Jump to content

Recommended Posts

vraiment un plaisir de lire tes aventures épiques !

Share this post


Link to post
Share on other sites

j'adore cette obstination et ce brin de folie pour aller chercher des thons au milieu de nul part.

 

 

Je n'utilise plus de bungee depuis 2/3 ans mais juste la float line "spectra" de chez Riffe en 30m. Elle a 10% d'élasticité et elle est pas trop épaisse. Je trouve que pour chasser quand il y a du courant, c'est pratique puisqu'on ne la sent presque pas. Le seul bémol, c'est qu'il faut bien la lover sinon elle s'emmêle un peu.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cet homme est un narvalot de première catégorie :MRD2:

Mais un jour je ferais comme lui, car ça a l'air juste excellentissime !

Share this post


Link to post
Share on other sites

Merci à tous pour ces commentaires (même juicytarget qui me traite de narvalot, dont j'ai dû chercher la définition :P ).

Je réfléchissais ces jours-ci aux parallèles entre mon activité et l'utilisation traditionnelle du kayak. Les peuples du nord l'utilisaient pour chasser les mammifères marins, surtout le phoque, au harpon. C'était vraiment un bateau de chasse. Il ne servait pas pour se déplacer. D'ailleurs, le mot "kayak" ou "Qajaq" signifie "bateau d'homme" ou "bateau de chasseur".

17051704193213959815046074.png

 

17051704193213959815046075.jpg

 

Sur la deuxième image, on voit bien le système utilisé : la pointe du harpon est reliée à une bouée faite d'une peau de phoque étanche et gonflée. Ça vous rappelle quelque chose? Il faut maintenant s'imaginer la chasse : pagayer sur les eaux froides de l'Arctique dans une embarcation très peu stable (ces kayaks étaient longs et étroits pour être rapides), trouver les phoques et ensuite les poursuivre, bloquer leur fuite (les chasseur travaillaient en équipe pour empêcher les phoques de fuir), les épuiser pour pouvoir tirer de près en espérant que le harpon restera attaché. Ensuite suivre la bouée et achever l'animal pour enfin le rapporter au campement, parfois situé très loin. La survie du clan dépendait des talents de ces chasseurs. Quand je pense à eux, je me dis que la chasse aux thons dans les eaux tropicales, c'est vraiment une petite promenade de santé en comparaison.

 

17051704371713959815046082.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Prochaine etape, le thon en kayak à la pole spear! On va y aller graduellement 😊

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tiens, Billfish Republic a une pole spear "ADZ" dans son prochain lot 😇

post-32207-0-31864500-1494991379_thumb.png

 

Mais j'attendrai le retour de Stephane pour le kayak!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Kayakanada:

Merci pour le partage!

Je n'écris quasi jamais ici mais là je suis obligé tant tes aventures font plaisir à lire!

Et dire que les Australiens me prennent pour un fou quand je vais parfois chasser en kayak à seulement 2 miles du bord!!

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ca faisait longtemps que je n'avais pas pris autant de plaisir à lire un CR. Depuis King baboon surement. Pas dans le style, contrairement à celui que je cite, mais dans la folie du récit. J'aime beaucoup ce cr car il peut donner l'impression d'être l'oeuvre d'un inconscient, alors que l'on voit bien qu'il est le résultat d'un subtile dosage entre préparation, réflexion, courage et testostérone. Bravo pour cette expérience.

Share this post


Link to post
Share on other sites

merci pour le Cr, bravo pour l'aventure

chasser à la palme, en kayak .. ça donne un panache indéniable :wub:

 

le rafiot est un grabner ?

je regarderai les vid' ce soir

Share this post


Link to post
Share on other sites

je n'avais pas vu la marque du kayak sur la page précedente

de loin ça me faisait penser à un grabner

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour et merci encore pour les commentaires.

