une infinité de jeunes poissons à venir. 

Il faut savoir qu’une femelle de maigre juste mature, de quelques kilos, produit environ 200.000 œufs par kilo de son propre poids, mais que ce nombre grimpe ensuite en flèche plus elle grossit et grandit. La courbe du nombre d’œufs produits s’infléchit alors de plus en plus vers la verticale…

Je précise : je fais bien sûr un distinguo entre celui qui a donné le coup de filet incriminé et ceux qui ont récupéré, pour éviter leur perte, les poissons morts ou moribonds qu’il avait abandonnés lamentablement en mer…

Alors, bien sûr, le maigre est une espèce commerciale prisée, mais est-il bien raisonnable d’en capturer de telles quantités à ce moment précis de son cycle biologique ?

Ne pourrait-on respecter ces poissons lors de cette période sensible et jusqu’après la fraie et les pêcher ensuite hors saison de reproduction, c’est à dire pendant 9 mois de l’année ?

Nous touchons ici aujourd’hui, vous le comprendrez aisément, à l’une des tares fondamentales de la pêche professionnelle en mer, qui n’a jamais respecté la biologie des poissons qu’elle capture.

Or, ce qui était supportable il y a encore quelques décennies, ne l’est plus aujourd’hui. 

Si l’on a pu croire un temps que les ressources marines étaient inépuisables, nous savons bien désormais qu’il n’en est rien et qu’à force de faire n’importe quoi, de pêcher n’importe quand, n'importe où et n’importe comment, nous approchons de l’extinction de quantité d’espèces marines au point que des scientifiques spécialistes de ces ressources - je pense à Philippe Cury et Yves Miserey - prédisent pour 2050 une "Mer sans poissons" dans un ouvrage au titre éponyme !

Cette "mer sans poissons", nous en percevons les auspices, les prémices depuis plusieurs années déjà, ici sur cette côte landaise d’où nous avons vu disparaître un certain nombre d’espèces comme le turbot, la sole, régresser sensiblement le bar, depuis 2015 pour ce dernier…

Fin des années 90, début des années 2000, j’avais pointé du doigt, comme rédacteur en chef de la Gazette Officielle de la Pêche et de l’Eau, la décision des Affaires Maritimes d’Anglet, qui avaient autorisé les professionnels du secteur à doubler du jour au lendemain leurs longueurs de filets. 

J’avais prédit des problèmes à court ou moyen terme et je regrette de constater aujourd’hui, de mon vivant, que ces problèmes sont là ! 

Les choses sont allées en fait bien plus vite que je ne le pensais.

Il en est ainsi des ressources vivantes… Elles se maintiennent à un certain niveau quelque temps, malgré les prélèvements, fussent-ils abusifs mais, ensuite, l’effondrement est brutal.

Nous avions pourtant quelques exemples qui auraient dû nous inciter à la prudence… Surtout celui, emblématique et dramatique à la fois, du stock de cabillaud de Terre Neuve (morue) qui, malgré les moratoires successifs, ne s’est jamais remis, depuis la fin des années 80, des prélèvements outranciers dont il a été victime ! 

Au pire de la crise, il est tombé à 1% du stock originel !

On est ainsi passé de 1.800.000 tonnes à la fin des années 60 à 500.000 à la fin des "seventies", avec une surpêche évidente et scandaleuse, pour tenter de maintenir le niveau des prises… 

Dans les années 80, les captures se sont ainsi effondrées à moins de 5.000 tonnes. 

Le constat est tombé comme un couperet : la surpêche a conduit ce stock particulier au bord de l’extinction et, malgré le renoncement forcé des pêcheurs, il ne s’est, depuis, jamais rétabli. 

"La biomasse totale fut estimée à trois millions de tonnes en 1960, 500.000 à la fin des années 1970, un million de tonnes au milieu des années 1980, puis s'est complètement effondrée entre la fin des années 1980 et 1992. Le stock de biomasse de reproducteurs est passé de 1.5 millions de tonnes en 1962 (soit 50% du total) à seulement 125.000 t en 1977 (soit seulement 25% de la biomasse, ce qui traduit un impact particulièrement aigu sur les géniteurs). Après un court rétablissement à 400-500.000 tonnes dans les années 1980, le stock de géniteurs s'effondre après 1988. Au milieu des années 1990 il ne restait que 4.000 à 10.000 tonnes de géniteurs. En 2005 elle aurait été comprise entre 10.000 et 20.000 t, ce qui reste extrêmement faible par rapport aux valeurs historiques."

