Jump to content
Sign in to follow this  
jeje44

passer les oreilles

Recommended Posts

Bonjour,

Pour passer les oreilles tête en bas l'hors de la descente il est préférable davoir le menton collé au coup ou étiré le menton vers le haut ???

J'ai souvent un soucis pour faire passer mon oreille droite au bout de plusieurs apnée et je ne comprend pas car quand je me redresse vers 5-6m comme pour etre debout la sa passe plus facilement et tête en bas ca bloque ..... peut être avez vous une solution ?

Merci 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tête dans le prolongement du dos, donc menton vers le thorax et pas le cou en hyperextension (menton relevé). C'est physiologique, la bonne position permet de rendre les trompes d'eustache plus rectilignes, donc plus facile d'y faire passer un peu d'air. En plus, tu seras moins crispé dans cette position, s'il n'y a pas d'autres soucis liés à l'appréhension de la profondeur.

Une fois réglé le problème de position, dans l'immense majorité des cas, les pbs de compens sont dûs :

- à un déficit de relachement, donc bien travailler sa concentration et le travail sur soi, autohypnose, confort, allure modéré, absence de crispation, etc.

- à une compensation trop tardive, donc compenser avant le canard, et tout de suite après, et de façon très régulière.

Si c'est plus facile tête relevé pour toi, c'est sans doute lié à une trompe d'Eustache mutante ( 😉 ) ou au fait que tu as du mal à te relacher sans regarder où tu vas... cf les deux premiers points.

Tu fais quoi comme technique de compensation ? Valsalva ?

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'étais parti à faire quasi la même réponse, Guillemot à tout dit.

J'ai un souci similaire, la compensation des l'arrêt des ventilations avant même le canard est efficace mais attention à ne pas la forcer, elle doit juste servir à ouvrir les trompes puis augmenter progressivement avec la profondeur.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 39 minutes, guillemot a dit :

Tête dans le prolongement du dos, donc menton vers le thorax et pas le cou en hyperextension (menton relevé). C'est physiologique, la bonne position permet de rendre les trompes d'eustache plus rectilignes, donc plus facile d'y faire passer un peu d'air. En plus, tu seras moins crispé dans cette position, s'il n'y a pas d'autres soucis liés à l'appréhension de la profondeur.

Une fois réglé le problème de position, dans l'immense majorité des cas, les pbs de compens sont dûs :

- à un déficit de relachement, donc bien travailler sa concentration et le travail sur soi, autohypnose, confort, allure modéré, absence de crispation, etc.

- à une compensation trop tardive, donc compenser avant le canard, et tout de suite après, et de façon très régulière.

Si c'est plus facile tête relevé pour toi, c'est sans doute lié à une trompe d'Eustache mutante ( 😉 ) ou au fait que tu as du mal à te relacher sans regarder où tu vas... cf les deux premiers points.

Tu fais quoi comme technique de compensation ? Valsalva ?

Super pour ta réponse merci Guillemot,

Ok pour la position,

j'utilise la valsalva tjr machoire en avant pour facilité et desfois je déglutie aussi ...

c'est vrai que ça passe beaucoup mieux quand je l'éxécute tous de suite "après-pendant" mon canard, mais dans la majorité des cas ça ne passe pas forcément dès la première manoeuvre du coup je me focalise sur le fait de passé l'oreille = apnée réduite= agachon de merde

je pense que je me focalise trop sur "si ca va passé ou pas" et je me crispe et stress avant meme mon canard ...

Si jamais vous avez des solutions pour me detendre ...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ma fille avait le même problème, ça passait très bien quand elle descendait les pieds en avant (plongée bouteille) mais impossible tête en bas. J’ai réussi à résoudre le problème en lui faisant coller la pointe de la langue sur les dents du bas et monter le reste de la langue contre le palais (un peu comme en frenzel , je crois) au moment de faire son vassalva. Depuis, plus aucun problème...

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 16 heures, jeje44 a dit :

je pense que je me focalise trop sur "si ca va passé ou pas" et je me crispe et stress avant meme mon canard ...

Si jamais vous avez des solutions pour me detendre ...

Pour se détendre : arrêter de travailler, habiter sous les tropiques, plonger en eau chaudes, se mettre au reggae et écouter la ganja pousser...

Non sérieux, c'est pas simple. Peut-être qu'un peu de travail piscine avec un pince-nez d'apnée pour retrouver de la confiance dans ta compensation. Ca doit devenir naturel : plus tu focalises, plus ça a de chances de merder, comme tu le dis. La détente, c'est un travail interne, donc qui peut difficilement être conseillé. On peut uniquement te donner des conseils sur des critères extérieurs : Compensation avant le canard, canard bien souple, compens juste après et nage souple mais gainée avec la tête dans l'alignement du dos.

