Jump to content

Fabrication de palmes carbone


Recommended Posts

Salut à tous,
 
Jusqu'à maintenant, j'utilisais de vieilles palmes en plastiques pour chasser; lesquelles me convenaient 8) . Sauf que depuis le visionnage de nombreuses vidéos, l'envie de passer sur des modèles en carbone s'est fait pressente !!! :twisted:
 
Dans un premier temps, je vais essayé de fabriquer des voilures destinées à la chasse à trous dans peu d'eau (assez courte et rigide); et dans un second (selon le résultat), des voilures de grandes tailles pour des fonds plus importants.
 
Ce premier modèle sera monté sur les chaussons de mes palmes actuelles en plastiques, lesquels ont l'avantage d'avoir un montage vissé (donc facilement démontable). J'ai reçu dernièrement une seconde paire de chaussons Pathos dont le montage doit être collé.
 
100_4910.jpg
 
 
Le but est d'avoir une voilure souple dans le sens longitudinal et la plus nerveuse possible. Il faudrait aussi qu'elle vrille latéralement le moins possible :drunken: .
 
Ces 3 vidéos illustrent bien le propos:
 
 
Sur celle ci on peut voir des déclives en biseaux qui doivent limiter les risquent de casse par leur progressivité.
 
Et enfin celle ci (ancienne) qui montre la fabrication d'un modèle:
 

-Voici la plaque support où seront stratifiées les deux voilures.

 
C'est une simple plaque de récup en aggloméré de 19 mm sur laquelle une plaque en plastique (de récup aussi !) est posée.
Au niveau du chausson, ces palmes étant destinées à chasser en surface et peu d'eau (entre 1 et 5 m), j'ai réalisé un angle peu important (environ 17°).
 
100_4914.jpg
 
 
100_4913.jpg

 

-Quelques jours plus tard, lorsque le temps fut favorable (20° et pas de vent)

J'ai commencé par cirer le support de la plaque plastique, afin que cela n'adhère pas dessus.

100_4918.jpg
 
Pendant que cela séchait, j'ai découpé les différentes couches de tissus. L'extérieur est en UD carbone et les couches internes en bi-axiales.
Sur le schémas suivant, la position et l'échantillonnage utilisés:
couche11.jpg
 
Les couches ont été imprégnées les unes après les autres; puis recouverte d'un tissus d'arrachage, d'un perforex et d'un drain. Et le tout sous vide pendant 6 heures à - 0.8 bar.
100_4919.jpg
 
La 1ère couche en UD carbone
100_4920.jpg
 
100_4921.jpg
 
 
-Voici le résultat au sortie ce matin de la bâche à vide:
 
100_4923.jpg
 
100_4922.jpg
 
C'est bien nerveux, et semble être rigide juste comme il le faut :D .
 
Un glaçage va s'imposer, car quelques fines porosités sont visibles entre les fibres de l'UD .
 
Par la suite, je découperai à la disqueuse le profil, collerai le chausson et les protections latérales avec du mastic colle noir FC (pour garder la souplesse).
Link to post
Share on other sites

si c'est aussi simple à faire ,j'ai du mal à comprendre le prix de vente des palmes carbone ?????

en tous les cas bravo, beau boulot!

Link to post
Share on other sites

certains sont doués et d'autres pas  (je fais partie de cette 2ème catégorie !). Bravo et merci pour les illustrations c'est top ! tu nous mettras les photos finies et nous diras comment elles sont en mer ?

Link to post
Share on other sites
il y a 16 minutes, sub sniper a dit :

si c'est aussi simple à faire ,j'ai du mal à comprendre le prix de vente des palmes carbone ?????

en tous les cas bravo, beau boulot!

La justification du prix est difficile à comprendre effectivement...

En résine, j'ai utilisé environ 350 gr, ce qui correspond à 5.40€  https://shop.hp-textiles.com/shop/en/high-performance-laminating-system-epoxy-resin-hp-e56l.html

Pour le tissus, il me restait des chutes suite à la fabrication de planche de windsurf. Il doit y avoir à la louche 2.5 m2 en tout.

L'unidirectionnelle 80 gr revient à 12€ le m2 https://shop.hp-textiles.com/shop/en/80g-m-Unidirectional-Carbonfabric-HP-U080-50C.html

Le bi-axial 200 gr est au alentour de 25 € https://shop.hp-textiles.com/shop/en/carbon-fabric-hp-b200c12k.html

 

Bref, on est très loin du prix auxquels sont vendu les palmes dans le commerce (sans parler qu'il doivent avoir droit a des rabais vu les quantités commandées).