Nous avons ici un phénomène approchant avec le maigre, prospère il y a 40 ans, puis surexploité sans discernement, qui semblait revenir depuis une décennie environ car plus un pro ne le pêchait, tant il s'était fait rare, mais qu’on "matraque" depuis de manière systématique depuis son récent retour, surtout en ce mois de février où de grands bancs se regroupent en perspective de la fraie. 

Rappelez-vous, nous avions eu un événement quasi similaire l’an passé que nous avions relaté sur cette même page.

Alors, que faire ?

Et bien ce n’est guère compliqué.

Il faut impérativement créer des aires marines protégées... vraiment protégées, ce qui n’est pas le cas de nos jours puisque vous savez comme moi que le chalutage est toujours pratiqué dans la plupart de celles qui existent. Et il faut en créer d'autres, notamment les Golden Miles, dont nous soutenons le projet.

Bloom vient d’ailleurs d’obtenir une échéance pour une interdiction définitive de cette pratique ignominieuse de pêche au chalut dans les AMR... 

Il faut aussi, en plus, des périodes d’interdiction de la pêche au moment de la reproduction d’espèces comme le maigre, le bar… Cela contribuera aussi à sauver des milliers de dauphins, car c’est lors des opérations de pêche menées sur ces deux espèces que les cétacés subissent le plus de pertes 

Il faut enfin que le consommateur comprenne que, lorsqu’on lui vend des poissons plein d’œufs ou de laitance, il contribue à la disparition de l’espèce qu’il a dans l’assiette…À éviter par la suite !

Informer, convaincre, c’est cela que nous devons faire collectivement, nous pêcheurs de loisir qui, tous réunis, représentons une force colossale ! 

Photo : même en Espagne le carnage de maigres de ces derniers jours a fait des vagues et beaucoup de citoyens… toujours plus nombreux, crient au scandale.

Traduction : "Exploiter nos ressources de cette manière, en plein cycle de fraie du maigre pour vendre ces poissons à 2 € le kilo ne viendrait jamais à l'esprit des amoureux de la mer. 

Bombance aujourd'hui... disette demain !"

 

Link to comment
Share on other sites

Oui comme dira l Ifremer sous l impulsion de nos politiques comme pour le Bar ,interdisont la peche de loisir du maigre pour préserver les stock et préserver la ressources !    🤔🤣

    Triste ,scientifiques français aussi corrompus que notre classe politique ,de tous bords 🤬

Link to comment
Share on other sites

C est sûr que tirer une dizaine de poisson dans l année en respectant la maille et la saison c est bien plus grave que de mettre des grands coup de filet sur des bancs de poisson remplis de laitance et d’œuf 

Link to comment
Share on other sites

En tout cas très bel article de René Lacaze qui évoque très bien et de manière juste  le problème de surconsommation des ressources et le non respect des périodes de fraie 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Babinch a dit :

Il faut aussi, en plus, des périodes d’interdiction de la pêche au moment de la reproduction d’espèces comme le maigre, le bar… Cela contribuera aussi à sauver des milliers de dauphins, car c’est lors des opérations de pêche menées sur ces deux espèces que les cétacés subissent le plus de pertes 

On en parle dans un article le même jour, toujours dans le Télégramme.

_20230227_163359.thumb.png.60bbac0ca95624de0f4fe0b80f38199a.png

 

Link to comment
Share on other sites

           Oui c est la que l on voit que c est du n importe quoi comme la chasse avec le cygne ...Le dauphin n est pas une espèce en voit de disparition et il n a aucun intérêt pour la pêche pro ,donc c est dommage mais pas grave ...Alors que pêcher en période de reproduction et en masse une espèce intéressante pour tous ,peut mettre en péril la ressource mais cela fait moins le buzz sur la population lambda que le dauphin sur une plage ou le globicéphal dans la seine ....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Ch'ti max a dit :

On en parle dans un article le même jour, toujours dans le Télégramme.

_20230227_163359.thumb.png.60bbac0ca95624de0f4fe0b80f38199a.png

 

Travail bâclé, dans les Landes ils essaient au moins de faire en sorte qu'ils coulent d'ailleurs après plus d'un mois de vent de terre je crains un pic d'échouage au premier coup d'ouest à moins qu'ils n'aient eu le temps de se décomposer......

