Jump to content

La Chasse Sous-marine En Polynésie


Recommended Posts

  • Replies 3.9k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Il y a 19 heures, Z1-BWKS a dit :

j'ai regardé,il y a un point qui me gène particulièrement: le terme producteur attribué a des pécheurs .

produire ou chasser,c'est les antipodes,des états d'esprits différents.

étant producteur professionnel et chasseur (amateur),je suis bien placé pour connaitre les différences.

Sinon,un aspect rarerement montré:les dechets ! mais pourquoi ne pas les bruler ??? comprends pas l'enfouissement.

 

Link to comment
Share on other sites

Exactement j allais répondre pareil. Pecher ou chasser ok avec elle. Produire c est différent et pas uniquement pour l écologie comptable que nous faisons nous autres. Aussi pour les conditions de vie et de mort des animaux. Ok aussi avec elle manger du Bio ou des légumes qui ont fait 20000 borne ça n a aucun sens.

D ailleurs en Polynésie les légumes ne sont pas de mises il vaut mieux se rabattre sur les fruits qui n ont besoin de rien : uru avocats mangues c'est bio d office.

En tous cas c'est la façon dont je vois les choses et suis très content que qq un en ait parlé.

C'est notre nouvelle Trinité... Transport emballage élevage.

Jolie reportage. Z1 t as pas son numéro de téléphone je voudrais la féliciter.??

Merci pour la vidéo.tres éducative.

Link to comment
Share on other sites

Dans beaucoup d atoll ils brûlent. Et oui on découvre enfin qu un déchet mis dans la poubelle ne disparaît pas. D ailleurs l an dernier à apataki je me suis pris une crémation dans la gueule ??? je sais pas ce qui est mieux ?

Le village est une vraie poubelle.

Mais 50 ans de société de consommation ben y a des endroits où ça se voit plus que d autres.

Link to comment
Share on other sites

Les déchets, grande polémique. Les Corses un tant soit peu impliqués en politique vous le diront ?

Si vous avez 5 min pour rire (ou pleurer) de la situation

Ici, les déchets sont enfouis depuis environ 60 ans.
Avant ça, tous les déchets étaient balancés dans les ravins.

Depuis une quinzaine d'années, les sites d'enfouissement arrivent au max de leur capacité, et les contrats cadres avec les communes qui autorisent ces enfouissements sont dépassés.
Ayant vu arriver le truc, les gestionnaires (coopération élus/entreprise gestionnaire financée par la région) ont commencé à travailler dans les années 2000 sur un (ou deux ?) incinérateur(s).
C'est une fois le projet en bonne voie (site trouvé, dimensionnement réalisé, plus qu'à le faire voter en assemblée) que les associations écologistes ont mis le nez dedans, ainsi que quelques politiques plutôt conservateurs.
Globalement, le projet a été torpillé à cause des craintes liées à la pollution visuelle et aux fumées pleines de dioxines (argument valable jusque dans les années 80, maintenant les cheminées ont des catalyseurs qui suppriment 98% du problème).
Pour avoir rencontré quelques personnes ayant travaillé sur le projet... ils l'ont mal pris.

L'an dernier, la capacité max fixée annuellement pour l'enfouissement a été atteinte en plein mois d'Août (ou même Juillet, à vérifier), les élus locaux ont bloqué l'accès aux centres d'enfouissement et les comcom des autres microrégions se sont mises à mettre les déchets en balles pour les stocker sur des terrains communaux jusqu'à Janvier, date de remise à zéro des compteurs.

Le problème c'est que maintenant, avec les mesures prises en urgence, les déchets sont en partie enfouis sur l'île, et en partie exportés vers Marseille ou ils seront... incinérés.
On paie donc le prix de l'incinération + le transport ?? sur cette part

De nouveaux projets sont maintenant en cours d'élaboration => objectif tri à 100%, nouveaux sites pour l'enfouissement des déchets ultimes = monstres.
Mais bon, il y en a encore pour 15 ans à tout bien mettre en place avec les études d'impact, changement des mentalités, mise en place de sites de transfert... démarrés avec finalement 20 ans de retard.
Et on ne parle même pas des "intérêts particuliers" de certains. Mais ces accusations ne sont pas basées sur des faits prouvés.