Link to post
Share on other sites

Ayant fabriqué pas mal de pièces carbone pour ma voiture(il y a quinze ans) je ne vois rien à redire , je prenais en plus les matériaux chez le même fournisseur allemand sur ebay a l'époque. Juste on lustrait la cire pour en mettre deux ou trois couches en enlevant le surplus

La chose la plus importante c'est le degré d'hygrométrie pour entreprendre le travail de l'epoxyque, il doit être inférieur à 65%

Ah si, il y a plein de résines epoxyques de qualités différentes, il y en a une spécifique pour le carbone qui travaille dans l'eau?

C'est pareil avec le carbone, attention entre le carbone pur et les mélanges carbone/laine de verre pas toujours annoncés

 

Tu n'as pas chauffé?

 

En tout cas beau travail, tu nous diras le résultat dans l'eau.

Link to post
Share on other sites

Félicitations.
Je reconnais aussi, c'est beaucoup plus simple que ce que je croyais.
Tu n'a pas besoin de four, je croyais que c'était obligatoire.

Du coup, tu es le premier à amener "la compétence" en pratique alors que mes recherches précédentes m'avaient lâché, moi tout ignorant, dans un océan d'informations sur les techniques de stratification. En plus, il y a au un post fait par jeunes en école d'ingé, mais ils ont disparu de la circulation dès leurs infos obtenues.
J'ai plein de questions, si tu acceptes d'y répondre :

_ Peux-tu décrire un peu plus en détail ces points sur la méthodologie purement propre à la strat :

  • C'est quoi, et quel est le rôle de :
    • un tissus d'arrachage, le nom est équivoque, mais est-ce sa seule fonction ou absorbe-t-il aussi la résine excédentaire
    • un perforex, parce que google ne m'a pas aidé du tout ?‍♂️ sauf si on parle bien d'une machine d'usinage à plusieurs centaines de milliers d'euros.
    • un drain. C'est le tuyau qui extrait l'air et son raccord ?
  • Comment as-tu déterminé le temps d'application et la pression ? Il y a marqué 55 min sur tes bidons de résine ?. J'ai peur que la réponse ne soit "c'est la pression nominale de la pompe à vide" et "le temps d'une nuit de sommeil", mais je pose la question au cas où il y aurait une science derrière...

_ Il y a une approche spécifique derrière le choix des tissus, épaisseur et direction des fibres ? la partie apparente des palmes du commerce est généralement en sergé ou en "damier". Ton choix est très différent. Plus adapté à la contrainte mécanique ? prix ? Il t'en restait un bout ?

_ Même question sur la détermination de l'épaisseur, de la forme, et du nombre de couches.
En dehors des couches découpées en patron pour la rigidité latérale et la rigidité accrue en bout de palme...
C'est un calcul, un essai aveugle qui a bien tourné, ou le résultat de ton expérience perso ?
Ehmm... Le "côté pied" est bien à gauche, sur ton schéma ?
couche11.jpg

Merci si tu prends le temps, sinon tant pis. C'est pas demain la veille que je vais me fabriquer des palmes, mais le sujet est très intéressant d'un point de vue de la technicité.

Link to post
Share on other sites

Bravo.

Il est possible que ça soit plus complexe qu'on ne le pense. Par exemple, avant, Régis (RGZ) ne metttait pas d'angle sur ses voilures carbone parce que ça mettait une fragilité et cassait trop facilement à cet endroit. Maintenant il en met, mais le rayon de courbure est plus grand que ce que je vois sur tes photos. Peut-être que les modèles des grandes marques avec des angles vifs et prononcés utilisent un procédé particulier (qui serait plus cher?). Mais c'est certain qu'ils se font une marge de dingue.

Donc des palmes carbone de qualité c'est peut-être (je dis bien peut-être) plus complexe qu'on ne le pense. Là par exemple tu as mis un angle vif, il serait intéressant de voir si ça ne casse pas au palmage en leur mettant bien la pression ou au moindre appui pour décoller du fond ou s'y poser.

Mais je suis impressionné de la facilité apparente du travail. Bien joué, encore une fois.

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, kees_baloo a dit :

J'ai plein de questions, si tu acceptes d'y répondre :

_ Peux-tu décrire un peu plus en détail ces points sur la méthodologie purement propre à la strat :

  • C'est quoi, et quel est le rôle de :
    • un tissus d'arrachage, le nom est équivoque, mais est-ce sa seule fonction ou absorbe-t-il aussi la résine excédentaire
    • un perforex, parce que google ne m'a pas aidé du tout ?‍♂️ sauf si on parle bien d'une machine d'usinage à plusieurs centaines de milliers d'euros.
    • un drain. C'est le tuyau qui extrait l'air et son raccord ?
  • Comment as-tu déterminé le temps d'application et la pression ? Il y a marqué 55 min sur tes bidons de résine ?. J'ai peur que la réponse ne soit "c'est la pression nominale de la pompe à vide" et "le temps d'une nuit de sommeil", mais je pose la question au cas où il y aurait une science derrière...

