Jump to content

Nouveau Spot De Chasse À Mada


Recommended Posts

  • Replies 2.4k
  • Created
  • Last Reply

Top Posters In This Topic

Top Posters In This Topic

Posted Images

C'est possible, mais je n'en vois qu'un seul par an , en moyenne.

Dans la biologie du thon jaune que j'ai passée il y a deux ans je crois, il est dit qu'il vit et chasse, à des profondeurs allant de 400 à 50m de la surface.

Seulement pour avoir 400m de fond, il faut que je fasse 20km vers le large, on a pas de tombants proche de la cote, Madagascar est un morceau de continent, pas une ile volcanique comme la Réunion par exemple où l'on peut trouver 100m de fond à 100m du bord. 

Link to comment
Share on other sites

Le 22/08/2023 à 07:54, dom85 a dit :

CR du 21 aout

 

Départ 7h du matin du port de Tamatave, avec beau temps prévue pour la journée et seulement 1m de houle, c’est rare ici. De plus cela fait 48h qu’il n’a pas plu, on peut espérer de l’eau claire….au large.

On passe par l’épave de la Dominique à 8km au nord, à la première plongée je verrai un banc de carangues gros yeux, mais comme c’est ma première apnée qui ne dure que 37 secondes et 4 centièmes , je n’arrive pas à les ajuster. Je ne les reverrais plus et l’eau est encore trouble, visi maxi 7m ce qui fait très peur au poisson ici.

J’essaye aussi d’autres spots mais rien et visi trop faible, du coup direction le banc du large.

1/2heure plus tard je suis à l’eau, passé 2m je vois nettement le fond, du coup je vois bien qu’il n’y a rien, pas de mange, pas de balistes ni de licornes, rien de rien, même au sondeur zéro nada.

Le second spot du large à environ 4km plus loin ; lui il y a du monde au sondeur. Je pense au troupeau de platax habituel mais dans l’eau je ne vois rien non plus sinon des balistes en quantité mais le sondeur marquait des gros poissons. J’insiste et au bout d’une demi heure, je vois mon barquero qui me fait signe de venir, au même moment je vois une ombre noire passer sous le baron, j’identifie immédiatement un espadon voilier, un gros. Je descends un peu précipitamment et lui fait peur, il  s’éloigne mais un second nettement plus petit, approche de mon baron, je palme plus calmement pour lui couper la route , je vise le triangle létal, tire . Il démarre, flute ! Mais s’arrête au bout de 7/8m. je remonte doucement vers la surface et serre le frein du moulinet, il se sent retenu et fait un rush bien puissant. Il prend 80m sur le moulinet et se calme, il ne bouge même quasiment plus. Je rembobine le fil. Le voilier bouge mais doucement, il est à demi KO. Je passe le fusil dans le bateau et prend une seconde arbalète, je lui coche la flèche en plein colonne, il est paralysé et ne bouge plus. Il est monté à bord facilement après le coup de couteau usuel. J’ai loupé au départ le point mortel de 1 ou 2 cm, ça l’a bien secoué tout de même car le combat a duré moins de 5 minutes avec un seul rush. Mon barquero m’explique alors que 7 voiliers sont passés près du bateau juste sous la surface.

Je recommence une dérive et même un paquet de dérives dans l’espoir qu’ils tournent encore autour de cet immense troupeau de balistes du Niger au fond.

La dérive suivante je tire un GT d’une bonne quinzaine de kg mais un peu haut, elle se déchire de suite. La suivante se sera un merou au fond que je rate à la volée. Donc il y a un problème, je regarde la flèche mais elle est bien droite, sous l’ardillon un petit bout de chair est coincé, suffisant pour faire monter le flèche. Dérive suivante un aprion de 50cm se jette sur un morceau de tripaille du voilier, puis se dispute un autre avec un gros baliste, ce qui me permet d’arriver à portée. Il fait demi tour vers le fond et me présente sa queue, je l’embroche proprement de la caudale jusqu’à la nuque à plus de 5m de distance. Bon je suis rassuré, ça tire droit. Je verrai 3 GT au total mais qui ne font que remonter le courant sans s’approcher de mon baron assez près. Dommage de beau morceau d’une quinzaine de kg chacune.

Fin de la marée, le poisson se dissipe, je repasse par le banc du large mais toujours aucune vie sur ce petit plateau. On prend la direction du port mais en passant par le spot au TdC . Hélas, on entre dans l’eau sale à 1km avant d’arriver dessus. Il y a 3 gros poissons au sondeur, je me mets tout de même à l’eau mais avec méfiance, c’est aussi un spot à requins et le commissaire général (équivalent du prefet chez nous) vient d’interdire hier la baignade sur le secteur de Tamatave pour cause de requins….Donc plonger dans 7 à 8m de visibilité n’est guère enthousiasmant.

Je vois à peine le baron à 8m sous moi, je me prépare calmement, je canardise (nouveau mot du dictionnaire de CSM) et arrivé au niveau du baron l’eau est bien claire, j’aperçois le fond à 30m, mais je vois aussi à 10m de moi à l’horizontale un gros, mais alors bien gros albacares en train de gober un morceau de tripaille. Il me voit aussi et se dirige droit sur moi de face. Un tonneau d’un mètre de diamètre et de près de 2m de long, je commence à jubiler. Arrivé à 5m il fait un demi tour bien sec, il a du lire mon ambition démesurée dans mon regard. Je lache par dépit la flèche sur la queue mais elle ricoche sans l’égratigner, il devait être déjà à 6m….