 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/dauphin-retrouve-eventre-dans-les-landes-des-pecheurs-tentent-de-faire-disparaitre-les-preuves-de-capture-8937439

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, Babinch a dit :

Tres bel Article de Rene Lacaze , ami journaliste halieutique: 

Mais quand va t-on moraliser la pêche ?

Le récent épisode de pêche sans limite, qui a déchaîné les passions, avec pour cadre notre côte sud des Landes, avec la prise de plusieurs dizaines, voire une centaine de tonnes de maigres "au ventre bien rebondi", m’incite à ouvrir le débat sur certaines pratiques de la pêche professionnelle.

J’en viens tout d’abord à cette observation quasi unanime et en forme de boutade, largement utilisée lors de ce qui prend de plus en plus l’apparence d’un fait divers, avec des soubresauts jusqu'en Espagne : "Les maigres n’étaient pas maigres, ils avaient le ventre bien rebondi ! ". 

Si ça a pu amuser et faire rire certains, ça en a bien au contraire chagriné beaucoup d'autres et, parmi eux, ceux qui "savent" ! 

S’agissait-il de poissons bien gras, en pleine forme parce que bien nourris par les bancs de sardines sur lesquels ils ont été prétendument capturés ?

Que nenni… Il s’agissait en fait de géniteurs dont les gonades étaient quasiment pleines de gamètes, laitance et œufs, à quelques jours ou semaines de leur fraie. 

Ces maigres ont été capturés - comme chaque année à pareille époque entre Pays basque et Landes ! - alors qu’ils remontaient vers leurs frayères, notamment celles de l’estuaire de la Gironde, autour du phare de Cordouan. 

En quelques mots, on a privé d’un seul coup de filet une espèce emblématique de notre golfe de Gascogne de millions ou même milliards d’œufs fécondés, d'une infinité de jeunes poissons à venir. 

Il faut savoir qu’une femelle de maigre juste mature, de quelques kilos, produit environ 200.000 œufs par kilo de son propre poids, mais que ce nombre grimpe ensuite en flèche plus elle grossit et grandit. La courbe du nombre d’œufs produits s’infléchit alors de plus en plus vers la verticale…

Je précise : je fais bien sûr un distinguo entre celui qui a donné le coup de filet incriminé et ceux qui ont récupéré, pour éviter leur perte, les poissons morts ou moribonds qu’il avait abandonnés lamentablement en mer…

Alors, bien sûr, le maigre est une espèce commerciale prisée, mais est-il bien raisonnable d’en capturer de telles quantités à ce moment précis de son cycle biologique ?

Ne pourrait-on respecter ces poissons lors de cette période sensible et jusqu’après la fraie et les pêcher ensuite hors saison de reproduction, c’est à dire pendant 9 mois de l’année ?

Nous touchons ici aujourd’hui, vous le comprendrez aisément, à l’une des tares fondamentales de la pêche professionnelle en mer, qui n’a jamais respecté la biologie des poissons qu’elle capture.

Or, ce qui était supportable il y a encore quelques décennies, ne l’est plus aujourd’hui. 

Si l’on a pu croire un temps que les ressources marines étaient inépuisables, nous savons bien désormais qu’il n’en est rien et qu’à force de faire n’importe quoi, de pêcher n’importe quand, n'importe où et n’importe comment, nous approchons de l’extinction de quantité d’espèces marines au point que des scientifiques spécialistes de ces ressources - je pense à Philippe Cury et Yves Miserey - prédisent pour 2050 une "Mer sans poissons" dans un ouvrage au titre éponyme !

Cette "mer sans poissons", nous en percevons les auspices, les prémices depuis plusieurs années déjà, ici sur cette côte landaise d’où nous avons vu disparaître un certain nombre d’espèces comme le turbot, la sole, régresser sensiblement le bar, depuis 2015 pour ce dernier…

Fin des années 90, début des années 2000, j’avais pointé du doigt, comme rédacteur en chef de la Gazette Officielle de la Pêche et de l’Eau, la décision des Affaires Maritimes d’Anglet, qui avaient autorisé les professionnels du secteur à doubler du jour au lendemain leurs longueurs de filets. 

J’avais prédit des problèmes à court ou moyen terme et je regrette de constater aujourd’hui, de mon vivant, que ces problèmes sont là ! 