_ Il y a une approche spécifique derrière le choix des tissus, épaisseur et direction des fibres ? la partie apparente des palmes du commerce est généralement en sergé ou en "damier". Ton choix est très différent. Plus adapté à la contrainte mécanique ? prix ? Il t'en restait un bout ?

_ Même question sur la détermination de l'épaisseur, de la forme, et du nombre de couches.
En dehors des couches découpées en patron pour la rigidité latérale et la rigidité accrue en bout de palme...
C'est un calcul, un essai aveugle qui a bien tourné, ou le résultat de ton expérience perso ?
Ehmm... Le "côté pied" est bien à gauche, sur ton schéma ?
couche11.jpg

 

Salut,

Le tissus d'arrachage, aussi appelé peeltex, est un tissus de nylon appliqué par dessus le stratifié, et qui sera arraché une fois la résine durcit. Il laissera une empreinte qui garantie une bonne accroche des matériaux à suivre sans qu’il soit nécessaire de poncer (donc « user ») ce stratifié. Il permet en outre de « niveler » les surépaisseurs dues aux zones de renfort.

Le perforex est un film plastique possédant une multitude de petits trous. Il limite la remonté de résine dans le drain lors du sous vide, ceci afin de ne pas trop assécher le stratifié. Cela ressemble aux emballages des pains industriels dans les supermarchés.

Le "drain", est un tissus absorbant dans lequel la résine en excès est récupérée. Ainsi avec ces 3 couches on obtient un stratifié ni trop chargé, ni trop sec en résine. Avant je mettais quelques couches de sopalin, et cela fonctionnait aussi.

Le tissus d'arrachage sert aussi à désolidarisé le perforex et le drain, du stratifié.

Chaque résine a des qualités qui leur est propres, certaines durcissent rapidement, d'autres moins, dans certaines plages de température. Plus la température est chaude, et plus la prise se fait rapidement: Attention aux réactions exothermiques lors de la réalisation de grosse quantité par fortes chaleurs !

La résine que j'utilise à une durée de vie théorique en pot de 55 minutes (c'est la durée que l'on a pour l'appliquer) . Elle commence à être dure au bout de 6 heures et ponçable au bout de 24h. Je l'ai laissé sous vide pendant 6h à 20°c

Par la suite je là mettrai au chaud dans un four (ou dans la voiture au soleil) pour faire une post cuisson. La résine se ramollit chaque fois qu'elle passe à une température supérieur de celle où elle a initialement travaillé. Après elle est stable et ne bougera plus.

La dépression utilisée par la pompe à vide est parfaitement réglable; celle que j'ai va de 0 à 1 bar.  Lorsque je plaque des tissus sur un pain de polystyrène pour la réalisation de planche à voiles, la pression ne doit pas dépasser 0.4 bar (sous peine de tout écrasé); dans le cas présent, j'ai mis 0.8 car rien ne peut s'écraser et cela est largement suffisant.

Pour le choix des tissus, j'ai choisi majoritairement le bi-axial afin de ne pas avoir de fibres dans le sens de la longueur (c'est un tissus composé de 2 couches superposées à 45°). Je préfère augmenter l'épaisseur (et donc la solidité) pour obtenir la rigidité voulue. Par ailleurs le bi-axial est peu sujet au cisaillement comme le sont les tissus taffetas et sergé.

L'unidirectionnel carbone extérieur a pour but d'augmenter la nervosité.

Tous ces tissus sont de la récup, mais j'avais aussi bien d'autres tissus à dispo... Je n'ai pas utiliser de kevlar car il est hydrophile et très difficilement imprégnable.

Concernant la quantité des couches et leurs formes, cela a été au feeling ! Les renforts sont tous en biseaux, pour ne pas créer de points de ruptures nets.

Le pieds est à droite sur le schémas, là ou il y a le plus de renforts.

[img]https://i29.servimg.com/u/f29/19/29/70/88/couche12.jpg[/img]

Voici un site qui pourra t'informer sur les matériaux composites: http://www.guidedupetitshapeuramateur.fr/materiaux-et-equipements/

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 4 heures, Zorste a dit :

Salut,

Le tissus d'arrachage, aussi appelé peeltex, est un tissus de nylon appliqué par dessus le stratifié, et qui sera arraché une fois la résine durcit. Il laissera une empreinte qui garantie une bonne accroche des matériaux à suivre sans qu’il soit nécessaire de poncer (donc « user ») ce stratifié. Il permet en outre de « niveler » les surépaisseurs dues aux zones de renfort.