Je voulais ajouter quelques considérations sur le type de kayak. J'ai beaucoup cherché sur le net avant d'acheter le mien et je n'ai presque rien trouvé qui répondait à mes critères. En fait, à ma connaissance, seul Feathercraft faisait des kayaks acceptables. Je dit "faisait" parce que, malheureusement, ils ont cessé leurs activités cette année. Mes critères sont :

1. Transportable en avion

2. Un sit-on-top pour pouvoir plonger facilement

3. Auto-videur

4. Assez long et étroit pour être rapide

5. Pas trop étroit quand même pour être stable

6. Muni d'un gouvernail

 

Les critères 1 et 2 ensemble font que le kayak sera gonflable. Le critère 3 est extrêmement rare. Si on n'a pas à traverser le surf et si on pagaie dans des conditions tranquilles, on pourrait peut-être s'en passer. Ce n'est pas mon cas. Et quand je m'aventure loin au large, j'ai besoin de savoir que si les conditions se dégradent, je n'aurai pas besoin de lâcher ma pagaie pour écoper. C'est une question de sécurité. Le critère 4 est assez rarement rempli lui aussi. La plupart des kayaks sont beaucoup trop courts, ce qui limite la vitesse (et aussi accessoirement l'espace de rangement). À mon sens, un kayak simple doit avoir au moins 4,5 mètres et un double 5,5 mètres. Minimum. Si on ne va pas chasser loin, on peut évidemment prendre un kayak plus court. Mais encore une fois, ce n'est pas mon cas. Mon kayak gonflable mesure 4,7 m de longueur par 71 cm de largeur. Ça me va en général. Mais pour la chasse au thons, idéalement je prendrais un kayak moins large et plus long. Le critère 6 est un must pour les longues distances, et surtout quand il y a des vagues. Sinon on perd de l'énergie à corriger constamment la trajectoire.

 

Ci-dessous une image de la gamme de kayaks sit-on-top de Feathercraft. Mon kayak actuel est celui du haut (avec un gouvernail par contre). Celui du milieu est un tandem. Si je pouvais mettre la main sur celui du bas pour la chasse aux thons...

 

17051801585713959815048232.jpg

 

PS : Je commence à être pas mal en dehors du sujet "chasse sous-marine au Panama". Peut-être devrais-je déménager ce message ailleurs? Ou répondre en MP pour ceux que ça intéresse...

Share this post


Link to post
Share on other sites

Bonjour a tous

 

Je viens en vacance au Panama du 20 mai au 5 juin avec mon pere

On vient passer notre padi de plongee et profiter des beaux fonds marins

Étant chasseur nous aimerions faire des sorties histoire de gouter un peu des poissons différents ( pas de poissons énorme hein !^^)

Ca serait sympa si quelqu'un pouvait me contacter en mp pour me donner deux trois bonnes adresses (hotel,resto,coins à visiter,...)

Nous arriverons avec nos équipements de chasse sauf harpon car ca ne passe pas avec airfrance 😤

Donc la question est aussi de savoir ou trouver des harpons et si on doit les acheter ou location possible ou trouver un arrangement

 

Merci a tous

A plouf😄

Share this post


Link to post
Share on other sites

En réponse à Team Hunter :

 

Pour les thons en poursuite, ce n'est pas nécessaire : je ne fais qu'une plongée, courte. Le kayak n'a pas le temps d'aller loin. Il faut penser que nous sommes tous les deux soumis au même courant.

Pour Hannibal, je reliais la bouée à la proue du kayak par le biais d'un moulinet de 90 m.

Pour la chasse en récif, j'ancre le kayak et je plonge indépendamment.

Pour la chasse en dérive, il m'est arrivé de rester relié au kayak par une floatline. Chasse au moulinet dans ce cas.

J'ai aussi déjà utilisé une ligne reliée au kayak, qui lui était ancré, pour me tenir sur place dans un courant fort.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Ok . Cômme parfois les dérives de navire sont rapides à cause du vent et que le courant sous l'eau peut être inversé .