Retour au port pour faire quelques photos avec mon petit fils, il est 13h30

20230821_134922124.thumb.jpg.4bbbcc511f4c51978ef0a9d840d09512.jpg20230821_135053359.thumb.jpg.a663c3b9b9eb63e32e6db72aca52afd9.jpg

 

Bravo Dom ! Ça fait rêver. C'est le fiston sur la photo ?

Link to comment
Share on other sites

  • 2 weeks later...

CR du 12 septembre 2023

Sortie hier avec Nono, mer belle petite houle de 1.20m à 1.40m

Départ 7h du port de Tamatave après la mise à l'eau du bateau et les pleins divers et variés.

Direction le sud car Nono a des informations comme quoi c'est clair.

Comme nous avons encore 1h de descendante c'est d'abord le London. un peu de doucin en surface nous gène la vue de l'épave, mais passé 2m c'est une très belle visibilité d'au moins 20m. Des bancs de carangues tournoient de suite sous mon baron, je vois aussi des barracudas à chevrons qui défilent, mais ni moi ni Nono n'arrivons à descendre pour tirer, pas de souffle!

Bon à la troisième tentative, je descends suffisamment à leur portée et j'épingle une carangue royale. Je vois Nono qui loupe pour la seconde fois, son coulisseau fait totalement dévier la flèche. je fais une seconde carangue royale puis un petit barracuda jelo. Il y a deux bancs de carangues des dorées ou royales toutes du même format 3kg et un banc immense de carangues à ailes jaunes entre 1 et 2kg.

Nono fini par taper une superbe GT, là il y a beaucoup plus de place, bien tirée à la base de l'ouïe,comme on peut le voir sur la photo, elle lui donne beaucoup de fil à retordre, il lui décoche une seconde flèche pour la calmer. Verdict 22kg!

20230912_134230016.thumb.jpg.590b2e12acfefdfeb5410c429327d9d5.jpg

 

La sarabande de la GT a tout effrayé, on part pour l'ile aux sables juste à coté: rien

Descente vers le sud pour le banc Malagasy. Il n'y a rien sur les divers spots, mais alors rien de rien, même pas une licorne. Le dernier point au sud de l'ile, l'eau est cristalline, peut être 30m de visibilité, je suis mon baron dans la dérive, des licornes biens grosses sont là, je sens la possibilité d'un pélagique. Nono fait à 10m de moi une belle babonne, près de 6kg, du coup j'inspecte le fond 20m plus bas en cherchant une silhouette, qui se glisserait d'une rague à l'autre. Et voilà l'erreur à ne pas commettre, courir deux lièvres à la fois. Je ne vois pas arriver un magnifique voilier qui vient de dans mon dos, et je ne l'aperçois que lorsqu'il est à coté de mon baron à 8m. Le spectacle est splendide, dans cette eau super claire, il ondule telle une danseuse de cabaret, toute voile dehors. Je canardise, tente une approche, mais il me laisse regarder sa caudale dédaigneusement, la danseuse est susceptible! Il faisait 3m de long. Je finis tout de même par tirer un très beau gaterin 3 barettes, lot de consolation du perdant!

IMG-20230912-WA0001.thumb.jpg.91475bc521305b54ce5fc8af37e4d0de.jpg

Il est maintenant midi, la marée montante est maintenant à mi hauteur, on retourne à l'ile aux sables, la montante apporte de l'eau trouble de Tamatave pourtant à 20km de là, à moins que ce ne soit un courant qui ramène de l'eau du canal des pangalanes.

Quelques poissons au sondeur, je me précipite à l'eau. Au bout de quelques minutes, dans les licornes une dizaine de rainbows runners, arc en ciel en français, surgissent nerveux, très nerveux à cause de la turbidité. Ils sont énormes au moins 10kg chacun, jamais vu d'aussi gros, mais trop trouillards.

A la troisième dérive, alors que je surveille les licornes à environ de 15m de profondeur, un tdc passe au loin, je tente une approche. Ca ne se passe pas trop mal, mais il garde juste une distance de sécurité de 6m à peu près, je tente un tir dans la queue mais avec un peu trop de biais, la flèche fait un bruit mat qui résonne en tapant mais ricoche sur les pinnules, ne pénètre pas. Dommage il devait faire entre 30 et 40kg.Retour au port, il est 14h.

 

La grande glacière parait bien vide, il y a pourtant une bonne quinzaine de kg de poissons sans la GT. et le proverbe se verifie: c'est le meilleur qui ramène les plus gros poissons, bravo Nono!

20230912_134312760.thumb.jpg.be50c73eee4b94e231a2c7cedc2313b3.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

Le 01/09/2023 à 02:51, dom85 a dit :

C'est possible, mais je n'en vois qu'un seul par an , en moyenne.

Dans la biologie du thon jaune que j'ai passée il y a deux ans je crois, il est dit qu'il vit et chasse, à des profondeurs allant de 400 à 50m de la surface.