Travailler sur la position de la langue type Frentzel ça ne peut qu'aider, c'est sûr. Un petit check avant le canard en mobilisant le cou, les épaules, et la mâchoire, pour aider à la détente. Pour le reste, à toi de trouver ce qui te permet d'être le plus serein possible.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 14 heures, tractorman a dit :

Ma fille avait le même problème, ça passait très bien quand elle descendait les pieds en avant (plongée bouteille) mais impossible tête en bas. J’ai réussi à résoudre le problème en lui faisant coller la pointe de la langue sur les dents du bas et monter le reste de la langue contre le palais (un peu comme en frenzel , je crois) au moment de faire son vassalva. Depuis, plus aucun problème...

Merci je vais esseyer 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 44 minutes, guillemot a dit :

Pour se détendre : arrêter de travailler, habiter sous les tropiques, plonger en eau chaudes, se mettre au reggae et écouter la ganja pousser...

Non sérieux, c'est pas simple. Peut-être qu'un peu de travail piscine avec un pince-nez d'apnée pour retrouver de la confiance dans ta compensation. Ca doit devenir naturel : plus tu focalises, plus ça a de chances de merder, comme tu le dis. La détente, c'est un travail interne, donc qui peut difficilement être conseillé. On peut uniquement te donner des conseils sur des critères extérieurs : Compensation avant le canard, canard bien souple, compens juste après et nage souple mais gainée avec la tête dans l'alignement du dos.

Travailler sur la position de la langue type Frentzel ça ne peut qu'aider, c'est sûr. Un petit check avant le canard en mobilisant le cou, les épaules, et la mâchoire, pour aider à la détente. Pour le reste, à toi de trouver ce qui te permet d'être le plus serein possible.

Merci bien pour ton aide je vais mettre en application dès les prochaines sorties 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ta bien raison, le boulot, c'est ce qu'il y a de plus toxique dans la vie. Et ça prend tout le temps qu'on devrait passer en CSM ! T'as choisi quelle île tropicale pour l'installation de ta nouvelle vie ? Perso, je conseille la Dominique. Un poil moins bien que Mayotte, mais plus calme 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites

Petite question sur la compensation... 

Gamin je passais ma vie dans l'eau , nageur en club pendant toute mon adolescence  + water polo et plongeon (pour le fun), l'eau est un élément naturel pour moi et du coup je n'ai jamais fait gaffe à cette histoire de compensation quand je plonge.

A prirori certaines personnes seraient capables de d'agir simplement sur le muscle qui libère les trompes. J'ai bien l'impression que c'est mon cas. Si je me pince le nez pour appliquer la technique vasalva il se produit comme un "soufflement sourd" dans les oreilles, quand je déglutis idem mais en moins puissant et moins long bien sûr et enfin et là est ma question mais dur d'expliquer le mouvement quand je "tends" ou "raidis" ou crispe le bas de mon visage il se produit strictement la même chose. De plus j'arrive à le faire sans me forcer et le reproduire  à volonté. C' est plus long et plus puissant que la déglutition mais moins que le vasalva .

Je suis incapable de me remémorer lors de plongeons ou de canards en piscine si j'utilise ou non naturellemnt ce truc.

Bon vous me direz je serai bientôt fixé vu que semaine pro je serais en action. Mais comme je suis un sacré gros fumeur et que je sais que je vais galérer en apnée ça me permettra de me rassurere en me disant que c'est un point suceptible de m'aider.

Et si j'ai compris le principe: on ventile on ventile on fait une petite compensation, puis canard, puis des compensations répétées? j'ai bien tout suivi.

Ah oui j'ai vu aussi qu'on plonge sans le tuba dans la bouche... j'ignorais mais si c'est mieux ça m'arrange car l'éjection de l'au du tuba  à la remontée en mode  à bout de souffle m'a toujours "crispé"

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je dois dire, que si tu sais compenser naturellement "sans rien faire" ou plutôt en faisant la BTV (Béance Tubaire Volontaire), c'est à dire en commandant sciemment les muscles péristaphylins, tu as de la chance. Pour beaucoup, c'est toute une longue (ré)éducation de ces muscles pour y parvenir. Pour ma part, j'arrive à le faire à l'air libre, mais une fois le tuba en bouche ou une cagoule sur les oreilles, je n'y arrive plus 🙄. Très frustrant.

Il est vrai que ça t'aidera un peu pour allonger tes apnées, mais il ne faut pas s'attendre à gagner 30s, juste grâce à la BTV non plus....