Les choses sont allées en fait bien plus vite que je ne le pensais.

Il en est ainsi des ressources vivantes… Elles se maintiennent à un certain niveau quelque temps, malgré les prélèvements, fussent-ils abusifs mais, ensuite, l’effondrement est brutal.

Nous avions pourtant quelques exemples qui auraient dû nous inciter à la prudence… Surtout celui, emblématique et dramatique à la fois, du stock de cabillaud de Terre Neuve (morue) qui, malgré les moratoires successifs, ne s’est jamais remis, depuis la fin des années 80, des prélèvements outranciers dont il a été victime ! 

Au pire de la crise, il est tombé à 1% du stock originel !

On est ainsi passé de 1.800.000 tonnes à la fin des années 60 à 500.000 à la fin des "seventies", avec une surpêche évidente et scandaleuse, pour tenter de maintenir le niveau des prises… 

Dans les années 80, les captures se sont ainsi effondrées à moins de 5.000 tonnes. 

Le constat est tombé comme un couperet : la surpêche a conduit ce stock particulier au bord de l’extinction et, malgré le renoncement forcé des pêcheurs, il ne s’est, depuis, jamais rétabli. 

"La biomasse totale fut estimée à trois millions de tonnes en 1960, 500.000 à la fin des années 1970, un million de tonnes au milieu des années 1980, puis s'est complètement effondrée entre la fin des années 1980 et 1992. Le stock de biomasse de reproducteurs est passé de 1.5 millions de tonnes en 1962 (soit 50% du total) à seulement 125.000 t en 1977 (soit seulement 25% de la biomasse, ce qui traduit un impact particulièrement aigu sur les géniteurs). Après un court rétablissement à 400-500.000 tonnes dans les années 1980, le stock de géniteurs s'effondre après 1988. Au milieu des années 1990 il ne restait que 4.000 à 10.000 tonnes de géniteurs. En 2005 elle aurait été comprise entre 10.000 et 20.000 t, ce qui reste extrêmement faible par rapport aux valeurs historiques."

Nous avons ici un phénomène approchant avec le maigre, prospère il y a 40 ans, puis surexploité sans discernement, qui semblait revenir depuis une décennie environ car plus un pro ne le pêchait, tant il s'était fait rare, mais qu’on "matraque" depuis de manière systématique depuis son récent retour, surtout en ce mois de février où de grands bancs se regroupent en perspective de la fraie. 

Rappelez-vous, nous avions eu un événement quasi similaire l’an passé que nous avions relaté sur cette même page.

Alors, que faire ?

Et bien ce n’est guère compliqué.

Il faut impérativement créer des aires marines protégées... vraiment protégées, ce qui n’est pas le cas de nos jours puisque vous savez comme moi que le chalutage est toujours pratiqué dans la plupart de celles qui existent. Et il faut en créer d'autres, notamment les Golden Miles, dont nous soutenons le projet.

Bloom vient d’ailleurs d’obtenir une échéance pour une interdiction définitive de cette pratique ignominieuse de pêche au chalut dans les AMR... 

Il faut aussi, en plus, des périodes d’interdiction de la pêche au moment de la reproduction d’espèces comme le maigre, le bar… Cela contribuera aussi à sauver des milliers de dauphins, car c’est lors des opérations de pêche menées sur ces deux espèces que les cétacés subissent le plus de pertes 

Il faut enfin que le consommateur comprenne que, lorsqu’on lui vend des poissons plein d’œufs ou de laitance, il contribue à la disparition de l’espèce qu’il a dans l’assiette…À éviter par la suite !

Informer, convaincre, c’est cela que nous devons faire collectivement, nous pêcheurs de loisir qui, tous réunis, représentons une force colossale ! 

Photo : même en Espagne le carnage de maigres de ces derniers jours a fait des vagues et beaucoup de citoyens… toujours plus nombreux, crient au scandale.

Traduction : "Exploiter nos ressources de cette manière, en plein cycle de fraie du maigre pour vendre ces poissons à 2 € le kilo ne viendrait jamais à l'esprit des amoureux de la mer. 

Bombance aujourd'hui... disette demain !"