Seulement pour avoir 400m de fond, il faut que je fasse 20km vers le large, on a pas de tombants proche de la cote, Madagascar est un morceau de continent, pas une ile volcanique comme la Réunion par exemple où l'on peut trouver 100m de fond à 100m du bord. 

en général celui ci descend rarement au delà des 200m c'est plus le patudo appelé aussi big eyes qui descend facilement dans les 300m

Link to comment
Share on other sites

CR du 17 septembre 2023-09-18

Départ 7h de Tamatave, pas de Nono ce matin, panne de réveil ?

Mer belle à agitée par une bonne houle de 1.5m à 2m dans les pics, sinon pas de vent. Direction le nord.

Le banc Rangazava proche de la cote, c’est bien pêchable pour une fois, seulement faut descendre d’entrée de jeu à 20m pour tirer les poissons. Une petite babonne se tient quelques mètres au dessus du fond, je me coule vers elle et la rate en tir vertical avec mon nouveau fusil. Je réarme, remonte un peu au très léger courant , me ventile et redescends à une dizaine de mètres du premier endroit. Lorsque j’arrive près du fond, la petite babonne  arrive et descend entre les pierres, elle est à 4m, ne bouge plus, et je la rate encore dans un tir presque vertical . Est-ce que ça vient du recul perceptible avec les sandows sigal de 17.5 ? Je penche pour le fait que en tir vertical, la flèche doit monter avec l’ardillon en dessous surtout vu la forte puissance du fusil , la distance réduite et pas d’effet de pesanteur dans ce sens pour faire baisser la flèche alors que la cible est réduite, car effectivement elle est passée 2/3cm au dessus du poisson et s’est fichée dans la roche, j’aurai un peu de mal à la retirer, elle s’est bien plantée dedans.

Direction le second banc du large vu qu’il reste une heure de descendante. L’eau est cristal plus de trente mètres de visibilité et aucun poisson au sondeur. La température est légèrement montée en surface à 25.8°, la majorité des baleines est partie, restent quelques retardataires pour m’en mettre plein les oreilles, c’est prenant, le chant des baleines n’est pas celui des sirènes, il finit par vous casser les tympans. Au bout d’un quart d’heure de dérive arrive un beau wahoo de près de 2m de long, le plus gros vu jusqu’à présent à Madagascar. Il tourne autour du baron pendant que je descends et il repart doucement vu que ce n’est pas mangeable, je suis à portée, lâche la flèche dont le fil se noue au sandows et cela m’arrache le fusil de la main ! Heureusement , elle n’est sortie que de 1m et n’a pas toucher le wahoo, sinon je perdais mon fusil. Ensuite je verrai un barracuda grande bécune trop farouche et le premier thazard de la saison. Il passe bien bas vers les quinze mètres alors que je viens juste de remonter de la visite du barracuda. Je n’arrive pas à le poursuivre. Il fait un large cercle très tranquillement, je reprends mon souffle en surface et comme il revient je descends pour lui couper la trajectoire, il me manque 1 à 2m pour le tirer, il est plus gros que je ne le pensais et doit bien faire une dizaine de kg, avec la clarté de l’eau on jauge mal les distances et la grosseur des poissons.  Après 3 heures de dérives sans rien voir je change de crémerie, pourtant un immense bancs de barracudas jelo  juvéniles tourne sur place au milieu du plateau, il y en a des milliers en une masse bien compacte et je reste à portée de vue espérant un gros pélagique qui ne viendra pas.

Le premier banc du large. Rien pas âme qui vive.

 Je pars maintenant direction le grand large pour rentrer vers Tamatave. Arrivé sur le spot aux TDC, il n’y a presque pas de licornes ni au sondeur ni de visu. Je tente tout de même une dérive , on ne sait jamais, sur un mal entendu comme dirait PDM. Seconde descente sous le baron, un TDC survient à jeun que l’aventure en ces lieux attirait. Je le rattrape vers les 20m mais hélas il reste juste hors de portée, il doit bien faire 40kg.

Voilà le récit d’une jolie journée de brocouille.

Link to comment
Share on other sites

Dom, je traduis bien le rosbif...

 il a dit: mets dumonofil nylon ou prends un pneu si tu veux pas etre em****dé !

t'es pas obligé de l'écouter. (ni moi😁).

avant de jeter ton nouveau jouet, tu devrais faire un peu de tir sur cible , histoire de voir si ça groupe ou si c'est aléatoire....

 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 5 heures, Marguéjah a dit :

Une petite vidéo qui explique le phénomène de nœud en tête de fusil, avec une astuce pour limiter le phénomène!

C'est en anglais mais les images parle d'elles mêmes:

 

Ah ben j'avais cerné le souci depuis belle lurette, je pratique ce rangement de fil depuis des années et cela fonctionne plutôt bien, bon j'ai pas trop de mérite à force d'envoyer des fils/boutes/filets etc à toutes les sauces et dans tous les sens et conditions ça devient un réflexe logique !

Link to comment
Share on other sites

Euh moi j ai pas tout compris avec l age ....🤔 .Je vois pas ce qu il fait en plus ,il sort juste au maximum le dynema de dessous les sandows ? c est un peu ce que tout le monde fait pour pas etre emmerdé en chargeant ?

   Et cela arrive plus avec les tetes fermées que ouvertes et jamais avec des fusils modernes !🤣

Link to comment
Share on other sites

il y a 52 minutes, VCTERIC a dit :

Euh moi j ai pas tout compris avec l age ....🤔 .Je vois pas ce qu il fait en plus ,il sort juste au maximum le dynema de dessous les sandows ? c est un peu ce que tout le monde fait pour pas etre emmerdé en chargeant ?