Tu auras plus de gain je pense à soigner : ta préparation mentale, tes immersions, ton lestage et à supprimer tout mouvement parasite sous l'eau pour allonger tes apnées.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bap 33 : merci de tes éclaircissements

Bon je suis au point sur la BTV! je viens de me coltiner du google sur le sujet. Alors c'est très marrant depuis gamin j 'ai ce toc qui consiste  à à bouger ces fameux muscles. ( en tendant le cou), en bougeant les muscles du visage enfin de plein de façons  à la con, en faisant des grimaces aux gamins :)) Et nul besoin de tendre la mâchoire ou de me forcer plus que ça. Pas une journée sans que je le fasse plusieurs fois. J'aurais appris quelque chose aujourd’hui 🙂

C'set comme provoquer un bâillement sans ouvrir la bouche, comme un bâillement interne en fait. On verra ça sous l'eau. 

Vu ma forme d'orphie et mon niveau de nage faudra travailler proprement le canard mais ça ne m'inquiète pas trop.

Moi mon truc ce sera plus calmer la clope, boire de l'eau et pas de bière,  éviter les crampes et pour l'apnée faudra que je teste mais ça va être court sous l'eau.  Départ plongeon en brasse sous l'eau au bout de 25 mètres j'ai l'impression de mourir et je suis séché pour 3 minutes! et je nage plutôt vite. Quand  à la motivation elle sera bien supérieure  à mes limites physiques.

 

Palmes souples beuchat mundial one pour éviter les crampes ou les cressi gara LD pas encore décidé.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Le 12/06/2019 à 13:42, jeje44 a dit :

Bonjour,

Pour passer les oreilles tête en bas l'hors de la descente il est préférable davoir le menton collé au coup ou étiré le menton vers le haut ???

J'ai souvent un soucis pour faire passer mon oreille droite au bout de plusieurs apnée et je ne comprend pas car quand je me redresse vers 5-6m comme pour etre debout la sa passe plus facilement et tête en bas ca bloque ..... peut être avez vous une solution ?

Merci 

Un autre point que je n'ai pas vu abordé.

Ma chérie a aussi quelques problèmes de compensation après 5 ou 6 apnées.

Sans parler de technique, elle s'est récemment rendu compte que son nez est pris après quelques minutes.
Si ça ne passe plus avec une technique qui fonctionnait 5 minutes avant, pense à te moucher.
Et lavage du nez à l'eau de mer avant de mettre le masque (ou humer avant de quitter la maison).

D'après l'ORL, c'est lié au fait qu'elle fume. Ses conduits sont encombrés de muqueuses mais l'air passe. L'eau de mer détache le tout et ça passe plus.

Sur nos deux dernières sorties, ça a plutôt bien fonctionné.

PS : ça passe toujours mieux tête en haut. Normal, l'air cherche toujours à remonter.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 15 heures, Fanatic29 a dit :

Petite question sur la compensation... 

G

 

Et si j'ai compris le principe: on ventile on ventile on fait une petite compensation, puis canard, puis des compensations répétées? j'ai bien tout suivi.

Ah oui j'ai vu aussi qu'on plonge sans le tuba dans la bouche... j'ignorais mais si c'est mieux ça m'arrange car l'éjection de l'au du tuba  à la remontée en mode  à bout de souffle m'a toujours "crispé"

C'est plutot ventilation lente -canard-et compensation, avant le canard ça ne sert à rien, par contre il faut juste compenser avant d'avoir mal aux tympans ou dès le canard effectué

Pour le tuba je suis un fervent partisan du garder en bouche, ça évite après la syncope la noyade, ça évite qu'il bat le long de la descente et crée de mauvaises ondes, ensuite ça évite de le remettre en bouche pour la sortie à l'air libre, bref des économies d'énergie. Voir le récit de Prédator des mers(qui n'est pas une référence) mais a eu la vie sauve grace à ce tuba en bouche(et moi aussi)

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, kees_baloo a dit :

Un autre point que je n'ai pas vu abordé.

Ma chérie a aussi quelques problèmes de compensation après 5 ou 6 apnées.

Sans parler de technique, elle s'est récemment rendu compte que son nez est pris après quelques minutes.
Si ça ne passe plus avec une technique qui fonctionnait 5 minutes avant, pense à te moucher.
Et lavage du nez à l'eau de mer avant de mettre le masque (ou humer avant de quitter la maison).

D'après l'ORL, c'est lié au fait qu'elle fume. Ses conduits sont encombrés de muqueuses mais l'air passe. L'eau de mer détache le tout et ça passe plus.