Le perforex est un film plastique possédant une multitude de petits trous. Il limite la remonté de résine dans le drain lors du sous vide, ceci afin de ne pas trop assécher le stratifié. Cela ressemble aux emballages des pains industriels dans les supermarchés.

Le "drain", est un tissus absorbant dans lequel la résine en excès est récupérée. Ainsi avec ces 3 couches on obtient un stratifié ni trop chargé, ni trop sec en résine. Avant je mettais quelques couches de sopalin, et cela fonctionnait aussi.

Le tissus d'arrachage sert aussi à désolidarisé le perforex et le drain, du stratifié.

Chaque résine a des qualités qui leur est propres, certaines durcissent rapidement, d'autres moins, dans certaines plages de température. Plus la température est chaude, et plus la prise se fait rapidement: Attention aux réactions exothermiques lors de la réalisation de grosse quantité par fortes chaleurs !

La résine que j'utilise à une durée de vie théorique en pot de 55 minutes (c'est la durée que l'on a pour l'appliquer) . Elle commence à être dure au bout de 6 heures et ponçable au bout de 24h. Je l'ai laissé sous vide pendant 6h à 20°c

Par la suite je là mettrai au chaud dans un four (ou dans la voiture au soleil) pour faire une post cuisson. La résine se ramollit chaque fois qu'elle passe à une température supérieur de celle où elle a initialement travaillé. Après elle est stable et ne bougera plus.

La dépression utilisée par la pompe à vide est parfaitement réglable; celle que j'ai va de 0 à 1 bar.  Lorsque je plaque des tissus sur un pain de polystyrène pour la réalisation de planche à voiles, la pression ne doit pas dépasser 0.4 bar (sous peine de tout écrasé); dans le cas présent, j'ai mis 0.8 car rien ne peut s'écraser et cela est largement suffisant.

Pour le choix des tissus, j'ai choisi majoritairement le bi-axial afin de ne pas avoir de fibres dans le sens de la longueur (c'est un tissus composé de 2 couches superposées à 45°). Je préfère augmenter l'épaisseur (et donc la solidité) pour obtenir la rigidité voulue. Par ailleurs le bi-axial est peu sujet au cisaillement comme le sont les tissus taffetas et sergé.

L'unidirectionnel carbone extérieur a pour but d'augmenter la nervosité.

Tous ces tissus sont de la récup, mais j'avais aussi bien d'autres tissus à dispo... Je n'ai pas utiliser de kevlar car il est hydrophile et très difficilement imprégnable.

Concernant la quantité des couches et leurs formes, cela a été au feeling ! Les renforts sont tous en biseaux, pour ne pas créer de points de ruptures nets.

Le pieds est à droite sur le schémas, là ou il y a le plus de renforts.

[img]https://i29.servimg.com/u/f29/19/29/70/88/couche12.jpg[/img]

Voici un site qui pourra t'informer sur les matériaux composites: http://www.guidedupetitshapeuramateur.fr/materiaux-et-equipements/

 

 

impressionant !!!

je vois que tu connais parfaitement le sujet et que tu pratiques : bravo et merci pour le cours.

Link to post
Share on other sites

Tu me rediras ton ressenti mais je pense qu'il va te falloir de grosses cuisses pour pouvoir profiter de tes palmes 

Link to post
Share on other sites
Le 12/03/2021 à 13:59, Zorste a dit :

Le perforex est un film plastique possédant une multitude de petits trous. Il limite la remonté de résine dans le drain lors du sous vide, ceci afin de ne pas trop assécher le stratifié. Cela ressemble aux emballages des pains industriels dans les supermarchés.

Le "drain", est un tissus absorbant dans lequel la résine en excès est récupérée.

Y a un système de décantation pour éviter que la résine aille dans la pompe à vide ? ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, Ch'ti max a dit :

Y a un système de décantation pour éviter que la résine aille dans la pompe à vide ? ?

Le truc que j'avais trouvé c'est de mettre 2m de tuyau et la pompe en hauteur, n'étant pas pro, j'utilisais un moteur de frigo, ça coute zero à la déchetterie, autrement il y a des vases à trop plein pour le sous vide

 

Je suis étonné de la façon dont tu fais les déclives. Je pensais , peut être à tord que c'était des couches de carbone de plus en plus courtes pour y arriver, mais sur toute la largeur de la voilure, j'aurais tendance à croire que ça va voiler , plier la voilure en fort appuis sur l'eau les coupes de biais

Perso pour terminer la cuisson du carbone, je faisais ça de façon empirique, en amateur pas en professionnel comme toi, Zorste, je mettais les pièces à"cuire" 1m  au dessus d'un insert le soir de façon à ce que ça monte à 80° pendant plusieurs heures, c'était pas à 10° près bien évidement( les vapeurs sont aspirées dans la cheminée)

Ensuite j'ai réalisé un four(étuve) pour faire ça dans l'atelier, toujours de façon empirique: caisson laine de verre, thermomètre 300°, pompe à vide avec moteur frigo et lampe infra-rouge, une installation à 50€....