   Et cela arrive plus avec les tetes fermées que ouvertes et jamais avec des fusils modernes !🤣

On ne se moque pas je vous prie 😡

Link to comment
Share on other sites

Il y a 3 heures, quebra a dit :

rater un beau wahoo… je met le gun au feu direct si ca m arrive ! tire pas droit et muzzle wrap… double tchi tchi

Ce n'est pas toi qui a eu quelques ratés célèbres avant de mettre au point ton fusil? Hum? 😄

Bon faut reconnaitre que c'est un fusil fait pour tirer des poissons de 20 à 200kg et que sur un merou de 2,5kg, c'est nettement moins évident, mais l'ancien lui est très précis, alors que c'est le même mais avec des sandows plus puissants et(en theorie) moins de défauts de montage.

Link to comment
Share on other sites

Le 18/09/2023 à 12:55, VCTERIC a dit :

Euh moi j ai pas tout compris avec l age ....🤔 .Je vois pas ce qu il fait en plus ,il sort juste au maximum le dynema de dessous les sandows ? c est un peu ce que tout le monde fait pour pas etre emmerdé en chargeant ?

   Et cela arrive plus avec les tetes fermées que ouvertes et jamais avec des fusils modernes !🤣

Par défaut, et souvent, on laisse le bas de ligne courir le long de la flèche et donc entre les sandows.
Dans la vidéo il montre qu'il faut que le bas de ligne ne soit plus ''entre les sandows''.

Il n'y a que sur les roller et similaires que par défaut je mets le bas de ligne sur le côté.... pour ne pas être gêné lors du chargement je comprends mieux pourquoi j'ai alors souvent merdé sur les doubles sandow.... et toujours sur les beaux poissons 🤣🤣🤣  p*tain !!! 😭

Link to comment
Share on other sites

Que je vous narre une découverte qui me semble extraordinaire

Regardez bien ce plateau, environ 200m de large sur 2 à 3km de long, peu intéressant par ailleurs, les remontées sont nulles et ne retiennent pas le poisson sauf une ou deux patates

Capture.PNG.b8032ff056bdfb9f35399498460045b1.PNG

Donc ce plateau avec une large passe autour des 19m, et bien entre les deux traits rouges, il s'agit d'un canyon de 30m de large, qui tombe entre 34 et 36m. Quand je dis tombe, il s'agit d'un tombant vertical de chaque coté

Je n'ai pas encore pu aller voir ce qui s'y passe, mais j'apercois au sondeur des poissons sur une des aretes, sur que ce doit être une passe à pélagiques à un moment ou un autre

Quelqu'un a t il déjà découvert une formation géologique identique? Cela ressemble à la passe d'un lagon sauf que c'est de la roche ou alors du corail fossile d'une autre époque, mais les bords auraient du s'éroder, non?

 

Link to comment
Share on other sites

perso sur le plan géologique cela ne me surprend pas.

Certains que cette zone mérite d'être faite en bouteille avec un appareil photo et ainsi constater si du TDC et thazards s'y promènent ou bien s'y reposent. C'est bien pour la suite ça 🤗🤗🤗

Tu devrais passer avec le mode autochart pour vraiment bien identifier les reliefs.
Tu sais que:
     - l'idéal est d'avoir une carte zero line car elle va tout enregistré et donc sauvegardé tes enregistrements de sonde.
     - MAIS tu peux aussi très bien faire de l'autochart via le disque interne de ton humminbird.
        JUSTE que ton disque dur interne qui a un espace réservé pour l'autochart fonctionnera en mode FIFO et donc qu'il effacera les anciennes données enregistrées MAIS c'est pas grave car entre temps et en temps réel tu auras eu une excellente idée de sa bathymétrie et enregistré au waypoint les pics et autres ci besoin ou par exemple enregistrer des waypoints régulier afin de dessiner la zone qui t'intéresse pour pouvoir toujours bien te placer avec le courant en dérive.    

Nota: et tu laisses tranquille les mérous présents dans cette zone. 

Link to comment
Share on other sites

Il y a 4 heures, dom85 a dit :

Que je vous narre une découverte qui me semble extraordinaire

Regardez bien ce plateau, environ 200m de large sur 2 à 3km de long, peu intéressant par ailleurs, les remontées sont nulles et ne retiennent pas le poisson sauf une ou deux patates

Capture.PNG.b8032ff056bdfb9f35399498460045b1.PNG

Donc ce plateau avec une large passe autour des 19m, et bien entre les deux traits rouges, il s'agit d'un canyon de 30m de large, qui tombe entre 34 et 36m. Quand je dis tombe, il s'agit d'un tombant vertical de chaque coté

Je n'ai pas encore pu aller voir ce qui s'y passe, mais j'apercois au sondeur des poissons sur une des aretes, sur que ce doit être une passe à pélagiques à un moment ou un autre

Quelqu'un a t il déjà découvert une formation géologique identique? Cela ressemble à la passe d'un lagon sauf que c'est de la roche ou alors du corail fossile d'une autre époque, mais les bords auraient du s'éroder, non?