Link to comment
Share on other sites

Merci pour cet exemple.

La problématique est vraiment mondiale.

Prenons nous aussi nos responsabilités. Ne créons plus où en tous cas créons moins de déchets.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 7 heures, kees_baloo a dit :

Les déchets, grande polémique. Les Corses un tant soit peu impliqués en politique vous le diront ?

Si vous avez 5 min pour rire (ou pleurer) de la situation

Ici, les déchets sont enfouis depuis environ 60 ans.
Avant ça, tous les déchets étaient balancés dans les ravins.

Depuis une quinzaine d'années, les sites d'enfouissement arrivent au max de leur capacité, et les contrats cadres avec les communes qui autorisent ces enfouissements sont dépassés.
Ayant vu arriver le truc, les gestionnaires (coopération élus/entreprise gestionnaire financée par la région) ont commencé à travailler dans les années 2000 sur un (ou deux ?) incinérateur(s).
C'est une fois le projet en bonne voie (site trouvé, dimensionnement réalisé, plus qu'à le faire voter en assemblée) que les associations écologistes ont mis le nez dedans, ainsi que quelques politiques plutôt conservateurs.
Globalement, le projet a été torpillé à cause des craintes liées à la pollution visuelle et aux fumées pleines de dioxines (argument valable jusque dans les années 80, maintenant les cheminées ont des catalyseurs qui suppriment 98% du problème).
Pour avoir rencontré quelques personnes ayant travaillé sur le projet... ils l'ont mal pris.

L'an dernier, la capacité max fixée annuellement pour l'enfouissement a été atteinte en plein mois d'Août (ou même Juillet, à vérifier), les élus locaux ont bloqué l'accès aux centres d'enfouissement et les comcom des autres microrégions se sont mises à mettre les déchets en balles pour les stocker sur des terrains communaux jusqu'à Janvier, date de remise à zéro des compteurs.

Le problème c'est que maintenant, avec les mesures prises en urgence, les déchets sont en partie enfouis sur l'île, et en partie exportés vers Marseille ou ils seront... incinérés.
On paie donc le prix de l'incinération + le transport ?? sur cette part

De nouveaux projets sont maintenant en cours d'élaboration => objectif tri à 100%, nouveaux sites pour l'enfouissement des déchets ultimes = monstres.
Mais bon, il y en a encore pour 15 ans à tout bien mettre en place avec les études d'impact, changement des mentalités, mise en place de sites de transfert... démarrés avec finalement 20 ans de retard.
Et on ne parle même pas des "intérêts particuliers" de certains. Mais ces accusations ne sont pas basées sur des faits prouvés.

La France a un gros soucis avec les escrologistes.

Autre exemple que le tien, celui des parc eoliens en mer bloqués depuis plus de dix ans car , selon eux,  l'installation en mer va détruire les fonds. Une totale absurdité, lorsqu'on regarde ceux de Norvège où les bases d'éoliennes sont réservées aux locaux car surabondantes de vie, de vraies DCP

Il y avait eu la même chose avec les piliers du pont de l'ile de Ré. Construction bloqué pendant 7 à 8 ans. Maintenant, les piliers sont de tels centre d'activité et de concentration de vie qu'ils sont loués aux myticulteurs

Link to comment
Share on other sites

il y a 6 minutes, dom85 a dit :

La France a un gros soucis avec les escrologistes.

Autre exemple que le tien, celui des parc eoliens en mer bloqués depuis plus de dix ans car , selon eux,  l'installation en mer va détruire les fonds. Une totale absurdité, lorsqu'on regarde ceux de Norvège où les bases d'éoliennes sont réservées aux locaux car surabondantes de vie, de vraies DCP

En parlant de ça, je ne comprends pas non plus l’option éolien en mer plutôt que l’ydrolien bien plus efficace ( 10 fois plus)et invisible

Link to comment
Share on other sites

il y a 7 minutes, sub sniper a dit :

En parlant de ça, je ne comprends pas non plus l’option éolien en mer plutôt que l’ydrolien bien plus efficace ( 10 fois plus)et invisible

Qu'est-ce que tu veux dire par plus efficace ?
à vue de pif, quelques points de comparaison :