Ca peut être délicat dans certains moments de retrouver le kayak ...

 

En tout cas Tu as l'air de bien maîtriser ton truc ! Bravo encore

Share this post


Link to post
Share on other sites

Quand je vois ces inuites au milieu des plaques de glace, de l'eau à 3° avec l'eau au ras du kayak je me dis qu'on a pas à se plaindre nous..

 

Moi avec mon petit gonflable je vais à 200m du bord, chaque chose en son temps :D

Share this post


Link to post
Share on other sites

kayaknada, tu as un concurrent sur le forum qui s'appelle karderouge, il fait chaque année des traversées d'iles ou des tours de grandes iles partout sur la planète avec son kayak gonflable

Il est plus axé photo que chasse extrême

Lien de son dernier trip: http://www.chasse-sous-marine.com/forums/topic/63016-recit-de-ma-seconde-expedition-dans-les-iles-salomon/

Share this post


Link to post
Share on other sites

 

 

Pour la chasse en dérive, il m'est arrivé de rester relié au kayak par une floatline

et de mettre justement la floatline relié au kayac avec un bungee ,cela peut faire une pierre deux coup bon aprés je ne connais pas assezles kayac pour savoir si le poisson peut couler le bateau ! :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Cela dépend du poisson! Dans le cas de figure, non... mais un gros te le mettrait potentiellement à la verticale et c'est une mauvaise idee (imho) pour au moins 3 raisons:

- le thon part à l'horizontale... bonne chance pour le rattraper

- les attaches sur le kayak ne sont pas forcément faites pour cela... risque de le dechirer avec des conséquences plus que facheuses

- et si tout resiste, trop de pression sur le thon et risque de perdre le thon.

Quand nous en avons parlé en préparation, mon avis etait de conserver une bouée classique accrochée au kayak avec un elastique fait pour casser en cas de trop forte tension.

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je suis d'accord avec Arnaud. Il faut absolument éviter d'utiliser le kayak en tant que bouée, en tout cas avec les thons. Son idée de l'élastique cassable est probablement la meilleure si l'on tient à être relié au kayak. Pour les plongées sur Hannibal, j'avais eu l'idée de relier ma bouée au kayak par le biais d'un moulinet de 90m. De cette façon, le kayak ne commencerait à être chargé qu'après que le thon ait d'abord emporté la bouée à une profondeur de 90 m. Et cette bouée continuerait par la suite d'absorber une partie de la force. En rétrospective, compte tenu de la possibilité que le moulinet se bloque et aussi peut-être du fait qu'un gros thon pourrait exercer une force encore pas mal élevée sur le kayak malgré la présence de la bouée principale, je ne suis plus sûr que c'était la meilleure option.

Share this post


Link to post
Share on other sites

si c'est une bouée gonflable, il en reste rien à 90m

Un ami chassait avec un pare-battage de 25 l, sur un TDC il a vu son pare battage exploser vers les 30m, adieu veau, vache, cochon

Share this post


Link to post
Share on other sites

si c'est une bouée gonflable, il en reste rien à 90m

si 7l si c'est une 45l pour 1,5 bar et 14l pour une 45l pour 3 bar

 

mais c'est pas grand chose :p

Share this post


Link to post
Share on other sites

si 7l si c'est une 45l pour 1,5 bar et 14l pour une 45l pour 3 bar

 

mais c'est pas grand chose :P

Oui pour une 3 atmophères, donc seulement et uniquement la Riffe et la plus grosse c'est 35L je crois

Et je suis d'accord, le bungee pour le reste, il n'y a que ça de vrai

Share this post


Link to post
Share on other sites

Selon Rifffe, +/- 43,1l de flottabilité pour une 3atm à 20m de profondeur... mais rapidement elle se transforme en chaussette si elle est entrainée au fond et il s'en perd un certain nombre ici chaque année... Stephane s'est fait une trouille d'ailleurs avec une Riffe sur son dernier thon, mais elle est remontée.