 

La nature du fond est indiquée sur le relief au nord de la passe (sur la ligne des 17,5m) il y a noté Co pour corail. Ton hypothèse de l'ancienne ceinture du lagon avec une passe est parfaitement plausible.

Pour le fait que les parois soient verticales on peut aussi faire l'hypothèse d'un effondrement/affaissement localisé et plus récent du fond de la passe car tu dit que cela tombe à plus de 30 m entre tes 2 traits mais la carto indique 19-20 au milieu: peut-être que cet effondrement s'est produit après les passages ayant cartographié la zone

(d'ailleur je fait l'hypothèse que la cartographie réelle est bien vieille et que de gros secteurs ont fait l'objet d'une simple déduction des profondeurs basée sur les formations proches)

Link to comment
Share on other sites

Il y a 2 heures, thearthur a dit :

 

(d'ailleur je fait l'hypothèse que la cartographie réelle est bien vieille et que de gros secteurs ont fait l'objet d'une simple déduction des profondeurs basée sur les formations proches)

Oui c'est le cas, pas de relevés depuis 1960 j'ai vu sur les cartes et certains secteurs sont fictifs et n'existent pas, il y a même des zones dans le sud où il est écrit: pas de cartographie.....

 

Wiwi, j'ai essayé de faire de l'autochart, mais ça me colorie toute la zone passée et celà me rend la carto illisible, du coup j'ai arreté, je ne dois surement pas bien m'en servir car cela ne m'a apporté que des désagréments

Par contre j'ai bien fait des waypoints tout le long de chaque coté pour délimiter ce canyon, c'est ainsi avec les waypoints que j'ai compris de quoi il s'agissait, j'ai du faire 11 points je crois

Quant aux mérous à 34 et 36m, ils sont peinards, ceux qui monteront à 20m, je ne dis pas.....😁

Link to comment
Share on other sites

Oui utiliser l'autochart demande un peu de pratique.
MAIS tu t'es déjà penché dessus tout seul et ça c'est le plus important.
Donc tu as fait le plus dur et la suite va suivre sans problème. 👏

Ton problème est juste un problème de réglage d'échelle pour la gestion des couleurs.
Donc, comme tu dois avoir une alimentation à la maison pour mettre en route un de tes Helix je te conseille:
     - 1/ Tu regardes la vidéo ci-dessous (pris au pif via gogole)
     - 2/ Tu te cales tranquille dans ton canapé avec ton sondeur et tu essais. Car en mer au début on n'a jamais vraiment trop le temps. MAIS à la maison on peut peaufiner comme on veut.

Nota: j'ai vérifié et le mode d'enregistrement dans la mémoire de l'Helix appelé ''Live'' te permet d'enregistrer jusqu'à 8h de donnée.

Une fois que tu as ce que tu voulais, tu te fais une capture d'écran ou tu prends ton écran en photo avec le curseur pour t'indiquer une position comme ça tu es tout bon. 😎

 

Link to comment
Share on other sites

CR du 24 septembre 2023-09-24

Départ un peu en catastrophe à 11h du port de Tamatave. Le copain surfeur me dit que l’eau est très claire à l’ile aux sables, malgré le vent assez fort et la houle

Effectivement la mer est agitée, mais en 40mn on est à l’épave du London. Quelques poissons au sondeur….L'eau est à 26° du haut en bas, pas de thermo.

Mise à l’eau juste sur l'étrave de l’épave, je vois l’épave nettement 27m plus bas. les poissons vu au sondeur c'est une troupe de platax. Au bout d’une minute de préparation je devine deux silhouettes qui se glissent le long de la coque et partent sur le sable devant l’épave, peut être deux petits TDC. Je descends à une douzaine de mètres, un peu sous le baron et les deux poissons reviennent vers moi alors que je ne les voyais plus. Tiens ce sont deux petits requins en réalité, pas des tdc. Ils remontent droit vers moi et je me laisse doucement couler vers eux . J’anticipe la trajectoire et vise là où le plus gros doit passer. Alors qu’ils ne sont plus qu’à 8/10m je comprends mon erreur, ce sont des cobias, d’où la confusion avec des requins. Le tir est très bien placé derrière la tête, il démarre à peine, une dizaine de mètres, je remonte doucement en serrant le frein du moulinet. J’appelle le barquero en surface et lorsque le bateau arrive, le cobia se réveille et fait un rush jusqu’au fond, il se calme à nouveau, je le remonte et une fois à portée de main il me donne des coups de queue et de tête plein les jambes, j’ai quelques bleus ce matin. Heureusement que ça ne mord pas. Le second cobia est resté un bout de temps à coté de son compère, dommage que je sois seul, c’était facile de le faire.

20230923_165843907.thumb.jpg.27a660497866fd3ad636cdec695e3c84.jpg20230923_165829702.thumb.jpg.a0c0d96053d4ceda0e0169ece98b2f31.jpg

Le reste de l’épave est totalement vide, je pars pour l’ile aux sables juste à coté, c’est maintenant la montante, d’où le  coté vide du London.

Pendant 3 heures, je fais tous les spots de l’ile, rien de rien et comme on voit le fond à 30m, c’est facile de ne pas se tromper, j’aperçois juste un petit tdc que j’identifie de façon certaine cette fois grâce à son point blanc sur la queue.