 

Superbe article merci @Babinch je me joins à vous pour afficher ma consternation 

Link to comment
Share on other sites

il y a 18 minutes, Babinch a dit :

C est triste de voir des maigres avec des ventres pleins  comme ça …

04B083B3-3F66-4903-838D-6D55C9C9640D.jpeg

😨

merci pour tes écris sur ce sujet.

espérons que suffisament de maigres soient passés a coté de ce coup de filet...

Link to comment
Share on other sites

Le 27/02/2023 à 22:15, maigrat a dit :

Travail bâclé, dans les Landes ils essaient au moins de faire en sorte qu'ils coulent d'ailleurs après plus d'un mois de vent de terre je crains un pic d'échouage au premier coup d'ouest à moins qu'ils n'aient eu le temps de se décomposer......

 

https://www.francebleu.fr/infos/societe/dauphin-retrouve-eventre-dans-les-landes-des-pecheurs-tentent-de-faire-disparaitre-les-preuves-de-capture-8937439

Extrait de l'article:

Ces pêcheurs ne risquent pas d'amende ou de sanction pénale. Si de telles pratiques existent, c'est "pour éviter d'avoir une visibilité réelle de l'ampleur de la mortalité sur les dauphins des filets de pêche", assure Lamya Essemlali. "Ils cachent le problème pour éviter la mise en place de mesures d'urgence qui sont des fermetures de zones de pêche. Tous les pays qui ont mis en place des mesures d'urgence pour limiter les captures sont passés par des fermetures de zones de pêche. Et c'est ce que le secteur de la pêche en France refuse catégoriquement",

 

 

 

C'est pas seulement les pêcheurs, c'est surtout notre ministre qui est en cause, une incompétente notoire, une bénie oui oui du lobby de la pêche

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Salut tout le monde. Petite pêche aujourd’hui. 2 sars et un tambour de quasiment 1 kg5. C est pas exceptionnel mais ça fait quand même plaisir 🙂. Vu une magnifique louvine entre 4 et 5 kilos qui est passé tranquillement à 6 /7 mètres de moi . Malheureusement pas de possibilité de tir mais un beau moment. Le tout avec le petit meandros b32 Akam. ( je précise que les nageoires ont été coupées après la photo. 

E82C56FA-FB1A-4845-B91C-D73DDC27EBB9.jpeg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Babinch a dit :

Salut tout le monde. Petite pêche aujourd’hui. 2 sars et un tambour de quasiment 1 kg5. C est pas exceptionnel mais ça fait quand même plaisir 🙂. Vu une magnifique louvine entre 4 et 5 kilos qui est passé tranquillement à 6 /7 mètres de moi . Malheureusement pas de possibilité de tir mais un beau moment. Le tout avec le petit meandros b32 Akam. ( je précise que les nageoires ont été coupées après la photo. 

E82C56FA-FB1A-4845-B91C-D73DDC27EBB9.jpeg

Belle pêche , ou as tu été à l'eau ? La visi était comment stp?

Link to comment
Share on other sites

Merci 🙂. Mayarco et sud de cenitz. Dans la houle je dirais 2/3 mètres mais en s éloignant du bord il y avait bien 7/ 8 mètres. Peu de poissons dans l ensemble . Énormément de bancs de petits éperlans 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Salut à tous.Petite sortie à erromardie sur le début de la montante. Une eau relativement claire malgré la houle. Très peu de vie. Quelques rares mulets et sars mais rien de vraiment jolie. Je Tombe quand même sur ce jolie sars tambour de 1kg5 dans le jus de la passe qui me redonne le sourire 🙂

8C913CDC-723F-4C27-8E8D-A2857571A4CB.jpeg

D9C4FB2E-7513-44FE-A2FE-951C09EC3B17.jpeg

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

Salut à tous ! Petite chasse sous marine ce matin sur ma langue de sable magique. Étant en vacances et forcé de constater que les seiches n’étaient toujours pas rentré mardi et mercredi . Je me suis mis en tête d aller voir si les rougets ou les soles étaient de retour . Mon petit spot étant un peu éloigné du bord et n étant pas spécialement à l’aise passer 10/12 mètres de fond. Je me suis dis que les gros coefficient allaient me faciliter la tâche . Du coup pas de soles mais 2 Barbets et un bon repas avec madame en perspective 🤤

D4357045-C30C-4759-9A3A-E7C43194663D.jpeg

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Sortie hier sur Erromardie, très bonne condition pas mal de vie. 