 

On a deja largement abordé le sujet... Juste pour dire qu'un bungee de 30m te donne deja des maux de tête sur Hannibal Bank vu le trafic de bateaux de pêche en surface, mettre plus de bungee n'est pas realiste. En plus, c'est super lourd et sur un kayak, tant qu'a faire de trainer du poids, je prendrais alors une bouée digne de ce nom.

Share this post


Link to post
Share on other sites

En rétrospective, compte tenu de la possibilité que le moulinet se bloque

 

Tu as vu, cela arrive!

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est sûre que pour les gros albacores de votre région, le mieux c'est la bonne grosse bouée de qualité reliée ensuite a un spectra cassant mais pas trop pour se permettre de se faire traîner ci-besoin par le poison en se tenant à la petite ligne de vie du kayak qui traîne 2m derrière le bateau.

 

Pour quelqu'un qui m'a demandé conseil en chasse et (que je sponsorise plus ou moins en téléphonie par satellite couplée à une tablette qui lui fournira la météo et autres avec ces proches) qui compte faire très prochainement la traversée Canaries vers les Antilles en kayac, uniquement pour se nourrir de la chasse lorsque besoin; et bien je lui est conseillé un gun entre 75 et 100 simple sandow avec moulinet de 30m le tout relié au kayac par la crosse via une floatline de 10m par exemple de façon à pouvoir pivoter autour du kayak avec liberté mais toujours en restant accroché a ce dernier car ''presque tout seul'' au milieu de l'atlantique. (il aura probablement un collègue à quelques miles nautiques de lui... donc autant dire le bout du monde quand on est tout seul au milieu de rien...)

Et lorsque l'on est concentré sur un poisson, si il y a par exemple un petit 12kn de vent qui va dans le même sens que le courant, on a vite fait de s'écarter du bateau au risque d'avoir du mal a revenir dessus si un imprévu se met en place.

 

Le but du jeu pour lui est, si il en a l'occasion, de tirer des poissons jusque dans les 3kg avec une préférence pour le kilo.

Mais ce monsieur manquant d'expérience sur le pélagique et l'eau très bleu qui reste vide de repère visuel pour évaluer les distances et les tailles, je préfère donc lui conseiller le petit moulinet de 30m et la floatline car par manque d'expérience dans le bleu on a très vite fait (les premières fois) de tirer un poisson bien au delà des 3kg maxi recherché, surtout quand en plus on a aucune connaissance dans la puissance que peu développer certains pélagique de seulement quelques kilos. :lol:

Share this post


Link to post
Share on other sites

Il verra surtout de la coryphène, donc il va avoir du mal à trouver du petit poisson de moins de 5kg

Share this post


Link to post
Share on other sites

En RCI, la coryphène fait presque a chaque fois seulement entre 1.5 et 3kg. On ne rencontre pas souvent des plus de 5kg.

A croire que l'on rencontre d'abord la equiselis puis plus au large la hypurus.

 

Mais il y a aussi parfois au large les raimbow runners, les vieilles de bois et d'autres du type poisson pilote et opportunistes comme manger de la volaille fraiche si je ne dis pas trop de bêtises. 😉

Share this post


Link to post
Share on other sites

Revenons à Panama...
J'avais booké ce weekend pour des clients mais ils ont annulé.
Et cela se presente moyen... la lune est soit-disant mauvaise, je me sens moyen en forme, forecast meteo pourri le samedi et surtout je vois sur les cartes satellite que l'eau est verte... Mais bon, je pars en voyage une dizaine de jours et mon bateau est indisponible, donc petite sortie en solo avec mon equipe. J'ai recu ma nouvelle combi HECS en 1,5mm, je vais l'essayer.