601943763_fourcarbone.thumb.JPG.a11988e176650429539eed5b4832d3aa.JPG

 

Les soirées d'hiver sont longues en Vendée, faut bien s'occuper

Et j'arrivais à sortir çà: capot de gauche d'origine et capot de droite en carbone

SH102890.thumb.JPG.0a70852c4ca7de0a5b982fd59365f53b.JPGSH102890.thumb.JPG.0a70852c4ca7de0a5b982fd59365f53b.JPG

Link to post
Share on other sites
il y a 34 minutes, dom85 a dit :

 

Perso pour terminer la cuisson du carbone, je faisais ça de façon empirique, en amateur

encore plus amateur; un sac poubelle noir au soleil ,à l’intérieur tu arrive à 70° facilement.

Link to post
Share on other sites
Salut,
Voici la suite
 
Maintenant que le carbone a bien durcit pendant une journée au dessus d'un radiateur, j'ai découpé la forme finale des voilures.
 
Pour bien visualisé le contour, un scotch papier a été collé, puis la disqueuse a chanté 8)
 
Un petit coup de cale à poncer pour éliminer les bavures et il ne restait plus qu'à les tester dans leurs chaussons.
 
Cela à l'air bien solide, les chutes latérales demandent une solide force avant de casser (malgré leur petitesse.).
 
100_4924.jpg
 
100_4926.jpg
 
100_4925.jpg
 
Il manque une petite protection caoutchouc sur le côté.
100_4928.jpg
 
Voici en photo les différent tissus de drainage:
De gauche à droite: drain, perforex, peeltex et dessous un morceau de carbone bi-axial
100_4927.jpg

 

Il ne restera plus qu'à appliquer un enduit de finition. Je pense utiliser un gelcoat epoxy noir qui a la particularité d'être assez épais et souple. Il limitera considérablement les raillures et lusure du carbone.

Link to post
Share on other sites
Il y a 1 heure, dom85 a dit :

Je suis étonné de la façon dont tu fais les déclives. Je pensais , peut être à tord que c'était des couches de carbone de plus en plus courtes pour y arriver, mais sur toute la largeur de la voilure, j'aurais tendance à croire que ça va voiler , plier la voilure en fort appuis sur l'eau les coupes de biais

 

Salut,

J'ai mis des déclives en biseau afin de ne pas avoir de zones de cassures net dans les sens de la longueur. J'avais remarqué sur les planches de windsurf, que les casses avaient très souvent lieu à la limite des découpes des tissus à 90°.

Coupé en biseaux on obtient par ailleurs plus de progressivité dans la souplesse.

 

Link to post
Share on other sites
il y a 12 minutes, Zorste a dit :
 
Cela à l'air bien solide, les chutes latérales demandent une solide force avant de casser

oui ,effectivement ça semble bien "solide"c'est du super hard en dureté ?

Link to post
Share on other sites
il y a 1 minute, sub sniper a dit :

oui ,effectivement ça semble bien "solide"c'est du super hard en dureté ?

Non, c'est un tout petit peu moins raide que mes anciennes voilures Beuchat en plastique, mais incomparable en terme de nervosité et légèreté.

 

Link to post
Share on other sites
à l’instant, Zorste a dit :

Non, c'est un tout petit peu moins raide que mes anciennes voilures Beuchat en plastique, mais incomparable en terme de nervosité et légèreté.

 

faudra voir dans l'eau; tu nous diras ça.....

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Zorste a dit :

Salut,

J'ai mis des déclives en biseau afin de ne pas avoir de zones de cassures net dans les sens de la longueur. J'avais remarqué sur les planches de windsurf, que les casses avaient très souvent lieu à la limite des découpes des tissus à 90°.

Coupé en biseaux on obtient par ailleurs plus de progressivité dans la souplesse.

 

si je m'y colle un jour, c'est ce que je ferais pour les memes raisons.

peut etre inutile de recouvrir, l'époxy est étanche par nature, a moins que ta surface ne soit vraiment pas assez lisse.

comme tu as déja bien chargé en épaisseur, deux couches de plus vont raidir tes voilures.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 5 heures, Petit chapon rouge a dit :

Peut être faire une petite découpe en triangle en pointe pour une meilleure direction de l'eau il me semble. Les palmes du commerce en ont une

Il me semble que la forme du bout des palmes est un peu lié au marketing, on trouve de tout; c'est un peu la marques de fabrique des fabriquants.