Je fais même la petite épave derrière l’ile posé sur 18m , pleine de vie mais pas un seul poisson digne de ce nom, je tire tout de même un beauclaire pour le barquero

Je repars lentement vers le London, il est presque 16h et le ciel est chargé, donc j’anticipe le coup du soir. Pendant une bonne demi heure je ne vois rien, pourtant je descends jusqu'à l’épave. Puis, enfin, au loin une silhouette de GT, plongée suivante un banc de gros yeux mais qui restent sur le fond. Plongée suivante, alors que je suis au niveau de la coque, me viennent de derrière deux belles carangues dorées, et là je commets l’erreur de viser celle qui vient vers moi au lieu d’anticiper sa trajectoire et comme elle arrive plein pot, je n’ai pas le temps de rectifier ma visée, je suis obligé de plier le bras pour faire pivoter le fusil et lâcher un tir scabreux, heureusement la cible est large et passe à seulement 3m50. C’est là que cela aurait pu virer à la cata : le bras plié lors du tir, avec le recul le fusil m’arrive près du ventre, le moulinet se met à chanter  sévèrement car c’est une bombe qui a démarré et là où ça se complique c’est que le fil du moulinet de ceinture devait pendre un peu et s’emmêle avec le maneton du moulinet de fusil. Je remonte en forçant sur les palmes, je suis à plus de 20m de profondeur, je me dis : c’est pas possible, je ne peux pas éloigner le fusil de mon ventre et je continue de voir les tours de fil s’emmêler entre le maneton et la rondelle de frein. Je pense déjà à  larguer la ceinture si ça se bloque car c’est une furie qui fonce devant moi, elle est bien grosse, j’estime à plus de 10kg. J’arrive enfin en surface et effectivement, là ça se bloque ! Elle me fait deux descentes sous l’eau mais c’est nettement plus gérable en surface pour maitriser ce bordel. J’appelle le barquero et je ne peux lui passer le fusil toujours bloqué contre mon ventre, je lui passe le fil de la carangue. Je monte enfin sur le bateau et retire ma ceinture.

Le barquero n’arrive pas à monter la carangue, je lui donne un coup de mains avec les gants recouverts de latex ça tient nettement mieux le fil. Je me dis ce n’est pas  possible, elle ne fait pas 30kg tout de même. Elle a pris au moins 60m de fil, on met un certain temps à ramener cette masse et arrivé près de la surface on comprend la difficulté : la carangue s’est emberlificotée avec une corde d’une dizaine de mètres qui retenait un petit bout de vieux filet. Il faudra 20minutes pour tout remettre dans les deux moulinets, donc il est temps de retourner vers la maison, la nuit ne va pas tarder.

La carangue dorée fait 12.5kg et le cobia 17kg

20230923_165902596.thumb.jpg.06b62779a075d75b1dd9c0ebc47580a8.jpg

Link to comment
Share on other sites

Deux superbes poissons ! je vois que ton fusil va mieux 😇

   il ne faut pas grand chose pour que cela vire a l accident ,heureusement tu as tout de suite penser a larguer ta ceinture mais comme on voit pas grand chose au niveau du ventre ,il fallait esperer que tu puisses le faire ! C est pour cela que je préfére le bras car lui je le vois toujours 🤣

Link to comment
Share on other sites

J'ai essayé sur le bras mais comme j'ai le biceps haut placé, ça ne veut pas tenir, ça glisse toujours vers le coude

Sur la photo la carangue a le groin sorti, c'est prognathe à volonté et lui sert à manger des coquillages, c'est pourquoi sa chair est excellente

Link to comment
Share on other sites

CR du 01 octobre 2023

Départ 07 h du port de Tamatave direction le nord, mer belle, toute petite houle de 1.20m donc eau claire. La visibilité ira de 20 à 30m selon les endroits et la température de l’eau monte doucement jusque 26.5°

Comme c’est marée descendante pendant deux bonnes heures, c’est direction direct sur le second banc du large. Pas trop de baleines aujourd’hui. Pas trop de balistes non plus, enfin de compte rien ne viendra durant plus d’une heure de non dérive pour cause de non courant, et comme dit le proverbe des chasseurs sous marin : pas de courant, pas de poissons !

Vu la très bonne clarté, je décide d’aller inspecter ce canyon découvert il y a quelques temps au sondeur, ce n’est pas très loin, peut être 3 km. Je devine la cassure du plateau à 23/24m et pas de courant non plus ici. Donc je palme doucement pour me déplacer. Un mérou malabar monte du fond pour venir inspecter mon baron, je descends à sa rencontre et encore une fois en tir vertical je le loupe, lui enlève juste quelques écailles sur le front. Ce nouveau fusil est une merde et je ne sais pas pourquoi. Je le jette au fond du bateau et reprend mon vieux. Un quart d’heure plus tard, un thazard approche, je descends à sa hauteur et commence à essayer de me rapprocher de lui, il reste méfiant. Je palme du coup en m’écartant légèrement de lui, et ça marche il finit par se tourner pour bien m’inspecter, fatal ! je gagne les deux mètres nécessaires pour le tirer. Mon premier de cette nouvelle saison, et comme c’est mon poisson préféré à chasser, je suis heureux même si ce n’est pas un monstre, à peine 10kg.

20231001_124323271.thumb.jpg.50866a20a90e0223de4fa35c06b8c1db.jpg20231001_124331411.thumb.jpg.0078b19873abee5740c8387bbe898f99.jpg

J’en verrai plus tard un second plus petit mais qui ne se voudra pas à tourner avec la même technique.