  • Rendement : Une hydrolienne aura probablement un rendement mécanique plus important qu'une éolienne. Mais l'éolienne peut "capter" sur une surface bien plus importante.
  • Possibilités d'installation : Les régions avec du vent régulier sont bien plus nombreuses que celles avec un courant régulier
  • Investissement initial : L' éolienne est plus facile à installer, car peu de travaux sous-marin en comparaison avec les hydroliennes. Les matériaux supplémentaires d'une éolienne et la différence du coût de transport contrebalancent-ils le prix d'une installation étanchéifiée à mort, je ne sais pas
  • Impact environnemental : Un mixer sous marin vs un mixer aérien. Les oiseaux peuvent cependant mieux voir arriver une éolienne que les poissons une hydrolienne en eaux troubles.
  • Risque humain : Les éoliennes sont trop hautes pour nous petits terriens et généralement trop basses pour toucher un avion. La couche d'eau où le courant est le plus fort est juste sous la surface, le risque de collision est donc important
  • Entretien : Les éoliennes s'abîment du fait de la vitesse en bout de pale (300 à 500 km/h), entretien tous les 10 ans plus suivi régulier de la boîte de vitesses et des composants électriques.
    Pour une hydrolienne, en plus du suivi mécanique et électrique, il faudra régulièrement sortir l'ensemble pour détacher le fouling. Sous peine de voir toute la mécanique s'arrêter

Pour moi, l'hydrolienne est applicable et rentable dans quelques applications seulement. Zones à fort courant régulier, faible trafic maritime...
L'éolienne, dès qu'on est dans une plaine ou sur une crête avec un vent régulier, ça passe.

vive le nucléaire, et vivement la fusion.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 18 heures, kees_baloo a dit :

Les régions avec du vent régulier sont bien plus nombreuses que celles avec un courant régulier

Ah bon , tu connais les courants de fond , ils sont permanents

Link to comment
Share on other sites

  • 3 weeks later...

Je compatis face aux incohérences des mesures globales prises. Je ne sais pas quelles sont les mesures restrictives qui vous touchent là bas, couvre-feu ? limitation des déplacements ?  limitation de la sphère sociale ? Il y a peut être moyen de ruser pour être dans les clous ? Toi comme Carl étant concepteurs / fabricants de guns, vos sorties csm ne peuvent elles pas s'inscrire dans une démarche professionnelle de développement de vos produits ou de réalisation de publicités vidéo pour leur commercialisation afin de vous permettre d'obtenir des autorisations spécifiques auprès des autorités locales ?  

Bon courage ?

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

Le deuxième photo c'est pas le même marlin. 

Le principal est plus gros ?

Entre 180 et 220kg ? 

Pas mal le tir qui semble ne pas avoir pliée la flèche malgré le sens de 3/4 avant. ?

 

Joyeux Noël aussi à toi ?

Link to comment
Share on other sites

13 hours ago, coryphaena said:

Le deuxième photo c'est pas le même marlin. 

Le principal est plus gros ?

Entre 180 et 220kg ? 

Pas mal le tir qui semble ne pas avoir pliée la flèche malgré le sens de 3/4 avant. ?

 

Joyeux Noël aussi à toi ?

exact  il y a un ''petit'' photo no2 , et un de 226 kgs pour celui des autres photos qd au 3eme je ne sais meme plus ou j ai mis la photo...lol

Link to comment
Share on other sites

Merci ?

Oui le petit doit être autour de 150kg avec une belle tête. 

Par contre j'aurais bien aimé connaître la longueur du 226kg car il semble assez long. Peut être un male. Après avec les photos ce n'est jamais simple. Mais il ou elle est joli/e. Il me rappelle un 221.5kg qui était venu attaquer le leurre par le bâbord arrière du bateau sur 50m, pleine balle en faisant 2 ou 3 sauts tout en longueur ce matin là. Un bon souvenir.

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...
  • 1 month later...