j'ai vu 4 poulpes sans les chercher.

je sors avec un becofino, une seche , un poule , une racasse et un gros rouget. En gros un peu de tout.

image.thumb.jpeg.3b6bdedf5a4316c182bb978f1f6e5044.jpeg

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 50 minutes, Pacman65 a dit :

Sortie hier sur Erromardie, très bonne condition pas mal de vie. 

j'ai vu 4 poulpes sans les chercher.

je sors avec un becofino, une seche , un poule , une racasse et un gros rouget. En gros un peu de tout.

image.thumb.jpeg.3b6bdedf5a4316c182bb978f1f6e5044.jpeg

 

Sympa et varié 👍

Ca donne quoi le bécofino dans l'assiette par rapport au sar commun j'ai jamais testé !

Link to comment
Share on other sites

il y a 51 minutes, Pacman65 a dit :

c'est moins bon qu'un commun et bien meilleur qu'un tambour ( que je trouve inbouffable) .

Ok Merci 

Déjà que je ne suis pas fan du commun....je testerai peut-être un jour les 2 autres mais tu ne me motives pas ☹️

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, Pacman65 a dit :

les gouts et les couleurs... dans ton secteur je me rabats volontiers sur les ombrines pourtant je suis pas sur que beaucoup s'y intéresse 

Ah ben justement détrompe toi depuis 1 ou 2 ans ça commence à plaire à tel point que j'en ai trouvé le we dernier sur la carte d'un restaurant à 18,90 euros le filet d'ombrine au même prix que le lieu jaune !!!!!

De toutes façons le poisson a flambé grave depuis 2 ou 3 ans là je sors juste de la criée après 4 jours sans ventes c'est fou les cours du poisson hallucinant !

Pour les goûts et les couleurs d'accord avec toi .

Link to comment
Share on other sites

Il y a 17 heures, maigrat a dit :

j'en ai trouvé le we dernier sur la carte d'un restaurant à 18,90 euros le filet d'ombrine au même prix que le lieu jaune !!!!!

Pas étonnant, c’est bien meilleur, ci dessous ombrine marinée en gravlax pétales de légumes en agrodolce, vinaigrette mangue passion:

 

IMG_3130.jpeg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, dom85 a dit :

le sar commun, je préfère à du bar

Du fenouil dans le ventre, en papillote au four avec un beurre blanc, c'est un régal

Y a pas de mauvais poissons, seulement de mauvais cuistots 😇

Link to comment
Share on other sites

Il y a 23 heures, maigrat a dit :

Attention ici c'est de l'ombrine bronzée dont on parle qui n'excède pas les 2ks ça ressemble au corb de med

oui ,je sais , la notre elle est noire et fait plutôt dans les 3-6kg

Link to comment
Share on other sites

  • 4 weeks later...

Salut les gens ! Petite chasse ce matin à mayarco.En me changeant je me rends compte que mes gants, mes chaussons et mon couteau sont restés à la maison 😩. Une fois dans l eau,  la sortie commence par un magnifique loupé sur une louvine qui devait faire les 2 kilos. J étais en train de longé une faille et elle est sortie d’une touffe d algues devant moi à 2 mètres Max de la pointe de la flèche 😑. 5 minutes après c est un joli sar tambour que je décroche 😤. Je suis vraiment une Pibale 😕! Plus un seul poisson a la ronde après le bordel fait par le sar. Je décide de partir vers le large histoire de prospecter sur les langues de sable. Première descente, je tombe sur un rouget de Tchernobyl. Plus du kilo tranquille. Jamais vu un Barbet aussi gros . Il ne bouge pas et mon tir est bon. Malheureusement en prenant la flèche dans les mains il se décroche lui aussi😩. Je suis dégoûté et je décide de rentrer mais la chance tourne et peu de temps après je tombe sur cette magnifique sole et sur un gros rouget ( ridicule à côté de celui perdu).Enfin ..!Ça fait plaisir . Je prendrai 3 autres petits rouget sur le sable et un marbré. 