Sur nos deux dernières sorties, ça a plutôt bien fonctionné.

PS : ça passe toujours mieux tête en haut. Normal, l'air cherche toujours à remonter.

Effectivement j'avais remarqué aussi pour le mouchage voir petite pause ... 🙂

j'ai tjr des difficultés pdt la descente mais avc la compensation avant le canard cela va bcp mieux .

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, dom85 a dit :

Pour le tuba je suis un fervent partisan du garder en bouche, ça évite après la syncope la noyade, ça évite qu'il bat le long de la descente et crée de mauvaises ondes, ensuite ça évite de le remettre en bouche pour la sortie à l'air libre, bref des économies d'énergie. Voir le récit de Prédator des mers(qui n'est pas une référence) mais a eu la vie sauve grace à ce tuba en bouche(et moi aussi)

Comment fais-tu pour éviter que ton tuba ne distille ses bulles sur les cinq/dix premiers mètres de la descente ? Tu le relâche un peu au canard pour laisser l'eau s'engouffrer ou autre technique ?

De mon côté, j'aime faire l'hybride.
Je crache le tuba pour la descente et le temps passé au fond. Je le reprends à la remontée.
Quand je prospecte les trous, j'aime à l'avoir en bouche pour toujours savoir où il est et éviter de le perdre bêtement. Auquel cas je le récupère sur la fin de la descente.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca en fait des automatismes  à prendre dites donc.... espérons que ce soit instinctif 🙂

Quand on voit l'évolution des technqiues entourant chaque sport depuis les années 90 c'est assez hallucinant. de quoi dérouter l'autodidacte à tendance internet 🙂

Share this post


Link to post
Share on other sites

Le canard et la compensation, c'est la base à bien polir avant tout le reste.
C'est ce qui va te permettre de rester détendu dans l'eau, et donc au poisson d'être 'presque' en confiance en ta présence.

Si tu foires ton canard, toute la vie se barre à 50 mètres et tu mettras 15 secondes pour quitter la surface en battant des palmes à moitié dans l'air.
Si tu n'arrives pas à compenser, oublie d'essayer de descendre à plus de 4 mètres sans provoquer des douleurs intenses et risquer le perçage de tympan.

La gestion du tuba, tu peux voir après.

On avait trouvé ça qui m'avait l'air pas mal, aussi. Il y a trois vidéos.

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 50 minutes, kees_baloo a dit :

Si tu foires ton canard, toute la vie se barre à 50 mètres et tu mettras 15 secondes pour quitter la surface en battant des palmes à moitié dans l'air.

Et puis aussi, un canard bien fait c'est tellement beau... 🐳

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, kees_baloo a dit :

Si tu n'arrives pas à compenser, oublie d'essayer de descendre à plus de 4 mètres sans provoquer des douleurs intenses et risquer le perçage de tympan

Moi tu vois j'ai "limpression" de compenser juste au niveau du canard et pendant la descente rien et je vais entre 6-10m par contre je compense une fois pausé au fond mais avec plus de difficulté surtout pour une oreille.

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 21 heures, dom85 a dit :

Pour le tuba je suis un fervent partisan du garder en bouche, ça évite après la syncope la noyade, ça évite qu'il bat le long de la descente et crée de mauvaises ondes, ensuite ça évite de le remettre en bouche pour la sortie à l'air libre, bref des économies d'énergie. Voir le récit de Prédator des mers(qui n'est pas une référence) mais a eu la vie sauve grace à ce tuba en bouche(et moi aussi)

Sujet maintes fois abordé, le meilleur conseil que l'on puisse donner c'est surtout de ne pas favoriser les comportements à risque et d'éviter la syncope...

Si tu ne fais pas de syncope, tu ne risques pas la noyade (tuba en bouche ou non), de plus si tu reprends à ventiler tuba en bouche cela suffit amplement pour te tuer (une cuillère à soupe d'eau dans les poumons engage le pronostic vital... alors le contenu entier d'un tuba...)

Le tuba en bouche ne te sauvera pas si tu as reprise ventilatoire, croire qu'on est plus en sécurité avec c'est se mentir et croire au père noël...

Pour éviter d'avoir à chasser l'eau du tuba à la remontée tu peux aussi modifier ta façon de faire une fois arriver en surface : tu restes vertical, 2/3 cycles tête en haut (si on est limite on ne force pas les expi, mais les inspi... ça peut aussi te permettre de t'assurer qu'aucun bateau/kayak/kite surf vient sur toi...)