Pendant que certains vous montrent comment ils tirent leurs poissons de merde ( badeches  , a dakar de 5 a 6 kgs ) nous ici en Polynesie  ont tirent des poissons un peu plus consequents !!!!! au fusil en simple sandow , et moulinet , et je ne me ferai pas plus de pub tout le monde aura compris qui a fait ce fusil ....ha ha !

https://www.facebook.com/steven.huui/videos/1954498508032891/

 

steven huui gun.png

162546705_296780361807579_7172729403089182232_n.jpg

steven Huui  haapu reru 2.jpg

steven Huui  haapu reru.jpg

Link to comment
Share on other sites

c'est le seul poisson qui risque d'être ciguatereux à Mada, alors j'ose pas imaginer en Polynésie

Mon equipié Nono en a fait une de 96kg avec un 90 simple sandow, flèche dans l'oeil direct au cerveau

celle de la photo 250kg faite au 90 mais double sandows

num--riser0004.thumb.jpg.eb7fbd0e23e70556eeb4f6040c75d137.jpg

Link to comment
Share on other sites

7 minutes ago, dom85 said:

c'est le seul poisson qui risque d'être ciguatereux à Mada, alors j'ose pas imaginer en Polynésie

 

non ne le sont pas....sont aussi rares que bons ...

Link to comment
Share on other sites

C'est un mystère même ce poisson. Vit en grande profondeur la plupart du temps par chez nous. Et tu sais pas pourquoi des fois tu le vois à trois mètres de fond dans un lagon. 

Perso je me serai abstenu. Mais c'est perso c'est pas un jugement.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 11 heures, Z1-BWKS a dit :

Pendant que certains vous montrent comment ils tirent leurs poissons de merde ( badeches  , a dakar de 5 a 6 kgs ) nous ici en Polynesie  ont tirent des poissons un peu plus consequents !!!!!

C'est vrai que c'est une catastrophe ces vidéos de merde avec technique de merde et commentaires de.... Vous avez compris.

Là on est d accord Z 1

https://www.facebook.com/steven.huui/videos/1954498508032891/

 

steven huui gun.png

 

162546705_296780361807579_7172729403089182232_n.jpg

steven Huui  haapu reru 2.jpg

steven Huui  haapu reru.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

10 hours ago, kai987 said:

C'est un mystère même ce poisson. Vit en grande profondeur la plupart du temps par chez nous. Et tu sais pas pourquoi des fois tu le vois à trois mètres de fond dans un lagon. 

Perso je me serai abstenu. Mais c'est perso c'est pas un jugement.

tu as bien de la chance....moi qd j'en ai apercu c 'etait le + souvent a 30 metre de fond minimum sous moi qui etait dans les -25 pour voir qui se trouvait en dessous ...j'en connait un qui d'ailleurs doit toujours etre dans son spot...j'en ai d'ailleurs discuter encore hier avec un gars qui chasse tres souvent a cet endroit ....( la passe de Toau ) il m'a confirme' que ce poisson etait toujours la a - 60 et plus ....et n 'est pas un suicidaire ..!

Link to comment
Share on other sites

Une loche ? Bof...

Comme quoi un poisson considéré "de merde" a un endroit a de la valeur ailleurs !!!  

Certainement  pareil pour les techniques et les vidéos non ? 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, Z1-BWKS a dit :

tu as bien de la chance....moi qd j'en ai apercu c 'etait le + souvent a 30 metre de fond minimum sous moi qui etait dans les -25 pour voir qui se trouvait en dessous ...j'en connait un qui d'ailleurs doit toujours etre dans son spot...j'en ai d'ailleurs discuter encore hier avec un gars qui chasse tres souvent a cet endroit ....( la passe de Toau ) il m'a confirme' que ce poisson etait toujours la a - 60 et plus ....et n 'est pas un suicidaire ..!

À arue il y a un gars qui en a flèche un sous son bateau.... Au quai ?

Link to comment
Share on other sites

Après le seul que j'ai aperçu furtivement c'est à mataiva. Suis pas marseillais mais il avait l'air d avoir la taille d un petit camion. On ne sait pas où sont les juvéniles. Poisson mystère

Link to comment
Share on other sites

il y a 26 minutes, OUZIO a dit :

Une loche ? Bof...

Comme quoi un poisson considéré "de merde" a un endroit a de la valeur ailleurs !!!  

Certainement  pareil pour les techniques et les vidéos non ? 

De la valeur ???.??