Les pathos ont une forme bombée vers l'extérieur, d'autres vers l'intérieur... 

La seule chose de sur, c'est qu'une forme vers l'extérieur est plus exposée à la casse.

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Zorste a dit :

Non, c'est un tout petit peu moins raide que mes anciennes voilures Beuchat en plastique, mais incomparable en terme de nervosité et légèreté.

 

Je peux parier que tu ne pourras pas les utiliser. 

Link to post
Share on other sites
il y a 7 minutes, jobreizh a dit :

 

 

Il y a 1 heure, Zorste a dit :

Il me semble que la forme du bout des palmes est un peu lié au marketing, on trouve de tout; c'est un peu la marques de fabrique des fabriquants.

Les pathos ont une forme bombée vers l'extérieur, d'autres vers l'intérieur... 

La seule chose de sur, c'est qu'une forme vers l'extérieur est plus exposée à la casse.

 

C'est possible c'est moi qui le dit, et de plus il me semblait que j'avais lu que cela aiderait pour la conduction de l'eau mais rien de sûr. Fais comment tu le sens , j'ai hâte de voir les résultats. ?

Link to post
Share on other sites

Je m'avance un peu au-dehors de mon champ de connaissances, mais il me semble que l'existence d'une ligne de fuite orientée réduit les turbulences, et donc la traînée dans l'eau. (cf les diffuseurs de voiture, pointes en bout d'aile d'avion,
Après, vu l'épaisseur des palmes, je ne sais pas si cela fait une différence sensible.

Et merci @Zorste pour toutes les infos. Cela motivera probablement d'autres membres du fofo à fabriquer une (ou des) paire(s) de palmes.

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, kees_baloo a dit :

Je m'avance un peu au-dehors de mon champ de connaissances, mais il me semble que l'existence d'une ligne de fuite orientée réduit les turbulences, et donc la traînée dans l'eau. (cf les diffuseurs de voiture, pointes en bout d'aile d'avion,
Après, vu l'épaisseur des palmes, je ne sais pas si cela fait une différence sensible.

Et merci @Zorste pour toutes les infos. Cela motivera probablement d'autres membres du fofo à fabriquer une (ou des) paire(s) de palmes.

Voilà c'est bien mieux dit que moi ?

Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, kees_baloo a dit :

Je m'avance un peu au-dehors de mon champ de connaissances, mais il me semble que l'existence d'une ligne de fuite orientée réduit les turbulences, et donc la traînée dans l'eau. (cf les diffuseurs de voiture, pointes en bout d'aile d'avion,
Après, vu l'épaisseur des palmes, je ne sais pas si cela fait une différence sensible.

Et merci @Zorste pour toutes les infos. Cela motivera probablement d'autres membres du fofo à fabriquer une (ou des) paire(s) de palmes.

Salut & merci,

C'est bien possible effectivement qu'une ligne de fuite orientée réduise les turbulences... La queue des poissons en est un parfait exemple ?

Link to post
Share on other sites

Salut,

La dernière étape avant le montage sur le chausson, a été l'application d'une fine couche de gel coat noir sur les voilures.

Le carbone ne sera pas apparant, mais comme c'était de l'unidirectionnelle (inesthétique) cela n'a aucune importance. Les qualités de ce revêtement sont une très bonne résistance à l'abrasion.

Une fois bien durcit, je le poncerai à l'eau avec un grain fin; puis collerai le chausson et les longerons avec du mastique/colle 11FC noir

Le gel coat est celui ci: https://www.boutique-resine-epoxy.fr/gel-coat/46-resine-epoxy-sg-715-noir-durcisseur-sd-802.html

Poster une réponse 100_4929
Link to post
Share on other sites
Il y a 9 heures, Zorste a dit :

 

Une fois bien durcit, je le poncerai à l'eau avec un grain fin

 

grain fin, tu vas jusqu'à combien ? 1000, 2000 ?

Link to post
Share on other sites

Je vais m'arrêter au 600, ce sera amplement suffisant. C'est juste pour supprimer les traces de pinceau. Idéalement, il aurait été préférable de les peindre au pistolet, mais je n'avais pas le matos chez moi.

Link to post
Share on other sites

Me suis toujours demandé pourquoi personne ne faisait ses palmes en carbone. 

En coût matière c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose. 

La tu as fais strat + compactage mais en infusion je pense que ça passe aussi avec encore un peu plus de taux de renforts. 