6F9D9224-6BA0-4458-8D98-4569ADD8AFEC.png

0C1FD04C-B506-4E7D-98A9-36BBFF4C0488.jpeg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Babinch a dit :

Salut les gens ! Petite chasse ce matin à mayarco.En me changeant je me rends compte que mes gants, mes chaussons et mon couteau sont restés à la maison 😩. Une fois dans l eau,  la sortie commence par un magnifique loupé sur une louvine qui devait faire les 2 kilos. J étais en train de longé une faille et elle est sortie d’une touffe d algues devant moi à 2 mètres Max de la pointe de la flèche 😑. 5 minutes après c est un joli sar tambour que je décroche 😤. Je suis vraiment une Pibale 😕! Plus un seul poisson a la ronde après le bordel fait par le sar. Je décide de partir vers le large histoire de prospecter sur les langues de sable. Première descente, je tombe sur un rouget de Tchernobyl. Plus du kilo tranquille. Jamais vu un Barbet aussi gros . Il ne bouge pas et mon tir est bon. Malheureusement en prenant la flèche dans les mains il se décroche lui aussi😩. Je suis dégoûté et je décide de rentrer mais la chance tourne et peu de temps après je tombe sur cette magnifique sole et sur un gros rouget ( ridicule à côté de celui perdu).Enfin ..!Ça fait plaisir . Je prendrai 3 autres petits rouget sur le sable et un marbré. 

6F9D9224-6BA0-4458-8D98-4569ADD8AFEC.png

0C1FD04C-B506-4E7D-98A9-36BBFF4C0488.jpeg

Bravo a toi , tu étais côté lafitenia ou côté senitz ? La visite était bonne ?

Link to comment
Share on other sites

Merci. Plutôt cenitz. Il y’avait une grosse thermocline. Les 3 premiers mètres très chargés mais très claire au fond 

Link to comment
Share on other sites

Pour les rougets et la sole . Le bar et le tambour en face de la pointe de lafitenia à 10 /15 mètres du bord 

Link to comment
Share on other sites

  • 3 months later...

Salut tout le monde.Petit retour à l’eau après mes vacances bretonnes . Première sortie la semaine dernière à erromardie le matin au lever du soleil. 2 sars proche du kilo et quelques petites louvines d’une 40 de centimètres que je contenterai d’admirer. ( il me semble avoir vu Yope se mettre à l’eau quand j’arrivai sur la plage 🙂) . Rebelotte hier. Toujours à erromardie. Pas vu l’ombre d’un sar correct et encore moins de louvine. Du coup repli sur le sable pour une petite pêche variée avec un petit pageot et un rouget de plus de 900gr qui a bien fait plaisir à la chérie le soir🙂. Dans l’ensemble je trouve que c’est pas la folie en ce moment sur nos côtes. En espérant que vous avez un peu plus de chance que moi.B4F6BAC0-0070-4277-8CE2-518FDF1D1436.thumb.jpeg.cd60f56a86383174b847afbbf23c5c32.jpeg

90D8B579-AE4B-4A94-965E-50EC426FDC35.jpeg

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, Babinch a dit :

Salut tout le monde.Petit retour à l’eau après mes vacances bretonnes . Première sortie la semaine dernière à erromardie le matin au lever du soleil. 2 sars proche du kilo et quelques petites louvines d’une 40 de centimètres que je contenterai d’admirer. ( il me semble avoir vu Yope se mettre à l’eau quand j’arrivai sur la plage 🙂) . Rebelotte hier. Toujours à erromardie. Pas vu l’ombre d’un sar correct et encore moins de louvine. Du coup repli sur le sable pour une petite pêche variée avec un petit pageot et un rouget de plus de 900gr qui a bien fait plaisir à la chérie le soir🙂. Dans l’ensemble je trouve que c’est pas la folie en ce moment sur nos côtes. En espérant que vous avez un peu plus de chance que moi.B4F6BAC0-0070-4277-8CE2-518FDF1D1436.thumb.jpeg.cd60f56a86383174b847afbbf23c5c32.jpeg

90D8B579-AE4B-4A94-965E-50EC426FDC35.jpeg

Heu c'est exact j'y étais la semaine derniere un matin au levé du jour .j'ai aperçu une autre bouée effectivement tu aurais dû venir me voir a l eau . J'ai fais de jolis sars ce jour là 😉 , dans 30 cm d eau , une belle chasse a l enculette lol , vu deux belles louvines mais pas eu le temps de les aligner trop furtif dans les vagues . La prochaine fois hésite pas , mes palmes sont Floquets yopesub tu peux pas me louper . Au plaisir babinch , 

Et très beaux rougets , il y en a de très beaux qui rentre à ero 😉

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...