Link to comment
Share on other sites

4 hours ago, chtimulet said:

et au niveau culinaire, c'est bon aussi gros ?

celui la est plutot ''petit '', habituellement ca tourne au minimum dans les 150 kgs et +

Link to comment
Share on other sites

Il y a 6 heures, chtimulet a dit :

et au niveau culinaire, c'est bon aussi gros ?

Hélas c'est un délice.

Link to comment
Share on other sites

Il y a 8 heures, Z1-BWKS a dit :

tu as bien de la chance....moi qd j'en ai apercu c 'etait le + souvent a 30 metre de fond minimum sous moi qui etait dans les -25 pour voir qui se trouvait en dessous ...j'en connait un qui d'ailleurs doit toujours etre dans son spot...j'en ai d'ailleurs discuter encore hier avec un gars qui chasse tres souvent a cet endroit ....( la passe de Toau ) il m'a confirme' que ce poisson etait toujours la a - 60 et plus ....et n 'est pas un suicidaire ..!

Il doit être magnifique. Si un jour t as une photo suis preneur.

Link to comment
Share on other sites

1 hour ago, kai987 said:

Il doit être magnifique. Si un jour t as une photo suis preneur.

les seules photos que j ai eut sont de la serie des 2 que j 'ai deja mise....

et je viens juste de recuperer a l instant la video ( ou l on voit mieux les pieds du gamin qui filme que le poisson ! mais c est deja pas mal )

Link to comment
Share on other sites

OK sorry je me suis mal exprimé. Si tu as des photos de spécimen dans leur éléments et en vie. Comme celui de toau par exemple.

Link to comment
Share on other sites

12 minutes ago, kai987 said:

OK sorry je me suis mal exprimé. Si tu as des photos de spécimen dans leur éléments et en vie. Comme celui de toau par exemple.

oui dans ma tete , en souvenir....mais le plus souvent je faisais plus attention aux grand marteaux et autres qui etaient aux alentours car moins profond...lol...

 

Link to comment
Share on other sites

Ici à Tamatave, il y en a une sur chaque épave. Une de 150/180kg, ça fait 4 ans que je la connais, je lui ai mis une flèche dans la tête à 3m, résultat juste en secouant la tête en pleine eau:

170419102123717893.thumb.jpg.347bc082756d21f12ada38a226a19f30.jpg

elle a toujours le bout de métal dans la tête et vit très bien avec, mais est bien plus méfiante maintenant. Z1 reconnaitra son fusil

Une autre d'une centaine de kilo sur une épave à 32m que l'on voit régulièrement et sur un tombant une m'a regardé à 5m vers les 25m, de bien 3m de long, je suppose plus de 300kg. Plusieurs à différents endroits toutes au dessus de 80kg, jamais vu de petites ni mon équipier Nono qui en a déjà sorti 2 au dessus de 90kg, faites à trou 93 et 96kg

Une anecdote sur celle de plus de 300kg, je suppose que c'est la même. Il y a quelques années elle est entrée dans la rivière où j'habitais, elle y est restée une semaine, dans les virages, la rivière est profonde de 16m avec des grottes. Elle restait parfois une heure au soleil en surface, les gars du coin avec leurs arbalètes à chirurgiens lui avaient mis deux flèches dans le dos, dont elle s'est débarrassée. Lorsque j'ai fais sa rencontre, j'ai eu bien peur, un poisson gros comme une voiture qui vous regarde, c'est impressionnant. Je ne suis retourné chasser dans ce coin que avec de l'eau bien claire et plusieurs mois plus tard, le temps de digérer la rencontre

Celle de 250kg a été faite à Sainte Marie par Guy que l'on voit sur la photo 75 ans.... dans 10m

Ce n'est pas très réputé comme chair ici et les platax aussi foisonnent car ça ne vaut rien ici, contrairement à chez vous, j'en ai jamais autant vu qu'en 2020

Link to comment
Share on other sites

Les libériens disent que tuer sur le rocher la grande carpe rouge et c'est toutes les plus petites, désorientées par la disparition de la plus grosse qui finissent par quitter la zone.
Quand je parle de plus grosse je parle de 60 à +90kg....