Tu me donnes bien envie en tout cas 

Link to post
Share on other sites
il y a 40 minutes, juicytarget a dit :

Me suis toujours demandé pourquoi personne ne faisait ses palmes en carbone. 

En coût matière c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose. 

La tu as fais strat + compactage mais en infusion je pense que ça passe aussi avec encore un peu plus de taux de renforts. 

Tu me donnes bien envie en tout cas 

Il y a un côté "technicité" un peu intimidant. C'est dommage de mettre quelques dizaines, voire une centaine de roros dans une fabrication pour te rendre compte que tu a fabriqué des planches ou que ça casse au premier canard. > autant acheter direct un produit fini et bien conçu même s'il coûte le doubl, c'est mieux que de faire 3 essais de fabrication.

en plus, les techniques de travail de la fibre de carbone et les outils ont bien évolué ces 20 dernières années pour devenir plus accessibles.
C'était encore un métier de niche il n'y a pas si longtemps, maintenant le carbone se démocratise dans l'industrie et les sports.
Sans parler du fait qu'on ne trouve pas depuis très longtemps le tissus "au détail", hors fibre de verre.

Link to post
Share on other sites

Zorste c'est son job si j'ai bien compris, donc c'est résine usuelle du boulot, machine à vide du boulot et chutes de carbone du boulot. S'il se plante, c'est pas grave, il peut recommencer. Le plus chiant doit être de coller la voilure sur le chausson si il faut tout redéfaire

Link to post
Share on other sites
Il y a 3 heures, juicytarget a dit :

Me suis toujours demandé pourquoi personne ne faisait ses palmes en carbone. 

En coût matière c'est vrai qu'il n'y a pas grand chose. 

La tu as fais strat + compactage mais en infusion je pense que ça passe aussi avec encore un peu plus de taux de renforts. 

Tu me donnes bien envie en tout cas 

Salut,

en infusion cela se fait aussi très bien. La difficulté est de savoir ce qu'il faut mettre comme échantillonnage de tissus (type, nombre et orientation des couches).

Sur ce 1er essai, j'y suis allé au feeling car aucun projet détaillé de se type n'existe sur le net. Si ce n'est pas convainquant dans l'eau, j'ajusterai les tissus différemment... Comme j'ai encore plein de chutes, cela ne me coûte quasiment rien.

Le fait de chasser avec ses propres voilures uniques, fait aussi parti du plaisir; quasiment plus que le fait d'avoir économisé de l'argent sur des modèles achetés.

Link to post
Share on other sites
il y a 5 minutes, dom85 a dit :

Zorste c'est son job si j'ai bien compris il est shaffer, donc c'est résine usuelle du boulot, machine à vide du boulot et chutes de carbone du boulot. S'il se plante, c'est pas grave, il peut recommencer. Le plus chiant doit être de coller la voilure sur le chausson si il faut tout redéfaire

Ce n'est pas mon job d'être shaper, j'ai juste réalisé en amateur quelques planches à voiles de tant à autres. Le seul investissement important a été l'achat d'une pompe à vide (qui peut être remplacé par des moteurs de frigot). Tout le reste n'est que du consommable (tissus, résine, pinceau, bâche, raclettes).

Quelques vidéos de shape sur ma chaine: https://www.dailymotion.com/Zorste

Link to post
Share on other sites
il y a une heure, Zorste a dit :

Ce n'est pas mon job d'être shaper, j'ai juste réalisé en amateur quelques planches à voiles de tant à autres. Le seul investissement important a été l'achat d'une pompe à vide (qui peut être remplacé par des moteurs de frigot). Tout le reste n'est que du consommable (tissus, résine, pinceau, bâche, raclettes).

Quelques vidéos de shape sur ma chaine: https://www.dailymotion.com/Zorste

Si je peux me permettre un petit conseil, même si l'UD présente plus d'interet sur les faces extérieures, je finirais les deux faces avec un taffetas pour éviter les problèmes après les perçages s'il y en a ou encore les éclats. 

Cela améliorerait aussi la tenue aux rayures dans une moindre mesure. 

Je suppose que tu y avais déjà pensé. 

 

 

 

Link to post
Share on other sites
Il y a 2 heures, juicytarget a dit :

Si je peux me permettre un petit conseil, même si l'UD présente plus d'interet sur les faces extérieures, je finirais les deux faces avec un taffetas pour éviter les problèmes après les perçages s'il y en a ou encore les éclats. 

Cela améliorerait aussi la tenue aux rayures dans une moindre mesure. 

Je suppose que tu y avais déjà pensé. 