Bon, il semblait que les thons s'en balancaient, de la lune, car ils etaient partout... pas mal de dauphins aussi... mais avec 4-5m de visi, c'est mission impossible ou presque. Le capitaine me depose devant les dauphins avec regularité, mais impossible de voir les thons... Souvent, ils passent un peu plus profond et leur dos bleu nuit les rend deja difficile a voir quand l'eau est claire, imaginez dans ces conditions.... on insiste en vain dans les chasses, puis direction HB.
Sur HB, ils ne montent pas, et de fait, nous voyons que tous les pêcheurs ont les mêmes problemes. Je vois monter des pargos sur mes sardines, une fois et c'est tout. Pour en rajouter, mon oreille droite passe difficilement...

Un peu plus tard, on repart sur les chasses et au moment où je pense en finir, après avoir vu les dauphins me passer dessous pour ce qui me semble la 1000eme fois, j'apercois des thons... oh, fugacement, 2 sont à peine visible dans le brouillard de plancton urticant... Je shoote en tir reflexe, pense avoir raté et je vois le bungee filer entre ma tête et mon epaule... ca tire vite et fort, je dois degager pour ne pas me prendre la bouee derriere la tete... la ligne mollit... perdu...

bon... cap retour, il nous faut un poisson pour manger le soir, on s'arrete sur un spot le long de la côte, Octavia pour les intimes, et je suis toute de suite entouré d'un groupe de cuberas, puis en voilà un autre qui charge et arrive dans la mélée... 50 pargos autour de moi, tous entre 8 et 15kg, nerveux mais ils ne sont jamais calme... je tire un premier pargo qui se detache de la pierre, en me preparant le bloquer... je suis seul, un peu de courant, faut pas faire d'erreur... la fleche tape la tête, dans les yeux... cela le sonne 10 secondes, parfait pour le decoller de la roche.. il se reveille dans la remontée mais c'est trop tard.

post-32207-0-91101600-1495468781_thumb.jpg

Je redescends avec la camera cette fois... mais il ne reste que quelques pargos... j'en fais un 2eme avant de rentrer, sous le deluge... la pluie violente nous rince, et j'arrive a la cabaña avec le plaisir de voir que le courant est coupé... la douche fonctionne, c'est l essentiel. On se fait un des pargos, et je pars recuperer.
Nuit de merde avec mal de tête qui ne me quittera pas jusqu'a ce matin.. mais mon oreille semble aller mieux.. on repart mais direction Jicarita, où l'eau est un peu mieux. Pas loin, on trouve les dauphins et les oiseaux, mais on ne voit pas de thons.. on se deplace sur le sud ouest, et on trouve un autre pod de dauphins avec des thons qui sautent parfois.. sur une descente, on balance des sardines coupées.. et pour une raison inexplicable, j'y crois vraiment... je reste en veille au dessus, puis je descends en araignée en coulant doucement en les surveillant.. j'avais du remettre un peu de plomb car la combi est differente, la veste et la salopette offrant plus de flottabilité que ma Riffe. 2 thons finissent par se disputer les sardines... Je m'applique et tire l'un des 2. bon tir, de haut en bas... je sais que sous cet angle, le thon va se dechirer serieusement car je l'ai tiré de 3/4 face, mais la fleche lourde traversera, au pire elle se tordra... je remonte en croisant la bouée... j'adore cela...

 

post-32207-0-42197100-1495468748_thumb.jpg

Le thon qui fait un peu plus que 37kg se bat comme s'il faisait le double. Je le double et le remonte... ce sera le seul du weekend mais il a un bon petit gout de victoire sur les conditions difficiles et les elements!

Share this post


Link to post
Share on other sites

QUe du trés courant pour toi ! mais magnifique pour nous ! :)

Share this post


Link to post
Share on other sites

courant mais à chaque fois un plaisir immense pour moi!