Tuer un grand mérou ou ici une grande loche doit peut-être avoir les mêmes conséquences avec la disparition de tout un écosystème qui gravite autours de l'animal et qui va ainsi fixer la vie et permettre ensuite de tirer les plus petites espèces de temps en temps.
Un peu comme il vaut mieux se fatiguer régulièrement à couper les branches des arbres et pouvoir ainsi ramasser régulièrement les fruits qui grandissent plutôt que de couper l'arbre et tout ramasser d'un coup.....

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, coryphaena a dit :

Tuer un grand mérou ou ici une grande loche doit peut-être avoir les mêmes conséquences

A Mada une grosse loche est souvent entourée par des bancs de carangues et de la vie, mais elle chasse (mange, éloigne?) tout les autre prédateurs de sa zone.

Quant elles sont énorme c'est assez majestueux et impressionnant a observer comme poisson et j'avoue ne pas en avoir tiré une, vue de face avec ses yeux proéminents car avec mon 130 double sandow j'étais un peu ridicule. 

Au moment des amours il arrive d'en trouver (et d'en faire) plusieurs au même endroit, mais passé un certain poids il faut du matériel bien dimensionné car c'est puissant... Très puissant. 

Link to comment
Share on other sites

Sur l'épave du London où sévit la grosse loche, on n'a jamais vu un seul mérou, une seule dame tombée ou un bourgeois et ce depuis 5 ans, alors que ça pullule de poissons les bons jours. Je pense qu'elle avale tous les poissons benthiques à sa portée

Link to comment
Share on other sites

Ici les compétitions de chasse sous-marine ont enfin repris, je vais essayer de vous faire un résumé des compétitions afin d’alimenter un peu le sujet Chasse-sous-marine-en-Polynésie.

J’insèrerai l’article officiel de la fédération réaliser par un autre compétiteur et je rajouterai mon ressentir depuis l’intérieur de la compétition.

Les compétitions de chasse sous-marine sont régies par La FTSSC (Fédération Tahitienne des Sport Subaquatique de Compétition) qui est affiliée à la CMAS depuis les années 90 ce qui lui permet de participer à tous les événements organiser par la CMAS (notamment les championnats du monde de chasse sous-marine)

Voici la liste des différentes compétitions et les règles ainsi que les enjeux.

Nous avons deux types de compétitions de chasse sous-marine :

  •  Le championnat individuel qui défini le champion de Polynésie en individuel de chaque année mais qui permet aussi de sélectionner les 3 compétiteur qui représenterons la Polynésie au championnat du monde qui ont lieux tous les 2 ans. Cette sélection se fait sur les 3 pécheurs les plus performants sur les 2 années passé.
  •  Les championnats par équipe qui définit les champions de Polynésie en équipe de chaque année. Qui permet aussi de sélectionner les 2 équipe qui représenterons la Polynésie au Océania de chasse sous-marine qui ont lieux chaque année dans l’un des pays participant (Polynésie, Nouvelle Zealand, Australie, Guam, Hawaii, Nouvelle Calédonie).

Nos règles de compétition nous imposent d’avoir un capitaine et une embarcation pour chaque équipe ou compétiteur en individuel.

Les compétitions dures 6 heures et ce font uniquement à la nage dans une zone de 6 km ou nous somme lâcher en milieu de zone et ou l’on doit revenir avant la fin des 6 heures.

Nous avons une liste de poisson avec des poids minimum et une quantité maximum de 1 ou 2 prises par espèce. ( De manière générale le nombre de prise des vainqueurs oscille entre 10 et 25 prises) il y a également 6 espèces qui bénéficie d’une bonification de points car compliqué à obtenir. (Mu=dorade tropical, Utu=aprion , Taea=perche pagaie, Maunauna=espèce de poisson écureuil, 2 épèce de oeo=bec de canne)

Les prises sont principalement composées des espèces de paihere=Carangues, Ume=nason, Ufu=perroquets mais il y a aussi les loches, les rougets etc

Les compétitions n’ont lieux qu’à l’extérieur du récif.

Les fusils ont une longueur maximum de flèche de 160cm.

Depuis quelques années lors des compétitions il y a de manière générale entre 6 et 10 clubs présents pour environs 10 à 20 équipes.

Les manches de compétitions ont lieux sur des weekend avec 2 journées consécutives de pêche.