 

 

 

Effectivement, l'UD peut être assez sensible aux perçages, et moins esthétique qu'un taffetas si on souhaite une finition avec carbone apparent.

Pour le coup, je n'ai pas eu de problèmes lors du perçage, car j'avais mis une planchette en bois sur chaque face.

Link to post
Share on other sites
Salut,
 
Les voilures sont maintenant poncées à l'eau (juste de quoi atténuer les coups de pinceaux) et montées sur leurs chaussons.
 
J'ai collé également des longerons en caoutchouc sur les côtés, pour protéger le carbone d'éventuels chocs. Sur l'extrémité, ces longerons sont profiler afin de limiter les mouvements latéraux et guider le flux liquide dans le sens longitudinal.
 
Il ne reste plus qu'à attendre que cela se réchauffe un peu pour tester...
 
La longueur totale de la palme fait 90 cm et la largeur de la voilure 19 cm
 
img_2010.jpg
Link to post
Share on other sites
Le 12/03/2021 à 10:33, Zorste a dit :

La justification du prix est difficile à comprendre effectivement...

En résine, j'ai utilisé environ 350 gr, ce qui correspond à 5.40€  https://shop.hp-textiles.com/shop/en/high-performance-laminating-system-epoxy-resin-hp-e56l.html

Pour le tissus, il me restait des chutes suite à la fabrication de planche de windsurf. Il doit y avoir à la louche 2.5 m2 en tout.

L'unidirectionnelle 80 gr revient à 12€ le m2 https://shop.hp-textiles.com/shop/en/80g-m-Unidirectional-Carbonfabric-HP-U080-50C.html

Le bi-axial 200 gr est au alentour de 25 € https://shop.hp-textiles.com/shop/en/carbon-fabric-hp-b200c12k.html

 

Bref, on est très loin du prix auxquels sont vendu les palmes dans le commerce (sans parler qu'il doivent avoir droit a des rabais vu les quantités commandées).

Concernant le prix, en général les matériaux ne représentent qu'une faible partie de celui-ci.

Les machines doivent être amorties (tu fais avec les moyens du bord, un "sac" pour le sous-vide... On est quand même loin d'une production "à échelle convenable")

Les gens doivent être payés (surement le plus gros coût, du moins pour les artisans français! Les enfants en Asie étant payés moins chers...)

Les locaux ne sont pas gratuits, l'énergie non plus et comme toute entreprise, il faut faire une marge...

 

Mais beau boulot, pour sûr!

 

 

 

Link to post
Share on other sites
il y a 30 minutes, Tatosan a dit :

Les enfants en Asie étant payés moins chers.

ouais ,enfin pour ce genre de production je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'enfants dans les usines hi tech chinoises.....

Link to post
Share on other sites
il y a 54 minutes, sub sniper a dit :

ouais ,enfin pour ce genre de production je ne pense pas qu'il y ait beaucoup d'enfants dans les usines hi tech chinoises.....

Ben justement, une fois le procédé mis en place, ce n'est plus très technique.
Je réitère sur le fait que les palmes carbone sont devenues bien plus accessibles ces 10 dernières années

Link to post
Share on other sites
Il y a 6 heures, Zorste a dit :
Salut,
 
Les voilures sont maintenant poncées à l'eau (juste de quoi atténuer les coups de pinceaux) et montées sur leurs chaussons.
 
J'ai collé également des longerons en caoutchouc sur les côtés, pour protéger le carbone d'éventuels chocs. Sur l'extrémité, ces longerons sont profiler afin de limiter les mouvements latéraux et guider le flux liquide dans le sens longitudinal.
 
Il ne reste plus qu'à attendre que cela se réchauffe un peu pour tester...
 
La longueur totale de la palme fait 90 cm et la largeur de la voilure 19 cm
 
img_2010.jpg

Joli boulot, hâte d'avoir un retour après les tests dans l'eau

Link to post
Share on other sites
  • 1 month later...
il y a 39 minutes, julien.bld a dit :

@Zorste  .... alors! alors!    résultat après essais.

Points à revoir ou impeccable?

Qu'as tu mis comme caoutchouc sur les champs?

Thx!

Hepepep là 👮‍♂️ pas si vite !
Et la présentation ?

Sinon, je suis bien intéressé aussi de connaître le retour sur ces palmes 😁

Link to post
Share on other sites

Join the conversation

You can post now and register later. If you have an account, sign in now to post with your account.

Guest
Reply to this topic...

×   Pasted as rich text.   Paste as plain text instead

  Only 75 emoji are allowed.

×   Your link has been automatically embedded.   Display as a link instead

×   Your previous content has been restored.   Clear editor

×   You cannot paste images directly. Upload or insert images from URL.

Loading...
×
×
  • Create New...