Sur le bord de la cassure je devine une patate depuis la surface, alors que je descends, je vois un magnifique mérou royal en livrée nuptiale(plectropomus laevis), il est splendide mais méfiant et commence à me laisser approcher seulement lorsque je suis au fond, 24m tout de même, ça fait beaucoup à mon âge. Je suis presque à portée de tir lorsqu’une babonne (plectropomus marbricus) me fonce dessus, elle est moitié plus petite mais au moins elle est à 3m. Un tient vaut mieux que deux, tu l’auras, je la tire donc et elle se retrouve sur le fil à cette distance et fonce illico dans la patate. Coup de bol à la première traction je la fais sortir et la monte dans la foulée, ouf ! Ensuite plus rien sur ce secteur, la marée montante amène du plancton et trouble légèrement la visibilité.

Je tenterai trois autres secteurs mais je ne verrai aucun poisson valable, conclusion ce canyon nouveau post de chasse est vierge, jamais vu un chasseur et donc un bon post d’avenir.

20231001_124401344.thumb.jpg.43e3b693fc155b47af97f1be3d04ee1b.jpg

 

Link to comment
Share on other sites

  • 1 month later...

CR du 27 novembre

De retour de la Réunion depuis 3 jours, le temps vire au beau, c'est-à-dire de la pluie seulement la nuit, le vent devant tomber en cours de journée (ce qu’il fera) et hélas un reste de houle de 1.60m avec des pics à 2m constatés.

Premier arret, l’épave de la Dominique. Si l’eau est claire en surface on ne peut voir l’épave car la houle remue le fond qui se retrouve dans l’eau sale, même en descendant à 17/18m on ne la voit pas. Nono loupe tout de même un barracuda jello dans un grand banc, je ne verrai rien.

On file directement sur le second banc du large car c’est encore la descendante pendant une heure, la visibilité avoisine les 25m. Je suis avec l’ancien fusil 150 carbone, j’ai interverti les flèches entre le vieux et le neuf pour verifier. Un bel aprion de 4kg environ se laisse séduire par mon sourire charmeur, je l’épingle juste sur le haut du dos et il se déchire en quelques secondes, donc vieux fusil et la flèche neuve du nouveau fusil = tir un peu haut encore une fois comme sur le neuf. Au bout d’un quart d’heure de dérive un gros thazard arrive enfin au baron, ni moi ni Nono n’arrivons à l’approcher d’assez près pour lâcher la flèche.

Seconde dérive, Nono fait un de suite un beau thazard, on appâte avec les trippes et j’ai changé de fusil pour reprendre le nouveau car un sandow a cassé sur le vieux. Un Aprion fini par avaler une trippe, je descends, il en avale une seconde puis a le temps de s’en faire une troisième lorsque je l’épingle comme il faut : premier poisson capturé avec ce nouveau fusil.

Dérive suivante Nono refait un thazard après que je réussisse juste à en marquer d’une tache blanche à plus de 6m. Pendant qu’il travaille son thazard je vois une masse gris/marron s’approcher par le fond alors que je suis en train de remonter, son thazard étant bien transpercer cela ne servait à rien que je le double. Je repars vers le fond(qui est dans les 30m) pour voir qu’il s’agit d’un très gros thon à dents de chien, Nono me confirme qu’il dépasse les 60kg, mais je n’ai plus assez d’air pour l’approcher suffisamment.

One verra ensuite deux bouledogues et un autre petit thazard mais trop loin, aujourd’hui les poissons ne viennent pas franchement au baron et reste très timides. Je vais en refaire un nouveau, il se terni un peu, c’est peut être ça.

On part pour le canyon juste en face près de la cote à 2km devant nous, mais il est dans l’eau trouble des rivières avec toutes ces pluies, je vais tout de même confirmer que le nouveau fusil tire juste avec cette vieille flèche en tirant une grande bécune mais pas grosse, dans les 5kg.

On fini le retour en passant par les spots du large et là, l’eau est superbe, plus de trente mètres de visibilité. Sur chacun des spots on verra un joli poisson, soit thazard soit dorades coryphènes et encore un gros TDC de bien 60kg que Nono approchera à seulement 5m mais ne tirera pas avec ses 40m de fil sur le moulinet, s’était perdu d’avance, poisson et fusil !

Bon finalement je suis rassuré, le nouveau fusil tire très bien c’est cette flèche neuve qui fait des tirs hauts, pourquoi ? J’ai bien regardé l’ardillon et le reste, rien de spécial, et avec une vieille flèche les tirs sont impeccables même à 6m.

20231127_151515698.thumb.jpg.3311c5bb398be51c601a29b8bc203780.jpg20231127_151616138.thumb.jpg.4f0ad12c284f1ab06ef194c95beec635.jpg

Link to comment
Share on other sites

Je suis sorti 4 fois en mer, deux fois avec un pro pour la pêche aux crabes girafes et l'autre fois à la palangre aux thons de nuit(zero thon), on apprend à tout âge.