Les points de la pesé prennent en compte la diversité des prises et les bonifications mais très peu le poids :

Exemple :

  • Un perroquet de 1kg rapportera 100point car c’est une prise valable et 10 point car il pèse 1kg (10point par kg pour un maximum de 5kg) soit un total de 110 points.
  • Une carangue a grosse tête de 50kg rapportera 100point car c’est une prise valable et 50 points car elle pèse 50kg (10point par kg pour un maximum de 5kg) soit un total de 150 points.

Il y a en gros 3 types de pêches :

  • La chasse à la vague, ou l’on pêche sous les vagues qui viennent se briser sur le récif
  • La chasse profonde
  • La chasse à la fourchette (Hoa) ou l’on travaille le poisson en ayant ligaturer une première prise sur l’avant de son fusil afin de faire venir les autres spécimens.

Retour sur le weekend de compétition des 6 et 7 mars.

L’article Officiel de la fédération. http://sportstahiti.com/peche-reprise-du-championnat-de-peche-sous-marine/

Pêche : Reprise du Championnat de Pêche Sous Marine

© Rahiti Buchin

Mercredi 10 mars – Les premières manches du championnat de Polynésie par équipes 2021 se sont tenues le samedi 6 et dimanche 7 mars à la marina de Pu’eu. Les zones de pêche ont été définies sur Tautira entre le motu et la baie. Au terme de ces 2 journées, ce sont les vice-champions de Polynésie 2019 (à Rangiroa), Mauiarii et Heimana du club Tefana qui ont pris la tête du classement provisoire. En effet, ils ont été les plus réguliers ont présentant 14 prises valables à chaque manche.

10 équipes dont 2 des îles étaient présentes. Manarii MAURI et Aipitaroi ARIIHOHOA de Manaora – Rangiroa et Teavanui BARRIER et Michel WILLIAMS du club Black fins – Raiatea. Ces équipes ont encore démontrées qu’il faut aussi compter sur eux puisque l’équipe de Raiatea s’est imposée lors de la première journée et l’équipe de Rairoa finit à la 5ième place au classement provisoire.

Taina ORTH et Onyx LE BIHAN, seules féminines, ont tenu à participer aussi à ces 2 manches pour garder la forme pour les prochaines échéances internationales.

Samedi 6 mars : Entre le motu de Tautira et la passe de Vaitoto : les black fins sortent le grand jeu

23 prises dont un gros ‘uruati de 14 kilos pris dans les dernières minutes présentés à la pesée… Après 2 ans d’absence, les black fins ont marqué comme il se doit leur retour. Pourtant, ils n’avaient eu que très peu de temps pour se préparer physiquement et ils ne connaissaient pas du tout la zone.

Zigzaguant entre le récif et le fond, Teavanui BARRIER et Michel WILLIAMS ont ramassé de belles prises comme des Tō’au, nanue, kuripo… laissant les dauphins de la journée à plus de 8 prises et 40 % derrière.

Bien assez pour promettre une 2ième journée mouvementée…

Dimanche 9 mars : Dans la baie de Tautira, les Tefana boyz remettent les pendules à l’heure

Elle le sera car un fort vent du Nord-ouest est venu troubler la quiétude de la veille. Les conditions obligeront d’ailleurs le directeur de compétition à stopper la compétition au bout de 4 heures au lieu des 6 heures prévues. Partis en direction de Pū’eu, Mauiarii TAEA et Heimana TEROU (2ième la veille) réussissent à sortir 14 prises durant ces 4 heures contre seulement 3 pour les black fins partis dans la direction opposée. Les pêcheurs jaunes et verts prennent donc la tête du classement provisoire.

Les 2 dernières journées prévues le 24 et 25 avril promettent de beaux duels car les écarts entre toutes les équipes sont très serrés et cela se jouera à 2 ou 3 prises près.

Le championnat individuel commencera le 10 et 11 avril à Faratea – Faaone.