Share this post


Link to post
Share on other sites

C'est le modèle Hecs multicamo Stealth. Couleur très adaptée pour ici, nos eaux sont toujours un peu vertes. 1,5mm mais rien a voir en protection thermique avec une Riffe qui laisse passer l'eau. Celle-ci est en 2 elements, et le pantalon salopette remonte suffisamment haut pour pouvoir être utilisé seul, ou avec un rashguard. Elle est bien souple en neoprene refendu, donc lubrification importante et obligatoire pour l'enfiler, car c'est assez fin!

post-32207-0-22061400-1495490545_thumb.png

Il y a une poche sur le coté de la cuisse droite, et la combi est livrée avec chaussons et gants. J'ai du remettre un kilo de plomb de plus vs. la Riffe, car il y a nettement plus de neoprene avec les deux elements qui se recouvrent.

J'ai bien apprécié la combi ce weekend car il pleuvait et le soleil se faisait rare. Dans ces conditions, on a souvent froid mais pas avec celle ci. Cagoule presente, et cela m'a aussi aidé ce weekend car nous avions enormement d'"agua mala", plancton urticant, petites meduses et surtout filaments qui brulent... je plongeais sans la cagoule mais j'ai fini par la mettre et cela change tout.

Quant à la technologie "furtive"... euh... un peu difficile de conclure encore. Je ne sais pas combien les poissons sont si sensibles aux champs electriques, Je peux juste dire que sur la première descente sur une pierre a cuberas, ceux qui étaient là ne se sont pas barrés, et d'autres sont venus voir... et cela m'a donné une très rare et belle experience avec ces poissons, très nombreux et tous autour de moi au dessus de la roche, jusqu'à ce que je decide d'en tirer un. Après cela cranait moins, quand même!

Share this post


Link to post
Share on other sites

magnifique ce rouge

C'est quoi la technologie furtive?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Regarde là

 

 

Ou bien sur leur site Hecs Aquatics

Share this post


Link to post
Share on other sites

Je pensais que c'etait fini, mais juste après il est reparti au fond... j'ai fini par le doubler.

post-32207-0-50688000-1495514155_thumb.jpg

 

Sympa non?

post-32207-0-81940700-1495514169_thumb.jpg

Share this post


Link to post
Share on other sites

Regarde là

 

 

Ou bien sur leur site Hecs Aquatics

J'ai rien compris avec mon anglais inexistant, seulement la fin avec l'approche des langoustes et compagnie

C'est quoi au juste le principe?

Share this post


Link to post
Share on other sites

Un maillage de carbone qui agit comme une cage de Faraday pour emprisonner les émissions electriques et autres ondes de nos corps.

Marketing gimmick peut etre, encore que mes pargos avaient l'air perplexe... les combis sont de tres bonne facture en tout cas.

Share this post


Link to post
Share on other sites

... les combis sont de tres bonne facture en tout cas.

Tu parles du prix, là? B)

 

Merci pirate, je suis vraiment nul

 

Edit: ça reste en anglais les sous titres

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu parles du prix, là? B)

 

Merci pirate, je suis vraiment nul

 

Edit: ça reste en anglais les sous titres

tu peux choisir la langue en cliquant sur le rouage ;)

Share this post


Link to post
Share on other sites

Tu parles du prix, là? B)

 

 

Non de leur conception mais ce sont des combis assez cheres, c'est vrai aussi

Share this post


Link to post
Share on other sites

tu peux choisir la langue en cliquant sur le rouage ;)

J'ai essayé, il n'y a qu'une seule possibilité, mais bon, l'anglais écrit j'arrive à peu près à m'en sortir

Share this post


Link to post
Share on other sites

J'ai essayé, il n'y a qu'une seule possibilité, mais bon, l'anglais écrit j'arrive à peu près à m'en sortir

non tu cliques d'abord sur le bouton sous titre, une fois que tu peux les lire, tu cliques sur la petite roue, puis sous titres puis traduire

Share this post


Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
Sign in to follow this  

×
×
  • Create New...