Alors qu'avec le tuba en bouche tu vas pousser pour chasser l'eau... (pas du tout économie d'énergie...) si tu es limite, ça peux faire la différence...

Donc l'argument économie d'énergie est bon à mettre à la poubelle 🙂 

Le battement du tuba... mouais, quand tu sais ce que tu brasses avec tes palmes comme quantité d'eau.... Le tuba c'est peanuts...

De plus si tu as des soucis de compensation, le tuba en bouche ne va pas t'aider, la plupart des gars le mordent, et même sans le mordre, tu contraints ta mâchoire à garder une position "précise" (=>crispation des mâchoires... pas bon pour la détente nécessaire à une compensation confortable...).

(PS : je suis un fervent partisan du tuba hors de la bouche...)

Mais bon, comme d'hab, on prend 2 exemples où peut être que le tuba était dans la bouche des victimes et on en déduit que c'est ce qui leur a sauvé la vie... Alors que non.. Le principal facteur qui vous a sauvé toi et PDM c'est que vous n'avez pas inhalé d'eau... Et juste ça...

 

Une très légère compensation en surface peut aider à se concentrer sur son canard (quand on a à le faire.. après ça devient automatique)

Jéjé44 : tu as donc des "facilités", mais peut-être devrais-tu compenser légèrement durant la descente.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a 58 minutes, jeje44 a dit :

Moi tu vois j'ai "limpression" de compenser juste au niveau du canard et pendant la descente rien et je vais entre 6-10m par contre je compense une fois pausé au fond mais avec plus de difficulté surtout pour une oreille.

D'après la suite de la petite vidéo en lien, la surcompensation ne présente pas de risque.
Par ailleurs, on compense plus dans les premiers mètres.

Pour descendre sur 6 mètres, je compense juste après le canard (2-3 mètres), à environ 4 mètres + 1 fois arrivé au fond.
Passé 6, je commence à réduire la fréquence. Dès que ça pousse un peu, hop, compensation.
Quand je me pose à l'agachon, je fait fréquemment une compensation pour être bien à l'aise.

C'est, pour moi, pas tant une histoire de douleur que de confort.
Et plus je compense souvent, moins je dois forcer à chaque compensation.

Share this post


Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Tatosan a dit :

Jéjé44 : tu as donc des "facilités", mais peut-être devrais-tu compenser légèrement durant la descente.

Tatosan : j'aimerais pendant la descente compenser et souvent j'essaye mais je ne ressent rien tête en bas une fois pausé au fond sa passe mieux car je suis plus tête vers le bas d'ou ma difficulté pour dépasser les 10m...

 

Share this post


Link to post
Share on other sites
Il y a 23 heures, kees_baloo a dit :

Comment fais-tu pour éviter que ton tuba ne distille ses bulles sur les cinq/dix premiers mètres de la descente ? Tu le relâche un peu au canard pour laisser l'eau s'engouffrer ou autre technique ?

 

Oui, j’entrouvre à peine la bouche et tout l'air se sauve au canard. Idem à l'arrivée si je suis en bout se souffle, j'entrouve à peine la bouche et toute l'eau s’échappe, reste qu'à souffler les 4 gouttes qui y restent, pas d'effort contrairement à ce que dit Tato qui n'aime pas ma méthode. De plus lorsqu'on rague avec le tuba détaché, il peut vous arracher le masque s'il n'est pas coincé en bouche et s'accroche à la roche. Tout ce que j'avance plaide en faveur du tuba en bouche

Non Tato, ce n'est pas croire au père noel,l'un des derniers cas connu du forum c'est le cas de prédator, et il est bien là pour prouver le contraire(enfin non il n'est plus là...), il respirait lorsqu'il est revenu à lui. Perso je n'ai aucun risque d'avaler une goutte d'eau puisque je reste la mâchoire fermée sur le tuba, c'est pourquoi j'en "mange " autant. Il a fallu me casser les incisives lors de mon coma pour ouvrir les mâchoires, sortir le tuba et me mettre la sonde. Oui le tuba en bouche peut te sauver la vie, je le répète une étude avait était faite par la ffessm il y a bien 30/35 ans et qui donnait comme statistiques que la majorité des syncopés qui s'en sortaient avait le tuba en bouche, c'est Titou qui me l'avait rapporté lors d'un colloque sur la syncope justement. Maintenant vous faites ce que vous voulez, mais je suis bien vivant!!!(Pour le moment 😄)

Pour info Tato, je ne brasse rien du tout sur les 8/10 derniers mètres de ma descente, vu que je ne palme plus, ça effraye les poissons et ça consomme de l'oxygène, tu n'as pas bien suivi les cours du samedi soir 😀

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...