Je suis sorti deux fois en CSM, une fois avec un ancien champion , Guy Gazzo qui a participé à la rédaction du livre de la chasse sous marine de   Jean Claude remy (où j'ai aussi participé avec quelques photos), et Antoine son coach, nous n'avons quasi rien fait ni rien vu, en bateau en face du port de Saint Gilles, ce fut un bataillon de gériatrie( presque 230 ans à nous 3) mais tout le monde chassait encore sur 20m.🙂

Je suis sorti une seconde fois avec Philance du forum(super sympa), en partant du bord avec descente et  escalade de la falaise au retour, qui m'a tué. Pas vu grand chose non plus, j'ai juste fait un petit TDC, mais guère vu de poissons valables autrement.

Link to comment
Share on other sites

il y a 35 minutes, dom85 a dit :

Je suis sorti 4 fois en mer, deux fois avec un pro pour la pêche aux crabes girafes et l'autre fois à la palangre aux thons de nuit(zero thon), on apprend à tout âge.

Je suis sorti deux fois en CSM, une fois avec un ancien champion , Guy Gazzo qui a participé à la rédaction du livre de la chasse sous marine de   Jean Claude remy (où j'ai aussi participé avec quelques photos), et Antoine son coach, nous n'avons quasi rien fait ni rien vu, en bateau en face du port de Saint Gilles, ce fut un bataillon de gériatrie( presque 230 ans à nous 3) mais tout le monde chassait encore sur 20m.🙂

Je suis sorti une seconde fois avec Philance du forum(super sympa), en partant du bord avec descente et  escalade de la falaise au retour, qui m'a tué. Pas vu grand chose non plus, j'ai juste fait un petit TDC, mais guère vu de poissons valables autrement.

de beaux poissons, bravo.

dans ce monde actuel, le poisson devient rare...

peut etre feras tu la démarche, dans cette vie ou la prochaine , d"élever les poissons, comme je l'ai choisi il y a 35 ans....

 

Link to comment
Share on other sites

il y a 59 minutes, dom85 a dit :

Je suis sorti 4 fois en mer, deux fois avec un pro pour la pêche aux crabes girafes et l'autre fois à la palangre aux thons de nuit(zero thon), on apprend à tout âge.

Je suis sorti deux fois en CSM, une fois avec un ancien champion , Guy Gazzo qui a participé à la rédaction du livre de la chasse sous marine de   Jean Claude remy (où j'ai aussi participé avec quelques photos), et Antoine son coach, nous n'avons quasi rien fait ni rien vu, en bateau en face du port de Saint Gilles, ce fut un bataillon de gériatrie( presque 230 ans à nous 3) mais tout le monde chassait encore sur 20m.🙂

Je suis sorti une seconde fois avec Philance du forum(super sympa), en partant du bord avec descente et  escalade de la falaise au retour, qui m'a tué. Pas vu grand chose non plus, j'ai juste fait un petit TDC, mais guère vu de poissons valables autrement.

C'est assez ingrat la réunion, le fish se mérite, faut parfois bien marcher. Sur st Gilles devant le port C'est pas folichon, mais il y a tjr moyen de faire un joli poisson.

C'est globalement plus de l'agachon là bas, les poissons sont peureux et durs à la coulée.

Link to comment
Share on other sites

il y a 20 minutes, Le calamar volant a dit :

C'est assez ingrat la réunion, le fish se mérite, faut parfois bien marcher. Sur st Gilles devant le port C'est pas folichon, mais il y a tjr moyen de faire un joli poisson.

C'est globalement plus de l'agachon là bas, les poissons sont peureux et durs à la coulée.

Lorsque nous posions les balances pour les crabes girafes, on a eu 3 thons albacores(dans les 20/30kg) qui ont sauté hors de l'eau à quelques dizaines de mètres de nous, du coté de 3  bassins

Je vais m'installer à Saint Joseph, au mois de fevrier, ce sera 6mois la Run et 6 mois Tamatave.

Il va me falloir trouver des partenaires pour découvrir ce secteur

Link to comment
Share on other sites

il y a 47 minutes, dom85 a dit :

Lorsque nous posions les balances pour les crabes girafes, on a eu 3 thons albacores(dans les 20/30kg) qui ont sauté hors de l'eau à quelques dizaines de mètres de nous, du coté de 3  bassins

Je vais m'installer à Saint Joseph, au mois de fevrier, ce sera 6mois la Run et 6 mois Tamatave.

Il va me falloir trouver des partenaires pour découvrir ce secteur

Tu peux y aller en bateau, juste une petite journée de navigation 😁

Link to comment
Share on other sites

Citation

une fois avec un ancien champion , Guy Gazzo

Tu m aurais dit cela ,tu lui aurais passé le bonjour ,car j ai aussi péché avec lui ,la seule fois ou j ai été a la Réunion !🤣

    Jolie peche ,toujours sympa ces gros poissons au moulinet  !😇

Link to comment
Share on other sites

Il y a 16 heures, VCTERIC a dit :

Tu m aurais dit cela ,tu lui aurais passé le bonjour ,car j ai aussi péché avec lui ,la seule fois ou j ai été a la Réunion !🤣

    Jolie peche ,toujours sympa ces gros poissons au moulinet  !😇

Idem, j avais eu la chance de faire deux sorties avec lui en partant du cap Homard, et une en partant de St Leu avec lui et son fils. Un mec en or qui nous avait montré plein de choses et fait tirer quelques jolis poissons. C'était il y a 30 ans.... le temps file !

Link to comment
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...

×
×
  • Create New...