Parole à Mauiarii TAEA :

Nous sommes très contents des résultats obtenus. C’était quand même très difficile compte tenu de la qualité des équipes engagées.  Notre bonne forme physique ainsi qu’une bonne entente ont été nos points forts sans oublier le travail de repérage. La première journée la stratégie était de pêcher rapidement nos prises en raclant tranquillement les fonds entre 18 – 25 jusqu’à la passe où on a tourné de chaque côté pour travailler le poisson. Pour la deuxième journée, la stratégie était totalement différente. On s’est rendu sans tarder en deuxième moitié de zone. C’est comme cela qu’on a pu compléter les tāpi’o et autres prises. Notre polyvalence a fait qu’on a pu faire des prises aussi bien dans les vagues, comme les tehunanue et pa’a’aihere , qu’en profondeur (‘ī’ihi à 30m). Félicitations à tout le monde surtout aux collègues des îles qui viennent de loin pour faire ces compétitions.

 

Mon ressenti :

Samedi 6 MARS :

Avec mon coéquipier c’est notre deuxième année de compétition ensemble, la zone de la première journée est réputée poissonneuse a la vague et il y a aussi de belles prises à faire au fond mais il y a de l’eau.

Lors du top départ les équipes se sont répartie de manière équitable de chaque côté, nous avons avancé assez rapidement en essayant de prélevé un peu de poisson au passage, au bout d’une heure nous étions a 3 prises principalement des perroquets.

 Ensuite nous somme aller sur une pierre profonde (27-31m) que nous avions repéré mais malheureusement bien que le poisson soit bien présent nous n’avons prélevé que 2 prises … les apnées ne sont pas bonne surement du au stresse et au faite qu’une très bonne équipe (des pécheur multiples champion du pacifique et 11eme au dernier championnat du monde au Portugal) soit venu sur la même pierre.

On décide quitter la pierre et retourner sur nos pas pour travailler le poisson, bien nous a pris car mon coéquipier enchaine des prises par ci par là entre 20m et 27m. Plusieurs fois nous apercevons de beaux thons à dents de chien mais jamais bien placer et trop profond pour espérer les ramener facilement. Au final ont fini avec 12 prises ce qui nous place à 2 prises des deuxièmes de la journée. Nous sommes contents bien qu’un peu déçu d’avoir perdu nos moyens sur la pierre profonde…

Dimanche 7 MARS :

Le lendemain zone moins poissonneuse et eaux très trouble. De plus le départ est au milieu d’une baie et il faut nager prés d’1km pour rejoindre la pente externe que l’on a choisis. Nous mettrons 15-20 minutes pour rejoindre ce récif, nous somme 4 équipes au coude a coude, les apnées s’enchaine sans vraiment prélever du poisson mis a part 1 perroquet tout juste valable. Sur une apnée sur 20m un beau thon a dent de chien s’approche, je lâche la flèche de 6.3mm dans la joue et ressort derrière l’œil le poisson est sonné heureusement qu’il est bien venu car j’étais au premier cran simple sandow de 16mm, mon coéquipier le double, cette prise nous donne un regain de motivation et nos jambes ne semble plus fatiguer, nous rejoignons les autres équipes ayant prisent de l’avance sur nous, et l’on enchaine les petites prises à la coulée et l’agachons entre 15 et 22m.

 

Nous connaissons la zone et savons que lorsque le courant se lève la zone n’est plus pêchable. Nous décidons de revenir sur nos pas pour espérer faire du poisson avant que le courant ne soit trop fort. Bien nous a pris, nous faisons 4 prises sur le retour dont 2 beaux ihii (rouget).

Au moment de retraverser la baie a la nage (soit plus de 20minute de nage, le bateau du commissaire de compétitions annonce que cela fait 4 heures que la compétition a commencer mais qu’elle doit s’arrêter car le vent et la houle est trop forte et risque de renverser les embarcations, nous somme partager mais respectons la décisions.

Au final l’on finit 5 -ème avec 11 prises à 3 prises des premiers de la journée.

Les 4 premiers sont aller de l’autre côté.

La prochaine compétition aura lieux fin avril, les équipes sont toutes dans un mouchoir de poche (environs 2 ou 3 prises les uns des autres)

 

 

 

 

received_435581604222051.jpeg

Link to comment
Share on other sites

Très sympa ton cr. Et resultatsplus qu honorablesquandon connaîtlavaleur des competiteurs de Polynésie. On ressent bien ce qui donne l'excitation de la compet. Strategie dépassement physique et préparation.

Ici tout est annulé,  peut-être à l'automne. Ddux ans que prends ma licence compétition et toutes annulées ?.

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
 Share


×
×
  • Create New...